Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Attouchements du grand frère

Cela fait quelques mois déjà que j’ai eu mon pétage de câble, que je suis sortie de ce monde illusoire dans lequel je relativisais les attouchements subis dans mon enfance. Ma sœur et mon frère m’y avaient bien aidé ; ils disaient que c’était normal, pas grave.
C’est comme prendre une grosse claque dans la tronche et remercier la vie. J’ai renié toute ma famille depuis mais je rêve encore de lui, des cauchemars…
C’est donc pour me soulager, que je viens apporter mon témoignage, un autre dans le grand océan des des fillettes abusées par leur proche.
J’avais entre 7 et 9 ans et lui a 7 ans de plus que moi, c’était donc déjà un ado. quand il a sévit. Avec une mère perverse narcissique et un père alcoolique, il était difficile d’avoir des camarades de jeux. Ce frère ignoble a donc profité de mon innocence pour me proposer de de jouer avec lui à condition qu’après il puisse explorer mon sexe. Ce qu’il a fait plusieurs fois, en me rappelant au bout de quelques minutes de jeu que je devais respecter notre contrat. Obéissante, soumise, crédule et confiante, j’acceptais avec un dégoût profond. Dans sa tête de taré, il croyait que ça me plaisait. J’avais beau lui dire que non, il insistait pour se persuader lui-même que ça me plaisait. Était ce parce qu’avant il avait déjà pratiqué avec ma sœur avec qui il a 3 ans d’écart et qu’ils avaient en commun cet intérêt précoce pour la sexualité ?
Un soir, sur mon lit, il avait glissé sa main sur mon sexe et essayer d’introduire ses doigts, en me disant « ça te plaît ? », puis ma mère est entrée soudainement dans la chambre et il a retiré sa main a une vitesse folle, il savait que c’était mal. Ma PN de mère le savait mais elle n’avait rien fait, elle ne m’a pas sauvé, elle lui a juste dit quelque chose du genre « fais gaffe à ce que tu fais ».
Grâce à mon psy, j’ai pu retrouver un autre souvenir que j’avais bien refoulé tellement il me dégouttait, c’était sa pratique préférée : il voulait voir l’intérieur de mon vagin. Je me retrouvais les jambes écartées sa tête entre et lui il écartait mes lèvres avec ses grands doigts , il était assez énervé car il n’y arrivait pas. Ben oui gros salopard, j’étais qu’une petite fille, tu veux voir quoi ?!!
En tout cas bizarrement, alors que ça se passait dans la chambre que je partageais avec ma sœur, y’avait personne pour le déranger.
Je ne sais plus quand les attouchements ont cessé, je pense qu’il y en a une pour une dizaine de fois, pas sur…
J’aurais peut-être pu refouler à jamais mais une fois jeune adulte, ma sœur ayant quitté le domicile pour vivre avec son copain, il a eu à nouveau des envies incestueuses. J’étais assise à mon bureau et il était venu défroquer derrière moi le regard en transe, en lui demandant de lui caresser son sexe en érection. J’ai fuis en courant. Le malaise était de plus en plus grandissant, jusqu’au jour où j’ai eu peur qu’il passe à l’acte, il m’avait fait une proposition indécente, qu’il pourrait me prendre dans un coin et me donner beaucoup de plaisir ».
J’ai appelé ma sœur au secours qui a dit à mon frère que soit il voyait un psy, soit elle racontait tout aux parents. Il m’a laissé tranquille et a vu un psy dans le secret. Et jusqu’à mes 41 ans, j’ai gardé le secret, j’en avais parlé brièvement à mon mari. Vivant dans une autre région, j’allais 1 à 2 fois par an pour une dizaine de jour dans cette famille, à faire semblant, à supporter la présence de mon frère et de tout le reste…de ma souffrance reniée par cette famille indifférente et dysfonctionnelle.

Que de temps perdu…

Si vous avez lu tout mon témoignage, j’espère qu’il pourra servir à d’autres victimes qui comme moi ont refoulé longtemps et relativiser leur agression. C’est vrai qu’il ne m’a pas violé mais il m’a violé psychologiquement, il m’a saboté et j’ai supporté sans rien dire trop longtemps. Osez parler, osez crier, pleurer, ce n’est pas normal.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Louve Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Louve
Membre

Bravo et merci pour votre témoignage ! Ce qu’a fait votre frère est inadmissible, digne d’un porc.
J’ai vécu une situation similaire avec un oncle. J’ai gardé uniquement un lien avec ma mère car elle n’était pas au courant. Nous vivions chez mes grands-parents. Vous avez raison de vous éloigner car à mes yeux ceux qui laissent faire sont aussi coupables que les agresseurs. Votre famille a été défaillante et je trouve que ce que vous avez vécu est bien plus qu’un viol psychologique.
Vous avez eu la force d’aller voir un psy. Quel courage! merci !

Merci de remplir les champs obligatoires.