Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Balancetonporc.com : le site de témoignages de viol et agression sexuelle le plus visité de France 🇫🇷

Merci de remplir les champs obligatoires.



Lettre à mon manager, qui est aussi mon violeur.

Je t’imagine tranquillement chez toi, à dormir sur tes deux oreilles pendant que mon cœur est lourd, mes yeux remplis de larmes et ma tête submergée d’idées noires.
Je fais des cauchemars, je te vois, tu me fais du mal. Je suis en danger de mort.
Les insomnies s’enchaînent, m’épuisent et creusent mon visage…Je ne peux plus dormir sans somnifères.
Tu avais tout prémédité, tout calculé.
Tu as profité de ma naïveté pour me piéger.
Tu as abusé de ma confiance et tu m’as volé ma dignité.
Peu importe ce que je voulais, tu t’en fichais.
Tu avais une idée en tête, un plan précis et il fallait que tu l’exécute.
Il fallait que tu arrives à tes fins, tu n’as pas pu t’empêcher d’assouvir ta pulsion.
Comme un animal.
Et j’étais ta proie.
Tu m’as piégé et je suis restée figée.
Dès les 1ers instants, j’ai senti que quelque chose ne tournait pas rond, mais que faire face à deux hommes et une porte fermée à clé ?
Tu n’avais aucun respect pour moi, tu m’as dit que tu allais me « défoncer ». Je me demande où tu as appris à traiter les femmes de cette façon.
J’étais ton objet.
J’étais ton jouet.
Je n’étais qu’un trou dans lequel tu as pu déverser ta jouissance.
Tu étais brutal, violent et dominant ; et tu aimais ça. C’est ce qui te faisait jouir.
Ton sexe m’a déchiré de l’intérieur. J’avais mal, je souffrais, je voulais crier et me débattre de toutes mes forces.
Pourtant, je n’ai pas pu.
La peur m’a envahie, j’étais terrorisée.
Tu as tout fait pour que la culpabilité m’envahisse ; au point d’obtenir de moi un silence d’or.
Bien joué !
Tu es devenu mon fardeau.
Un secret si lourd à porter…qui fait maintenant partie de moi.
C’est une croix, noire, indélébile, marquée sur mon corps.
Cette croix qui ne se voit pas mais qui pourtant est bien là.
Cette croix dont je ne peux pas me débarrasser.
Tu m’as violée. Sans scrupules. Tout naturellement.
Ma gorge se serre, ma respiration se bloque.
Mes yeux se remplissent de larmes.
Je ne veux pas y croire.
Mais pourtant, c’est bien ce que tu m’as fait.
Je suis victime.
Ou plutôt survivante.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
je-t-ai-lu.e
4 années plus tôt

Bonjour, votre témoignage me touche beaucoup. Vous parlez de la douleur invisible que nous laisse un tel acte. Celle qui nous flétri de l’intérieur et nous sépare des autres tant que nous la gardons pour nous. Malheureusement je la connais bien cette douleur. Vous parlez ici et c’est bien c’est un premier pas qui vous rapproche des autres. J’espère que vous trouverez le même élan, le même courage pour en parler à des amis puis peut être à des thérapeutes qui pourront vous aider. En tout cas ne pas rester seule avec cela. C’est difficle d’en parler, de se désigner comme victime aux autres.. Ici vous ne risquez rien. Vous avez fait le premier pas.
Courage à vous

Merci de remplir les champs obligatoires.



luz
luz
4 années plus tôt

J’aimerais que vous commenciez à croire qu’aucune encre n’est indélébile. J’aimerais que vous commenciez à regarder cette croix noire comme une souillure qui n’est pas à sa place chez vous, et que vous commenciez à l’effacer, l’effacer, l’effacer…
Vous êtes venue ici parce qu’il y a une volonté en vous, prenez contact avec cette volonté en vous, elle vous dira que vous avez la force de vouloir vivre et non plus survivre. Elle vous dira qu’elle veut la lumière et non plus cette noirceur. Vous le méritez.
Vous avez commencé à déposer votre fardeau, une partie de votre fardeau ici; continuez, faites un autre pas, n’hésitez pas. Cette douleur en vous a besoin d’être entendue, permettez le lui.
Tout mon soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
4 années plus tôt

Chère Anonyme,

Votre lettre à votre manager, la lui avez-vous envoyée ou remise ? Ou est-ce une lettre que vous avez écrite pour tenter de mettre des mots sur l’indicible afin d’évacuer le poison, sa semence, sa souillure, qui est en vous ?

Bien sûr, comme je-t-ai-lu.e et Luz, je compatis et je suis navrée que vous aussi vous ayez subi cette horreur qu’est le viol.

Maintenant, après l’écriture de votre douleur, de votre malheur, de ce qui fait de vous une handicapée de la vie, une survivante, il va falloir vous relever, car ce monstre ne doit pas gagner et vous briser !

Vous dites qu’il y avait deux hommes ? Cela s’est passé quand ? Qu’avez-vous fait depuis ? Êtes-vous retournée travailler ? Avez-vous quitté l’entreprise ?

Avez-vous besoin d’aide ? Êtes-vous entourée ? Que peut-on faire pour vous aider ?

Vous avez bien sûr toute notre sympathie et notre soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME