Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

25 ans pour assister à une prise de conscience de la société !

Le harcèlement subi il y a 25 ans dans le cadre d’un projet public et politique a été d’une violence inouïe et si j’ai pu sauver mon projet, j’ai tout fait pour obliger mon ex-patron, un polytechnicien, à négocier. Je ne voulais pas faire la une des journaux pour quelque chose de salasse qui ne me concernait pas, et, pour moi, le fait qu’il fasse un gros chèque (enfin, l’entreprise !!) était la preuve de sa culpabilité (j’ai employé cet argent pour élever ma fille, moi j’aurais été incapable d’y “toucher” pour moi …). Par ailleurs, il avait écrit une lettre qui disait tout, de mon comportement sérieux et investi dans mon travail et de ses sentiments liés à son admiration … qu’il a retournés en haine en essayant de me renvoyer pour faute quand il a compris qu’il ne se passerait rien entre nous. Le médecin du travail m’a soutenue en m’arrêtant pour mieux négocier car elle-même avait subi un harcèlement d’un chef de service, elle savait que mon combat ressemblait à celui du pot de terre contre le pot de fer. Évidemment tous les pairs de mon ex-patron l’ont soutenu et les employés se sont tus par crainte de perdre leur travail. Dans des interviews micros-trottoirs récents, j’ai encore entendu des femmes dire “Il n’y a pas de fumée sans feu” (quelle bêtise, on peut apprécier travailler avec son recruteur, cela ne signifie pas que l’on veuille des relations intimes !! Il faudrait quand même qu’un directeur général accepte le “Non” par sa collaboratrice !) Mon ex-patron m’a dit “C’est un plaisir de vous combattre car vous êtes très intelligente (il agissait chaque jour pour me faire faire une faute mais comme j’avais monté entièrement le projet, j’ai pu désamorcer chaque “bombe” quotidienne. Il ajoutait: “Mais je vais vous laminer car vous n’avez pas les clés de la politique”. En effet, à l’époque, ceux qui savaient que je subissais un harcèlement n’ont rien fait pour au moins entendre ma version … la lettre les aurait informés par le stylo même de mon agresseur ! Alors oui, j’ai signé un contrat de silence pendant 30 ans et ai remis la lettre, que j’ai bien sûr photocopiée. La 1ère loi sur le harcèlement n’existait pas encore et les femmes seules devant leur patron dans une petite structure hiérarchique pyramidale et paternaliste ont souvent été démolies par la justice, leurs paroles niées. Je ne voulais pas vivre une double-peine ! Cela explique que 95% des femmes harcelées perdent leur emploi !!! Cela dit beaucoup de notre société encore tellement machiste et inégalitaire entre les hommes et les femmes : il a fallu attendre que le problème des gonades d’un pauvre type arrive en masse dans le milieu du spectacle (et de la politique avec DSK, summum du dégueulasse ; rappelez-vous comment certains media se sont moqués de Tristane Banon ! -je refuse de dire “gros porc” par respect pour les animaux-) pour que la parole se libère. Mais en 2017, cela reste plus facile de parler si son père s’appelle Antoine de Caunes et que d’autres comédiennes portent le même fardeau ! N’en doutez pas, l’écœurant Denis Baupin capable de porter plainte pour diffamation ne sera pas le seul. Et “les yeux dans les yeux” comme Cahuzac, il affirmera être victime d’une cabale féminine … Ma conclusion aujourd’hui est qu’il y a un problème avec l’éducation de nombre de garçons. Moi qui ai passé l’agrégation pour ne plus avoir à dépendre d’un supérieur du privé, je constate un naufrage de l’éducation de nombreux garçons, irrespectueux, violents déjà, verbalement et parfois physiquement aussi, avec des parents qui ferment les yeux ou reconnaissent être dépassés et craindre leur ado … Si la société savait ce qu’ils sont capables de faire en collège et notamment envers les filles (et les profs !), je pense qu’un vrai débat se poserait, car les violeurs, les harceleurs, les assassins ont d’abord été des pré-adolescents … Le débat du harcèlement doit déboucher sur un débat concernant l’éducation des garçons (et je ne les mets pas tous dans le même bâteau … ce sont même des élèves garçons formidables qui m’ont réconciliée avec le genre masculin ! Cela montre combien ces questions sont complexes.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments