Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Agression par un animateur de colonie CCAS

J’ai 37 ans aujourd’hui, tout pour être heureuse (pas trop con, pas trop moche, j’ai des amis…) mais je ne le suis pas car au fond de moi un mal être persiste et m’empêche d’exister… Ce post est un peu mon cadeau, celui d’un début de délivrance ? En 2012 lors de vacances en Corse avec mon compagnon de l’époque et une nuit lorsqu’il est revenu à la tente un « Zip » de fermeture m’a glacé le sang, j’étais saisie par l’effroi et il m’a parlé mais j’avais l’impression qu’il s’agissait de quelqu’un d’autre, un mélange de réalité et de rêve… une décharge glaciale me parcourait le corps… je ne me rendormirai pas de suite cette nuit là et ce bruit de zip me revenait tout le temps en tête… Puis d’autres images revinrent ensuite… ma colonie de vacances en 1993 en Corse avec la CCAS… L’animateur Anthony qui m’a réveillée en pleine nuit pour m’emmener dans sa tente… de sursauter en repensant au fait que je ne pouvais plus respirer car il m’écrasait de tout son poids et que comme je commençais à suffoquer, il a mis sa main sur ma bouche pour ne pas que je fasse de bruit…. je décale légèrement son visage pour que mes narines respirent entre ses doigts… D’autres flash de cette colonie reviennent aussi, celui où je me réveille un matin, les autres enfants jouent dehors, moi je suis seule dans la chambre, les 5 autres se sont levées et je ne les ai pas entendues, je suis désorientée, pas bien et en levant les draps, je vois que j’ai du sang sur les cuisses… je prend peur et en plus je me dis que je vais me faire engueuler par les animateurs d’avoir tâché les draps… Une camarade de chambre, Christelle, petite blonde, arrive alors et me voit pleurer, elle m’aidera a apporter les draps à une animatrice, une femme brune coupe carré (Sylvie je crois)… Bref, de très nombreux détails me reviennent encore aujourd’hui… En fait, lors des 1ers flash back en 2012, j’ai été très perturbée mais j’ai préféré chasser tout ça à presque oublier… du moins le nier, c’est sûr… Sauf que depuis 2 mois cela me revient en pleine figure, genre stress post traumatique et je commence à faire des liens avec ma vie passée et des situations qui s’expliquent de par cette 1ère expérience avec cet animateur qui m’a dit et je m’en souvient comme si c’était hier… Au final, il me réveille en pleine nuit, me sort du lit, m’emmène dans sa tente et me dis « t’as envie de faire l’amour ? Tu comprends, tu vas le dire à personne, sinon je vais avoir des problèmes moi », il abuse de moi (je n’arrive toujours pas à utiliser l’autre mot qui correspond bien plus à la vraie définition de cet acte), et me fais des signes « chut » en partant et les autres rares fois où je l’aurai recroisé durant la fin du séjour… Je n’ai jamais pu en parler à personne, honte de moi, de ne pas avoir su crier ou courir à ce moment là, de ne pas avoir compris ce qu’il se passait car en moins de 3 minutes, j’étais allongée sur son lit et lui à m’écraser… et moi à mourir ce jour-là, car depuis, je n’ai pas pu construire aucune relation durable ni aucun engagement d’aucune sorte, je n’arrive pas à me projeter. Je me souviens ado m’être cognée la tête contre les murs pour me faire du mal, pleurer et avoir très très mal au cœur comme si on me l’arrachait mais sans savoir pourquoi… Aujourd’hui, de nombreuses choses s’expliquent, mais cet état de stress post traumatique me transforme, je ne me reconnais plus, je suis à côté de mes pompes, triste intérieurement… J’ai décidé d’aller me faire aider pour identifier les schémas déviants associés à ce type d’agression, surtout pour casser tous ces schémas pour certains « auto-destructeurs ». Je ne pense pas pouvoir un jour en parler à ma famille, peur d’être jugée encore, qu’on ne me croit pas, qu’on pense que c’est peut-être moi qui aurait aguiché cet animateur (alors que je n’avais que 13 ans et encore jamais fais un bisou d’amoureux à cet âge là)… Bref, dans tous les cas merci #balance, le témoignage de F

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

5
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
5 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
5 Nombre de personnes ayant commentés
KoxieSandradeParisJePleureEncoreJécouteVictoire Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Victoire
Invité
Victoire

Bravo pour votre courage et votre décision de parler – même juste ici, pour « commencer »… Ce premier pas est sans doute le plus important, et il est fait. Vous allez continuer à « avancer » – step by step. Tenez-bon !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Jécoute
Invité
Jécoute

« et moi à mourir ce jour là car depuis je n’ai pas pu construire aucune relation durable » … syndrome du stress post traumatique
Sur internet tu peux faire des recherches pour t’aider à te reconstruire…

Merci de remplir les champs obligatoires.



JePleureEncore
Invité
JePleureEncore

Bravo pour votre courage.
Je rejoins Victoire, c’est une très belle première victoire d’oser témoigner. on peut nier pendant des années, mais ça vous rattrape un jour, la réalité a besoin que l’on mette des mots. A vous de trouver le courage de mettre le VRAI mot de cette terrible expérience. Cela vous aidera.
Bravo aussi de vouloir vous faire aider, il n’y a que vous qui pouvez faire cette démarche, vous prendre en charge, trouver le soutien dont vous avez besoin. Ce sera difficile, n’ayez jamais honte, ne vous sentez jamais coupable, on n’est jamais coupable d’un agression subie, quelles que soient les circonstances. Et ça fait du bien de pleurer, même des années après, c’est tout le bien que je vous souhaite, car cela représente tout ce que vous avez retenu pendant des années, vous êtes bien courageuse d’avoir porté cela tout ce temps.
Je vous souhaite un beau chemin pour vous reconstruire, vous êtes forte, vous allez être accompagner pour évoquer le syndrome post traumatique lié à cet acte abjecte que je vous laisserai nommer.

Merci de remplir les champs obligatoires.



SandradeParis
Invité
SandradeParis

Tout d’abord, merci, merci du plus profond de mon coeur pour votre témoignage. Je suis tombée sur votre écrit en tapant ce matin « CCAS+viol+enfant » dans mon moteur de recherche. Pourquoi cette recherche ? Parce que cet été, ma petite soeur m’a avoué avoir été violée par un animateur de colonie CCAS lorsqu’elle était enfant, 8 ou 9 ans. J’étais avec elle dans cette colonie. Ce qui me glace le sang, c’est que le processus est similaire au vôtre. Elle dormait dans une tente avec d’autres jeunes filles. Il est venu la chercher. Il l’a entrainé dans la bibliothèque et l’a violée sur un « matelas de lecture ». Il lui couvrait la bouche et lui a dit de ne rien dire. Il l’a raccompagné ensuite.
Le lendemain, ma petite soeur m’a dit qu’elle avait fait « pipi dans la bibliothèque ».

– Quoi ? Pipi ? Tu étais somnambule ? (ça lui arrivait souvent quand elle était petite).
– …
– Mais…quelqu’un t’a raccompagné ?
– Oui.

Et je suis repartie jouer. Parce que pas une seule seconde je n’ai pensé qu’on ait pu faire le moindre mal à ma soeur. Pas une seule seconde.

Le midi pourtant, je lançais à l’animatrice de ma table :
– Cette nuit ma petite soeur a fait pipi dans la bibliothèque !
– Ha bon ?
– Oui, pendant votre réunion d’animateurs ! (c’est le film que je m’étais fait dans ma tête).
Là, je me souviens que le visage de l’animatrice a changé :
– Mais non. On ne fait pas les réunions dans la bibliothèque…

Je suis restée un instant perplexe et gênée « Mais si pourtant… ».

Et puis c’est tout…

Et vingt-ans plus tard, le visage rougie par les larmes, sa main frêle dans la mienne, ma chère et tant aimée petite soeur me dit dans un souffle : « Je me sens si fatiguée… Depuis tout ce temps… Si fatiguée… J’aimerais que ça s’arrête, j’aimerais m’endormir… ». Et c’est ainsi qu’elle me livre son terrible secret.

Voilà pourquoi je me bats aujourd’hui. Voilà pourquoi j’écris. Je veux me battre au coté de ma soeur. Je veux me battre aux côtés de toutes les femmes qui ont eu leur vie détruite à cause d’un monstre. QUE CES MONSTRES SOIENT PUNIS.
Combien d’enfances on été détruites suite aux agissements de cet homme ? Combien d’hommes ont osé tenter ces actes innommables ? Combien d’enfants se taisent encore ?
Battons-nous.
Battons-nous.
Battons-nous.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Koxie
Invité
Koxie

Et l’animatrice ne s’est pas inquiétée qu’à 10 ans, il y ait du sang, tous aveugles là-dedans. Parlez-en, allez voir le site http://ange-bleu.com/fr/accueil, téléphonez au 116006 ou écrivez: [email protected].
ne vous laissez pas faire, c’est lui seul le responsable.

Merci de remplir les champs obligatoires.