Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Viol ?

C’était il y a maintenant 4 ans. Je ne sais pas si on peut appeler ça un « viol », mais c’est le sentiment que j’ai. Aujourd’hui, les souvenirs, de ce jour et de cette relation qui a duré 4 mois, me hantent. Je fais beaucoup de cauchemar, surtout lorsque je suis seule. Je vois un psy depuis maintenant 3 ans pour diverses raisons, notamment celle-là. Je n’avais jamais osé lui en parler. Je n’avais pas la force de le faire avec qui que ce soit. J’avais 15/16 ans lorsque cela s’est produit. Il en avait 18 ou plus. Cela faisait moins d’un mois que nous sortions ensemble. Je ne dirais pas que j’étais amoureuse mais j’étais très attachée à ce garçon. Nous étions chez moi, il n’y avait personne. Au départ ce n’était que des mains baladeuses, nous nous amusions. Puis il m’a clairement dit qu’il avait envie de moi. Au départ je me sentais désirée et aimée, mais je n’avais pas envie de le faire. Je le lui ai dit très explicitement. Je ne pense pas pouvoir être plus claire que je l’ai été. Pourtant durant 1h il n’a pas arrêté de me le demander. De me dire que ça irait. Que tout se passerait bien. Il me suppliait. Je continuais de dire non. Je tenais ma position. J’avançais de bons arguments, tels que le fait que nous n’avions rien pour se protéger. Que ma mère pouvait arriver d’une minute à l’autre. Et surtout, que je n’en avais pas envie. Puis au bout d’une heure de ce que je qualifierais d’harcèlement, j’ai craqué. Je me suis laissé faire. Autant vous dire que ça n’a rien d’agréable. Je suis donc restée avec ce garçon pendant environ 4 mois. Souvent il voulait le faire et j’arrivais à tourner ça a mon avantage afin de ne faire que des préliminaire puisque la pénétration me rappelais ma première fois avec lui. Je suis pourtant resté avec lui. Manipulation, sentiments ? Je ne sais pas. Puis il m’a trompé avec 2 filles. Je l’ai donc quitté. Aujourd’hui j’ai 19 ans et cette histoire me hante. Je suis en relation avec une jeune fille qui a été l’une des premières personnes au courant de vraiment toute l’histoire. Elle m’a donnée la force de réussir à en parler. Et c’est ce que j’ai fait. J’ai commencé par ma mère. Mais celle-ci n’a pas su voir ma détresse et n’a pas su comprendre. Pour elle ce n’est qu’une expérience de la vie. J’ai donc pris l’initiative d’en parler à ma psy, qui elle, a déjà réussi à voir ma détresse mais ne m’a pas entièrement comprise. Puis j’en ai enfin parlé à mon père, celui-ci a eu la même réaction que ma mère, les mêmes pensées sur la question. Et je vous avouerais qu’il m’est même arrivé de penser que c’était ma faute. La seule qui me comprend vraiment c’est ma petite amie. Elle a toujours été là et elle m’aide à surmonter tout cela au mieux, et surtout comme elle peut. Mais voilà aujourd’hui je ne sais pas quoi faire. Je ne suis pas capable de me balader dans la rue sans me préoccuper du moindre garçon qui passe un peu trop près de moi. Les mains au cul. Les paroles, les sifflements. Je ne le supporte plus. Je me sens emprisonnée, je ne me sens pas en sécurité. Je me sens tout simplement impuissante face à ce qu’il pourrait se passer car je sais que dans les rues de mon quartier, personne ne se mettrait en danger pour sauver une jeune fille qu’ils ne connaissent pas. Je mets donc par écrit mon histoire et mon ressentit. Et si quelques personnes pouvaient me donner quelques conseils je leurs en serais très reconnaissante.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Catoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Invité
Catoune
Hors ligne

Chère Anonyme,

• Je vais déjà répondre à votre question : le rapport sexuel forcé car harcelée est-ce un viol?

Réponse : OUI vous avez été violée par ce garçon!

Un viol est n’importe quel rapport sexuel dont vous n’avez pas envie. Souvenez-vous qu’un viol est un rapport dont vous ne voulez pas.

Les gens doivent comprendre que « non », c’est « non ».

En plus de cela, les gens doivent aussi savoir qu’un « oui » conscient est la seule chose qu’ils aient besoin d’entendre et qu’une absence de « non » ne signifie pas un « oui ».

Il vous faut comprendre que vous n’êtes coupable de rien, ce n’est pas de votre faute ! Le seul coupable est ce porc !

On ne doit jamais harceler ni forcer sa petite amie à avoir un rapport sexuel !

• Je ne comprends pas que votre psy ne vous l’ai pas dit clairement que vous avez été violée!

Je pense que votre psy n’est pas qualifiée en ce qui concerne le viol et les conséquences traumatiques que cet acte engendre!

Les réactions que vous avez sont dûes à ce viol : insécurité, cauchemars, angoisses, peurs, …

• Les conséquences d’un viol peuvent être nombreuses mais les principales sont les suivantes, sans que cette liste soit tout à fait exhaustive :

– baisse de l’estime de soi, manque d’assurance et de confiance en soi ;
– sentiment de saleté et de honte ;
difficultés sexuelles (abstinence ou errance, désordre de la libido, rapports sexuels douloureux …) ;
– difficultés relationnelles (engagement amoureux impossible, agressivité, isolement social, violences conjugales avec ou sans viols conjugaux, dégoût ou haine des hommes …) ;
– difficultés somatiques et psychosomatiques (problèmes gynécologiques, de dos ; soins dentaires refusés ; lavements fréquents ; douleurs au ventre ou à l’anus …) ;
– difficultés autour de la maternité (grossesses angoissées, stérilité psychogène, craintes non maîtrisées autour de la pédophilie …) ;
– conduites addictives et d’autodestruction (anorexie, boulimie, automutilation, tentatives ou idées suicidaires, automédication abusive…) ;
– diverses pathologies psychiques (dépression, psychoses, mal-être généralisé, sentiment de culpabilité dévorant, sentiment de vide et non-sens, dégoût de soi, de son corps, de son image dans le miroir …) ;
– les difficultés professionnelles (abandon du travail, chômage, stagnation, instabilité, périodes SDF, échec scolaire …) ;
– les hospitalisations répétées, spécialement en psychiatrie.

Le temps qui passe n’arrange rien quant aux conséquences de ce viol ! Au contraire, elles vont s’aggraver !

• Mes conseils :

1- il vous faut parler avec une psy spécialisée dans le viol et ses conséquences :

– appelez le 39 19 : l’Association Viol Femmes Infos.

– Ou contactez l’Associations d’Aide aux victimes telle que le Collectif Féministe Contre le Viol (CFCV) : cfcv.asso.fr
Appel gratuit : 0 800 05 95 95. Du lundi au vendredi de 10h00 à 19h00.

– sosfemmes.com : donne les numéros de tél. à contacter proche de chez vous.

– Solidaritefemmes.org : donne les numéros de tél. d’Associations à contacter proche de chez vous et sur leur site vous pouvez cliquer sur « besoin d’aide » et formulez ce qui vous est arrivé et l’aide dont vous avez besoin.

Si vous avez besoin de parlez à un thérapeute spécialisé dans le domaine du viol, allez sur les sites suivants :
victimedeviol.org ; institutdevictimologie.org ;
soutienpsyenligne.org ;

2- pour vous informer sur le “stress post-traumatique”, c’est à dire les conséquences du viol que vous avez subi, je vous conseille ce lien :

memoiretraumatique.org/violences/violences-sexuelles.html

La Psychiatre Muriel Salmona est la référence en matière de viols et d’agressions sexuelles. Elle est souvent invitée dans les émotions qui concerne ce sujet !

3- vous pouvez aussi vous rendre au CIDFF ( Centre Information des droits des Femmes et des Familles) le plus proche de chez vous. Là, vous pouvez prendre rdv avec des psychologues et des juristes gratuitement !
Coordonnées sur Google.

4- vous devez porter plainte contre ce garçon pour éviter qu’il ne recommence à harceler et à forcer, une jeune femme à avoir un rapport sexuel avec lui ! En clair, vous devez l’empêcher de violer à nouveau!

Si vous voulez que vos troubles cessent, il vous faut punir ce porc !

Toute ma tendresse !

Merci de remplir les champs obligatoires.