Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Drague lourde et harcèlement sexuel

J’attends le métro pour rendre visite à mon grand père à l’hopital. Je n’ai pas trop la forme car il est très malade et son état se dégrade, je sais que c’est peut-être la dernière fois que je le vois et en plus ma mère ne va pas bien non plus parce que c’est son père et qu’ils étaient très proches.
J’attends le métro et un homme d’une trentaine d’année viens me parler, il est très maigre et à un visage très abimé, je vois tout de suite qu’il est toxicomane.
Il me demande si je vais bien et me dit que je suis charmante. Je le remercie poliment parce que ce n’est pas le genre de type qu’on a envie de remballer et en plus j’avais pas la tête à ça.
Il me demande alors mon numéro pour aller prendre un verre, je lui dit que c’est pas possible parce que j’ai un copain et qu’il est très jalou, il me dit qu’il comprend mais qu’il restera discret.
Le métro arrive et je lui dit que je suis désolé mais je dois y aller. Forcément il monte aussi. Je trouve une place là où il y a déjà 3 personnes d’assises et lui s’assoit à quelques mètres et me fixe pendant de longues minutes.
Les personnes assisent près de moi descendent et là il vient s’assoir en face.
Il me dit que je suis son type de femme, qu’il aime les meufs « chargées » (j’ai des formes mais je ne suis pas grosse non plus) et surtout les beurettes (je suis métisse et j’avais un porte-clé Algérie sur mon sac, il a pensé que j’étais algérienne).
Là il ne s’arrête plus, il voit que je ne vais pas bien et il me propose un « truc » pour me remonter le moral, il me sort une petite boule entourée d’un plastique, là j’ai confirmation qu’il est toxicomane et je panique de plus en plus.
Franchement j’ai peur et j’essaie de tempérer, j’espère qu’il ne va pas me suivre dehors, j’essaie de voir qui je peux avertir par sms, mais personne n’est dans le coin.
Il me dit des trucs que je n’ai jamais entendu.
A un moment il me dit : »T’inquietes je vais décharger en moins de 3 minutes ! ». Là je lui dis c’est bon, j’appelle mon père pour qu’il vienne me chercher, je me lève et j’appelle vraiment mon père. Le gars vient et dit que c’est bon, faut pas mal le prendre, c’était pour rigoler. Je parle à mon père et à lui en même temps, mon père ne comprend pas de trop et me dit d’appeler la police et de rester là où il y a des gens et de ne pas m’isoler. Il a pris peur et est descendu à la prochaine station. Par la fenêtre il m’a regardé et a mis son doigt sur sa tempe pour faire « elle est folle celle-la ».
Il m’est arrivait plein d’autres trucs, mais là c’était vraiment où j’ai eu le plus peur parce qu’il était trop bizarre et je ne savais pas de quoi il était capable.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

4
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
4 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
RoseCatouneCora Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Cora
Invité
Cora

Votre père a été de bons conseils : ne pas s’isoler, rester là où il y a des gens et appeler la police, car malheureusement on ne peut pas souvent compter sur les autres, mais ça peut dissuader, et en cas de dérapage, ça fait des témoins. A 18 ans, j’ai été suivie par deux gars plus âgés que moi dans un bout de couloir désert du métro. Entre leurs invectives, leurs commentaires obscènes et le fait que j’étais seule, j’ai vraiment eu très peur. J’ai réussi à les semer en parvenant à monter dans une rame de métro qui elle était bondée. Vous n’êtes pas la seule et surtout vous n’êtes pas seule dans ce combat ! smile

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Je comprends votre frayeur ! Il y avait vraiment de quoi flipper !

Vous avez eu tous les bons réflexes et vous vous en êtes bien sortie !

Mais, comment réussir à oublier la peur ressentie ? C’est mission impossible ! Une émotion aussi intense est gravée à jamais dans l’esprit et dans le corps !

Essayez d’en parler avec une thérapeute ou expérimentez l’EDMR si vous revivez cette peur et cette angoisse !

Bon courage ! De tout cœur avec vous !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Rose
Invité
Rose

Je suis l’auteure du témoignage et je vous remercie à toutes les 2 de m’avoir répondu.
Après ce jour j’ai beaucoup angoissé, le soir même j’ai fondu en larmes dans les bras de mon père, j’ai eu très peur et même sans être là il a réussi à me protéger.
J’ai arrêté de prendre le métro toute seule pendant quelques semaines, mais j’ai compris que ce qui m’est arrivé ce jour-là n’était pas le fruit du hasard. Il avait remarqué que j’étais fragilisée et que j’étais vulnérable et que sans doute je ne me défendrais pas. J’ai toujours la tête haute et c’est le seul jour où je n’étais pas dans mon assiette que c’est arrivé. Il m’est arrivé d’autres choses mais qui ne sont rien par rapport à cette agression.
J’essaie toujours de rester positive et j’ai finalement compris qu’un agresseur n’est pas forcément quelqu’un de fort, là j’ai été agressée par un lache qui a eu peur parce que j’ai téléphoné à mon père. Il savait qu’il y avait peu de chance que mon père puisse faire quelque chose, mais il a quand même eu peur et pris la fuite.
Même si j’ai été traumatisée, avec le temps j’ai réussi à positiver et à tirer profit de cette agression. J’ai compris comment fonctionnent ces *hommes*, ils s’en prennent aux personnes qui semblent être vulnérables et ils s’enfuient au moindre risque.
On m’a toujours dit qu’il faut connaître son ennemi pour mieux le combattre, qu’il ne faut pas montrer sa peur devant les chiens parce qu’ils sentent la peur. Je pense que ces phrases ont là tout leur sens, même si cela est trop d’honneur pour les agresseurs de les comparer à des chiens.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Merci pour votre réponse Rose !

J’adore le final de vos propos et je suis d’accord à 1000 % ! Pauvres toutous, ils ne méritent pas cette humiliation !

C’est exactement ça Rose, vous avez tout compris sur le fonctionnement de ces porcs!

Ne jamais montrer sa peur et être prête à la confrontation s’il le faut ! Si votre attitude corporelle montre que vous êtes prête à en découdre, regard noir et déterminé, vous les verrez reculer, vous traiter de noms d’oiseaux et partir !

J’ai rarement eu à montrer les dents, car la gentillesse, le respect et l’humour font plier bien des rebelles !

Je suis contente que vous ayez repris le dessus ! Surtout restez forte !

Et si vous voyez une femme en danger, dites aux autres femmes autour de vous de venir avec vous pour porter secours à notre sœur en danger !

Nous les femmes devons nous unir pour que plus aucune femme ne subisse de violences sous nos yeux !

Bon courage Rose !

Toutes unies pour éradiquer les violences faites aux femmes !

Merci de remplir les champs obligatoires.