Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Effet boomerang

Victime en étant enfant, le passé ressurgit après ma 3ème grossesse, une période d’extrême fragilité (psychologique physique professionnelle)

Etant enfant, j’ai subi des violences physiques et verbales de la part de mon père. Lui pense que c’est de l’éducation. Que c’était pour notre bien, le mien et celui de mon frère (et pour une raison que j’ignore, ma petite soeur, elle a été épargnée). Mon père n’a jamais su me protéger. A de nombreuses reprises. Il ne sait pas contrôler sa violence. Est capable de frapper sur femme et enfant sans avoir la moindre culpabilité. J’ai été également victime de viol de la part de mon oncle qui me gardais lorsque j’avais 5 ans. Très longtemps j’ai cru que c’était des “préliminaires” et donc pas un viol. Mais peu importe, le résultat est là. Un membre de la famille, le gentil tonton, qui disait que c’était secret et n’hésitait pas à faire ses immondes actes alors même que mes parents étaient pas très loin dans l’appartement dans une autre pièce. Il “jouait” avec moi. Alors que j’ai cru pendant longtemps que j’avais eu ma dose de “merdes” pendant mon enfance et que mon quota avait été atteint (Naïveté certaine, croyance infondée) j’ai travaillé très tôt pour me construire la vie dont je rêvais. Après avoir réussi à obtenir une maison, un travail, un mari et des enfants, je voulais être professeur des écoles. Pendant ma troisième grossesse, j’ai travaillé le concours, j’ai eu une grossesse très difficile, j’ai fait une hémorragie au début de 8ème mois de grossesse, j’ai eu du mal à récupérer ma santé physique à la clinique… quelques mois après, j’ai passé mon concours et je l’ai échoué…

Et là, le début de l’enfer, toutes les violences, agressions, viol … subies dans l’enfance sont revenues (toutes celles que j’avais choisies de mettre de côté, enfouir, pour avancer) et là de la manière la plus violente. Je me rendait compte de l’horreur. Comment peut-on faire ça à un enfant, pourquoi moi? Dépression, la vraie, celle qui vous donne envie d’en finir avec la vie, auto-destruction, des hauts, des bas, des rechutes violentes etc…
J’ai eu la chance d’être bien entourée. Ma mère, mon mari, des amis très proches que je voyais plus. J’ai accepté d’aller dans une clinique deux fois par semaine pour soigner ma dépression. Je vais une fois par semaine voir un très bon psychologue. J’ai porté plainte pour viol. J’ai dit tout ce que j’avais à dire à ce père incompétent dans le rôle qui devrait être celui le plus important de sa vie , le rôle de parent. J’ai coupé de les ponts avec ce père que je ne comprends pas. Mon psychologue me fait comprendre beaucoup de choses. J’arrive à parler de certaines choses. Je n’ai plus de culpabilité. J’ai des hauts et des bas mais je crois que le plus important c’est d’accepter de se faire aider par des proches et ou des professionnels qui sont là aussi (par vocation). J’ai envie de me sauver. Car j’en suis convaincue la vie m’attend.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
16 jours plus tôt

Chère anonyme, je vous remercie chaleureusement pour votre témoignage bouleversant dont la conclusion est un beau message d’espoir que j’aimerais relayer à toutes les victimes. Oui, vous avez raison, la vie vous attend, c’est très dur mais c’est exactement cela. Encore merci, vraiment pour cette promesse de choix de la vie.
C’est remarquable car le comme vous l’écrivez très justement, la dépression qui surplombe le traumatisme psychique vous plonge dans une douleur telle qu’elle peut conduire l’irréparable, ou du moins à des pensées de l’irréparable envahissantes, voire permanentes.
Je suppose, mais cela seuls des thérapeutes spécialisés peuvent le confirmer que la conjonction de votre échec du concours et vos difficultés lors de votre grossesse ont provoqués un sursaut qui a fait ressurgir des souvenirs enfouis au plus profond de votre mémoire de fillette. C’est très violent et terrifiant car on a la sensation de revivre les évènements. Ces souvenirs ont été enregistrés à l’état brut par votre psychisme de fillette pour préserver votre intégrité psychique et émotionnelle afin de vous éviter la folie. Le psychisme de l’enfant abusé enregistre les faits à l’état brut avec un condensé d’état émotionnel (c’est ce qui donne l’impression de revivre les faits) qui peut ressurgir bien plus tard très brusquement avec des effets dévastateurs. C’est visiblement votre cas, et de très nombreux témoignages de pédophilie dans le site l’attestent.
Je vous remercie encore pour votre précieux témoignage et si vous avez besoin de quoi que soit demandez-le nous ! Nous sommes là pour vous aider.
De tout coeur avec vous, et oui, la vie vous attend, alors n’attendez pas !
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.