Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Par quoi commencer…

Par quoi commencer…
Il y a tout d’abord eu ce garçon, dont j’ai été très amoureuse, on s’était rencontré en colonie et rendu compte qu’on vivait tout près, on est sorti ensemble j’avais à ce moment là j’ai 12/ 13 ans et lui 15. Tout se passait très bien au début, on avait plusieurs amis en commun puisque on se voyait régulièrement. J’étais vraiment extrêmement amoureuse j’aurais pu faire n’importe quoi pour lui, même si lui ne semblait pas être si attaché au fil du temps, il était plus âgé et s’intéressait quand même à moi, ça me flattait. Un jour il m’a demandé de lui envoyer une photo de moi nue, comme ça pour se faire plaisir tu sais, il m’a dit. J’en avais vraiment aucune envie la demande m’a beaucoup surprise mais j’ai accepté, pour ne pas le vexer. Je n’aimais pas beaucoup mon corps et le fait qu’il n’est même pas réagit m’a un peu plus fait me sentir mal. Le lendemain, il me redemande. Cette fois ci j’ose lui dire que ça ne me fait pas très plaisir. Il insiste je le fais. Une semaine plus tard je recois un message de lui mais écrit par un de ses potes disant que je suis bonne. Je suis horrifié il m’explique en rigolant qu’il lui a montré mes photos parce que c’est son meilleur ami quand même. Je ne sais pas quoi faire je laisse passer devant lui mais me sens très mal. Quelques jours plus il redemande, je refuse catégoriquement. Il me répond que si je ne le fais pas il postera les premières sur les réseaux sociaux. J’ai peur, je le fais. Je n’ai jamais osé en parler à mes amies, à un adulte, mes parents, j’avais extrêmement honte. Tout le monde autour de moi disait que c’était des putes les filles qui envoyaient ça . Ça a duré environ un an de chantage comme ça, jusqu’à ce qu’il s’arrête lorsqu’il a déménagé, j’ai appris bien plus tard qu’ il avait juste trouvé qqun d’autre à harceler… Quelques mois plus tard je suis en 3eme, je reçois un message d’un garçon qui était dans ma classe mais qui s’est fait virer un mois auparavant pour harcèlement sexuel qui me dit qu’il aimerait bien me revoir, que je lui manque. Tout d’abord surprise je n’ai pas du tout envie de le voir, la fille harcelé était mon amie, je lui en voulais beaucoup meme si tout le monde dans le collège l’aimait toujours beaucoup. Il me renvoie alors un deuxième message tout de suite disant qu’il viendrait me chercher le mercredi au collège. Je lui dis un mauvais horaire pour l’éviter mais quand je sors ce jour là il était quand même là. Tout le monde me fait des clins d’oeil et me laisse avec lui, alors que j’étais complètement paniqué à l’idée de rester avec lui, dont j’avais peur en fait. Il neigeait ce jour là, il me prend par le bras, fort, et me dit qu’on ferait mieux d’aller chez moi. Je le suis, on rentre il n’y avait personne, et on commence à discuter. Finalement il est très sympathique je me détend un peu même quand il me demande de voir ma chambre je me méfie pas spécialement. Quand on y arrive le drame commence.. Il me pousse violemment, m’attrape les poignets commence à me toucher… Il avait bcp plus de force que moi, je n’ai rien dit j’étais complètement paralysée, trop choquée, j’ai juste laisser couler mes larmes silencieusement. Il m’a violé sur mon lit dans ma chambre d’enfance. Je lendemain j’ai evoque ce qui s’etait passé a une amie qui m’a traite de pute, me disant que je devais bien m’eloigner de lui. J’en ai très longtemps fait des cauchemars, ce viol est celui qui m’a le plus traumatisé. Parce que oui, d’autres ont suivis.
À 15 ans, encore dans ma chambre, une fête, j’avais bu et était à moitié consciente, j’ai réussi à lui dire d’arrêter quand j’ai réalisé ce qu’il se passait , il m’a soufflé en riant qu’il venait de terminer, sans préservatif. Je n’ai même pas réussi à pleurer.
A 16 ans, une autre soirée, un garçon de 22 ans qui était très sympa et invité par une amie me demande s’il peut dormir à côté de moi dans un très grand lit, j’accepte je me méfiait pas du tout de lui. Les autres en voyant ça partent tous de la chambre, comme si c’était évident. Des qu’on est seul il commence à m’embrasser, me toucher. Je le repousse et il me dit que ça ne sera pas long et continue. Je me débat il me serre très fort et me met quelques coups en me disant de ne pas faire de bruit. Complètement paniqué je lui dit que j’ai mes règles et il s’arrête enfin en disant que je le dégoûte. Il s’endort à côté de moi, je suis rentrée chez moi des qu’il dormait. J’avais des bleues sur presque tout le corps. Encore cette fois je n’ai pas pleuré. Je ne sais pas ce qui m’arrive, si je suis normale ou non, j’encaisse. Je me demande comment je peux avoir subi autant de violences, pourquoi ça arrive à moi, qu’est ce que j’ai bien pu faire. Je me sens terriblement coupable de ce qui m’arrive et je n’en parle pas, je ne dis rien j’encaisse et j’avance. J’ai actuellement 17 ans, hier était le cauchemar de trop il fallait que je raconte.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
psionic
1 mois plus tôt

Chère anonyme, jeune femme en devenir, vous avez bien fait de venir témoigner ici et vous avez été très courageuse. Ce cauchemar de trop est le signe d’une très grande souffrance psychique en vous, votre inconscient vous l’indique clairement: ces cauchemars sont tout simplement un signe de traumatisme psychique profond dû aux horreurs que vous subissez seule en silence, encore toute jeune fille, maintenant jeune femme en devenir, ne restez plus seule, il vous faut de l’aide et agir. Je vais tenter de vous aider en deux temps.
Tout d’abord tout d’abord vous devez consulter au plus vite un thérapeute et une contacter une association d’aide aux victimes de viols et de violences sexuelles. Pour cela, le plus direct est d’appeler le 3919 et de demander de l’aide. Une voie plus longue mais plus efficace est de consulter notre liste de liens utiles et de conseils aux victimes. Pour y accéder répondez à n’importe quel témoignage ou commentaire, sous le cadre vous trouverez un petit texte d’avertissement: cliquez alors sur “Obtenir de l’aide” et vous serez redirigée vers le forum du site dans la section ou se trouvent les listes des liens utiles. Appelez alors une association d’aide aux victimes de viol et prenez rendez-vous au plus vite. Vous pouvez le faire par vous-même bien que mineure. Il vous faut des soins psychiques au plus vite, l’association vous y aidera en vous permettant de consulter. De plus, elle vous aidera à porter plainte contre tous ces violeurs et harceleurs qui vous poursuivent depuis bien trop longtemps. Vous ne pouvez pas rester souffrante, seule, dans l’ombre avec cette douleur insupportable qui vous torture. Vous devez consulter au plus vite d”autant plus que les faits dont vous êtes victime sont très graves sont des délits et des crimes très graves. Une association vous aidera à déposer plainte et surtout à en parler avec vos proches qui eux aussi pourront déposer plainte pour vous. L’aide de l’association pourra également vous permettre d’en parler plus facilement: vos proches réaliseront que vous êtes victime depuis des années d’un chantage de viols à répétition sous menaces de divulgation de clichés votre intimité: ce sont des faits très graves punis par la loi.
Votre équilibre psychique et émotionnel est précaire car vous avez probablement un traumatisme psychique qu’il faut diagnostiquer et soigner au plus vite. En outre ces pressions, cette insécurité permanente et cette solitude dans la souffrance est intenable, vous êtes en grand danger d’autant plus que bien souvent une dépression vient masquer le traumatisme. Vous devez agir vite chère jeune femme en devenir, au moins pour trouver de l’aide pour vous soulager, notamment un thérapeute et une association qui sauront écouter et comprendre votre souffrance et la justice quand bien même vos tortionnaires étaient mineurs ils doivent être désignés et jugés pour leurs crimes.
Ne vous reprochez rien, vous n’avez rien fait: vous êtes la victime de ces ordures de harceleurs violeurs qui usent de pressions ignobles sur de jeunes filles dans un âge d’une très grande délicatesse et sensibilité, c’est au delà de l’infamie et de l’ignoble ! C’est votre vie qui peut être marquée à jamais, c’est l’une des pires formes de violence psychique connue, avec l’inceste et la pédophilie: ce qui détruit votre personne intime et profonde, donc votre humanité à cet âge si difficile et important pour le devenir féminin.
Vous avez bien fait de venir, surtout ne culpabilisez pas: c’est une réaction psychique normale des victimes de viol, un mécanisme terrible mais implacable qui est le signe de l’intense souffrance psychique qui est en vous: avec les cauchemars ce sont les signes qui ne trompent pas. Donc contactez au plus vite une association, n’hésitez pas à revenir nous voir ici, nous sommes là pour vous lire sans jugement et vous aider.
De tout coeur avec vous.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Anonyme
1 mois plus tôt

chere jeune fille, tu es victime de predateurs….je suis jeune moi aussi, et tu es leur proie, ils profitent de ta jeunesse , tu as besoin de te defendre, de trouver de l’aide, ne culpabilise pas , porter plainte est la meilleure des choses, tu peux egalement faire du self defense….qui donne confiance en soi.et t’adresser à des adultes qui t’aideront contrairement aux mineurs qui t’entourent et qui ne te guident pas.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME