Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Ma première fois a été un viol

J’ai 18 ans, et, selon les dires de ma psychiatre,je suis en plein stress post-traumatique. Ça c’est passé il y a un mois et 10 jours. Le garçon qui m’a violé, c’était mon copain. Comme beaucoup de jeunes adultes et d’adolescents, on s’est rencontré via les sites de rencontres. Au début, tout se passait parfaitement bien. Il était drôle, gentil, prévenant. On se voyait tous les jours. Pourtant, très vite, il a commencé à souffler le chaud et le froid, et naïve, j’excusais sans cesse son comportement.

Puis, il y a eut cette fameuse nuit, où il m’a proposé de dormir chez lui (enfin chez sa mère). J’ai accepté. Je savais pertinemment qu’on coucherait ensemble ce soir là, puisque chaque fois qu’on se voyait, il était très entreprenant, et j’étais d’ailleurs consentante.

Je suis donc allé chez lui. On a couché ensemble une première fois, et ça s’est mal passé, il a été violent alors qu’il savait que c’était ma première fois et qu’il m’avais promis d’être doux. Puis dans la nuit, on recouché ensemble deux fois. Enfin « on »….je ne le voulais pas, je n’étais absolument pas consentante, j’étais figée et mon silence lui a apparemment suffit…il m’a fait une sodomie, puis m’a pénétré jusqu’à l’orgasme, 2 fois.

Depuis, une fois la phase du déni passée, ma vie est devenue un enfer, entre les crises d’angoisses, les flashbacks, les insomnies. Je ne sors plus de chez moi car j’ai peur sans cesse de le croiser. Je me déteste, je hais mon corps. Il m’a tout pris cette nuit-là. Ma fureur de vivre, mes rêves, mes projets. J’ai l’impression que jamais je serais capable de surmonter cela, malgré l’aide de ma psy. Est-ce qu’il possible de vivre après ça?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
psionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre

Chère amie anonyme, la réponse est bien sûr oui, mais cela risque demande d’amorcer votre chemin de guérison. Et nous sommes là pour vous y aider et vous soutenir dans cette perspective. Nous sommes un petit groupe de personnes bénévoles qui aidons les victimes sur le site, je suis Psionic, un homme acquis à la cause des victimes. Votre récit est caractéristique de l’abomination des effets psychiques dévastateurs du viol. Chère amie, ce que vous décrivez est terrifiant de violence desctructrice et votre récit le montre bien, d’autant plus qu’il est renforcé par le diagnostic de votre psychiatre. Votre dernier paragraphe décrit bien l’effet traumatique de la dévastation de votre âme en raison des traumatismes psychiques. Vous êtes terrifiée, tétanisée, dévastée, j’explique dans d’autres posts (« une mauvaise rencontre ») comment cela se produit, la profanation de votre corps produit le rejet de celui-ci, mais comme il est le support matériel de votre personne et donc de votre humanité, cela produit le conflit psychique si dévastateur.
Maintenant, il faut vous aider à trouver votre chemin de guérison. C’est bien que vous soyez suivie par une thérapeute qui a diagnostiqué votre traumatisme, cela vous aidera par le traitement adapté à vos besoin qu’elle vous prescrira.
Ensuite, il vous faut trouver un espace d’écoute où vous pourrez parler de votre viol. Je vous préconise les liens associatifs suivants:
Associations de lutte contre les violences faites aux femmes
CFCV – Collectif féministe contre le viol
www cfcv asso fr
numéro d’urgence: 0 800 05 95 95

FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
www solidaritefemmes asso fr

CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
www infofemmes com

Femmes solidaires
www femmes-solidaires org

FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
www femmespourledire asso fr

Le réseau France victimes, numéro vert: 116 006
sur le site de France victime vous trouverez plein de contacts utiles dans votre région.

Etant donné que vous êtes victime d’un viol qui est un crime puni par la loi, je vous conseille de commencer par le CFCV, vous y trouverez écoute et conseil de la part de femmes chevronnées pour vous aider.

Sachez toutefois que les associations de femmes victimes vous diront surement qu’il fallait déposer plainte directement et faire un examen gynéco dès le lendemain car l’éxpérience montre que le fait de ne pas déposer plainte profite toujours au violeur et jamais à la victime. Cela dit tout n’est pas perdu et les associations sauront vous conseiller pour la suite.

De nombreux témoignages du site indiquent que partager le récit de son traumatisme aide beaucoup surtout si des suites judiciaires sont envisagées car la confrontation est toujours dévastatrice.

Je vous invite à consulter les fiches pratiques du forum, notamment celle de notre amie Catoune.

Je vous donne enfin quelques sites psy utilies:

Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
** psy coach: un espace consacré au harcèlement
** soutien-psy en ligne

Vous pouvez également visiter les sites institutionnels suivants:
site stop-violences-femmes gouv fr, ou bien appeler le
section j’ai besoin d’aide:
Ministère de la justice: 08victimes = 01 41 83 42 08

Soyez assurée chère jeune amie anonyme de notre affection, et n’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement complémentaire.

Les amies aidantes du site, qui sont toutes des victimes (ce qui n’est pas mon cas) vont bientôt se manifester.

Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.