Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Ce n’était pas le dernier.

J’avais 18 ans, j’étais vierge. Une amie ma présentée à un garçon un peu plus âgé que moi après quelques échanges par messages ont décident de se rencontrer. Il est venu me chercher dans ma ville et ma emmené chez lui… tout ce passait bien, ont discutaient rien de plus car je me suis rendue compte qu’il ne me plaisait pas tant que ça (je ne lui ai rien dit pour pas le blesser), plus la soirée avance plus son comportement change, il s’approche de moi, tente de m’embrasser, je le repousse gentillement mais il continu… Il continu même si je lui demande d’arrêter, il continu encore et me dit de me laisser aller, il commence à me caresser alors je me lève et lui dit que je veut qu’il me ramène. Il ma répondu tu partira quand je l’aurais décidé. Il voulait pas que je sorte alors il ma rattrapé et ma attiré dans son lit et ma violé. Je pleurait mais il continuait…. Aujourd’hui quelques années ont passées c’est toujours aussi douloureux… j’ai tenté de me suicider à plusieurs reprises car ce n’était pas le dernier.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

3
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
3 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
MFFLagarpsionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre

Chère amie, votre récit est tellement affreux, tellement affligeant de voir combien ce porc a ravagé votre âme. Tentative de suicide: la profanation de votre corps par le violeur déchire votre personne, si bien que vous vous sentez si avilie que vous voulez mourrir, c’est tellement triste et toujours pareil, la victime trinque et le violeur jouit de l’impunité. Chère amie, ne restez pas seule, allez consulter un psychiatre, il pourra vous écouter et vous donner un traitement adapté. On n’annule pas totalement cette souffrance mais on peut l’atténuer, avec la bonne écoute du bon thérapeute. Par contre s’il minimise, fuyez et trouvez en un autre: c’est un pro dskouille ! Cherchez jusqu’à trouver la bonne écoute. Une fois cela fait, vous pourrez peut-être envisager des poursuites, mais ce sera long et difficile, il vaut mieux attendre d’avoir avancé sur votre chemin de guérison. Si vous le souhaitez nous pouvons ici vous donner des liens et des conseils pour la suite. Le plus urgent pour vous me semble-t-il est de consulter. Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Lagar
Invité
Lagar

Y a-t-il prescription ?
Si non, guérissez vos souffrances en les faisant reconnaître par la Justice

Merci de remplir les champs obligatoires.



MFF
Invité
MFF

Non aucune poursuites, des années après ? Puis les flics ont ont rien à faire ! Puis j’en avais honte donc je me voyais pas aller raconter ça…

Merci de remplir les champs obligatoires.