Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

DIEU EST IL UNE CACHETTE?

Aujourd’hui, je vais aborder le sujet des abus Sexuelle faites par les gens dites « HOMME OU FEMME DE DIEU » ou tout simplement par des « CHRÉTIENS ».
Je précise déjà que j’en fais partie des victimes dans ce milieu.
Malheureusement, très peu de personne ose en parler, très peu ose témoigner, et personne ou presque ose aborder le sujet, faute de LA PEUR.
Ce genre de crime reste souvent silencieux et la plupart ou la majorité des agresseurs ou agresseuses restent impunissables et se croient être à l’abri par sa bonne figure extérieur insoupçonnable, et surtout derrière le titre « DIEU », car souvent ce qu’on entend quand on essaye de se confier sont ces phrases: « non! c’est impossible, cette personne n’est pas comme ça! »; ou encore: « non! êtes-vous certaine qu’il s’agit bien de la même personne? »; ou encore: « Tu sais c’est compliqué, il faut juste apprendre à pardonner puis oublier! le pardon suivi de la prière est mieux que dénoncer des faits qu’on ne peut pas prouver, et surtout DIEU nous apprend à se pardonner car jésus lui même a subit pire que cela et il a quand même pardonné »!! et moi j’en dit « FOUTAISE ». Car en attendant c’est moi qui souffre et que la conscience n’oublie pas! On vit avec chaque jour et on en souffre, on en pleure, on ne se fait plus confiance, et notre vie sociale est vouée à l’échec.
Au moment ou ça se produisait, on ose rien dire, on sait que c’est pas normal mais on sait aussi que celui-ci est fait de manière illégale alors on se sent impliquer, participer même en étant victime. C’est un sentiment que croyez moi difficile à affronter car tout de suite on se sent à la fois coupable, abusé,mais surtout impuissant. Quand cela m’est arrivé à moi, mon agresseur me l’avait fait sentir et ressentir d’une manière si étrange qu’il a arrivé à me faire croire que je suis dans une position de « pas le choix ». Le problème c’est que je n’étais qu’adolescente à l’époque, manque d’amour et surtout j’avais besoin d’attention de la part de n’importe qui que je croisais sur mon chemin, et qui serait disponible à ne serait ce qu’une petite attention à m’offrir. Mon agresseur le sais bien, comme s’il me lisait et me repérait depuis longtemps car il m’arrivais d’en parler à table ou autre occasion au sein de la communauté où on se trouvait que je manquais d’amour et que j’aurais bien aimé en recevoir.
Alors, tout commençait avec des petits compliments inattendus, des petits privilèges que je n’ai jamais reçu de sa part auparavant, des sourires etc, alors je commençais à me sentir spéciale, je commençais à me sentir importante, je commençais à croire que ce qui est en train de m’arriver me revenais car je le méritais et c’est mon droit d’avoir des privilèges, d’avoir des petits attentions,d’avoir des mots gentils. J’avoue, je commençais à me sentir bien, je commençais à sentir que la vie, la vraie vie me revenait petit à petit, le mal-être a disparu. Le fait de me sentir bien était comme une dose d’héroïne que je ne pouvais plus m’en passer.
Le jour où il commençait à me toucher, je savais bien que ce n’était pas normal, sauf que quelque part dans ma tête tout de suite, je me suis sentie redevable de ce privilège et de cette petite attention que rêvais tant, donc c’est comme si c’était normal que moi aussi je devais le laisser prendre du plaisir. Pendant qu’il est en train de faire ce qu’il voulait de mon corps, évidement, je ne ressentais aucun plaisir à part que de payer ma dette morale. à chaque fois que je me trouvais dans cette position, mon cœur bas fort, mais à la fois ma tête essaye d’étouffer et d’ignorer ce qui se passait. Dans mes nuits, pendant ce temps là, mes raisonnement essayent de me dire que devrais lui dire d’arrêter car c’est pas bien, mais d’autre part quelque chose me l’empêche, de peur de perdre les privilèges et les attentions.
Malheureusement, c’est très vicieux, car les privilèges et les attentions se passent uniquement à l’abri des regards, mais une fois en communauté, j’étais traitée comme une moins que rien, comme si je reprenais mon poste de jeune fille qui souffre et que personne voit, y compris lui aussi il m’ignorait comme si j’étais une merde. Je me suis sentie à chaque fois pendant ces moments là son petit objet, son petit jouer. Et finalement c’est pendant ce moments d’ignorance aussi que la prise de conscience s’opère.
Oui ça fait mal!
Oui le retour à la réalité est comme une plaque de glace que je dois prendre sur mon dos en permanence.
Un beau jour, car je précise que cet homme est en plus de ça est très connu et marié avec enfant, et je savais que je n’avais aucune chance d’être entendue ou crus si je tentais de tout dénoncer. J’ai décidé donc de lui dire que j’arrêtais car je trouvais tout ça mal saint. Entre temps, je décidais de me trouver un petit ami justement pour que je puisse passer à autre chose et que je lui ai fait part. Je ne voulais pas me sentir trahir mon petit ami de l’époque.
Mais en l’apprenant, il était tombé dans une colère noir, il me disait que je n’avais pas le droit de le trahir et de le tromper avec un autre! j’étais tombée de très haut puis je haussais mon ton en lui disant que c’était plutôt lui qui devait prendre conscience de ses actes car il est marié. Il n’a rien dit puis il est parti.
Croyez moi, depuis ce jour, j’étais privée de mes bonbons (privilèges et attentions), je me ramassais tous les corps V de la communauté, et je passais toujours en dernière dans toute les sortes de situation.
Tout de suite je commençais à repérer qui était la prochaine victime. Ce n’étais pas si difficile de la repérer car une personne qui change soudainement, comme je l’étais, n’avait rien de normal. Il suffisait d’une personne malheureuse, en manque d’amour puis le tour est joué. J’ai décidé donc d’abordais la personne victime, évidement pour essayer d’être la personne de confiance en qui elle pouvait se confier, car je lui disais ce qui m’est arrivée. La réaction est immédiatement attendue car elle me traitait de folle et la même phrase sortait que cette personne serait incapable de faire une chose pareille. Mais au fond de ses yeux , je lisais autre chose, cette profonde tristesse de l’avoir réaliser, de prendre conscience qu’elle n’étais aussi qu’une victime, pas celle qu’elle croyait être : privilégiée et spéciale. Cette chose qu’elle essayait d’envoyer au plus loin de sa conscience n’était que de juste pour soulager sa conscience.
Au jour d’aujourd’hui, le personne reste impuni, et malheureusement la loi privilégie seulement les crimes avec preuve irréfutable et sans faille. Aujourd’hui, combien de fille, garçon, femme sont victimes d’un crime moral?
Pendant des années, allons savoir combien de temps faudrait t-il encore attendre pour briser le silence. Dénoncer son agresseur est le seul moyen pour faire bouger les choses, car tant qu’on reste dans nos silence, pendant ce temps on souffre et on souffre encore dans le reste de notre malheureuse vie qui vit au jour le jour dans la douleur. Et lui ou elle (le/la criminel(le)) reste au chaud sans se soucier de notre cœur qui saigne.
Je vous encourage, chers et chères co-victimes d’agir, de briser le silence, de ne pas ignorer votre douleur.
Nuit et jour, j’estime qu’on mérite mieux que de souffrir ou subir l’ombre du passer car malheureusement ce qui c’est passé ne reste pas muet, au contraire, ça hante notre conscience et empoisonne notre vie entière.
Quoi qu’elle est la raison de votre silence, sachez qu’elle ne peut pas être l’obstacle pour crier enfin la vérité puis vivre sa vie en ayant débarrasser ce fardeau lourd et invivable.
Vous vous préoccupez de ce qui va arriver à votre agresseur après l’avoir dénoncé? je pense que cette personne n’en vaut pas la peine d’une seconde de notre soucis car pendant qu’il a abusé de nos faiblesses, il n’a même pas pris la peine de nous valoriser autrement que par son profit et de son égoïsme!

