Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Viol et injuste

J’avais 17ans lui 28, je l’ai connu sur Internet, on c’est vu 2x, le feeling ne passait pas trop, tout les soir il souhaitait mais voir mais je ne voulais pas, un soir je me suis disputer avec ma famille, je voulais à tout prix sortir prendre l’air, il m’envoie un message comme chaque soir pour me voir.. J’acceptais.. Je mon dans sa voiture et commence à rouler moi énervé suite à l’embrouille avec ma famille, je ne faisait pas attention à la route, un moment je ne reconnais pas l’endroit il faisait noir et allait en direction d’une forêt, c’est à ce moment là que j’ai compris que ma vie allait s’arrêter..
Je ne sais pas pourquoi mais je me suis figé, avec du recul je me dit qu’il fallait ouvrir la portière et courire mais.. La peur à pris le dessus..
Il s’arrête, je fon en larme je lui demande ce qu’il ce passe, il commence à poser ses main sur moi il m’embrasse.. Je me débat il commence à devenir violent et brut.. Il m’allonge et me viol.. À ce moment là je ne pensais à personne je me suis juste senti coupable, quand il avait finit il sort de la voiture, je pleure je tremble j’attendais qu’il me tue, d’une certaine manière il l’avait déjà fait.. Il rentre dans la voiture, roule et me laisse comme un vieille Objet au bord de la route.. À ce moment là je voulais mourrir, me suicider, puis j’ai pris une grand inspiration je me suis forcé à oublier et rentré chez moi comme si il n’y avait rien eu..
Quelques mois plus tard je craque, je décide d’en parler à une personne cher, cette personne m’aide, me Conseil de porté plainte, je prend mon courage à deux main et je me dirige vers la gendarmerie. arriver je demande à déposer plainte, j’ai eu un accueil HORRIBLE. Il mon tout simplement boycotté il n’ont même pas pris ma plainte.. Je retourne une 2x avec ma mere, leur de la plainte le gendarmes me fait clairement comprendre que c’est de ma faute ! Sur le moment du viol je ne savais pas si il a réussi à me pénétrer c’est totalement flou pour moi impossible de savoir es le choque je ne sais pas.. Je suis donc allez chez un spécialiste elle me dit que non il n’a pas reussi, pour le gendarmerie ça n’est pas un viol car il n’a pas réussi à me devierger.. Dossier classé sans suite..

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
psionic
1 mois plus tôt

Chère anonyme, le seul espoir qui vous reste est de contacter l’association parler de Sandrine Rousseau ou de déposer une fiche coabuse. Vous avez une fois de plus été victime de la classique faillite institutionnelle lors d’un dépôt de plainte à posteriori. Bon ce n’est pas totalement compromis car si vous retrouvez une victime de cette ordure vous pourrez obtenir justice.
Autrement je vous invite à consulter pour vous reconstruire et pour cela consulter notre liste de liens et conseils dans le forum BTP section obtenir de l’aide.
Vous pouvez passer par des associations de victimes aussi.
Au besoin demandez-moi et je vous indiquerai tout cela.
De tout coeur avec vous.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Zaragan
1 mois plus tôt

Chère anonyme, non c’est n’importe quoi ce qu’ils vous ont dit, ce n’est pas de votre faute! La victime n’est jamais responsable! L’unique responsable c’est celui qui a commis les actes et qui vous a donc agressé ! Il n’avait pas le droit de vous harceler et de vous violer!
Vous avez eu beaucoup de force pour revenir après avoir été aussi mal traitée… Je suis désolée que vous soyez tombée sur des idiots sans aucune once d’empathie et aucune formation/connaissance ! Le traitement que vous avez subi est malheureusement courant mais reste choquant, inacceptable et même illégal. Il est interdit de ne pas prendre une plainte qui relève d’une infraction. Une plainte pour viol, agressions sexuelles ou violences sexuelles en général relève parfaitement d’une infraction. Ils n’avaient pas le droit de ne pas prendre la plainte! 
Il est vrai que s’il n’y a pas eu de pénétration sexuelle de quelque nature qui soit (anale, vaginale, buccale, digitale ou par un objet) alors ce n’est pas un viol. Par contre, ce qu’ils vous ont volontairement caché c’est que: si l’agresseur a l’intention de pénétrer, qu’il a tenté mais n’a pas réussi, alors c’est une tentative de viol . C’est puni de la même peine qu’un viol. Et s’il n’y a pas eu intention de pénétrer, ça reste des actes sexuels non consenties avec un contact physique et ce sont donc des agressions sexuelles. C’est grave et également puni par la loi! La différence est juridique, mais d’un point de vue psychologique c’est aussi destructeur. Donc quand bien même il n’aurait réellement pas réussi à vous violer, il y avait déjà violence! Leur devoir était de vous aider, de vous rassurer afin que les souvenirs se débloquent, pas de vous traiter de la sorte. Ce sont des gendarmes, leur rôle est de représenter la loi et l’appliquer, pas de la réadapter à leur vision des choses et surtout pas une vision stéréotypée ! Je ne comprends pas comment on peut laisser exercer des policiers/gendarmes qui ne connaissent même pas la loi et qui sont aussi méprisants… Ils devraient être poursuivis au minimum pour non assistance à personne en danger et non dénonciation de crime… Sans parler des autres victimes qu’il a dû faire à cause de tels agents qui permettent l’omerta et le récidivisme. L’enquête a été bâclée… Le procureur qui a classé la plainte n’est pas mieux qu’eux. 

Qu’est-ce qu’ils voulaient dire par “dévierger” ? Avoir son hymen rompu ou avoir un premier rapport sexuel? Car c’est totalement différent. Mais je suppose qu’ils ont forcément confondu les deux parce que c’est un stéréotype tenace. La réalité est bien loin des idées reçues. 
Désolée des détails mais un agresseur n’est pas obliger d’insérer toute la longueur ou la moitié de son sexe… il peut avoir mis une petite partie. On peut considérer cette pénétration comme “partielle” , ne brisant pas forcément l’hymen, mais ça reste une pénétration. Sans oublier qu’il peut utiliser ses doigts ou un objet et que la pénétration n’est pas forcément vaginale non plus. Une pénétration non-consentie même partielle reste un viol (puisqu’il est question de pénétration.). Et il y a des hymens rigides qui se déchirent en faisant de la gym, à l’occasion d’une chute, par l’utilisation d’un tampon bref sans qu’il n’y est eu de pénétration sexuelle , d’autres où un seul rapport sexuel suffit, d’autres où il en faut plusieurs, d’autres où ils restent et resteront intacts malgré qu’il y est eu plusieurs pénétrations sexuelles et y a même quelques filles nées sans hymen. Donc l’hymen n’est nullement garant de la virginité. De plus, les traces d’une pénétration donc d’un viol disparaissent rapidement. Il me semble que c’est 24h ou 48h. Donc après ça, même s’il y a eu les faits, on ne trouve pas grand chose voir rien, surtout si la personne s’est lavée après. Personne ne peut confirmer physiquement s’il y a eu viol ou non si l’hymen ne s’est pas rompu durant et que la victime n’a pas été examiner par un médecin juste après les faits. Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de traces physiques qu’il n’y a rien eu. 

Avoir des souvenirs flous et refoulés suite à une agression est normal et même courant. Mais les souvenirs reviennent d’une façon ou d’une autre, tout seul ou grâce à des méthodes, dans un laps de temps plus ou moins long. C’est en parlant que l’on peut soulager le traumatisme et se reconstruire. Commencer une thérapie peut aider, déjà pour se rappeler de nos souvenirs mais aussi pour apprendre à ne plus être horrifiée par ceux-ci, apprendre à reprendre confiance en soi et soigner toutes les conséquences plus ou moins visibles que ça a engendré… (Jetez un œil au travaux de Muriel Salmona, elle a un site Mémoire traumatique et Victimologie où elle y renseigne toutes les conséquences des violences sexuelles). Surtout ne continuez pas un suivi avec un professionnel que vous ne sentez pas, qui minimise, banalise et vous rejette la faute. Je vous invite à contacter une association d’aide aux victimes, contre les violences sexuelles. Elle vous aidera à trouver un thérapeute ou d’autres services adéquats à votre situation. Il y a une liste d’associations en région sur le site Arrêtons les violences du gouvernement. Je pense que ça sera utile d’y jeter un œil. Il y a les numéros nationaux comme le 3919 ou le 0 800 05 95 95. Vous pouvez aussi consulter notre liste de liens utiles et conseils dans le forum. Cliquez pour écrire un commentaire, un petit texte apparaîtra en dessous. Cliquez dans la mention “Obtenir de l’aide”, cela ouvre un onglet directement dans la section du forum où se trouvent les listes.
Je sais que c’est compliqué mais ne perdez pas espoir.
Courage ! 
De tout cœur avec vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.



anonyme
anonyme
1 mois plus tôt

Ce que tu décris est horrible. Le manque de compréhension fait tellement de mal également, car c’est comme si on acceptait ce qu’il t’est arrivé. Si tu as cette conviction en toi que c’est un viol, n’en doute plus, tu es la meilleure personne placée pour le savoir. Parle beaucoup, libère toi, il ne sert à rien d’essayer d’oublier car après c’est pire. Je te souhaite beaucoup de courage, tu as bien fait d’en parler ici. Merci pour ton témoignage. Que Jésus te protège et te sauve de ce traumatisme.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME