Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Seule face a ma vie après mon viole.

J’ai été victime d’un viole il y a maintenant 4 ans, je passe en procès dans quelques jours, je poste ce message pour m’exprimer et informer sur ce que j’ai appris par mon avocate .
Après mon viole, je n’ai pas réellement ressenti les effets, du moin je le croyais, jusqu’au rendez vous avec l’avocate pour préparer le procès. Elle m’a demandé comment j’avais vécu c’est 4 année et comment je me sentais, et je lui ai répondu vous savez le pire ce n’ai pas d’avoir été violée c’est le fait que les gens autour lui donne raison, lui donne raison car ils me jugent de pute sans savoir ce qu’il m’ai arrivé. Ils jugent ma tenue vestimentaire trop déshabiller, et me disent que je suis une fille qui aiment ça. Alors que non mais je n’ai jamais réellement compris pourquoi au lieux de cacher mon corps, suite a mon agression, je le montrait et le donnait à beaucoup trop d’homme. Mon avocate ma donc expliquer que c’était normal car je n’avais plus de respect pour moi même, et que je ne pouvais pas changer cela puisqu’il m’avait volé mon droit de dire non et d’être respecter. Cela m’a beaucoup blesser car je me suis rendue compte qu’en fait mes proches en me jugent et en me critiquant devenait complice de mon viol comme si cela continuait. J’ai aussi dis que je ne ressentais aucune émotion physique, pars que j’ai séparé mon esprit de mon corps et que seul l’esprit décidé, ce qui m’a privé de toute jouissance corporelle. Elle m’a donc expliquer que c’était à cause du fait qu’il m’a volé mon droit de désiré.
J’ai donc ensuite dis que je me sentais seul face à tout cela, car mes proches me dise que je les saoul avec mon agression, ils me fuient quand j’en parlent. Et là elle ne m’a rien expliquer, je lui ai demandé comment survivre elle m’a répondu d’abord tant que ton procès n’est pas passé tu ne pourras pas avancé. Ensuite, j’ai demandé pour mes proches comment dois je faire elle n’a rien répondue.
Je me sens si seul face a cela, j’ai l’impression que je suis encore entre ses griffes seul et personne ne vient a mon secours pas même les filles qui étaient sensée être mes amies. Le fait que personne nous comprennent et qu’en plus les gens nous jugent sans savoir, ils deviennent complice de notre agression. Voilà ce que je veux dire, ne jugé pas les gens sans les connaître, et si vous voyez ou connaissez une victime de viol aidez la et comprenez que ce n’ai pas juste un mauvais moment mais que l’agression continue encore et encore en elle.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

3
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
3 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
SisipsionicLouve Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Louve
Membre

Bonjour et bravo pour votre témoignage. Vous avez raison de souligner l’importance de ne pas juger les victimes. Malheureusement d’expérience également c’est bien trop souvent le cas. Enfant je ne comprenais pas qu’autant de personnes aient pu suivre un dictateur comme Hitler. Aujourd’hui; je comprends mieux lorsque je vois le comportement de certaines personnes à l’échelle d’un cercle familial ou amical. Un jour j’ai expliqué à mon psy que je me sentais étrangère à ce monde : les gens se révoltent devant leur poste de télévision face aux faits divers et laissent faire lorsque ça se passe à côté d’eux.
Mais rassurez vous en avançant dans le temps, je me rends compte que nous ne sommes pas seules et qu’il y a des gens assez évolués et bienveillants pour comprendre ce qu’une victime peut ressentir. Par ailleurs, les victimes commencent de plus en plus à sortir de leur silence.
Je vais continuer le kravmaga et m’inscrire dans un autre sport de self défense.
Je n’ai plus envie de me polluer avec des personnes qui n’ont aucun sens réel de l’être humain. Ma dernière agression sexuelle a mis en exergue la lâcheté de mon ex compagnon qui pourtant semblait si sensible, si vertueux, prêt à lutter contre l’injustice et la souffrance. Il n’a pas hésité à couvrir son père et le soutenir. Lorsque j’ai découvert que j’étais loin d’être la seule et que ça durait depuis des années, j’ai rompu notre PACS. Je n’ai aucun regret. Je préfère être seule qu’accompagnée d’une personne en qui je ne peux avoir aucune confiance et surtout qui cautionne les agression sexuelles.
Apprenez à vous aimer et chercher des associations qui permettent des réunions de victime. Cherchez ce qui vous plait vraiment ! Faites du sport et éloignez vous de ceux qui vous jugent. Effectivement après un viol on peut se comporter comme si notre corps et notre âme ne méritaient pas le respect ! Je l’ai expérimenté ! C’est faux !
J’aimerais organisé des groupes de paroles sur mon secteur car il n’y en a pas assez mais je sais que certaines villes l’ont déjà développé (Lyon, Paris,….).
Vous n’êtes pas seule ! Il n’y a qu’à voir les nombreux témoignages sur ce site et croyez moi ceux qui resteront près de vous auront bien plus de valeur que tous ces lâches qui vivent encore à l’âge où la femme était simple objet.

