Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Viol, Agressions sexuel, Attouchement, Violence physique

Bonjours, j’ai longtemps réfléchi avant de me décider à parler et je pense que le mieux c’est de commencer ici. Voici le commencement d’une longue série..
A l’âge de 18 ans j’ai rencontré mon premier amour il avait 20 ans, tout ce passer bien j’étais vierge et n’avais jamais était très loin et lui j’étais vraiment ça première copine. Lors d’une dispute je lui est avouer au bout de 6 mois l’avoir tromper (je pense que tout est partie de là) cela est rester de simple choses d’adolescent puis le 2 novembre après une soirée arrosée je rentre avec lui chez moi et ne pouvant rien faire je lui demande de me déshabiller, puis me cache directement sous la couvertures le ventre puis je m’endors. Durant la nuit je sens mon corps ce mettre sur le coter pensent que c’était dû à l’alcool je me rendors n’y prêtent pas attention, puis je sens mon corps ce mettre sur le dos , je me rendors toujours et là je me suis réveillé sentant que quelque chose voulait rentrer en moi, c’était son pénis, je le pousse légèrement toujours sous l’effet de l’alcool et ne me rendant pas vraiment compte de ce qu’il ce passe puis me rendors toujours et là je me réveille tout de suite il venait de me pénétrer quand cela c’est passer je l’ai retirer et pousser puis cela c’est arrêter là. Le lendemain je lui est posait la question si quelque chose c’était passer il m’a dit que non plus quelque temps après il m’a quitter puis au mois de février mon cerveaux ma rappeler cette soirée tout m’es revenu, je lui en est parler et il m’as dit je pensait que tu dormais.
L’attouchements sexuelle c’est passer dans le même contexte je dormais et un ami à moi en à profiter pour mettre sa main dans ma culotte quand je l’ai sentie je l’ai gifler.
Puis la partie la plus ressente celle ci date de cette été un soir j’étais partie boire un verre avec un ami et des ami(e)s à luis dans un bar étant loin de chez moi je décide de rester dormir chez lui, lui ayant bu et moi non (je précise que avec cette homme là j’avais coucher une fois avec lui plusieurs mois auparavant) je me mets en pyjama avec des vêtement à lui dans son lui et la descente au enfer commence. Lui insister: « J’ai envie de toi, cela fait longtemps que je l’au pas fait avec le décès de mon ami je n’arrive plus à avoir d’érection j’ai envie de voir avec toi aller c’est bon on l’a déjà fait », je lui disait non je ne veux pas laisse moi dormir en étant dos à lui et un maximum loin puis il continuer à insister étant un homme assez fort et ce mettant sur moi car il avait réussit à me mettre sur le dos il me maintenais les poignets donc ma seule défense était de dire non stop arrête s’il te plait je t’en supplie non. Il continuer à m’embrasser sur les seins, le cou, la bouche et tenter de me doigts, je continuer à le supplier d’arrêter et un moment un miracle c’est produit il c’est stopper net c’est excusez et c’est endormi. Puis le lendemain je suis rentrais chez moi et appris plus tard qu’il avait déjà essayer de faire ce genre de choses à d’autre fille mais cela n’est jamais aller aussi loin que avec mois.
Durant cette année j’ai connu également des violences physique avec mon copain en 1 an j’ai reçu des étranglements en premier et à plusieurs reprise puis des gifles, il m’a pousser violemment et ma donner un coup de point, j’ai poter une main courant mais jamais plus.
Voici mon histoire durant c’est 4 dernières année.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

4
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
1 Nombre de commentaires
3 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
alainlediseurAngeTototo Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Tototo
Invité
Tototo

Je comprends pas pourquoi vous (pas seulement toi, mais toute les personnes victimes de ces attouchements etc) ne dites rien autour de vous, ne portez pas plainte… Vous préférez vous rappelez de ces choses douloureuses et savoir que les mecs sont libre sans rien avoir en retour du mal qu’ils vous ont fait ou vous preferer avoir « honte » en le disant a votre famille proche ou a la police et que le mec soi puni ?

Je suis un homme je comprends peut être pas bien comment on peut réagir a ce genre de choses horrible ? mais bon..

Merci de remplir les champs obligatoires.



Ange
Invité
Ange

Bonjours oui je sais que j’aurais dû porter plainte mais il n’y avait aucune preuve réel là première fois je m’en suis souvenu des mois après la deuxième fois je l’ai gifler la troisième personne j’avais tellement honte je me suis dit je l’ai chercher j’ai dormi chez lui et il n’y avait aucune preuve seulement sa parole contre la mienne et pour la dernière personne après la main courante il a arrêter j’en ai parler à mes amis très proche ma mère et très vaguement au courant pour la première et quatrième personne mais le reste je préfère laisser faire le temps et « vivre avec » car les procédures sont très longue et ça sera toujours la parole des autres contre la mienne je ne veux pas m’infliger quelque chose que je ne sais pas si j’en gagnerais ou non et mettre tout le monde au courant c’est mieux ainsi.

Merci de remplir les champs obligatoires.



alainlediseur
Invité
alainlediseur

Peut-être parce qu’elle a peur d’évetuelles représailles, qu’elle a peut être peur, pour sa vie et celle de ces proches, qu’elle est encore sous emprise psychique, et qu’elle sait que les flics ne feront rien, c’est bien connu ces mecs ne prennent rien quand on porte plainte, alors on ne porte plus plainte, puisque qu’on en connait l’issu: nul, rien, que dalle!

Aussi ces mecs là, le savent, qu’ils ne prendront rien, alors ils continuent délibérement, ensuite si elle porte plainte, le mec sera convoqué chez le procureur et il peut se vanger d’ou les fameuses représailles. Des représailles qui peuvent aller jusqu’au meurtre, si la victime n’est pas sous protection judiciaire, ce qui est toujours le cas, le mec peut mettre en place sa vangeance en tout sérénité, t’attendre en bas de chez toi… Voilà pourquoi! Savez vous ce que ça fait d’être une proie?

PS: Et porter plainte pour violence quand tu vis sous le même toit, c’est la porte ouverte au pire des massacres, alors en tant que victime tu la fermes et evite tout ce qui pourrait le mettre en colère tu minimise les raclées. Se barrer? Et pour aller ou? Pour la plupart, c’est la rue ou le mec violent, elles ont nul part ou aller. Tu vois le choix. On trop peu de le dire ça. Mais voilà c’est une réalité. Et les services sociaux ne font rien. Y en a trop de femme battues.

Donc il y en a marre d’entendre: » si elle reste, c’est doit aimer ça »! Et oui, on l’entend encore ….
-Non elle n’a pas de choix, et elle est complétement lobotomisé, et très apeurée, et n’a aucun soutien et nul part ou aller! »

Personne n’aime ça!

Aussi il y a des victimes, qui se taisent car elles ont honte de ce qui leur arrive, elles ont peur qu’on les jugent mal, elles, qu’on se moquent d’elles, qu’on les culpabilise un peu plus qu’elles ne culpabilisent déjà. C’est un comble, mais c’est vrai.

Dans ces moments là, les femmes sont très très seules, alors qu’elles ont besoin d’un max de soutien et d’aide.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Ange
Invité
Ange

Je n’ai peur d’aucune représailles car je sais qu’il n’y en aurait pas pour la personne qui m’as frapper je ne vivait pas sous son toit je venais juste chez lui de temps en temps mais j’habite encore chez mes parents et je ne suis plus avec cette personne. Comme je l’ai expliquer en haut et comme tu l’a dit porter plainte pourquoi faire je n’ai aucune « séquelles » physique sa sera leur parole contre la mienne je n’ai pas envie de mener une bataille qu’on au final ne servira à rien mis à pars que toute ma famille et mes proches le sache j’en est déjà assez honte comme ça je ne veux pas leur infliger cela.

Merci de remplir les champs obligatoires.