Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Un viol consenti ?

Bon, je ne sais pas trop ce que jai subit mais j’ai besoin d’en parlef, mais j’ai couché avec un garcon de mon lycee pendant les vacances. Il avait un appartement et depuis quelques temps nous parlions et je devais aller chez lui. Je lui est expliqué clairement que je ne aucuns rapports sexuels et que pour s’embrasser j’étais pas trop d’accord a moins de se mettre en couple. Quand on s’est vu il a commencé a m’embrasser et je l’ai repoussé une première fois mais il a re tenté et cette fois je ne l’ai pas repoussé en me disant pourquoi pas meme si qu fond de moi je savais que je me forçais. Apres ça il a commencé à insisté pour quon couchent ensembles et jai d’abords dis non mais a force d’insister j’ai dit oui. Pendant le rapport j’ai eu tres mal et je lui ai demande d’arrêter mais lui a continuer et m’a dit que cetais normal. J’ai trouvé l’acte tres long et je n’attendai qu’une chose, c’est que ca se termine.
Ensuite je n’ai dutout été bien par rapport a ca je me sentai honteuse er sale. Et ensuitd il m’a laissé tomber du jour au lendemain.
Aujourd’hui j’ai repris les ciurs et he le vois tout le temps car il fait partis de mon groupd d’amis et on se parlent normalement mais pourtant jai limpression d’avoir été abusée.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
13 jours plus tôt

Chère jeune femme en devenir. Je vais bref et très clair. Ce connard vous a violé. Par définition il ne peut y avoir de viol consenti. Tout ce que vous décrivez dans le déroulement des faits est caractéristique d’un viol, je vous cite:
“J’ai trouvé l’acte tres long et je n’attendai qu’une chose, c’est que ca se termine.”
==> sentiment de temps interminable;

“Ensuite je n’ai dutout été bien par rapport a ca je me sentai honteuse er sale.”
==>sentiment de honte et de salissure === traumatisme du viol !

A ce stade vous subissez la culpabilité de la victime qui s’est laissée avilir, se sens sale mais doit vivre dans son corps souillé par le violeur qui vous a traitée comme une branloire. C’est cette dissonance entre votre corps et votre psyché qui génère la douleur psychique car votre personne donc votre humanité ont été avilies. C’est très grave: la douleur peut conduire à l’irréparable.

==> “Et ensuitd il m’a laissé tomber du jour au lendemain” : il est arrivé à ses fins, il passe à autre chose, voilà comment il vous considère. C’est tellement ignoble que je m’abstiens de tout commentaire.

Vous avez été violée sous la contrainte voilà ce qu’il s’est passé. Vous avez besoin d’aide et surtout de porter plainte contre cette ordure.

Pour cela je vous invite à consulter notre liste de liens et d’aides dans le forum section trouver de l’aide.

Vous pouvez contacter le réseau d’aide aux victimes suivant:

**FNSF – Fédération nationale solidarité femmes : contre les violences faites aux femmes, bien que spécialisée dans les violences conjugales Numéro national : 3919 (7j/ 7, lundi-dimanche, 9-19h)

Je vous conseille de consulter au plus vite au moins à titre préventif pour diagnostiquer un traumatisme ou un état dépressif, peut-être pour vous administrer un traitement adapté.

Ensuite obtenez justice, ce sera long et difficile, les associations disent toutes que c’est faire le jeu de violeurs que de ne rien faire, et surtout soyez impitoyable avec lui.

Attendez l’aide des associations pour voir ce que vous allez faire avec vos amis. Personnellement je ne lui adresserait jamais la parole et j’avertirai toutes vos amies de ce dont il est capable: elles sont en danger.

De tout coeur avec vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.