Je vous livre une citation de Muriel Salmona :
Muriel Salmona
Harmonide 28 janvier 2018

« La position éthique de respect de l’intégrité de son prochain, la capacité de s’indigner et d’entrer en empathie avec lui, l’absence de recours à une position dominante, la recherche de la vérité, le développement d’une pensée centrée sur la cohérence et l’universalité des droits, tels sont les facteurs fondamentaux permettant de ne jamais être en position d’agresseur, et une majorité opteront pour cette position.  »

Il ne faut pas désespérer de l’âme humaine mais se protéger de ceux qui ferment les yeux et/ou même cautionnent la violence sexuelle envers l’Autre.

Je vous le dis j’ai été déçue par des très proches, des pseudos amis qui font les morts parce qu’ils ne comprennent pas ce qui se jouent dans la répétition de violences sexuelles. J’ai une famille qui m’a tournée le dos à part ma mère qui a toujours su que je disais la vérité mais aujourd’hui je me sens heureuse de pouvoir quitter un jour cette terre en ayant la conscience tranquille. J’ai toujours parlé, dénoncé pour protéger d’autres victimes potentielles. Maintenant je vais continuer à parler pour me protéger et me respecter également. Merde aux cons qui vivent dans leur bulle à se croire meilleurs car eux auraient réagi autrement !
Durant ces années où j’ai sombré j’ai aussi découvert des amis d’exception, plein d’humanité, d’empathie, « de rébellion » car ils sont tout autant écœurés que moi par le fait qu’aussi peu d’agresseurs soient punis par la loi. Je n’en ai pas beaucoup (car je fuis les potes de bar capables de refaire le monde autour d’un verre mais incapable de protéger et comprendre les victimes, les personnes en souffrance) mais je sais qu’ils sont là et qu’ils ne cautionneront jamais les pervers, les agresseurs. J’aime être avec eux, discuter, me balader …. Je préfère la profondeur à la superficialité et dites vous que ceux qui ne vous ont pas soutenu ne sont pas des amis fiables entre eux. Les loups entre eux finiront toujours pas se bouffer.

Je suis de tout coeur avec vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère anonyme, quelle douleur, mais qu’est-ce que c’est que cette avocate de merde qui vous culpabilise ? Elle n’a rien compris du tout ! Changez-en le plus vite possible, demandez une autre avocate peut-être que cela reportera l’audience. Elle va vous mener au classement sans suite, comme si elle défendait l’auteur, c’est révoltant. C’est n’importe quoi !
Vous êtes victime de viol, c’est une forme de mort psychique, vous avez passé quatre ans alors que vous avez une grande souffrance psychique qui se manifeste fortement à l’approche du procès ! Ce que cette idiote d’avocate ne comprends pas c’est que vous souffrez psychiquement de votre humanité qui est profondément avilie par le viol, pour résumer, vous avez une aversion pour votre corps qui est avili par l’auteur qui l’a violé, mais il demeure le fondement physique de votre personne, alors que votre esprit et votre âme le rejettent, c’est de là que naît la douleur psychique. Vous devez vivre dans un corps que vous ressentez comme souillé, sale, vous l’écrivez. Ce n’est pas que vous ne vous respectez plus, n’importe quoi ! Et c’est quoi ces conneries sur le droit de dire non et de désirer qui vous a été volé ? Mais elle est complètement stupide ou quoi ? Ou payée par l’auteur ? Ce qu’il vous arrive c’est ce qui arrive aux centaines de milliers de victimes de viols chaque année ! La morts psychique et la destruction de votre personne causée par le rejet du corps et la souffrance que cela engendre. Dans votre cas, vous semblez souffrir d’une séparation très forte dans votre psychisme, comme s’il y avait deux personnes en vous, en tous cas PERSONNE NE VOUS A VOLE AUCUN DROIT !!!! JAMAIS!!! Elle vous raconte n’importe quoi, elle ne comprends rien, balancez la ! et dites le lui qu’elle est nulle ! Non, vous souffrez psychiquement et visiblement beaucoup. Vous devez consulter rapidement, en attendant pour parer au plus pressé, faites vous prescrire un anti-dépresseur, cela vous aidera lors de l’audience si vous ne pouvez la reporter. Vous avez besoin d’un suivi psychologique très serré, et constant. Vous avez encore l’impression d’être sous l’emprise de l’auteur: c’est que votre souffrance est très grande, elle peut être latente durant de longues périodes et devenir très vive lors de l’audience, c’est rare mais cela peut survenir.

Le pire c’est que le viol conduit parfois les victimes à reproduire les situations de mise en danger, cela semble être votre cas si je vous lis bien, c’est un mécanisme de très courant et surtout très dangereux pour les victimes. C’est la raison pour laquelle le viol prépare et conduit souvent à la prostitution. D’ailleurs, les femmes mises en esclavage par les macros subissent une période de viol massif répété pour briser leur âme, leur esprit et leur psychisme. Cela n’a rien à vois avec ce que vous êtes vraiment, c’est une réaction inconsciente, bon un thérapeute vous expliquera bien mieux que moi mais je le répète, votre avocate est totalement nulle.

Lisez le témoignage intitulé « violé en vacances », la jeune femme qui l’a écrit explique très très la douleur psychique causée par le viol.

Vous avez besoin de consulter pour entreprendre votre chemin de guérison !

Voici quelque slien utiles;:

** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr/annuaire.php

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/

** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

Pour vous soutenir prenez contact d’urgence avec une association d’aide aux victimes de viols, elles vous soutiendront et vous donneront conseils pour l’audience:

Associations de lutte contre les violences faites aux femmes
CFCV – Collectif féministe contre le viol
http://www.cfcv.asso.fr
numéro d’urgence: 0 800 05 95 95
FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr
CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com
Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org
FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr

Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/

numéro d’urgence: 116 006

site très bien fait avec nombreuses adresses et liens par régions.

Pour vos proches, restez ferme et ne vous laissez pas RABAISSER ni AVILIR une seconde fois ! Vous êtes entourée de cons, alors pas de pitié, traitez-les comme tels, montrez-leurs qu’ils sont cons ! DEFENDEZ VOTRE HUMANITE A TOUT PRIX et MONTREZ LEUR INHUMANITE envers VOUS !

Tous ces cons ne comprennent pas la souffrance psychique car ils en ont peur et ce sont des lâches. Rappelez-leurs sans ménagement et faite leur fermer leurs gueules de cons !

N’hésitez pas à revenir nous demander des précisions.

De tout coeur avec vous.

Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Sisi
Membre

Bonsoir,

Attention, votre entourage est toxique!
La victime n’est jamais responsable en cas de viol, que vous soyez « trop déshabillée » ou « complètement déshabillée », rien ne peut justifier un viol. La société banalise le comportement des pervers car notre société est patriarcale et par conséquent, les femmes ‘tentatrices’ sont les mauvaises, ce sont celles qui attirent les mâles qui ne pourraient soi-disant pas retenir leurs pulsions. Il faut aller au-delà de ces clichés qui n’ont absolument aucune base scientifique! Les femmes sont humaines autant que les hommes et le viol est un crime qui doit être puni peu importe les circonstances. Vous n’êtes pas en tort! Votre entourage toxique se positionne du côté du violeur, éloignez-vous d’eux, préservez-vous! N’hésitez pas à consulter en psychothérapie!

Courage!

Merci de remplir les champs obligatoires.