Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

viols

Atteinte d’amnésie post-traumatique, 35 ans après je me souviens des viols que j’ai subi bébé par le mari de ma gardienne. Aujourd’hui je souffre dans tout mon corps, dans tout mon être, j’aurai besoin de le hurler, que tout le monde le sache, mais la honte me rend muette. ..

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
Louvevic6 Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
vic6
Membre

Bonsoir à vous.

Vous n’avez pas à avoir honte, vous n’êtes pas responsable des actes ignobles que d’autres vous ont fait subir. En parler est là seule chose qui pourra vous permettre de surmonter les souvenirs douloureux qui vous reviennent aujourd’hui.
Vous pouvez commencer par en parler au Collectif Féministe Contre le Viol (0 800 05 95 95), ils vous aideront à poser des mots sur votre vécu, vos ressentis et vous aiguilleront vers des recours en justice si vous le souhaitez.
N’hésitez pas à consulter un psychologue ou un psychiatre pour vous aider à avancer et à vivre avec ce traumatisme.

Je suis de tout coeur avec vous et vous souhaite de surmonter cela, ce n’est jamais facile mais ce n’est pas impossible. Ne vous murez pas dans un silence qui vous mettra encore plus à mal, ne restez pas seule. C’est le silence qui nous tue et la parole qui nous libère.
Si pour le moment vous n’arrivez pas à mettre des mots dessus, l’écrit peut être une solution. L’important c’est de mettre des mots dessus.

Courage et force à vous

Merci de remplir les champs obligatoires.



Louve
Membre

Vic6 a parfaitement raison : la honte est un sentiment trop présent alors que c’est à ces porcs et non aux victimes de la ressentir. Vous n’avez pas à avoir honte !
Votre envie de crier, d’hurler je l’ai tellement ressentie et depuis que j’ai libéré ma parole, elle semble couler à flots mais merde il n’y a aucune honte à parler de son vécu. Je vais encore m’accorder de la vulgarité en disant que ceux qui nous jugent de trop parler, trop dénoncer qu’ils aillent se faire foutre car au fond plus je lis les témoignages plus je me rends compte que « Balance ton porc » est un lieu de soutien, un espace où la souffrance n’est pas jugée mais simplement accueillie dans ce qu’elle a de plus vraie.
En parlant plus ouvertement de mon passé proche et récent, je me rends compte que nous sommes très nombreux et nombreuses à avoir vécu des choses terribles. Des collègues me parlent aussi de leur passé et je suis toujours étonnée de voir que ces actes ne concernent pas qu’un petit nombre et que beaucoup de personnes ont peur d’en parler car elles se sentent isolées et donc coupables de ce qui leur est arrivé. Des hommes et des femmes ont vécu des traumatismes, les ont souvent refoulés consciemment ou inconsciemment et il vaut mieux laisser s’exprimer, sortir cette souffrance pour qu’elle ne ronge pas de l’intérieur.

Ce ne sont pas des paroles dont nous devrions avoir honte. Il ne s’agit pas d’un pseudo manque de pudeur mais juste du besoin d’être reconnu(e) comme victime. Ces souffrances ont marqué notre personnalité. Ces souvenirs qui remontent sont comme un tsunami qui nous obligent à regarder le monde autrement.
La réponse de Vic6 comme les réponses régulières de Psionic montrent que tout n’est pas perdu et que les choses peuvent encore bouger si nous nous soutenons et que ces traumatismes ne sont plus vus comme des actes isolés. Je commence a en avoir vraiment marre d’entendre parler de solidarité, bienveillance, empathie, respect des règles lorsque je vois combien les yeux, les mains, les coeurs et les bouches se ferment devant la souffrance d’autrui.

Votre témoignage est très courageux. Je rejoins le conseil de Vic6 pour l’association qui m’a beaucoup aidée : Collectif Féministe Contre le Viol (0 800 05 95 95).
Je vous conseillerai également de prendre contact avec l’association Parler. Ils organisent des groupes de paroles pour sortir de votre isolement. Ils pourront également sauf erreur de ma part vous aider à trouver si d’autres personnes ont été victimes de votre porc. Je le répète encore et encore mais je ne crois plus en des actes isolés de ces malades qui du fait du manque de sanction de leurs actes rentrent dans un phénomène de toute puissance. Je n’exclue pas le fait que certains l’ont fait une fois et se dégoutent mais j’évalue le pourcentage entre 0 et 1%. A voir !

Votre porc ne doit pas vous faire oublier que la Vie est bien autre chose. Ne vous est il jamais arrivé de sentir un moment de joie en regardant le sourire d’un enfant, en contemplant une rivière, un arbre, en savourant le chant des oiseaux.?….Votre vie est importante et votre corps abrite vos pensées, votre âme alors même si cette forteresse a été violée par un porc, pierre après pierre vous réussirez à la reconstruire en vous faisant aider par un ou une thérapeute et par des associations qui contribuent à créer ce lien de solidarité nécessaire à une évolution des mentalités.

Voici quelques liens cités également par Psionic :
Quelques liens complémentaires:
Associations de lutte contre les violences faites aux femmes
CFCV – Collectif féministe contre le viol
http://www.cfcv.asso.fr
numéro d’urgence: 0 800 05 95 95
FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr
CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com
Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org
FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr

Fédération Nationale Solidarité Femmes: FNSF

http://www.victimedeviol.fr/associations.html

Stop violences sexuelles

http://www.stopauxviolencessexuelles.com

http://www.resonantes.fr/

Réseau France victimes
http://www.france-victimes.fr/
numéro d’urgence: 116 006
site très bien fait avec nombreuses adresses et liens par régions.

Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr/annuaire.php

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

C’est drôle mais sur la route ce soir je me suis dit qu’il pourrait y avoir une nuit comme le 8 décembre où toutes les victimes de viol, d’agressions sexuelles ou d’harcèlement ainsi que les personnes qui les soutiennent pourraient mettre une bougie sur leur fenêtre afin de dire STOP « Plus jamais! Ce n’est pas normal! »

De tout coeur avec vous.
Tout notre soutien vous accompagne. N’hésitez pas à revenir si vous avez besoin de déposer des choses.
Veillez à ne pas donner de détails pour que vous ne soyez pas localisables géographiquement et qu’il n’y ait aucune possibilité de savoir si vous êtes ou non isolée au niveau familial.

Libérez vous et n’ayez pas honte SVP. Vous ne méritiez pas ce que ce porc vous a fait !
Merci encore de votre courageux témoignage.

Merci de remplir les champs obligatoires.