Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

C’était mon copain. Je n’en voulais pas, mais ça s’est passé. C’est ça une agression ?

Le déclic commence a se produire.. Mais je n’arrive pas à comprendre si j’ai vraiment été abusée, agressée.
Car tout s’est joué dans l’intimité de l’appartement, avec ce qu’était à l’époque mon copain. C’était mon copain, alors comment peut-on parler d’agression, de viol ou d’abus. Pour moi c’est dans ma tête, je ne sais pas qualifier cela.
Mais la réalité des faits est qu’en je n’en avais pas envie. Ses sollicitations quotidiennes « juste pour se faire plaisir t’inquiète pas tu vas penser à autre chose ». Je répétais que je n’avais ni le cœur ni le corps à cela. Et si je refusais trop, je n’étais qu’une « froide » ou bien les murs, la vaisselle, les meubles explosaient sous sa colère et vexation. Une frigide avec lui, mais pour lui toujours, dès que je sortais (quotidien, travail ou avec des amis), je n’étais qu’une allumeuse, une Marie-couche-toi-là. Alors qu’est-ce ce que je suis..? Une fille incapable de satisfaire son copain ou une chienne une fois dehors ?
Usée moralement, isolée de ma famille, des amis, par peur de sa réaction, je cédais donc à ses « besoins ». Car ce n’étaient pas les miens, j’étais terrorisée, dégoûtée, éteinte. Je me laissais faire, bien que je sens encore mon corps’ raide de honte, de dégoût, de peur. Alors puisque je finissais par me laisser faire, puisque c’était mon copain, est ce qu’on peut parler d’agression..?
Je suis en train de me réparer avec un ni nouveau compagnon, qui n’en comprends pas certains de mes blocages dans l’intimité car il n’est pas au courant.. Jai peur de lui en parler, j’ai honte. Peur d’en rajouter sur ce qu’il s’est passé, que je me fasse des idées..
Qu’est ce qu’il s’est passé..

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
2 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
psionicLouve Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Louve
Membre

Bonsoir, vos ressentis actuels parlent d’eux-mêmes. Le corps ne ment pas sur le vécu qu’il a subi. Soyez à l’écoute de vous et je vous conseillerais d’aller voir un ou une thérapeuthe pour mettre des mots sur ce que vous avez vécu et surtout pour éclaircir cette situation et ne pas brisez votre vie de femme.
Vous avez été en contact avec un porc pervers qui vous a humiliée à plusieurs reprises mais tout ce qu’il a pu vous dire n’est pas la vérité. Ce sont ses pensées à lui mais ce ne seront jamais les vérités. Elles lui appartiennent et renvoient à son propre vécu.
N’ayez pas honte de vos ressentis car il vous a bel et bien agressé. L’Amour se fait par consentement mutuel, le viol se fait sans tenir compte de l’Autre de son droit à ne pas vouloir.

L’article 222-23 du Code pénal définit le viol comme « tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise ».

Je vous conseillerais également de vous rapprocher d’associations pour sortir de l’isolement (celui dans lequel on tombe quand nous avons été fragilisés par ces actes « inhumains ».

– Association PARLER de Sandrine Rousseau:
https://www.associationparler.com/

De tout coeur avec Vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère anonyme, ce qu’il s’est passé est très simple et parfaitement clair: vous êtes victime de violence conjugale avec viol conjugal par la contrainte. Je vous invite à lire ceci:

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12544

En ce moment se tiennent des débats pour mieux lutter contre ces violences en France:

https://www.gouvernement.fr/un-grenelle-et-des-mesures-fortes-pour-lutter-contre-les-violences-conjugales

Cela recoupe exactement ce que vous avez vécu avec votre tortionnaire. Vous étiez sous emprise psychique d’un pervers violent qui vous a isolée pour mieux abuser de vous sexuellement et psychiquement. C’est une atteinte insupportable à votre personne donc votre humanité. Elle est punie par loi comme indiqué dans le lien ci-dessus: en clair vous pouvez porter plainte contre votre ex.

Comme bien souvent dans le cadre d’une emprise psychique vous culpabilisez car votre tortionnaire vous conduit à penser que tout vient de votre faute. Un psychanalyste dirait que vous introjectez l’emprise du pervers, c’est-à-dire pour simplifier que vous adoptez ses reproches et son point de vue dévalorisant sur vous. C’est très dangereux et douloureux, cela provoque une immense détresse et une très grande souffrance psychique qui peut conduire à de profonds traumatismes, une très grave dépression voire à commettre l’irréparable. C’est très destructeur car le pervers joue avec votre vie, il jouit de vous torturer psychiquement, et de plus il cherche votre mort psychique: l’annihilation de votre libre-arbitre et donc de votre humanité !

Comme vous pouvez le constater cela va loin. Je ne suis pas thérapeute, mais en deux ans d’aide aux victimes sur le site et de lectures sur les violences faites aux femmes j’ai appris à reconnaître les configurations récurrentes.

Je vous conseille vivement de consulter et de prendre contact avec des associations d’aides aux victimes de viol et de violences conjugales. Voici quelques liens qui pourront vous être utiles:

Sites associatifs d’aides aux femmes victimes:

Associations de lutte contre les violences faites aux femmes
CFCV – Collectif féministe contre le viol
http://www.cfcv.asso.fr

numéro d’urgence: 0 800 05 95 95
FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr
CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com
Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org
FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr

Fédération Nationale Solidarité Femmes: FNSF

http://www.victimedeviol.fr/associations.html

Stop violences sexuelles

http://www.stopauxviolencessexuelles.com

http://www.resonantes.fr/

http://www.vivresoleilrenaitre.org/

Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/

numéro d’urgence: 116 006

Vous n’êtes peut-être pas le seule victime de votre ex tortionnaire, et de toutes les manières vous pouvez contacter l’association PARLER de Sandrine Rousseau:

https://www.associationparler.com/

Vous pourrez parler de votre expérience dans un lieu sécurisant avec d’autres femmes qui ont vécu des expériences similaires. Cela vous aidera à entreprendre votre chemin de guérison, pour votre reconstruction. Cela vous permettra aussi de mieux faire comprendre à votre nouveau compagnon d’où vous venez et ce que vous avez subi.

il faut beaucoup de patience et de délicatesse pour vivre avec une femme blessée par des violences conjugales sous une emprise perverse, bien comprendre ce qu’il s’est passé, saisir les effets de la douleur psychique, accepter les réticences ou les limites de la victime, tout cela est nécessaire et se fait naturellement quand l’amour et la complicité sont là. Il faut juste parfois bien clarifier certaines choses mais avec le dialogue, l’écoute cela ne pose pas de problème majeur.

Je vous fais part de quelques liens de soutien psychologique pour consulter:

Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr/annuaire.php

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/

** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

Voilà, de tous coeur avec vous et n’hésitez pas à revenir nous demander tout point complémentaire. Vous pouvez faire lire cette réponse à votre compagnon si vous le souhaitez. Vous êtes libre chère anonyme.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.