Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Suède : mise en place de patrouilles citoyennes pour éviter les viols collectifs

Des résidents de Malmö ont décidé de prendre les choses en main

Ces derniers mois, les fait divers concernant des viols collectifs dans les rues de Malmö sont devenus monnaies courantes. Les riverains excédés ont décidé d’organiser des patrouilles nocturnes afin de mettre fin à ce fléau et de rassurer les femmes contre tout type d’agression.

Hier encore, un nouveau viol collectif est venu ternir la quiétude des habitantes de Malmö, une ville située à l’extrême sud de la Suède. Le problème est tel, que le 20 décembre 2017, les autorités ont officiellement conseillées aux femmes de ne plus sortir le soir dans les rues de la ville. L’ensemble des viols constatés sont d’une extrême violence, qui sont dans la majeure des cas des viols collectifs.

Dernièrement, une adolescente de 17 ans a été agressée dans le quartier de Sofielund, alors qu’elle se trouvait dans une aire de jeux pour enfants. Cette dernière a été violée et littéralement torturée par ses agresseurs.

Devant l’immobilisme et le fatalisme des autorités, des collectifs de citoyens ont décidé de prendre les chose en main afin d’assurer la sécurité des femmes suédoises. C’est ainsi qu’ont émergé dans les rues Malmö des patrouilles volontaires de nuit.

De nombreuses femmes à travers tout le pays ont d’ailleurs manifesté leur mécontentement en protestant dans de nombreuses villes du pays.

 

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Debout
Debout
2 années plus tôt

C’est dingue de voir jusqu’où il faut aller pour se sentir en sécurité.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Anonyme
2 années plus tôt

la suède est en proie au crime organisé (ou gangs) et le viol collectif est une de leurs armes :
“Dans la ville de Malmö, l’âge moyen des membres de gangs est de 22 ans. Mais on voit aussi des jeunes de 14 ans armés de Kalashnikov et de gilets pare-balles dans les rues”
Ceci porte à réflexion car j’ai noté que dans les lieux où ils sévicent la population est obligée d’avoir recours à une “protection”… Qui laisse les gangs se développer et terrorriser la population pour pouvoir ensuite la protéger ?

Merci de remplir les champs obligatoires.