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
KoxieCatoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Vous êtes sortie de votre silence et c’est bien ! Vous lui avez dit ses 4 vérités, cela a dû vous soulager !

Votre analyse est juste à l’exception de tout ce que vous dites sur les Chrétiens!

Votre communauté même si elle est Chrétienne, est contaminée par quelques individus ou personnes malsaines !

Si un vers est dans un fruit, il le pourrit ! Mais, il ne pourrit pas les autres fruits de l’arbre!

Vous, vous faites d’un cas particulier, une généralité ! Vous avez donc tort !

Vos conseils, pour agir contre le porc, sont à suivre!

Maintenant, que vous savez tout ça, que comptez vous faire pour que votre cœur arrête de saigner et que votre esprit cesse d’être tourmenté ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Koxie
Invité
Koxie

C’est un homme marié, et catholique, ? Ce n’est pas parce qu’il est catholique, qu’il est pourri. Il est pourri, à la base, c’est tout. Jésus a souffert sur la croix pour que nous nous ne souffrions plus, il est venu pour nous sauver et ce n’est pas l’inverse, ce n’est pas parce qu’il a été crucifié qu’il est demandé à tous les catholiques d’être crucifiés. je ne suis pas assez experte en théologie pour approfondir le sujet. le catholicisme apprend les vertus,ENTRE AUTRES notamment la tempérance et cet homme est loin d’être vertueux, donc il n’est pas reconnu comme chrétien.

Merci de remplir les champs obligatoires.