Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Photographe toxique

C’est un peu difficile de parler de cette histoire car j’en ai honte parce que je me sens coupabe d’avoir été si naïve mais j’en parle pour me libérer de ça et pour vous mettre en garde contre certains photographes.
Je me sentais invincible à cette époque tout en ayant conscience des situations à risques dans lesquelles je me mettais. Il faut savoir que j’avais 20 ans et qu’à ce moment de ma vie j’étais assez naïve et le contact physique ne me semble pas bizarre je suis quelqu’un de tactile, ça me semble normal.

Ce photographe qui m’a pris en photo m’a tout d’abord contacté et m’a dit « tu n’as pas peur de venir chez un inconnu comme ça directement ? »
« Non pourquoi j’aurais peur, j’ai déjà fait plusieurs shooting avec différents photographes »
Il m’a expliqué qu’il vivait avec sa mère qui était très malade souffrante et qu’elle ne pouvait pas sortir aussi qu’il avait été médecin à l’époque.

Je suis venue une première fois l’aider pour installer le matériel photo. Ça se passait bien.
Il m’a dit que le matériel photo tenait très chaud donc il fallait choisir des tenues d’été.
J’ai rencontré sa mère, elle est gentille on a bu le thé.
Il n’a pas cessé sur le chemin de dire qu’il voulait une femme pour se marier, moi qui suit ouverte d’esprit cela ne m’a pas dérangée on peut parler de ce que l’on veut.
Il a bien sûr tout le long de nos échanges mis un climat de confiance.
Ensuite quelques jours plus tard je venais faire un shooting
J’amène mes tenues et il me dit que c’est moche. « Ah bah merci c’est ce que je porte au quotidien » mdr
On parlait de mes carences en fer etc Il m’a donc donné des médicaments quand je suis venue au shooting, des ampoules. Je ne les ai bien sûr pas pris car on ne sait jamais ce qu’il pouvait y avoir dedans !

On a fait une séance photo qui a duré des heures et des heures et c’était un peu de la torture à vrai dire il ne m’a pas laissé de pause. J’avais prévu de faire un shooting habillé mais comme mes vêtements étaient je cite « moche » lol j’ai du me déshabiller… (ce n’est pas que les photos de nus artistique me dérangent pas en soi, c’est juste que j’aime être prévenue avant car je n’avais pas envie) Je ne comprenais pas pourquoi il mettait des heures à faire quelques photos étant habituée à d’autres photographes plus vifs. Il me demandait de faire des poses artistiques, la même position pendant 35 minutes 1 heure mon dos et mes muscles n’en pouvaient plus j’étais fatiguée et j’ai demandé à faire une pause car mon dos était bloqué mais il me disait non et m’a proposé un massage. Comme il avait été médecin, je ne me suis pas posée de questions pour moi il n’y avait pas d’ambiguïté. (Je sais je suis bête) Et j’ai quand même le dos bloqué malgré tout donc je lui demande d’arrêter.
Quand le shooting s’arrête il me raccompagne à la gare en voiture et me dit que ça faisait longtemps qu’il n’avait pas vu une poitrine de femme

Il m’a ensuite harcelée sur internet pour me recontacter et a même contacté ma petite amie. Il a écrit sur son blog de photo en riant qu’il aurait voulu m’attacher sur une chaise pour ne pas que je bouge et me faire prendre de la drogue
Bon voilà tout ça pour dire qu’il faut se méfier de certains photographes et que ça aurait pu, j’en suis sûre partir bien plus loin…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Zaragan
13 jours plus tôt

Chère anonyme, tout d’abord, bravo pour votre courage car comme vous le dites, c’est très dur de parler des violences qu’on a subi. Merci infiniment pour votre témoignage et mise en garde, malheureusement les pervers peuvent avoir n’importe quelle profession… D’ailleurs, êtes-vous sûre qu’il est vraiment photographe? Ça arrive qu’ils font semblant de l’être pour abuser des modèles… Enfin vrai ou faux photographe dans tout les cas l’abus n’est pas censé avoir lieu. La société devrait mettre en place des mesures efficaces contre ça et protéger les victimes.

La première chose que j’ai envie de vous dire immédiatement c’est : vous n’êtes AUCUNEMENT RESPONSABLE/COUPABLE de ce que vous avez subit ! Et vous n’avez pas à ressentir de la culpabilité car vous n’avez rien commis ! (même si c’est un ressentit normal pour une victime car on a gravement été attaquer dans notre intégrité. Se sentir coupable et l’être c’est différent. Dans votre cas, vous ne l’êtes pas mais vous croyez l’être.). Ce n’est pas une honte d’être naïve, tout le monde l’a été , certains le reste pendant une bonne partie de leur vie et certains toute leur vie. Et quel mal à ça ? Non, ce qui est honteux c’est de profiter de la naïveté , de la fragilité de certains pour les abuser ! Et non, vous n’êtes pas bête du tout. Aucune victime n’est bête. Ne vous rabaissez pas s’il vous plaît, c’est votre agresseur, ce foutu victim blaming et la souffrance liée à l’agression qui vous a amené à penser ça de vous-même, mais c’est faux. Les pervers sont de grands manipulateurs qui arrivent à mettre en confiance, rabaisser leur victime, banaliser, excuser et minimiser leur actes et leur dires. N’importe qui peut être manipuler et piéger. Sans parler que pour survivre à ça, le cerveau met en place des mécanismes (dont le déni) pour se protéger. De plus, on est pas du tout éduquer sur les violences sexuelles, il y a encore énormément de misogynie dans notre société (culture du viol, victim blaming). Comment peut-on réagir si on est incapable de se rendre compte de ce qu’on est en train de vivre est une violence? Et même si on se rend compte, on est pas forcément en capacité émotionnelle et physique de réagir. (sidération). Comment peut-on prédire que l’on va être agresser ? Déjà c’est impossible et puis c’est pas aux victimes de prédire les actes d’un autre ,ce n’est pas à elle de se « sauver », elles n’ont pas de devoir à rendre, elles n’ont pas à se priver de leur liberté par « risque » d’être abuser.(en faite, la grande majorité des violences sont faites par des proches, et lorsqu’on est mineur la majorité des violences sont commise dans le cercle familiale , alors le simple fait d’être né, d’avoir des amis est un risque) N’inversons pas les rôles : c’est pas aux opprimés de changer, de s’adapter à une situation injuste et discriminatoire mais aux opprimeurs d’être neutraliser. Survivre à une agression et continuer à survivre après c’est énorme et pour ça vous méritez tout le respect et l’aide du monde. Tout ça pour dire qu’on n’est pas responsable de s’être fait manipuler, tromper… et qu’en aucun cas vos réactions durant cette agression ne vous définit.

Il n’avait aucunement le droit de vous contraindre/manipuler pour vous dénuder, à prendre des photos que vous ne voulez pas, à dire des remarques sexistes/obscènes/clairement inapproprié, à vous maltraiter durant le shooting, à vous attoucher sexuellement (massage) et à vous harceler (cyberharceler) ! Il est le seul en tort, le seul qui a commis des actes/dires honteux. Il a abusé de son autorité c’est non seulement immoral, grave et illégale. Je me dis qu’il a dû faire cela avec d’autres personnes, donc pour moi il est clair que vous êtes ni la dernière, ni la première. Peut-être que vous pouvez même contacter d’autres victimes avec le site Coabuse (anonyme) ? Vous êtes en droit de porter plainte. Si vous êtes prête, je vous conseille de signaler les faits sur la plateforme de signalement en ligne des violences sexuelles sur le site du service public . Ainsi que sur la plateforme Pharos a propos du cyber harcèlement : avez-vous toujours les messages qu’il a envoyer ? Notamment celui qui est tout bonnement horrible sur le blog de votre petite amie ? Si ce n’est pas le cas, normalement , ils devraient être en capacité de les retrouver sur le réseau social en question. Communiquez-le leur ainsi que toute preuve. Vous pouvez leur demander n’importe quel conseil également, cette plateforme est tenu par des forces de l’ordre compétent et formé. Surtout je vous conseille absolument de contacter l’AVFT (association européenne contre les violences faites aux femmes au travail), elle peut grandement vous apporter de l’écoute, de l’aide, du soutien et des informations. Voici leur numéro : 01 45 84 24 24 . Vous pouvez aussi trouver le site Web de l’asso en tapant le nom. Dans la liste du forum de BTP, vous trouverez d’autres asso/structure et lignes d’écoute. (Pour y accéder : cliquez dans le carré qui sert à écrire un commentaire, en dessous de celui-ci, vous y verrez un texte qui parle de cette section et vous redirigera vers celle-ci en cliquant sur « Obtenir de l’aide »)

Vraiment, je me répète : vous n’avez pas la moindre part de responsabilité et donc vous n’avez pas à vous sentir coupable. Même si je sais combien c’est dur de ce débarrasser de cette maudite sensation de culpabilité: vous êtes victime, innocente, pas coupable. L’unique responsable est votre agresseur, ce « photographe » pervers qui n’a sa place que derrière les barreaux !
Courage !
De tout cœur avec vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.