Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Violée par mon père

Bonsoir.

J’ai trente deux ans et je suis autiste à haut niveau de fonctionnement.
J’ai été abusée une fois par mon père à l’âge de quatre ans.
Je me rappelle de bien peu de choses, à part que c’était douloureux et que je croyais que c’était une blessure sur mes parties intimes plutôt qu’un abus sexuel. Je n’ai pas de souvenirs émotionnels de ce qui m’arrive donc c’est difficile de comprendre ce que j’ai pu ressentir, la plupart du temps.

Néanmoins, maintenant, quand j’en parle, je suis capable de pleurer en même temps car je réalise enfin tout le mal que cela aurait pu me faire.
Mais j’ai l’impression que je ne suis pas une victime « normale ».
Je n’ai jamais réussi à assimiler la sexualité à quelque chose de mal et je pense même en avoir une vision plutôt neutre.
Je ne comprends pas pourquoi je ne réagis pas comme les autres victimes vis à vis des hommes et de la sexualité.
Je n’ai jamais eu d’épisode traumatique parce que je n’ai jamais occulté ce qui s’est passé. J’ai même été consulter un psy spécialisé sur le stress post traumatique infantile et apparement, je ne suis pas atteinte de ce trouble.

Je ne comprends pas comment j’ai pu vivre pas trop mal après ce que j’ai vécu.

Mais plus je vieillis, plus je lis Internet et plus je m’attends à ce que ça explose un jour en moi. Parce que je lis que c’est « inévitable ».
Maintenant, j’ai constamment peur d’être en déni.
Je souhaite presque que ça pète en moi et je fais tout pour penser à ce souvenir mais je ne ressens pas grand chose, j’étais beaucoup trop jeune et avec du retard dans la considération de certaines choses.

Si quelqu’un pouvait m’expliquer ce qui se passe en moi, cela m’aiderait beaucoup.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
6 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
psionic
18 jours plus tôt

Chère anonyme, jeune femme en questionnement, tout d’abord, merci de venir témoigner ici car c’est courageux pour toutes les victimes. Ensuite, ne vous formalisez pas, il n’y a pas de victime normale, il y a des victimes avec leurs expériences singulières, il y a des traumatismes, des refoulements plus ou moins profonds. Tout cela est tellement variable et différent selon les cas, bien sûr, il y a des configurations récurrentes, des symptômes, des effets qui aident à diagnostiquer puis orienter, soigner, guérir aussi parfois.
Dans votre cas, c’est difficile, vous avez fait la démarche d’aller voir un spécialiste des traumatismes qui n’a rien décelé, cela ne signifie pas qu’il y a rien, juste pas de trace discernable. Vous n’êtes pas forcément dans le déni puisque vous avez vécu avec cela sans refouler visiblement, ce que je puis vous conseiller c’est de voir un autre spécialiste, voire de contacter une association de victimes d’inceste et de pédophilie.
L’important est de bien comprendre ce que vous ressentez et si cela vous cause de la douleur psychique.
N’hésitez pas à revenir nous demander quoi que ce soit.
De tout coeur avec vous.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



nanar17
nanar17
18 jours plus tôt

Je pense y arriver, vous etiez jeune et par après vous commencez à vous informer et à prendre conscience de ce que ce souvenir est…
Quand à vos réactions, cela dépends des gens, je pense qu’un jour, un récit sur ce site va faire echo en vous et ce qui est en vous va sortir.
Vous êtes encore sous le choc.
Après ce n’est que mn avis.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Chromatique
Chromatique
17 jours plus tôt

Je suis l’auteure du message. Je vois qu’il y a deux commentaires mais je n’arrive pas à les lire parce qu’ils ne sont pas affichés ; comme s’il y avait une défaillance du site Internet. J’ai tellement besoin de voir vos réponses.
Cela m’a préoccupée toute la nuit, c’est très frustrant.

Merci de remplir les champs obligatoires.



4BDA1EDD-C11F-4CDF-807F-B541F0DE5FED.jpeg
psionic
17 jours plus tôt

Chère Chromatique, ne vous accablez pas, ce n’est pas de votre faute et nous faisons tout notre possible pour répondre au plus vite. Cependant, le site a été longtemps victime de divers trolls, pirates, porcs irritants si bien que l’administrateur du site a dû prendre des mesures de plus en plus drastiques. Ainsi, afin d’éviter certaines dérives du passé, il lit et édite tous les commentaires et comme il le fait à titre gracieux, il ne peut le faire en continue si bien que les commentaires s’affichent avec un certain délai, c’est la raison pour laquelle il était indiqué deux commentaires mais qui ne s’affichaient pas encore: ils n’étaient pas validés par l’admin du site. Vous pouvez maintenant nous poser toutes les questions que vous souhaitez ou consulter notre liste de liens et conseils aux victimes.
De tout coeur avec vous.
Affeciton, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Lucie Cormons
Lucie Cormons
13 jours plus tôt

Bonjour,
Tout d’abord, bravo d’oser parler de tout cela ici.

Je suis psychologue spécialisée en victimologie (chaque fois qu’une personne est victime de violence, peu importe sa nature). Soyez rassurée, il n’y a pas de réaction normale ou anormale ; attendues, souhaitables ou non.
chaque personne est différente, chaque chemin de vie l’est aussi.
L’important, c’est d’arriver à comprendre quels impacts ont eu ses événements sur votre vie quotidienne (amours, amitié, famille, collègues, relation à la sexualité, à la nourriture, à son corps, à la concentration, à son humeur, etc.). Chaque personne exprime ses souffrances selon des modalités particulières 🙂 Rien n’est inévitable !

Je vous envoie tout mon courage et affection.
N’hésitez pas à me contacter si besoin.

Lucie Cormons

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
12 jours plus tôt

Chère Chromatique, je vous invite à consulter notre liste de liens et sites utiles à destination des victimes dans le forum, section “obtenir de l’aide”. N’hésitez pas à m’en faire la demande personnellement, et bien sûr à nous adresser toute demande de votre part.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME