Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Violée par mon copain

C’était en 88, cela faisait presque 3 ans qu’on était ensemble et un soir alors que je n’allais pas bien suite à un traitement que je ne supportais pas, j’ai été violée par mon copain de l’époque …
Il voulait que l’on fasse l’amour mais moi je refusais parce que je n’allais vraiment pas bien, j’avais un gros mal de tête et des envies de vomir, mais lui ne voulait pas comprendre. Il m’avait demandé d’au moins lui faire une fellation mais je ne voulais pas car je ne pouvais vraiment pas. Il est parti dans le salon et moi je me suis endormie.
Il est venu d’un coup dans la chambre et a levé les draps d’un coup et m’a baissé mon pyjama de force. Au début je ne comprenais pas ce qu’il se passait, je ne pensais pas que c’était réel et il m’a trainé par les pieds pour me plaquer contre le sol. J’ai compris que mon copain était en train de me violer et je me suis mise à crier et il a commencé à m’étouffer sans doute pour que je me taise. Il était hors de contrôle et dans un état second. Moi j’étais malade et très faible, je n’avais pas d’autres choix que de me laisser faire …
Il m’a sodomisé, chose que j’ai toujours refusé et une fois qu’il a terminé il est parti comme si tout était normal.
Le lendemain il m’a téléphoné pendant qu’il était au boulot en me demandant si je voulais qu’on aille au resto le soir même avec son collègue et sa femme, chose que l’on avait jamais fait auparavant, j’ai refusé. J’ai profité de la journée pour préparer mes affaires pour partir me réfugier chez une copine qui venait de quitter son compagnon après s’être aperçu qu’il avait une maitresse, car pour moi il était hors de question que je reste avec lui.
J’ai quand même voulu avoir la franchise de lui dire en face ce que je pensais. Donc je suis resté jusqu’à temps qu’il revenait du boulot. Il a fait semblant de rien au début et quand il a vu que mes affaires n’étaient plus là il a pété les plombs. Je lui ai dit qu’un gars ne peut pas faire ça à sa copine et que pour moi il avait tout gâché. Lui il m’a dit que ce n’était pas de sa faute et qu’il n’avait pas toute sa tête parce qu’il avait bu. On s’est disputé, je lui ai mis une giffle et il a répliqué. Il m’a insulté de tous les noms et moi je continuais à le frapper, mais comme il était plus grand et plus fort que moi, il m’a maitrisé en un claquement de doigts. Il a s’est mis à me toucher et à me traiter de tous les noms, il m’a dit que j’étais a lui et qu’il pouvait faire ce qu’il voulait de moi et que je reviendrais quand même parce que sans lui j’étais rien. Il a recommençait à me déshabiller et j’ai crié de toutes mes forces, il ne s’arrêtait pas et allait me revioler. Je faisais tout pour me débattre et après quelques secondes ou minutes, des voisins ont tapé à la porte pour demander si ça allait bien. Il m’a lâché et il m’a dit que je paierai pour mettre servi de lui. Il est sorti par la fenêtre et est parti en courant. J’ai ouvert aux voisins et je leur ai expliqué. Ils voulaient appeler la police mais je leur ai dit que ce n’était pas la peine.
Je me suis réfugiée chez une voisine et j’ai appelé ma copine et ses parents sont venus me chercher dans la soirée.
Ensuite il m’a harcelé pendant plusieurs mois avec des courriers anonymes, des appels en plein milieu de la nuit et en me suivant lorsque je sortais. Il a fini par se retrouver une autre copine après plus d’un an et a changé de département. J’espère qu’il n’a pas fait la même chose avec elle, j’y pense souvent. J’étais dégoutée parce que je pensais que c’était quelqu’un de bien mais au final je ne le connaissais pas réellement.
Beaucoup de filles se font violer par leur copain quand elles sont jeunes, ou mêmes des femmes mariées et ne font rien parce qu’elles pensent ne rien pouvoir faire et que si elles partent elles seront à la rue. Pourtant je suis la preuve comme quoi il y a toujours une solution. Je me suis reconstruite, j’ai mis beaucoup de temps à reprendre confiance aux hommes, mais j’ai fini par trouver le bon. Je suis maintenant mariée avec 2 enfants et je serai grand-mère dans 6 mois.
Ne baissez pas les bras, soyez fortes et ne vous laissez jamais faire.
Merci de permettre aux victimes de s’exprimer.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
  Notification par e-mail  
M'envoyer un e-mail si