Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Viol rappeur

Vendredi ma cousine m’a suppliée de l’accompagner au showcase en boîte de nuit d’un des rappeurs français les plus en vogue en ce moment que je ne citerais pas. Pour faire court il a envoyé ces amis prendre contact avec moi dans la boîte car je lui ai apparemment tapé dans l’œil. Il m’a invitée à son concert le lendemain dans une autre ville c’était super on était dans les loges etc… fin du concert il me demande ce que je fais après et si je veux venir à l’hôtel je dis non car j’avais prévu d’aller en boîte de nuit et lui me dit qu’il aimerait y aller aussi du coup qu’on se rejoint là-bas après (je ne pensais pas qu’il allait venir en vrai). Je m’amusais tranquillement puis il a débarqué on a bu bu et rebu pas comme je n’ai jamais bu de ma vie mais j’ai bu. Je me rappelle l’embrasser. Puis trou noir

J’ai quelques souvenirs de quand ces amis ont pris les téléphones de ma cousine et moi pour éviter que nous prenions des photos ou filmions. Dans la chambre il y avait le rappeur en question et son meilleur ami.

J’ai également le souvenir de ma cousine qui d’un coup s’écroule ils la mettent sur le lit pour quelle dorme. Et plus rien… je me réveille il est 14h je crois être chez moi quand je me retourne et je le vois dormir.
Je le réveille et lui demande ce qu’il c’est passé il me dit qu’il ne se rappel pas et son meilleur ami me dit après qu’il n’y a rien eu on a juste fait une soirée très arrosée.

Je me sens bizarre j’ai la nausée.. ma cousine dort et n’a pas son bas de pantalon.. bizarre
Au début je me suis dis qu’il ne c’était rien passé qu’on c’était embrassé c’est tout de plus j’avais mes règles et je n’ai jamais jamais de rapports pendant même ivre morte. J’étais contente d’avoir embrassé et dormi avec un rappeur sans qu’il ne se passe rien un peu bête que je suis.
Puis tout devient bizarre en réfléchissant

Je ne sais pas ce qui c’est passé. Je sens comme un ressenti étrange. De plus pourquoi ma cousine n’avait pas son bas alors qu’elle a comaté directement dans l’hôtel ? Je trouve ça chelou je n’arrive pas à comprendre. Puis je suis allée aux toilettes et me suis rendue compte que je n’avais plus mon tampon.. de là je fouille la suite et trouve deux sachets de capotes parterre.

J’avais l’impression d’être dans les vapes et pas bien pendant un moment pas comme la gueule de bois c’était étrange… j’en ai parlé avec eux et ils me disent qu’il ne c’est « rien passé de grave » mais personne n’approfondit. Personne ne m’a donné de réponses claires sur ce qui c’est passé alors peut-être que je serre et que j’étais consentante juste ivre parce que je sais qu’il me plaisait je ne le voyais pas comme une célébrité juste quelqu’un de comme nous mais d’un côtés il connaît mes cousins qui sont africains donc très stricts au niveau des filles et je n’aurais pas pris le risque de les déshonorer ?. Je ne fais jamais de rapports pendant mes règles. Et même j’ai eu très peu de rapports dans ma vie. Peut-être vu que c’était un rappeur et que j’étais ivre j’ai fauté mais je me demande comment se fait il que moi et ma cousine avions fait un black out toutes les deux. J’ai un goût amer dans la bouche depuis comme quand on a pris des somnifères la veille. De plus je tiens très bien l’alcool ma cousine aussi et encore une fois je n’ai jamais fais de black out pareil. Je suis mitigée et ai vu que c’était trop tard pour vérifier si on m’avait donné du ghb dans le sang. Je me doute que quelqu’un comme lui en soit n’a pas besoin de ça pour ramener des filles dans son lit, certes. Mais il y a trop de faits qui me font douter ! Qui me dit qu’on ne nous à pas droguées ? Forcées ? Qui me dit qu’il était seul ? Qu’il n’a pas appelé ces amis ? J’ai une toute mais toute petite douleur dans le vagin c’est pas grand chose mais ça m’inquiète. Peut-être c’est psychologique ça en me réveillant je n’avais pas mal c’est le lendemain. Je ne sais pas quoi penser j’avais juste besoin de parler je pense car je sais que contre lui je ne peux rien et si j’en parle on me dit que même si à la base je ne suis pas du genre à coucher comme ça etc là c’est une personnalité peut-être que dans le délire lalcool la fête l’entente j’ai craqué mais encore une fois je n’en sais rien seul eux le savent. Pas de preuves pas de témoins possibles à part son frère et son meilleur ami et il a bcp bcp plus d’argent que je n’en aurais jamais. Les filles ne faites confiance à personne même les personnalités sont des humains et on ne sait pas de quoi est capable quelqu’un en regardant ces clips à la télévision.

J’aimerais juste votre avis sincère sur la situation même si mes explications sont floues il faut aussi comprendre que cette soirée l’ait encore plus pour moi. Merci

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
psionicLouve Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Louve
Membre

Bonsoir, je lis votre témoignage et j’ai envie de vous dire d’aller dès aujourd’hui voir un médecin de confiance pour parler de cette douleur au vagin. Essayez d’y aller avec votre cousine si vous réussissez à la convaincre.
Un matin je me suis réveillée en sang. J’étais certaine qu’il s’agissait de mes règles. Quelques temps plus tard un médecin m’a dit que j’avais une déchirure au niveau de l’anus. Ne laissez pas traîner SVP et faites des tests pour les maladies sexuellement transmissibles.

Avez vous parler en « profondeur » de ce qui s’est passé avec votre cousine ? Le pantalon baissé a bien dû l’alerter.De quoi se souvient-elle exactement ?
Vous avez quand même trouver des capotes ! C’est un signal fort je trouve.

Votre témoignage est loin d’être flou et bien au contraire je trouve que vous avez une analyse très poussée de la situation en dépit de ce black out. Je peux me tromper car je ne suis pas professionnelle mais je pense vraiment que vous avez été soumise à une substance qui leur a permis de faire à leur bon vouloir. C’est à vérifier bien sur.

Ensuite, je vous communique un lien. Il s’agit d’un service de messagerie instantanée pour échanger avec un gendarme ou un policier formé spécifiquement pour ce type d’agression. Faites un copier coller de votre témoignage sur le site si vous le souhaitez. Ne citez pas de nom dans un premier temps pour préserver et demander leur conseil.
J’espère qu’ils seront à la hauteur. Pour ma part, je les avais contactés et je pense que j’étais tombée sur des personnes qui ne prennent pas ce genre de situation à la légère.

Par ailleurs, parlez en à une personne de confiance dans votre entourage. Une personne qui vous écoutera sans jugement, avec bienveillance et surtout qui vous accompagnera dans vos démarches pour avoir le fin mot de l’histoire.

Vous pourriez éventuellement envoyer un sms ou un mail si vous avez leur coordonnées et leur dire que vous vous souvenez de ce qui s’est passé et qu’il n’aurait jamais dû abuser de vous. Attendez de voir leur réaction et surtout gardez leur message. Si vous voulez et ce serait même préférable avant de suivre mon conseil appelez le 0 800 05 95 95. Il s’agit d’un collectif féministe contre le Viol. Vous pouvez les joindre anonymement et gratuitement de 10h00 à 19h00 du lundi au vendredi. Ils sont de très bons conseils et personnellement je les ai contactés dans des moments de grande détresse. Ils ont toujours été bienveillants.
–> https://cfcv.asso.fr/

Ne croyez pas que les personnalités publiques même avec beaucoup d’argent soient au dessus de la loi. Il faut juste ne pas commettre d’erreur car avec la souffrance nous agissons parfois à l’instinct alors que les preuves doivent se constituer avec la raison et la détermination.

Ensuite compte tenu des procédés utilisés, je pense vraiment que vous n’êtes pas la seule victime. Contactez l’association « Parler »
https://www.associationparler.com/
C’est une femme d’une belle humanité et d’une grande force qui a fondé cette association. Elle organise des réunions dans un cadre sécurisant où les victimes peuvent échanger. D’autres victimes peuvent avoir pris contact avec elle.

Je vous communique aussi d’autres liens qui pourront vous être utiles pour la suite :

FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr
CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com
Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org
FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr

Fédération Nationale Solidarité Femmes: FNSF

http://www.victimedeviol.fr/associations.html

Stop violences sexuelles

http://www.stopauxviolencessexuelles.com

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

Vous savez ce sont des actes traumatisants et il ne faut pas nier vos ressentis. Comme je le dis souvent pour ma part j’ai très longtemps refoulé et lorsque tout est remonté à l a surface ce fut comme un tsunami.
Rien n’est irréversible : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/889153-le-cerveau-des-victimes-de-violences-sexuelles-serait-modifie-ce-n-est-pas-irreversible.html

Nous pouvons nous reconstruire sans oublier certes mais en apprivoisant nos peurs, nos angoisses et en retrouvant cette confiance que des porcs peuvent prendre en se « servant à leur guise ».
Tiens j’adore cette pâtisserie dans ce magasin après tout si j’ai simplement envie, je peux bien rentrer et me servir !!!!! NON!

Votre témoignage est courageux et loin d’être flou. Je vous assure que plusieurs signes me font penser à un viol sous substance illicite. A vérifier et à faire valider. L’alcool ne justifie rien et est une circonstance aggravante.
Si mes soupçons se confirment ce personnage est lâche, impuissant et dangereux car ils se croient tout puissant. Ne laissez pas trainer SVP et surtout pour Vous, pour votre propre estime même si votre cousine ne fait pas le choix de vérifier et éventuellement porter plainte apprenez à penser par vous-mêmes et à accepter pour votre propre construction de ne pas laisser passer ce qu’il vous a fait ou ce qu’ils vous ont fait.
RIEN N EST VOTRE FAUTE !

Certains hommes n’ont pas appris le respect.

Si vous le voulez ne dites pas tout de suite dans la messagerie instantanée qu’il s’agit d’un rappeur connu. Vous pouvez en parler quand la discussion sera plus avancée. Vous verrez ainsi s’ils sont impartiaux.

De tout coeur avec Vous. N’hésitez pas à revenir poster sur le site. Vous ne pouvez pas citer de nom mais vous avez le droit de demander de l’aide et surtout de libérer votre parole dans un espace où nous sommes nombreux et nombreuses à avoir subi l’inadmissible.
Agissez SVP pour Vous, pour savoir et ainsi trouver ce qui vous permettra de vous reconstruire.
Je me répète mais il y a des professionnels compétents. Ce n’est pas une légende. Il faut savoir écouter là aussi ses ressentis pour être en pleine confiance et trouver les bonnes personnes.

Merci pour votre courage.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère anonyme, j’approuve totalement les bons conseils et l’analyse de Louve. Je me contenterai donc d’ajouter quelques remarques et conseils.

Tout d’abord, de toute évidence vous avez toutes deux été violées sous l’effet de l’alcool et d’un produit aux effets amnésiants. Possiblement du GHB ou plus probablement du GBL plus facile à se procurer (internet), le GHB étant un produit hospitalier.

Les deux sachets de préservatifs et l’absence du bas de votre cousine ne trompent pas.

Vous mentionnez des un arrière-goût récurrent comme celui d’un somnifère, c’est possiblement un indice, parlez-en avec le médecin et votre cousine, au besoin allez vous faire examiner toutes les deux par le même médecin puisque vous êtes toutes deux victimes des mêmes auteurs au même moment.

Je vous invite à faire des examens gynécologiques complets car des lésions typiques de viols peuvent perdurer longtemps. Comme vous aviez vos règles et que vous ne pratiquez normalement pas à ce moment là, peut-être cela sera-t-il visible. Relisez bien la réponse de Louve et n’hésitez pas à demander un examen complet, car les tissus de l’appareil génital de la femme sont beaucoup plus sensibles aux lésions et surtout aux infections. De plus la paroi entre l’anus et le vagin est fine, là aussi des lésions peuvent apparaître. Souvent les violeurs passent par l’anus en présence de saignements, il y a un risque élevé que vous soyez dans la configuration évoquée par Louve. Parlez-en avec votre cousine.

Vous évoquez à plusieurs reprises votre malaise et ces sensations que quelque chose de nauséabond. Cela est aussi un signe diffus du viol: votre corps avili et abusé par les auteurs se rappelle à vous par ces impressions de ce qui s’est passé qui de plus n’ont pas été totalement gommées par le produit amnésiant.

Il vous faut voir un thérapeute d’urgence, car des bribes peuvent revenir brusquement voire tout ensemble. Quoi qu’il en soit si vous ressentez les symptômes suivants de manière récurrente c’est qu’il y a un traumatisme psychique lié à ce viol. Une liste non exhaustive: angoisses subites, respiration difficile, douleur psychique lorsque vous repensez à tout cela, douleur lorsque vous reconstituez ce qui a bien pu se passer, cauchemars récurrents, avec crise d’angoisse, aversion subite inexpliquée pour quelque chose lié à cet évènement: entendre le nom de ce type, de et hôtel etc. Dans tous ces cas il faut consulter, utilisez les liens de Louve ce sont ceux que nous diffusons aux victimes.

Dans tous les cas, faites un examen détaillé, ne laissez jamais minimiser ces faits et surtout agissez avec une grande prudence car vous ne savez pas de quoi ces types sont capables avec leur entourage. De toute évidence ils sont bien glauques et pas du tout propres. Les réseaux de fans peuvent faire des meutes de harceleurs et du moins un écran de tirailleurs qui protègent les vedettes; c’est comme cela qu’un célèbre chanteur meurtrier dun groupe français a pu torturer et violenter ses compagnes successives durant dans années sans que rien ne se passe. J’ai plusieurs autres exemples de dans le genre, passons mais c’est un aspect crucial qu’il faudra prendre en compte par la suite.

Si vous agissez, prenez soin de vous entourer d’un puissant réseau associatif car vous en aurez grand besoin pour obtenir justice et rétribution pour cette immonde attaque contre votre humanité à toutes deux.

Soyez très vigilantes sur les symptômes psychiques, et ne minimisez jamais, écoutez attentivement votre intériorité. Le moindre signe de souffrance psychique est à prendre très au sérieux.

Pensez à faire des démarches pour commencer votre chemin de guérison et de justice. Le fait que vous agissiez contre une personnalité constitue une difficulté qu’il faut considérer avec soin mais qui n’est pas triviale. Dans ce genre de situation, ils feront tout pour vous harceler et vous faire passer pour des femmes faciles qui mentent et cherchent à leur nuire. C’est pourquoi la réunion des preuves physiques et psychiques est capitale de même que l’appui sur un réseau associatif solide pour vous épauler. Le contexte est favorable avec le grenelle des violences conjugales.

De tout coeur avec vous, encore merci pour votre témoignage et votre courage, n’hésitez pas à revenir si besoin.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.