Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Je me suis faites violée 2 fois

Bonjour, je suis une fille de 15 ans, si je me mets a écrire aujourd’hui ce qui m’est arrivée c’est tout simplement pour me libérée de ce poid…
Le premier viol était en Octobre 2019, j’avais donc 14 ans, cela s’est passé dehors, derrière une bibliothèque, dans un coin de la rue où il n’y avait personne du tout donc 0 possibilité de me faire aidée.
C’était pendant les vacances d’ Octobre, un jour je m’ennuyais et j’ai donc demandée a plusieurs personnes de mon entourage si ils sortaient dehors, personnes ne pouvait à part ce fameux garçon (c’était quelqu’un que je connaissait déjà depuis 3 ans) , donc je décide de l’attendre à côté de mon école, et on commence à marcher dans les rues puis il m’a dit de venir vers la bibliothèque donc sans crainte moi je le suis, à aucun moment j’ai pu penser qu’il ferait ça.
Une fois arrivé à ce fameux endroit, il m’attrape par le bras et me pousse contre un mur, il commence a se coller à moi et à me toucher je lui demande donc ce qu’il fait et il me dit qu’il à envie de moi, moi pas du tout donc je lui demande d’arrêter, mais il ne m’écoute pas du tout et continu, j’essaie de me débattre mais il avait beaucoup plus de force que moi et il arrive a m’enlever mon pantalon et ma culotte et à me balayer par terre et se déshabille et se met sur moi, je lui demande d’arrêter mais bien-sûr il ne m’écoute pas.
Dès que je l’ai sentie en moi, j’ai su que c’était trop tard et que quoique je fasse il n’allait pas m’écouter, j’ai donc arrêtée d’essayer de me débattre… ( je précise qu’il l’a fait sans capote), une fois qu’il eut terminé il se dépêcha de me dire d’aller vite chercher une pilule du lendemain car il ne savait pas si il avait éjaculé complètement en moi ou non. Il est ensuite parti rejoindre ses potes et m’a laissé en plan comme une conne. Je ne me suis jamais autant sentie humiliée et salie de toute ma vie, je pleurais toutes les larmes de mon corps et putain, j’aurais jamais du aller le voir ce fdp… Je suis donc vite aller prendre une pilule du lendemain à la pharmacie qui était la plus proche ( en sachant que les pharmaciens connaissaient mes parents ), j’ai dis que c’était pour une amie… dès que je l’ai eu en main je l’ai de suite avalée et j’ai appelée une amie en pleure et je lui ai tout raconté… ( je précise aussi que je ne savais pas mais il m’a filmé pendant qu’il faisait cela et vu que au bout d’un moment j’ai arrêté de me débattre bah il a dit que je ne pourrais jamais porter plainte sinon il ressortirait les vidéos et il “prouverait” que je mens et que j’étais consentente..)
Le deuxième viol était en Novembre 2019, un mois après le premier.
Cette fois-ci c’était dans les toilettes du gymnase dans lequel je fais de la gymnastique tous les lundis soir.
J’étais avec une amie ( la même que j’avais appelée pour le premier viol) car nous faisons de la gym ensemble, et nous étions dans le gymnase en attendant l’heure de notre cour ( on arrive 1 heure avant le début).
Dans ce fameux gymnase il y a des toilettes complètement a l’autre bot des salles, donc personnes n’y va jamais, avec ma copine on attendait 2 garçons car c’était des garçons à qui on avait parlé sur snap et on devait les voir ce jour-là, car on faisait de la gym dans le gymnase de leur ville.
Ils sont arrivés et nous avons discutés, puis le pote de ma copine lui dit de venir avec lui dans un des deux toilettes, elle accepte. Mon pote à moi me dit également de venir avec lui dans l’autre toilette, au début j’hésite puis il me rassure on me disant que c’est juste pour pas que quelqu’un nous voit si jamais il y a des gens qui passent. Je finis par accepter car je ne voyais pas le danger ( quelle conne ).
Une fois dans ce toilette il m’embrasse, je ne le repousse car j’aime bien et j’étais attirée par lui, c’était un peu mon ” crush “, mais ensuite il me touche les fesses, je suis un peu surprise mais je ne dis rien, puis il me demande de le sucer, je refuse car je n’en ai pas envie mais il s’énerve de plus en plus et il commence à me faire peur, il m’a prit par les épaules et m’a secoué très violemment et m’a poussé contre le mur du toilette, j’ai eu peur donc j’essaye de sortir mais il me bloque le passage, donc je m’assoie par terre et lui demande de se calmer et d’arrêter. Il me relève et essaye de mettre ses mains sous mon short de gym, je lui pousse les mains tout en lui disant que je ne veux pas qu’il doit arrêter, il me remets à terre et se met sur moi, j’étais allongée sur le dos et lui assit sur mon bassin, il me tenait les bras et à réussit à me doigter pendant quelques secondes avant que je m’énerve vraiment et réussis un peu a le pousser mais il à commencé a crier et à me dire de me laisser faire il à sorti une capote et l’a ouvert en disant que c’était trop tard et il à commencé a prendre ma main et à l’a poser sur son engin.. j’enlève de suite ma main et essaie à nouveau de sortir en le suppliant de me laisser tranquille ( juste après il à commencé à me filmer en soulevant mon t-shirt, que j’ai de suite baissé ) , il ne me laisse toujours pas sortir et s’énerve de plus en plus. Son pote est enfin arrivé et à toqué en disant que il fallait qu’ils partent car leurs autres potes les attendaient. ( Ma pote avait fait l’amour avec son pote, tout cela dans le consentement ).
Il sort donc et me jette un regard noir avant de partir avec son pote.
On est aller à la gym avec ma pote et je lui ai raconté et elle elle était toute contente car elle sortait avec son pote du coup, mais moi j’avais plus aucune émotion, elle était choquée aussi mais c’est tout..
J’ai parlé de mes deux viols à ma meilleure amie, cette fameuse pote et une autre.
Mes parents ne sont pas au courant et je ne sais pas si je dois leur dire…
Chaque soir je pleure en y repensant c’est horrible…
Je ne sais pas quoi faire, si jamais vous avez des conseils, je suis preneuse..
Merci d’avoir lu..

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Zaragan
3 mois plus tôt

Chère anonyme, tout d’abord je te félicite pour avoir témoigner ( aussi tôt d’ailleurs). C’est très courageux et tu es aussi très courageuse d’en avoir parler à des personnes . Même si elles ne semblent pas vraiment comprendre la gravité de ta situation… J’espère au moins qu’elles te soutiennent et t’aident à parler car tu as besoin de soutien.
C’est absolument horrible ce qu’on t’a fait, c’est grave , très grave. Ne laisse personne te faire croire que c’est normal ou pas grave ou encore que c’est de ta faute car c’est TOTALEMENT FAUX. Tu n’es pas conne, tu ne le sera jamais. Rien n’était de ta faute. En faite, ce n’est pas à toi que revient la responsabilité, ce n’est pas toi qui aurait dû empêcher cela, ce n’est pas toi qui n’aurait pas dû les suivre … Non c’est EUX QUI N’AURAIENT PAS DÛ T’AGRESSER ET TE VIOLER. Les seuls coupables ce sont ces gros porcs!! Pas toi! Être naïve ce n’est pas un crime , surtout lorsqu’on est jeune et qu’on est mal influencé. Par contre violer, abuser ÇA c’est un crime, c’est totalement anormal et ignoble!!
Je pense que tu devrais arrêter de traîner avec cette “pote” , elle t’embarque dans ses conneries et ignore délibérément ta souffrance et la gravité de ta situation.  A t-elle essayer de t’en reparler? Est-ce qu’elle se sent mal pour toi? Je m’excuse si je me trompe, mais j’ai pas l’impression que ça soit le cas. Au contraire, elle m’a plutôt l’air d’être complètement désinvolte et désintéressé de ce qui peut t’arriver ou de ce que tu peux ressentir. Autrement dit, elle m’a l’air d’être dangereuse et toxique pour toi, et je te conseille de t’en éloigner. Ce n’est pas une amie, une amie essayerai de t’aider, se ferait du soucis pour toi, resterait avec toi et aurait même alerter des adultes. Et tes autres amies, est-ce qu’elles te soutiennent? Est-ce qu’elles t’ont dit des choses qui t’ont blessé ou qui te font culpabiliser? Si c’est le cas, éloigne toi d’elles aussi… Crois moi , il faut que tu fuis les personnes toxiques. C’est mieux d’être seule (pour le moment) que d’être entourée de personnes qui te sont néfastes et te font souffrir davantage. Et puis, être mal entourée équivaut à être seule.

Au contraire, les vidéo sont des preuves qui les descriminent EUX et pas TOI. Ce sont des preuves des agressions, en plus tu n’a pas donné ton accord pour qu’ils filment. Donc tu peux les signaler sur Pharos et la plateforme du service public car ils possèdent des vidéos d’agressions et qui te compromettent . SI en plus ils l’ont partager et diffuser, ils vont avoir de gros problèmes :
**Site Servicepublic.fr :
PLATEFORME de SIGNALEMENT en ligne:
https://www.service-public.fr/cmi
** PHAROS : plateforme de signalement pour toute activité illégale sur internet
Ce que l’on doit savoir avant de faire un signalement :
https://www.interieur.gouv.fr/A-votre-service/Ma-securite/Conseils-pratiques/Sur-internet/Signaler-un-contenu-suspect-ou-illicite-avec-PHAROS
SIGNALEMENT :
https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action
Le faite de ne pas “se débattre” ne définit pas du tout le consentement. Beaucoup de victimes ne se débattent pas car elles en sont incapable justement. En plus, ces porcs utilisent ces vidéo comme moyen de pression sur toi, donc contrainte. La police aurait pris son téléphone totalement et aurait trouver des choses qui l’incrimine. Dis toi que tes agresseurs ont sûrement fait d’autres victimes et ils ont peut-être aussi filmer… Tu peux le vérifier en remplissant le formulaire anonyme de Coabuse.
http://www.coabuse.fr/

Si tu te fais encore agressée, met toi à l’abris et appelle le 17, ou envoie un message au 114. N’hésite pas! Fais attention à toi, ne fais pas confiance aux personnes que tu rencontre, que tu connais que ce soit virutellement ou réellement et évite les lieux louches, isolés. Ne suis plus ton amie lorsqu’elle voit des garçons… elle doit sûrement encore les fréquenter et fréquenter d’autres pervers. En ce moment, tu as plus de risque d’être cyber-harceler (sexuellement) , c’est-à-dire que quelqu’un te demande ou te force à envoyer des nudes, te dis des choses à caractère sexuelle, t’envoye des images, photos à caractère sexuelle, qu’on te propose d’aller le voir seule, que si tu refuse il te rabaisse, t’insulte, te menace ou au contraire te fais pleins de compliments , tout pour que tu cèdes et accepte de répondre aux demandes et ainsi tomber dans son piège… Dans ces cas, refuse catégoriquement, n’écoute surtout pas les menaces, fais une capture d’écran de la conversation, archive tout, bloque le et signale le aussi sur Pharos. Préserve toi !

Saches que tu es traumatisée par ces violences, tu en souffres beaucoup. Pour ta deuxième agression, le faite que tu ne ressentais plus rien, me semble être un signe de dissociation. Tu dois forcément souffrir de psychotraumatisme, de stress post traumatique. Je te met des liens pour te renseigner. Au minimum, lis la brochure:

** la mémoire traumatique ; site de Muriel Salmona: voir son article mémoire traumatique en pdf + rubriques « Psychotraumatismes » et « Que faire en cas de violence? » sur le site.
https://www.memoiretraumatique.org/
→ ** mémoiretraumatique.org : publication et outils : Brochure d’information :
BROCHURE D’INFORMATION SUR LES VIOLENCES À L’ATTENTION DES JEUNES ADULTES:
https://www.memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Documents-pdf/brochure-jeunes-web.pdf
** Sur le site du CPIV : vous trouverez une rubrique sur le stress post traumatique avec les symptômes et les différents types (TSA, TSPT et TSPT complexe)  :
http://www.cpiv.org/le-trouble-de-stress-post-traumatiq

Il faut que tu sois suivie et aidée, consulter un psychiatre ainsi qu’un psychologue. On ne peut pas effacer ce qui est arrivé, mais c’est possible de soulager la douleur et de vivre avec , de se reconstruire grâce à une thérapie. Toi seule peut décider d’en parler à tes parents, mais je te conseille plutôt de te tourner en premier vers ta/ton CPE (PsyEn) ou l’infirmière de ton établissement , ton médecin traitant et surtout de contacter des associations! Les professionnels (CPE, infirmière, associations…) sont normalement informés sur ce que tu ressens, ce dont tu as besoin et vont t’aider à consulter en plus de te soutenir. Ils sont les mieux placé à te comprendre, bien plus que tes parents et ils pourront ainsi leur expliquer (avec ton accord) afin de pouvoir mieux t’aider (aussi ça évite qu’ils réagissent mal et que tu te renferme et déni les faits, ce qu’il faut absolument éviter!!) Malheureusement en ce moment, tu ne peux pas rentrer en contact avec les associations, et c’est compliqué d’être suivie par des psy…et toute sorte de contact.Mais ce que tu peux faire dès maintenant, c’est :
1)- appeler le 119, c’est anonyme et ça sera peut-être plus facile pour toi de commencer par là. SI tu veux savoir comment ça se passe, va voir sur le site, il y a une petite vidéo.
https://www.allo119.gouv.fr/
2)- essayer de contacter ton/ta CPE ( PsyEN) ou l’infirmier(e). As-tu leur numéro, leur mail, peux-tu les contacter par pronote, l’ent ? Sinon essaye de demander leur coordonnées à tes professeurs, afin qu’ils te redirigent vers eux.
3)- prendre rendez-vous avec ton médecin traitant.
En gros, il faut que tu sois entourée de plusieurs professionnels pour qu’ils puissent t’aider au mieux. Saches que ta situation est très sérieuse et alarmante puisque tu es en danger (surtout que tu peux toujours avoir des contacts avec tes agresseurs ou d’autres personnes dangereuses). Ils ne te jugeront absolument pas, d’ailleurs, tu n’es pas la seule de ton établissement à avoir subit des violences et a avoir été violée. Ils on traité et traitent toujours de cas comme le tien, et des millions de jeunes ont subit et subissent des violences dans toute la France, comme moi par exemple. Ces personnes vont discuter avec toi pour pouvoir t’aider au mieux et vont te rediriger vers des soins. Leur soutien est indispensable. Je t’assure que cela va te rassurer et te soulager d’en parler à des personnes bienveillantes qui savent qui te comprennes et vois la gravité des choses.
Je ne peux te garantir qu’ils auront tous une bonne réaction, il y a des cons partout, mais c’est assez rare. Mais saches que si tu tombes sur des cons qui ne t’aident pas, alors ils sont hors la loi. La loi est claire : il faut venir en aide aux personnes en danger et SURTOUT LES MINEURS sinon il y a des sanctions très sévères. C’est leur rôle en tant que citoyen et il est amplifié en temps que professionnel en contact avec des mineurs. Donc si l’une des personne que je t’ai conseillée ne prend pas au sérieux ce que tu lui dis, te fais culpabiliser ou te dis de te taire, dénonce le au 119. Je ne souhaite pas t’effrayer en te disant ça, il y a bien plus de chance qu’ils te prennent au sérieux et t’aide, mais je te dis ça au cas où . En tout cas, saches que tu peux appeler le 119 sereinement et savoir que l’on va t’aider à 100%.

J’espère sincèrement que tu seras aidée rapidement malgré le confinement.
Je sais que c’est dur, mais tu peux et tu mérite d’être heureuse. Tu peux t’en sortir
Courage!!Si tu as des questions, n’hésite pas.
De tout coeur avec toi.

Merci de remplir les champs obligatoires.



iwasabadboy
iwasabadboy
2 mois plus tôt

Tes parents sont les etres qui tiennent le plus a toi dans ce monde
Meme si cela est difficile confie a toi au moins a l un d entre eux
de la naitra le soulagement et ils t accompagneront pour te reconstruire et j espere faire valoir tes droits
couage

Merci de remplir les champs obligatoires.



Ubiline
Ubiline
2 mois plus tôt

Ma part est dehors, mais… Parles-en à tes parents. Porte plainte tant que c’est faisable, la vidéo de l’autre… Bref, c’est une preuve de son viol s’il l’a gardée il prendra plein pot, ne te laisse pas écraser ou ils auront gagné. Tant que ces connards n’auront pas compris que les filles sont des êtres humains et que qui casse paye… Enfin voilà, fais-le. Même si ça ne donne rien tu te diras que tu as tenté le coup et relevé la tête.

Merci de remplir les champs obligatoires.