Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Cousin Pervers !

J’avais 8 ou 9 ans, j’avais un grand cousin que mon frère (âgé de 3.5 ans de plus que moi) et moi admirions. Il avait 10 ans de plus que moi. Il était à l’armée. Il est rentré en permission chez ses parents, nous étions en vacances chez nos grand-parents.
Nous lui rendions régulièrement visite.
Un matin, j’y suis allée seule. Nous étions dans le sous-sol de la maison de ses parents.
Je ne sais plus comment cela s’est passé exactement (aujourd’hui, j’ai 43 ans), mais le résultat est le suivant, il était en érection devant moi. Il se masturbait et me demandait de tirer la langue et il posait son sexe dessus. Il me répétait que j’allais trouver cela bon car c’était sucré.
Je n’ai parlé de cela qu’il n’y a que quelques années à mon mari (il y 5 ans), cela est ressorti de ma mémoire. Durant toutes ces années, ce souvenir est resté enfoui dans un recoin de ma mémoire. Je suis étonnée par la puissance d’oubli de la mémoire face à des événements traumatisants.
Je vois parfois ce cousin, je lui trouve une tête de pervers. Il n’est pas très malin et intelligent. C’est ce que l’on appelle un pauvre type. Je suis polie avec, mais je ne sais pas trop comment me comporter avec lui. Je n’ai jamais rien dit, pourquoi je balancerai cela plus de 30 ans après. Ce serait une bombe atomique dans le cerce familial !
Il a 2 filles de 15 et 11 ans, je n’ose pas penser qu’il puisse lui faire du mal …
Ce fait me hante maintenant qu’il a fait irruption de ma mémoire …

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

15
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
15 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
3 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
Catounepsionicchris-tel Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
chris-tel
Membre

Ce commentaire est le mien !
Je l’ai déposé une première fois en octobre 2017. L’avoir écrit m’avait fait du bien et je vivais avec depuis.
J’ai pris un nouveau poste il y a quelques mois, je travaille avec des « collègues difficiles », dont un pervers narcissique. Cette situation m’a mise en grande difficulté et m’a terriblement destabilisée. Dans le même temps, j’ai appris que mon frêre avait également été « abusé » par ce même cousin à la même époque.
Autant dire que je suis un peu « à côté de mes pompes » ; je suis en arrêt de travail, j’essaie de prendre du recul vis à vis de mon emploi et je réfléchis sur ce que je dois faire et comment je dois le faire à propos de ce que ce cousin m’a fait et a fait à mon frère.
Je travaille là dessus avec une hypnothérapeute … mais je ressens le besoin de faire plus …. mais quoi et comment …
Je prends les conseils, les idées ….

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Chris-tel, votre témoignage est abominable, comme tous les témoignages d’agressions pédophiles et incestuelles subis dans l’enfance qui sont parmi les pires de tous. Nullement étonnant que vous soyez ainsi ébranlée. A ce stade et vu votre demande, je vais aller droit au but. Voici quelques liens que nous indiquons aux victimes dans notre petit groupe de bénévoles du site.

Vous avez besoin urgent de consulter un thérapeute spécialiste des traumatismes liés à l’inceste.

voici quelques liens d’associations de victimes d’inceste qui pourront vous aider:

– » http://www.vivresoleilrenaitre.org/  » l’Association Vivre Soleil Renaître
est une aide aux victimes de l’inceste, de viol extra-familial, d’agressions
sexuelles

** l’AIVI (Association Internationale pour les Victimes d’Inceste) site internet:

https://aivi.org/

https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/
numéro vert: 02 22 06 89 03

Ces associations sont aptes à entendre votre souffrance et vous indiqueront sûrement un thérapeute partenaire qui pourra vous aider, au besoin avec un traitement adapté car cela peut vous causer des troubles nécessitant un traitement.

Nous conseillons également des sites médicopsychologiques:

** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr/annuaire.php

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/

** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

Et enfin, je vous conseille de consulter le réseau France victimes:

http://www.france-victimes.fr/

numéro d’urgence: 116 006

site très bien fait avec nombreuses adresses et liens par régions.

Chère Chris-tel, dans ce genre de situation je vous conseille de vous DEFIER DEFINITEVEMENT de ce PERVERS. Evitez-le car c’est cela vous déstabilise et il est toxique. Consultez assez rapidement pour évaluer vos besoins et surtout protégez vous filles en les prévenant de l’éviter et surtout défiez-vous en !!!
Surtout, n’attendez pas trop de votre famille dans ce genre de cas, vous n’aurez peu de soutien, voyez cela avec les associations et les contacts que je vous donne. Surtout, allez consulter rapidement des thérapeutes spécialisés dans les dommages psychiques liés à l’inceste.

N’hésitez pas à nous consulter Chris-tel, nous sommes là pour vous aider et ferons notre possible pour cela.

Soyez assurée de notre affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère chris-tel,

J’ai été lire votre ancien témoignage du 30/10/17. C’est exactement le même ! Vous ne l’avez pas mis à jour ! Un oubli ?

Heureusement, vous avez ajouté un commentaire et l’on en apprend davantage!

Vous nous demandez conseils, alors voici les miens:

1) Changez de thérapie :

L’hypnothérapie ne me paraît absolument pas adaptée pour traiter les conséquences du traumatisme de l’agression sexuelle que vous avez subie!

L’hypnose en psychothérapie est utilisée pour des problèmes bénins : timidité, préparations aux examens et concours, problèmes scolaires, professionnels…

-> Faites plutôt une psychothérapie d’inspiration psychanalytique avec une thérapeute spécialisée dans l’inceste ou les agressions et viols sur mineurs !

Les consultations de psychologues ou de psychiatres sont gratuites dans les CMP (centre Médico-Psycho) !

Les consultations de psychologues sont aussi gratuites dans les CIDFF (centre international des droits des femmes et des familles)!

Vous pouvez aussi contacter les consultations psychiatriques des hôpitaux publics (tarif Sécu) en demandant un rdv avec une psy spécialisée dans l’inceste ou les agressions et viols sur mineurs !

Dans certaines Associations d’aide aux victimes, les consultations de psychologues sont gratuites. Renseignez-vous!

2) Portez plainte avec votre frère et protégez les filles de votre porc :

-> Portez plainte tous les deux et voyez avec la police s’il ne serait pas judicieux d’avertir les services sociaux pour qu’ils mènent une enquête auprès des deux filles de votre cousin, dans un but de protection de ces deux mineures pour lesquelles vous vous inquiétez !

Bien que plusieurs années soient passées sans que vous n’ayez cherché à savoir si leur père abusait d’elles ou les violait !

Vous êtes deux victimes, votre frère et vous, donc vous obtiendrez un certain crédit auprès des Autorités, même si votre plainte groupée sera classée sans suite du fait que les faits sont prescrits !

Vous obtiendrez aussi un certain crédit auprès de votre famille, surtout si vous avez porté plainte!

-> Mais, le plus important est de s’assurer que votre pédophile de cousin ne viole pas ses filles ni d’autres gamines !

3) Au travail : fuyez ou battez-vous !

-> Vous conseiller dépend de ce que vous souhaitez faire : vous battre ou fuir ?

La fuite : si tous vos collègues sont difficiles, avec en plus le PN à gérer et votre passé de proie de prédateurs, le mieux est d’accepter une mutation si c’est possible ou sinon un licenciement à l’amiable : La rupture conventionnelle permet à l’employeur et au salarié de décider d’un commun accord de rompre le contrat de travail qui les lie et vous pouvez négocier ce départ de façon à ce qu’il ne soit pas trop dommageable pour vous!

Vous battre : là, il va vous falloir des preuves ! Ce PN, que vous fait-il subir ? Dites m’en plus ! Sans infos, je ne peux pas vous conseiller de stratégie !

4) Rapprochez-vous des Associations d’aide aux victimes adéquates :

• Besoin de parler avec d’autres victimes, d’en savoir plus sur l’inceste et ses conséquences, des possibilités de traitements ou de guérisons et des infos en général, y compris juridiques :

– AIVI
Association Internationale des Victimes de l’Inceste.
Adresse : Maison des associations B7
20, rue Edouard Pailleron
75019 PARIS
tél. : 09 72 23 84 09
Site : aivi.org
AIVI gère huit groupes de parole en France : Lille, Lyon, Paris (deux groupes), Marseille, Rennes, Toulouse et Nantes.
Services, annuaire de professionnels et groupes de parole gratuits pour les adhérents (de 22 à 52 euros par an).

– AREVI – Actions – Recherches et Echanges entre Victimes de l’Inceste
Adresse : Centre Cerise
46, rue Montorgueil
75002 Paris
Site : incestearevi.org
Aide aux victimes, guide de ressources, groupes de paroles à Paris tous les lundis de 20h à 21h30, production de connaissances sur le thème de l’inceste, publications, travaux, ateliers thématiques

– SOS inceste pour revivre, site internet : sos-inceste-pour-revivre.org
Adresse : 35 A Rue Paul Bert, 44100 Nantes

Téléphone : 02 22 06 89 03
Secrétariat
Les lundi – mardi – mercredi et jeudi de 09h00 à 17h30.

