Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Quand je dormais

J’ai 36 ans, je suis atteinte de la sclérose en plaques, il le savait.
Ce que je vais vous raconter est récent, le dernier évènement s’est passé au mois de juin de cette année, je ne sais pas quel terme mettre sur ces actes, mais ce sont des choses que j’ai mal vécu.
J’ai rencontré cet homme par le biais d’une amie, nous avons fait connaissance, beaucoup de points communs nous rassemblaient et nous nous sommes mis en couple.
Tout se passait très bien les premières semaines, puis est arrivée une nuit où je me suis réveillée car je sentais son corps en mouvement à côté de moi, il était en train de s’accorder un plaisir solitaire. J’ai été choquée qu’il fasse ça juste à côté de moi, je n’ai su rien dire, rien faire, comme paralysée. Il a certainement senti, à mon souffle différent, que je m’étais réveillée, mais a continué son action et a même saisi et pressé ma poitrine pour l’aider à terminer sa masturbation. Puis s’est endormi, sans un mot, sans un geste envers moi.
Je n’ai pas pu me rendormir et ai réfléchi toute la nuit : est-ce moi qui suis fermée d’esprit? est-ce moi qui n’accepte pas ce genre de pratique? est-ce que je dois élargir mes façons de voir la sexualité?
C’était une remise en question de ma part. Mais au petit matin, je n’ai pas pu et pas su aborder le sujet, donc j’ai continué la relation comme si de rien, et lui également.
Ce geste s’est reproduit une deuxième fois.
La troisième fois je me suis réveillée en sentant qu’il avait pris ma main, et qu’il se masturbait à l’aide de celle-ci, je ne bougeais pas, ne participais pas à ça, il avait mis ma main autour de son pénis et faisait bouger ma main avec les siennes… encore une fois j’étais sidérée, aucun mot et aucun geste de ma part, c’était comme ci je voyais la scène de l’extérieur et que je n’arrivais pas à intervenir.
Toujours le même “rituel” pour lui, pas de mot, pas de geste envers moi, alors qu’il était totalement différent pendant nos rapports, il était doux, attentionné et communiquait beaucoup.
Puis une quatrième fois, puis encore, où il venait frotter son sexe sur mes fesses jusqu’à éjaculer sur celles-ci, ou hanches ou cuisses.
Puis il y a eu la fois de trop, où il a glissé son sexe entre ma culotte et mes fesses pour se masturber, à savoir que je venais d’avorter et était encore sous le choc de ce geste plus que douloureux. Cette fois-ci, j’ai réussi à lui demander au petit matin ce qu’il lui avait pris pendant la nuit, sa réponse “une envie” en riant.
De là j’ai compris que ce n’était pas de la sexomnie puisqu’il s’en souvenait.
Je n’ai pas rompu mais je ne l’ai plus vu pendant plusieurs mois, trouvant des prétextes, j’avais besoin de temps pour repenser à tout ça.
Je l’ai quitté après plusieurs semaines de silence, mais j’ai encore du mal à mettre des mots sur ses agissements.
Je ne sais pas si c’est ma maladie qui m’a empêché de réagir quand tout ça se produisait, en tout cas je m’en veux de n’avoir rien fait plus tôt.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
nanar17
29 jours plus tôt

Il a profité de votre maladie pour se servir de vous comme d’une poupée gonflable, il savait très bien ce qu’il fait une plainte devrait calmer ses ardeurs car il risque de le faire à d’autre et si vous n’avez plus envie de cette relation, c’est votre corps.

Merci de remplir les champs obligatoires.



socialworker
28 jours plus tôt

Tout cela n’est pas du tout normal. Il y a de la perversion et du non consentement. Tu as bien fait de le quitter. La prochaine fois, si tu peux car je sais à quel point cela est dur, il faut lui faire comprendre tt de suite ! C’est inacceptable.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nathalie
Nathalie
26 jours plus tôt

Il s’agit d’un abus : vous avez été abusée car nous n’aviez pas donné votre consentement. Un homme respectueux agit TOUJOURS d’après votre consentement. Vous êtes un être humain, pas un objet de ses seuls désirs. Bravo pour votre courage de témoigner.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME