Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Une mauvaise rencontre

En décembre 2017, je venais d’avoir 20 ans, j’étais dans une mauvaise période de ma vie avec ma mère qui allait se faire opérer d’un cancer du sein et un de mes cousins de 15 ans qui allait se faire amputer d’une jambe… J’avais besoin de me changer les idées.
Suite à un pari avec une amie je me suis inscrite sur un site de rencontre. Je n’avais aucune arrière pensée, juste discuter, boire un verre mais ne jamais aller plus loin.
C’est sur ce site que j’ai fait sa connaissance… Il me paraissait gentil et on discutait bien. On a décidé de se rencontrer pour boire un verre. On était en hiver donc on allait pas rester discuter dehors. Je lui ai proposé de monter chez moi pour continuer à discuter mais je l’avais prévenu que je ne comptais en aucun cas faire autre chose que parler.
Quelle erreur.. Je culpabilise tellement de l’avoir laisser monter, de l’avoir rencontré tout simplement…
Une fois dans mon appartement il m’a attrapé et embrassé alors que je ne le voulais pas. Je l’ai repoussé en me disant qu’il tentait mais qu’il comprendrait que je ne voulais pas.
Puis il est devenu très insistant… Il a commencé à toucher le reste de mon corps, il tentait de me déshabiller, il se frottait contre moi … Je lui ai dit  »NON » clairement, distinctement et plusieurs fois. Je ne voulais pas.
Je me suis rendue compte que ne le connaissant quasiment pas, ne connaissant pas ses réactions j’ai eu peur. J’ai eu l’impression de quitter mon corps quand il a commencé à me pénétrer. Je n’étais plus qu’un corps, mon esprit était ailleurs…. Loin…
Quand il a fini je me suis mise à pleurer.. J’ai pleuré toute la nuit… Il était là, il m’a demandé pourquoi je pleurais, il m’a dit que j’étais son « pire coup » comme je n’ai fait « aucun bruit » pendant l’acte. Il est resté chez moi… J’avais peur de lui, peur de ce qu’il pourrait me faire… Il est resté 3-4 jours, ma mémoire est très floue pour ces quelques jours… Il a recommencé chaque jour qu’il était là. J’allais en cours pendant la journée. Rentrer chez moi était une vraie hantise.
Il avait trouvé le double de mes clés donc il allait et venait chez moi même en mon absence.
Quand il est enfin parti j’ai pleuré de soulagement, j’ai vérifié d’avoir toutes mes clés.
Il a tenté de me recontacter peu après en me parlant de son avenir et en me disant qu’il pensait au suicide depuis longtemps et que d’ici 2-3 ans il pensait à se suicider.
J’ai eu encore plus peur. Je l’ai bloqué de tous les réseaux, bloqué son numéro de téléphone.
Les semaines suivantes mon cerveau a complètement « mis dans une case » cet événement et je n’y ai plus repensé jusqu’à ce que je commence à faire des crises d’angoisse à répétition.. Ne plus arrêter de pleurer… Ne plus pouvoir respirer… Se poser des centaines de questions…
J’ai commencer par en parler à ma mère en mars 2018, elle m’a beaucoup aidé et écouté ainsi que mes amies.
J’ai tenté de me faire aider par des psys mais chaque tentative était un échec. Il y en a même un qui m’a dit que quand je disais « NON » je voulais peut être dire « oui » et que du coup j’avais cherché ce qui m’étais arrivée. Si c’était une technique pour me faire réagir ce fut un échec car je me suis encore plus mise à culpabiliser et j’ai arrêté le suivi.

Aujourd’hui je parle plus facilement de ce qui m’est arrivé afin de sensibiliser sur ce sujet, sur ce mot que j’ai encore du mal à prononcer : VIOL. Chaque jour est un pas vers la reconstruction. Pour le moment je n’ai pas déposé de plainte, j’y songe mais ne suis pas prête.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

5
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
5 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
2 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
CatouneMarie60psionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre

Chère amie anonyme, je vous remercie pour votre témoignage poignant au ton très juste et sobre mais il est tellement déchirant. Vous avez été violée durant plusieurs jours par un porc criminel qui a profané votre corps et donc avili et bafoué votre humanité. C’est très destructeur, cela peut conduire à commettre l’irréparable et tout indique dans votre témoignage que vous souffrez des troubles traumatiques typiques du viol. Le mécanisme est en gros celui-ci: la profanation de votre corps par le porc prédateur violeur vous plonge dans une telle détresse que vous en avez l’impression de quitter votre corps, que votre esprit s’en échappait, c’est de cela que nait le traumatisme. La profanation de votre corps dont vous vous échappez lors du crime fait que vous vous sentez salie, avilie, et cause un dégout de vous-même qui cause le conflit psychique qui conduit à la souffrance psychique insupportable et taux tourments que vous subissez et que vous décrivez très bien. C’est incroyablement destructeur, vous êtes en grande souffrance et nous allons vous aider.
Je suis révolté par la stupidité des thérapeutes que vous avez consultés, il est clair que ce sont des incapables ou des esclavagistes, dans tous les cas des praticiens très douteux.
Nous sommes ici un groupe d’aidants bénévoles, non professionnels mais totalement acquis à la cause des victimes. Je suis un homme qui aide les femmes sur ce site. Nous défendons la position des associations d’aides aux femmes violées qui affirment qu’il faut toujours porter plainte juste après les faits car attendre joue toujours au détriment des victimes et donc en faveur des auteurs. Cela dit tout n’est pas perdu, et voici quelques conseils utiles:

Sites institutionnels:
* stop-violences-femmes gouv fr
section j’ai besoin d’aide: Suis je concernee et Les numeros d’urgence
numéro associé = 3919

Pour signaler votre violeur:
*** PLATEFORME de SIGNALEMENT en ligne:

www service-public fr / cmi

==>De plus votre violeur opère sur internet, il faudrait aussi le signaler sur la plateforme PHAROS de cyberharcèlement.

*Ministère de la justice: 08victimes = 01 41 83 42 08
numéro d’urgence permanent pour toutes les infractions de quelque nature qu’elles soient.
Sites associatifs :

URGENT pour vous trouver de l’aide, et de l’écoute les réseaux d’associations d’aides aux femmes victimes. Vous y trouverez une réelle écoute dont vous avez besoin et surtout vous pourrez consulter des thérapeutes aptes et COMPETENTS QUI ENTENDRONT VOTRE SOUFFFRANCE:

* Fédération nationale solidarité femmes: un réseau national de 67 associations ; site www solidaritefemmes org

** Collectifs des femmes contre le viol: CFCV
numéro d’urgence: 0 800 05 95 95
Viol femmes informations:
un site internet qui est utile et intéressant et un numéro national:
** victimes de viol et son site associé
**Les CIDFF ( Centre Information des droits des Femmes et Familles) il en existe dans toute la France,
présence de psychologues et de juristes femmes qui aident les autres femmes,
site: info femmes
** sos femmes : avec une section sur le harcèlement

Autre possibilité, vous n’êtes peut-être pas la seule victime de cette ordure, vous pouvez donc contacter l’association PARLER de Sandrine Rousseau, elle vous soutiendra, vous écoutera et vous conseillera dans les suites judiciaires:

** Association PARLER de Sandrine Rousseau:
==> elle vous aide à retrouver les autres victimes de votre agresseur et se porte partie civile ce qui augmente considérablement les chances de succès en cas de poursuites
==> elle propose un espace non mixte pour parler de votre souffrance ce QUI AIDE ENORMEMENT pour affronter l’épreuve des poursuites
==> conseils juridiques etc.
==> popularise le point noir, discret signe d’alerte de votre souffrance aux personnes averties: une gommette ou un point noir dans la paume de votre main si vous êtes persécutée en permanence.
ATTENTION ! PRIVILEGIER LE CONTACT PAR L’INTERFACE DE CONTACT WEB.
et aussi le site suisjeseule de l’association:
suisjeseule.org

autres sites de recherche d’agresseurs:

– co-abuse.fr

Dans l’immédiat vous avez besoin d’un bon thérapeute et d’une écoute de votre souffrance,

vous pouvez également contacter et visiter le site du réseau France Victimes numéro vert: 116 006

Enfin, pour le soutien psychologique dans votre situation de traumatisme voici quelques autres liens:

Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
** psy coach: un espace consacré au harcèlement
** soutien-psy en ligne

Ma chère amie anonyme, ne restez pas seule dans le silence, vous avez grand besoin d’aide et nous sommes là pour vous écouter, vous soutenir. Je vous engage à lire les billets sur le forum du site de mon amie Catoune qui a posté des informations très utiles. Elle se manifestera bientôt de même que les autres personnes aidantes du site. Si des trolls se manifestent n’en tenez pas compte, nous nous en chargerons.

Dernier point, n’hésitez pas à nous demander quoi que ce soit, et soyez assurée de notre affection et notre soutien inconditionnel.

Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Marie60
Membre

Cher psionic , je vous remercie de votre réponse. C’est fou comment ca me touche qu’enfin une personne discerne cette souffrance que je garde au fond de moi depuis maintenant plus d’un an. Grâce à toutes les associations et toutes les informations que vous m’avez donné je vais pouvoir me renseigner pour savoir comment agir pour me reconstruire. Je vous avoue que je m’épate par ma force de caractère pour faire face à tout cela !
Je me rends compte que plus j’en parle autour de moi, mieux je me sens car je me sens utile en sensibilisant mon entourage à cette cause, en montrant que ce genre de chose n’arrive pas qu’aux autres. Mon but n’est pas d’attirer la pitié, ni de passer pour une victime (bien que je doive me rendre à l’évidence, j’en suis une)ou bien encore de me montrer fragile. J’ai besoin de me sentir utile pour éviter que ce genre de faits se reproduisent et que d’autres personnes se retrouvent dans cette situation.
Encore une fois merci pour votre commentaire, vous ne pouvez imaginer combien cela me touche.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Marie, je vous remercie pour votre réponse qui me réchauffe le coeur, elle vaut bien plus que tous les vains honneurs de ce monde. Votre récit était terrifiant et je ne pouvais me résoudre à vous laisser dans une telle souffrance entourée d’un tel déni et pire encore de prétendus thérapeutes aussi incompétents et complices des violeurs. Je vous donne tous ces liens que nous avons réunis dans notre petit groupe depuis un an à l’intention des victimes qui souffrent, comme vous. Ils vous seront utiles pour vous reconstruire, pour trouver votre chemin de guérison, aller vers la lumière et découvrir en vous cet aspect de votre expérience humaine qui se révèle par cette force qui vous étonne vous-même. Souvent, l’adversité nous révèle des choses sur nous mêmes que nous ignorions, elle peut nous transformer, parfois négativement, parfois positivement, c’est le propre de la condition humaine: la vie nous plonge parfois dans des horreurs et des abominations insupportables et nous, humbles humains, nous arrivons à les surmonter, pas toujours entiers, mais quand même, et parfois au-delà de toute attente, de tout espoir, la lumière peut survenir. C’est un combat, une lutte pour la vie, « choisis la vie ! » (Deutéronome, 30,19), c’est ce que vous faites, vous choisissez la vie, car le violeur, le prédateur veut votre mort, il veut vous détruire, anéantir votre personne, votre humanité, ce que vous avez écrit dans votre billet me terrifie car c’est tellement juste et abominable.
Vous apprendrez à utiliser au mieux cette force comme d’autres femmes le font au quotidien dans le monde: regardez la chaîne humaine en Inde appelée le « mur des femmes » de plusieurs millions de femmes longue de 630 km (!!!) contre une règle inique qui interdit un temple aux femmes fertiles (10-50 ans), l’oeuvre de Kubra Khademi (www kubrakhademi org) avec son armure anti agressions de rue, et plus proche de nous, Marie Laguerre et son action suite à son agression dans Paris. Vous trouverez à la fois votre chemin de guérison pour vous reconstruire et d’agir comme toutes ces femmes pour un monde meilleur, aux rapports plus équilibrés entre femmes et hommes, lutter contre les porcs, les agresseurs, les prédateurs sexuels, les pornocrates et leurs complices esclavagistes, les cons qui veulent des bordels, les prostitueurs, bref, tous les propagateurs de l’avilissement du féminin. Voyez comme cela change autour de vous, l’effet que cela produit sur vous, cette épreuve peut vous transformer, mais soyez bien consciente que vous êtes effectivement une victime avec une fragilité psychique qu’il vous faut tout d’abord soigner, c’est le plus urgent, pour vous préserver avant tout, agissez avec prudence et discernement en hiérarchisant bien vos priorités. L’aides des associations sera d’un grand secours, ainsi, peu à peu, en vous faisant suivre par un bon thérapeute apte à entendre votre souffrance et vous soigner, vous pourrez considérablement atténuer les dommages psychiques de cette horreur et tirer de votre expérience une force qui agira positivement sur le monde. Je vous le souhaite de tout coeur et nous sommes là pour vous écouter et vous conseiller. Je peut également vous indiquer d’autres liens dans cette perspective si vous le souhaitez. Soyez assurée de notre affection. Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Marie60,

Psionic me demande de façon implicite de vous mettre un petit mot de soutien, seulement je suis un petit peu gênée par votre témoignage !

Or je suis quelqu’un de cash, de direct et j’ai tendance à appuyer là où cela fait mal! Si je le fais, c’est toujours dans le but d’aider la victime, pas de la blesser, mais cela arrive parfois !

Pour moi, il y a quelque chose qui me saute aux yeux d’entrée de jeu !

Vous racontez votre histoire, vous souhaitez vous reconstruire, sensibiliser sur le sujet du viol, prévenir autrui des dangers des sites de rencontre !

Super ! Génial ! Magnifique ! J’applaudis!

Sincèrement, votre démarche, votre envie d’aider autrui sont très louables!

Mais, voilà comment je réceptionne votre témoignage : je vous sers un plat de pâtes, ma mère a un cancer du sein, j’ai ajouté du parmesan, un cousin va se faire amputer d’une jambe, une sauce tomate faite maison, je me suis faite violer pendant plusieurs jours, j’ai aussi mis quelques herbes de Provence, je veux me reconstruire, sensibiliser au danger des sites de rencontre, et je vous les sers dans une assiette en porcelaine pour que vous ayez encore plus de plaisir à les savourer!

Ce qui me saute aux yeux, c’est votre absence de colère, de ressentiments, de haine, d’envie de vengeance ou de justice! Rien de passionnel !

Un mec me viole pendant plusieurs jours, je me précipite faire des examens dans un hôpital, je dépose plainte contre lui ! J’essaie de l’envoyer en prison ! Et surtout, j’ai envie de lui arracher la tête, d’en faire de la bouillie ! Mais, je laisse une chance à la justice de faire son travail et si elle me déçoit, là j’ai des envies de meurtre!

Pas vous ! C’est inquiétant ! Terrifiant même!

Vous voulez vous reconstruire, pourtant vous ne dites à aucun moment ce que cette merde à détruit en vous ! Que voulez-vous reconstruire ?

Vous nous parlez des pleurs, de crises d’angoisse, de culpabilisation et de votre peur!

Ce qui vous ennuie le plus, ce sont vos crises d’angoisse !

Perso, vous m’effrayez ! J’ai envie de vous secouer!

Je ne sais pas si ce sont les viols qui vous ont rendue si apathique, mais je crains que oui, vous êtes plutôt déconcertante!

Vous voyez une force de caractère, alors que je vois de l’inertie, une atonie, un engourdissement, une passivité!

Je vous l’ai dit, je suis perplexe vis à vis de vos réactions, en fait c’est plutôt devant votre manque total de réaction !

Sérieusement, vous m’inquiètez ! Votre état émotionnel m’inquiète, vraiment !

La peur extrême sur une longue période. mêlée à des viols répétitifs génère ce type d’état : vous vous coupez de vos émotions pour survivre à l’horreur, à la peur, à vos terribles angoisses !

Il vous faut consulter mais des psys formées et qualifiées dans le viol et ses conséquences !

Psionic vous a donné des infos à ce sujet, tout un catalogue, fort utile !

Privilégiez le CFCV (écoute, aide, conseils de personnes compétentes et formées pour accueillir les victimes de viols) et le site de la Psychiatre Muriel Salmona pour comprendre l’état dans lequel vous êtes !

Chère Marie60, j’espère que vous verrez dans mes écrits de la bienveillance et non un jugement quelconque ! Je suis une victime de viols, des viols qui ont duré presque 4 ans!

Prenez soin de vous ! Toute ma tendresse!

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Marie60,

J’aurais aimé échanger avec vous sur ce que j’ai perçu dans votre témoignage, mais j’ai dû être terriblement maladroite, je vous ai fait fuir!

J’en suis profondément navrée!

Je ne voulais pas vous blesser, je m’inquiétais juste de votre état émotionnel, car je le connais trop bien !

Avez-vous toujours peur que votre violeur ne revienne chez vous ?

J’aimerais vraiment vous aider !

Encore toutes mes excuses si je vous ai offensée et blessée !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.