Pour une prise de RDV, une adhésion… : [email protected]
Pour du soutien : [email protected]

Permanences d’écoutes téléphoniques et entretiens au local ( sur rendez-vous )
Les mardis et jeudis de 14h00 à 17h00.
Les mercredis de 10h00 à 13h00.
Le 1er et 3ème lundi de chaque mois de 18h30 à 20h30.

Forum : partage de témoignages et échanges.

Groupe de parole mensuel
De 18h à 20h, un mercredi par mois. (Après entretien préalable et sur inscription uniquement.)

• Vous battre au travail :

– AVFT
Association européenne contre les Violences faites aux Femmes au Travail

Défense des victimes de violences sexuelles au travail

Accueil téléphonique : 01 45 84 24 24
Horaires : lundi : 14h à 17h – mardi au vendredi : 9h30 à 12h30
Site : [email protected]

– CIDFF : consultations de juristes gratuites. Coordonnées sur Google !

Voilà chris-tel, j’espère avoir pu vous aider!

Toute ma tendresse !

Merci de remplir les champs obligatoires.



chris-tel
Membre

Bonjour Psionic et Catoune

A la lecture de vos réponses, j’ai d’abord été extrêmement émue. C’est la première fois que je me sens et que j’accepte d’être « victime » après tant d’années de déni; Vous recevez et y répondez avec beaucoup de professionnalisme. Cela me donne le sentiment de débuter une démarche construite et concrète pour la suite.
Ce cousin a avoué par écrit via messenger les faits me concernant et ceux concernant mon frère il y a 3 jours. J’ai ressenti une grande satisfaction à lire qu’il reconnaissait ces faits et à avoir un écrit mais ne sachant pas quoi en faire, j’en suis restée là, en me disant qu’il était urgent d’attendre afin de ne pas agir en ordre dispersé.
Je pense en effet déposer une plainte, comment dois je procéder ?
Me rendre à la gendarmerie ou bien adresser un courrier au procureur ?
Je vais effectivement me rapprocher du CMP. Mon médecin me l’a conseillé, mais je n’ai pas encore fait cette démarche … toujours par honte. Effectivement, j’ai un fort besoin de dépasser cela ….. et je dois me faire aider.

Comme vous le dites, Psionic, ma famille (mes parents) est un soutien, mais ils préconisent plus l’évitement que l’action.
Mon mari est à mon écoute, mais en a un peu marre, d’autant que mon frère qui est encore plus à « côté de ses pompes » (prb d’alcoolisme depuis de longues années, perte d’emploi récente …) que moi, continue de communiquer avec notre agresseur. Celui-ci, jusqu’à hier, lui envoyait chaque jour un texto pour lui dire que sa journée s’était très mal passée car il est très mal, qu’il regrette, que son père a des cellules cancéreuses, que sa fille s’inquiète, qu’il a perdu 6 kilos, qu’il a fait une faute grave au travail, qu’il ne dort plus ….. et j’en passe.
Tous les jours, mon frère me renvoyait leurs échanges. Chaque fois, je lui disais que l’agresseur voulait le faire culpabiliser ….. Hier, j’ai finalement envoyé un post sur messenger (je ne communiquais que par ce biais avec), dans lequel je le menace de déposer plainte pour harcèlement s’il continue à entrer en contact avec mon frère (ce que je doute avoir le droit de faire …). Il m’a répondu : « d’accord, je ne le ferai plus ».
Mercredi dernier, l’agresseur m’avait envoyé un post messenger pour me demander de ne pas parler à son père, et surtout ne pas lui dire que lui aussi avait été victime d’attouchements dans l’enfance ….. Je lui ai répondu que nous devions gérer chacun notre histoire. Moi, je gérais ce qu’il m’avait fait et que lui devait gérer ce que son oncle lui avait fait.
Effectivement, il tente la toxicité et la culpabilisation avec nous.
Je pense être aujourd’hui mieux « armée » que mon frère pour faire face, mais j’ai un travail à faire sur moi pour avancer. Je ne vais pas et ne veut pas le porter. Je vais lui transmettre vos conseils et vos informations.

Pour répondre à votre question, Catoune, à propos de ce qui se passe au travail, je gère une équipe de 11 personnes (administratifs et techniciens) dans un établissement public d’enseignement supérieur, en tant que contractuel (je ne suis pas fonctionnaire titulaire, je suis en CDD).
Parmi eux, un PN, et ce n’est pas moi qui le dit, c’est la psy de notre université de rattachement et le médecin de prévention.
Ce PN n’accepte l’autorité, il se positionne en victime dès lors que le directeur, le comité de direction et moi (je suis responsable administratif et financier) prenons une décision qui ne lui convient pas, il se plaint, se dit victime de la direction (il écrit dans le registre santé sécurité : « la direction de l’établissement me harcèle, elle me met au placard …. »). Il demande un cadre, dénonce l’absence de procédures, mais dès que j’organise des réunions de travail pour rédiger ces procédures, il se plaint des manques de moyens qui sont alloués à ses missions, il dénonce le comportement du directeur qui ne lui accorde pas de crédit ….il revient systématiquement sur le passé, me parle de la personne qui était avant moi sur le poste qui était selon lui incompétente ….
Depuis mon arrivée, il y a 5 mois, il n’a de cesse d’alterner compliments et menaces déguisées (« J’ai déposé plainte contre l’ancienne Resp. Adm et Fi parce qu’elle me harcelait », « tu n’es que contractuelle, tu es un fusible » ….). Je sens l’influence qu’il a sur une partie de l’équipe que je dois manager. 2 d’entre eux ont également déposé une plainte contre l’ancienne RAF, qu’ils dénoncent également comme étant incompétente ….. même procédé avec des approches et des personnalités différentes.
J’ai rencontré cette ancienne RAF qui m’a décrit le même les mêmes comportements que ceux que je constate. Le PN l’avait menacé de la tuer (un soir dans un couloir vide et sombre) …. Il m’avait dit qu’il l’avait menacée, mais je ne savais de quoi précisément.
Comme moi, le comportement toxique ce monsieur et de ses « disciples » l’avait amenée à se sentir « intellectuellement anesthésiée » (comme moi, elle était devenue incapable de prendre une décision, et avait en permanence peur des réactions et « mises en garde » du PN et de ses « disciples ».)
J’ai plutôt envie de fuir ….. je pense que j’ai de toutes façons besoin de temps pour prendre soin de moi et de me réconcilier avec mon moi-même afin de me reconstruire.

Je prends vraiment conscience grâce à vos réponses et vos conseils que les dégâts causés par les actes de ce cousin sont bien plus graves que je n’acceptais de l’imaginer.

Je tiens vraiment à vous remercier pour votre soutien qui est précieux et me mène sur une nouvelle voie.
Un grand merci à vous 2.

Christelle

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Christelle

Merci pour votre réponse et pour votre compliment!

Il faut que vous sachiez que Psionic et moi, ne sommes pas des aidants professionnels ! Je suis une femme, victime de viols, un pédophile, et Psionic, est un homme, une victime indirecte !

• « Ce cousin a avoué par écrit via messenger les faits me concernant et ceux concernant mon frère il y a 3 jours. » et « Je pense en effet déposer une plainte, comment dois je procéder ?
Me rendre à la gendarmerie ou bien adresser un courrier au procureur ? »

-> Surtout conserver cet écrit car c’est une preuve!

Savez-vous imprimer des messages sur Messenger?

Si vous ne savez pas, regardez sur internet comment faire !

Exportation, Enregistrement et impression Facebook Messenger
drfone.wondershare.com/fr/facebook/export-save…
Partie 1. Comment exporter, sauvegarder et imprimer les messages Facebook par l’option de téléchargement des données de Facebook….

Comment exporter et imprimer des Messages de Facebook …
drfone.wondershare.com/fr/facebook/export-and…
Partie 2. Comment imprimer des messages Facebook Messenger Une fois que vous avez exporté les messages en utilisant la méthode ci-dessus, vous pouvez imprimer vos …

Je ne l’ai jamais testé moi-même!

Psionic qui est un pro d’Internet pourra vous aider mieux que moi sur ce point !

Sinon, rendez-vous dans un Commissariat et les policiers, eux, doivent savoir comment faire pour récupérer ce message où votre cousin passe aux aveux!

Ne vous rendez pas à la gendarmerie, car les gendarmes n’ont aucune obligation de prendre votre plainte, mais pire, ils dépendent du Corps des Armées et votre cousin était à l’armée au moment des faits!

Rendez-vous dans un Commissariat, car les Policiers ont l’obligation de prendre votre plainte et cela ira beaucoup plus vite que d’écrire au Procureur !

Voilà pour le premier point !

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère chris-tel. Catoune a parfaitement raison pour le dépôt de plainte. J’ajoute qu’elle a de plus qu’elle a déposé plusieurs fiches pratiques sur la loi et le déroulement des procès pour viol dans le forum à l’adresse suivante:

https://www.balancetonporc.com/forum/viol-tentative-de-viol/

Il vous faut réunir les preuves et pour cela enregistrer la conversation messenger. Je ne connais que microsoft messenger mais je suppose que FB c’est un peu pareil. Je vous ai trouvé la page suivante sur commentçamarche:

https://www.commentcamarche.net/forum/affich-35370794-imprimer-une-conversation-messenger

d’ailleurs je vous recommande l’ensemble du site pour toutes les questions techniques. Sinon j’ai trouvé aussi ceci qui peut être utile:

https://www.phonetransfer.org/save-facebook-messenger-messages-on-ios-device.html?lang=fr

Il vous faut enregistrer ce fichier car c’est la preuve de ses aveux, ensuite vous déposez plainte et cela devrait aller seul.

Sinon vous avez la plateforme de signalement en ligne des viols et agressions:

https://www.service-public.fr/cmi

En vous lisant nous ne pouvions vous laisser ainsi, c’est pourquoi nous avons répondu rapidement: nous ne pouvions vous laisser seule avec votre souffrance. Catoune a raison, nous en sommes que des bénévoles dévoués à la cause et nous tenons le site depuis environ un an.

Commencez par cela, et nous verrons par la suite pour votre travail, on fera le point. D’abord les preuves d’aveux et la plainte. Et surtout n’hésitez pas à nous demander des précisions, nous sommes là pour vous aider.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Christelle

• Vous écrivez au sujet du CMP : « je n’ai pas encore fait cette démarche … toujours par honte. » et « j’ai un fort besoin de dépasser cela ….. et je dois me faire aider. »

La honte paralyse ! J’en sais quelque chose ! Aussi, ma psychiatre m’avait conseillé un livre de Boris Cyrulnik : « Mourir de dire La Honte ».

À moment donné, il vous faut faire un choix ! Continuez à souffrir ou vous soigner!

Lorsque vous avez une plaie qui saigne sur votre corps, que faites-vous ? Vous la nettoyez, la désinfectez et vous mettez un pansement dessus!

Eh bien là, il s’agit d’une plaie qui ne se voit pas, mais qui saigne et il est temps de la soigner avant qu’elle ne s’infecte trop et ne cause encore plus de dégâts !

De quoi avez-vous honte exactement ? De raconter ce que ce porc vous a fait ?

Vous nous l’avez bien dit à nous ! Certes, anonymement ! Mais, si vous êtes plus à l’aise, vous tournez le dos à la psy pendant que vous lui parlez ! Elle n’y verra aucun inconvénient ! Le tout est que vous brisiez le silence, que vous parliez, que vous mettiez des mots sur l’indicible!

Et permettez moi de vous dire que vous vous exprimez très bien à l’écrit, donc cela ne devrait pas poser de soucis à l’oral!

Faites taire la petite fille en vous et agissez en adulte ! Il est temps que l’adulte agisse pour le bien de la petite fille en vous ! Il est temps que l’adulte l’aide et en prenne soin !

• « Je prends vraiment conscience grâce à vos réponses et vos conseils que les dégâts causés par les actes de ce cousin sont bien plus graves que je n’acceptais de l’imaginer. »

-> Donc, il est temps d’agir et de vous soigner!

Les délais pour un premier rdv dans un CMP sont parfois longs ! Après, ils peuvent être hebdomadaires ! Alors, contactez-les dès demain !

N’oubliez pas, lors de la prise de rdv, de les informer que vous souhaitez que cette psy soit spécialisée dans l’inceste ou les viols et agressions sexuelles sur mineurs!

S’il n’y a pas de psy spécialisée dans ce domaine au CMP, contactez alors une Association d’aide aux victimes qui vous fournira les noms de psy spécialisées dans ce domaine proches de chez vous, ou bien contactez les consultations des hôpitaux psychiatriques, s’il y en a, là où vous vivez!

En attendant ce rdv au CMP, contactez le CIDFF le plus proche de chez vous et prenez rdv avec une psychologue et un juriste, les consultations des deux sont gratuites!

Le juriste du CIDFF, vous aidera dans la procédure contre votre cousin, mais aussi dans les difficultés que vous rencontrez sur votre lieu de travail !

• J’ai oublié de vous dire que si vous portez plainte contre votre cousin, votre plainte sera classée sans suite, puisque les faits sont prescrits et ce malgré sa confession!

Mais, vous aurez au moins fait quelque chose contre lui et cela vous permettra de vous sentir mieux et vous aidera dans votre guérison!

N’oubliez pas de parler des filles de votre cousin aux policiers, de manière à ce qu’ils voient s’ils veulent enquêter ou alerter les services sociaux à ces fins!

• Renseignez-vous auprès du juriste du CIDFF, si vous pouvez attaquez votre cousin au Civil, car vous avez ses aveux! En effet, ils peuvent vous servir pour être indemnisée du préjudice que vous avez subi, même si pénalement les faits sont prescrits!

Voyez avec votre assureur, si vous détenez un contrat de Protection Juridique, ainsi c’est votre assureur qui financera les honoraires de votre avocat!

Vous pouvez aussi vous rapprocher de l’Association « Parler » de Sandrine Rousseau pour savoir si elle peut se porter partie civile en votre nom ! Il vous faudra savoir dans ce cas, qui percevra l’indemnisation que devra verser votre cousin!

Pour les autres points, je vous répondrai plus tard ou demain!

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Christelle, je poste maintenant pour abonder et appuyer totalement les posts de Catoune. Sachez que les blessures psychiques sont parfois plus graves que les blessures physiques, c’est d’autant plus vrai dans les cas d’abus sexuels pédophiles et incestueux subis dans l’enfance. Certains thérapeutes estiment même qu’ils font des dommages pires que les autres formes de violences, y compris même les scènes de guerre. C’est donc que c’est urgent pour vous de commencer votre chemin de guérison Christelle. J’ajoute qu’hélas pour les CMP, la psychiatrie publique est dans un état lamentable, ce qui fait que le temps se compte en mois au mieux voire en années selon les régions. Tout dépend donc de votre localisation. L’idée de Catoune de contacter les associations de victimes de viol et d’inceste est donc pertinente. Les CIDFF sont parfaitement indiqués et vous pourrez y trouver une écoute de votre souffrance rapidement, elles vous orienteront vers une thérapeute spécialiseé de leur réseau. C’est le plus urgent pour vous, vraiment. Contactez-les au plus vite pour obtenir un rendez-vous, et on verra pour la suite. Nous sommes de tout coeur avec vous. Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



chris-tel
Membre

Bonjour à vous 2.

Tout d’abord, encore merci pour votre courage, affection et soutien qui me sont si précieux et qui me rendent plus forte.
Rdv pris au CMP, je suis reçue la semaine prochaine (l’avantage de la province et de la ruralité … smile ).
Je vais contacter le CIDF.

J’habite un département très rural du sud-ouest de la France, autant vous dire que pour trouver un commissariat de Police Nationale, il va falloir faire qq kilomètres ; je vais donc voir avec le CIDF local ce qu’ils me conseillent.

Merci encore et encore, et bravo pour votre engagement et votre transmission chacun avec votre regard et votre propre histoire.

Courageusement,

Christelle

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Christelle, comme je l’écris aux victimes que nous aidons et qui agissent comme vous le faites, lire votre réponse délicate vaut à mes yeux tous les honneurs du monde. Je suis ravi et surtout rassuré de voir que vous avez pu obtenir un rendez-vous rapidement, c’est un avantage du rural car en région parisienne où je réside il faut maintenant compter deux ans… C’est pour cela que je m’inquiétais pour vos possibilités mais heureusement, cela n’est pas le cas. Vous faites bien de consulter un centre CIDF de votre région qui vous conseillera et peut-être vous donnera les coordonnées d’un ou une policière susceptibles de vous aider et impliqués tout comme nous. C’est une très bonne idée de procéder par étape et de hiérarchiser vos priorités. Je vous invite à utiliser une cahier spécifique où vous pourrez noter et préparer toutes vos démarches afin de ne rien oublier ; surtout n’hésitez pas à y revenir souvent afin de noter toutes les idées qui vous viendront dans votre chemin de guérison que vous êtes en train de parcourir. C’est une bien belle nouvelle de cette journée, Christelle, vous vous rendez compte, en quelques jours ! Continuez ainsi et n’hésitez pas à nous demander quoi que ce soit, nous sommes de tout coeur avec vous. Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Christelle,

Merci pour vos compliments et vos remerciements ! C’est très gentil, mais non nécessaire ! Notre entraide est normale, accomplie avec cœur et plaisir!

Vous allez devoir m’excuser, ce soir je me sens vidée, j’ai passé ma journée avec des médecins et je dois subir une intervention à l’hôpital ce vendredi !

Mais, je n’ai pas fini de vous aider sur les autres points et j’y tiens ! Bien qu’au CIDFF, les juristes vous aideront mieux que moi!

Je suis contente que vous ayez pu obtenir un rdv au CMP aussi rapidement !

J’espère que la psy est spécialisée dans l’inceste ou les viols et agressions sexuelles sur mineurs ?!

À demain Christelle pour vous aider sur les autres points!

Bonne soirée !

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Catoune, prend soin de toi, file te reposer, tu es si fatiguée ! Toute notre affection.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Merci Psionic !

Toute mon affection aussi !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Christelle,

Pardon de ne revenir vers vous que maintenant ! Beaucoup de victimes à aider sur le site et en dehors et ma santé depuis mardi s’est vraiment dégradée!

Nous avons vu ensemble le fait d’avoir un soutien psychologique et même le fait d’effectuer une thérapie plus en profondeur pour aider la petite fille en vous qui souffre de ce que son cousin a osé lui faire à elle, mais aussi à son frère!

J’ai bien noté que pour porter plainte contre votre cousin, vous attendez de voir un.e juriste du CIDFF ! Vous faites bien ! Parlez-lui aussi de ce que vous subissez dans l’exercice de votre profession!

• Pour ce qui se passe à votre travail, vous êtes un peu dans le même cas que la victime Anon du post « Un malaise que personne ne comprend »!

Elle est intérimaire et vous êtes contractuelle, donc vous avez toutes les deux des emplois précaires et vous avez affaire toutes les deux à un porc de collègue qui dicte sa loi, soutenu par des décérébrés ! Bien que le votre soit beaucoup plus gratiné, un véritable PN qui soit bluffe, soit est réellement dangereux!

Toutes les deux, vous êtes à la merci d’une ordure qui hait les femmes et qui n’a qu’un seul but, leur pourrir la vie, surtout si elles sont leur chef ! Et toutes deux avez envie de fuir, ce que je comprends très bien !

• Pour lutter contre un PN, il faut être capable d’être pire que lui et ne reculer devant rien : légal ou pas ! Il faut se servir des mêmes armes que lui et les retourner contre lui!

Il faut être intelligente, futée, savoir manipuler, savoir contrer toutes sortes d’arguments ou de manipulation, savoir mentir, savoir menacer de manière voilée ou pas, étudier et connaître les points faibles du PN, savoir frapper là où ça fait mal, montrer sa force intellectuelle, sa férocité, sa folie voire même sa monstruosité!

Il faut que le PN comprenne qu’il ne gagnera pas contre vous, car vous lui êtes supérieure en tout, y compris dans le côté sombre où vous pouvez lui faire pire que ce qu’il oserait vous faire!

Le PN part du principe que vous êtes une femme, donc faible, et que vous n’oserez pas vous en prendre à lui et faire de sa vie un enfer!

Sauf que quand, comme moi, vous avez subi les pires Maltraitances pendant plus de 30 ans, que l’on vous a déshumanisée pendant autant de temps, je peux être pire que le plus barbare d’entre eux !

Mais, vous n’êtes pas moi ! Vous n’êtes pas capable de cette violence et de cette monstruosité, si l’un d’entre eux ose vous défier et s’avise à appuyer sur les bons boutons!

Alors, lutter contre un PN est plus compliqué pour vous, mais pas impossible!

Je vous rassure, le portrait que je fais de moi, est qui je peux être, un monstre créé par d’autres monstres, mais pas qui je suis, et je suis du côté du bien !

• Vous avez dit vouloir fuir plutôt que de continuer à vivre cette situation au travail, qui vous abîme!

Je comprends ! Mais, si vous aimez votre travail, c’est dommage d’y renoncer car des PN et des porcs, il y en a partout!

Dans un autre commentaire, je vais vous donnez quelques infos pour pouvoir lutter et conserver votre travail, si jamais vous changez d’avis!

Bien à vous !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Christelle,

Si vous voulez vous battre et conserver votre emploi, je vous invite à rassembler des preuves et à vous défendre, mais seulement si vous aimez votre travail!

1- Demandez à cette ancienne RAF, que vous avez rencontrée et à qui vous avez parlé du PN et de ses méthodes, de vous remettre une lettre témoignant de tout ce qu’elle a subi de la part de ce porc, des conséquences sur son travail et sur sa santé qui l’ont amenée à fuir et à quitter son emploi!
Demandez-lui de témoigner de la menace de mort qu’elle a subie!

2- Demandez à cette ancienne RAF de porter plainte avec vous contre ce porc et ses disciples au pénal, pour harcèlement moral et menaces subies sur vos personnes, avec constitution de partie civile, pour obtenir des dommages et intérêts!

3- Demandez a la psy de votre université de rattachement et au médecin de prévention si tous deux seraient prêt(e)s à attester de l’attitude et des conséquences du PN et de ses 2 complices qui ont porté plainte contre l’ancienne RAF, sur l’équipe!

4- Enregistrez à l’insu de tous vos collègues et du PN, avec votre portable ou un Dictaphone, tout ce qui vous est dit par le porc ou au sujet du porc et le traitement que le PN et ses deux complices vous infligent oralement !

5- Notez tous les faits et dires du porc et de ses deux disciples, avec le plus de détails possibles, surtout ceux qui vont à contre sens de ce qui est productif et efficace ! Enregistrez-les même dans les réunions!

6- Si vous recevez des emails, des sms ou des appels, conservez et sauvegardez toutes ces preuves!

7- Vous êtes en arrêt maladie du fait de ce que vous subissez au travail ! C’est bien, vous vous protégez!

Demandez à votre médecin traitant de vous faire un certificat médical attestant des conséquences du harcèlement moral que vous subissez de la part du porc et de ses 2 disciples, du nombre de jours de maladie dont ils sont directement responsables!

Vous ferez de même avec la psy qui vous suivra!

8- Une fois toutes les preuves réunies, vous avertirez par courrier recommandé avec AR, votre responsable hiérarchique de votre intention de porter plainte contre ce porc et ses disciples, pour harcèlement moral et menaces sur votre personne, et que vous détenez des preuves accablantes et suffisantes pour cela!

Pour infos :
L’article L4121-1 du Code du travail indique ceci : « Pèse sur tout employeur l’obligation d’assurer la sécurité et de protéger la santé physique et mentale de ses salariés »

9- Contactez le Médecin de Prévention pour la fonction publique et l’Inspection du Travail pour les avertir de cette situation!

10- Portez plainte dans un Commissariat, car les Policiers ont l’obligation de prendre votre plainte et remettez-leur les copies de toutes les preuves ! Conservez les originaux!

11- Rapprochez-vous d’Associations venant en aide aux femmes victimes de violences morales au travail pour vous aidez dans vos démarches, car il vous faut de l’appui pour lutter pour vos droits!

Vous avez :

• Le CIDFF (centre international des droits des femmes et des familles). Les consultations de juristes et même de psychologues sont gratuites !

Informe les femmes sur leurs droits et luttent contre les violences sexistes.

Pour répondre à des besoins d’information, d’écoute et d’accompagnement des femmes victimes de violences sexistes qui ne cessent d’évoluer, la FNCIDFF — Fédération nationale des CIDFF, a lancé en 2016, une labélisation progressive des services d’accueil des femmes victimes, les SAVS – Services spécialisés d’Aide aux femmes Victimes de violences Sexistes

• Un SAVS, c’est quoi ?

Les SAVS sont des services portés par les CIDFF, proposant aux femmes victimes de violences un soutien pour se reconstruire grâce à un accompagnement adapté.

Les CIDFF y accueillent les femmes victimes de violences, quelle que soit la nature des violences subies (violences au sein du couple, harcèlement au travail, violences dans l’espace public, viols, mutilations sexuelles, mariage forcé, prostitution…).

SAVS : Un accompagnement pluridisciplinaire.

L’accompagnement est un processus qui se situe dans la durée. Il permet aux femmes victimes de violences de mobiliser des ressources pour agir.

Dans les SAVS, l’accompagnement est caractérisé par la pluridisciplinarité des professionnel·le·s y intervenant ( permettant de proposer à la fois des informations juridiques, une aide aux démarches administratives, un soutien psychosocial) et la complémentarité avec les partenaires.

• 116 006 – Numéro d’aide aux victimes :
Écoute, informe et conseille les victimes d’infractions ainsi que leurs proches.
Par téléphone : 116 006 (appel gratuit)
Ouvert 7 jours sur 7 de 9h à 19h
Le service est également accessible en composant le +33 (0)1 80 52 33 76 (numéro à tarification normale).
Par courriel
[email protected]

• Numéro national d’aide aux victimes :
Le 08VICTIMES, soit le 01 41 83 42 08
est un numéro non surtaxé (coût appel local) disponible 7 jours/7 de 9h à 21h.
En dehors de ces horaires : [email protected]

• Associations de lutte contre les violences faites aux femmes :

FNSF – Fédération nationale solidarité femmes http://www.solidaritefemmes.asso.fr

CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles http://www.infofemmes.com

Femmes solidaires http://www.femmes-solidaires.org

FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir http://www.femmespourledire.asso.fr

• Association d’Aide aux Victimes de Manipulateurs Pervers Narcissiques -AVMPN-

Cette association, reconnue d’intérêt général, est composée de membres bénévoles.

Elle est située dans la Loire (42) et destinée à:

– Informer

– Mettre en place des groupes de parole

– Accompagner les victimes de manipulateurs pervers narcissiques

– Permettre d’obtenir et d’accéder à une aide juridique

– Proposer des conférences

– Proposer des actions de prévention auprès des adolescents.

Sites :
pervers-narcissiques.fr/

soutien-psy-en-ligne.fr/

• Chère Christelle,

Vous pouvez aussi vous rendre sur le Forum, il y a une fiche sur les PN au niveau du thème sur les autres violences!

Pour votre cousin, il fera tout pour vous culpabiliser et vous empêcher de porter plainte contre lui, même si les faits sont prescrits ! Mais, faites-le, cela vous aidera à vous reconstruire, et n’oubliez pas de venir en aide à ses deux filles, assurez-vous qu’elles vont bien !

J’espère avoir pu vous aider Christelle.

Comme j’ai dit à Anon, surtout revenez nous dire où vous en êtes, car toutes les infos que vous pouvez obtenir peuvent servir à d’autres victimes !

Bonne chance ! De tout cœur avec vous !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.