Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Je suis devenu mon bourreau

Bonjour,

Je suis un jeune homme de 29 ans et j’ai été abusé par mon grand frère de 3 ans mon aîné de mes 5 à mes 12 ans. Je lui en ai récemment parlé en étant ivres et il m’a confié qu’il avait des souvenirs d’attouchements de la part de mon père. Nous nous sommes battu, puis le lendemain c’est comme si il avait tout oublié. Depuis j’ai des souvenirs qui ont refait surface et je pense moi aussi avoir été victime de mon père très jeune vers l’âge de 3 ou 4 ans où je me retrouve nu sur un lit attaché avec la ceinture de mon peignoir. J’ai eu une adolescence très agité, j’ai commencé à boire et à fumer du cannabis vers l’âge de 10ans. Pour couronner le tout ma voisine de l’époque alors âgée de 30 ans à qui je depannait de la weed à du déceler des failles chez moi et en à largement profité de mes 13 à 17 ans. Elle m’attendait un jour en nuisette et maquillage, me proposa à boire et me fit écrire sur un cahier car je n’arrivais pas à parlé. C’est ainsi que je perdis ma virginité avec une femme en levrette et ça n’avait évidemment aucun sens. Puis elle est tombée enceinte et m’a annoncé vouloir garder l’enfant car c’était selon elle sa dernière chance d’en avoir un. Pendant neuf moi j’ai serré les dents. A la naissance par chance il s est avéré que la petite fille n’était pas de moi. Quand j’ai lâché la pression j’ai eu ma première décompensation et les problèmes de santé mentale ont commencé. Trouble anxieux chronique, dépression. Pourtant que je continuais à la voir jusqu a mes 17 ans et j’avais souvent le droit a des remarques sur la taille de mon sexe comme quoi je devenait de plus en plus un homme et que je savais de mieux en mieux m’en servir. A cette époque toute relation avec une fille de mon âge était impensable. Aujourd’hui je sors de 3 semaines d’hospitalisation qui ne se sont pas très bien passées même si au moins on a enfin posé un diagnostique de personnalité borderline ce qui me laisse un peu d’espoir pour une éventuelle guérison. Seulement voilà… aujourd’hui je ne me laisse pas tranquille. Je suis la personne dont je me méfie le plus au monde. J’ai compris les mécanismes de reproductions des actes que l’on peut avoir subit. J’arrive à pardonner a mon frère car il a reproduit ce que mon père lui a fait. Mon pere lui étant handicapé a grandi à l’hôpital et a du lui aussi avoir subit des attouchements. Seulement depuis le mouvement metoo et balance ton porc je me pose énormément de questions sur ma relation au femmes. J’ai eu plus d’une centaine de partenaires dans ma vie homme et femmes confondu. J’ai toujours cru que j’avais une sexualité ouverte et que j’en parlais librement alors que c’était qu’un moyen de plus de me voiler la face. J’ai eu recours à la prostitution en tant que client et prostitué. Je sais que je n’ai jamais violé personne mais pourtant je doute de moi. J’ai récemment recontacté plusieurs de mes partenaires femmes pour leur demander si j’avais eu des comportements problematiques. Les retours sont très positif comme quoi je suis quelqu’un de généreux et de bienveillant pourtant je reste convaincu du contraire et je suis pri de grande crise d’auto persecution. Je ne pourrais jamais recontacter tous mes partenaires pour savoir si j’ai mal agit. Je sais que je n’ai violé personne mes je pense me rendre compte que les frontières du consentement sont très problématiques pour moi dans les deux sens. Ai je fais du mal à quelqu’un ? Je suis déjà très heureux de ne pas être attiré par les enfants comme bcp de personnes qui ont pu subir des attouchements pédophiles. Seulement je ne sais pas pourquoi j’ai du mal à me penser victime, je suis convaincu d’être un monstre et de mériter la peine de mort. Je fantasme même de contracter le coronavirus et d’en mourir pour pouvoir partir sans faire culpabiliser ma mère sur le fait qu’elle n’ai pas su me protéger. Aujourd’hui je n’assume plus ma sexualité et je n’arrive pas à trouver quelqu’un pour m’accompagner dans la vie

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
Zaraganpsionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre
psionic
Hors ligne

Cher anonyme, vous avez besoin de consulter auprès d’associations de victimes d’inceste. Vous semblez souffrir d’une grande culpabilité qui fait de vous un monstre, c’est assez courant chez les victimes car elles tendent à introjecter les désirs de leurs bourreaux. Je vous conseille vivement d’en parler avec votre psychiatre et de consulter des associations de victimes d’incestes.
Voici quelques liens pour vous aider:
Stop violences sexuelles

http://www.stopauxviolencessexuelles.com

http://www.resonantes.fr/

Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/

numéro d’urgence: 116 006
INAVEM : Fédération nationale des associations d’aide aux victimes
http://www.inavem.org

Sur l’inceste et la pédophilie:
Le monde à travers un regard : organise des groupes de paroles, ateliers artistiques, forum ect…

http://lemondeatraversunregard.org/qui-sommes-nous/

** l’AIVI (Association Internationale pour les Victimes d’Inceste) site internet:

https://aivi.org/

https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/
numéro vert: 02 22 06 89 03

Naturellement, vous êtes convaincu de votre malfaisance mais c’est semble-t-il un effet de votre culpabilité et de vos souvenirs traumatiques, c’est terrible et très douloureux. Comme vous avez été abusé, vous avez eu des comportements à risques et une sexualité déstructurée car beaucoup ont vu en vous une proie facile mais vous n’avez semble-t-il rien fait de mal, d’autant plus que vous êtes une victime de votre père et votre frère. Ce qui est encore plus terrible dans votre cas c’est que cela vous a gravement entravé dans la construction de votre personne, sur le plan psychique et partant dans votre expérience humaine. Je vous engage à consulter aussi en psychotraumatisme si ce n’est déjà fait:

** psychotraumatisme:
AFTD, Association francophone du trauma et de la dissociation :
Rubrique ”Liste des membres” :
http://www.aftd.eu/liste-des-membres.php

** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

Les retours positifs de vos anciennes partenaires devraient plutôt vous conforter, mais je vous invite à voir tout cela avec vos thérapeutes et les associations indiquées plus haut.

De tout coeur avec vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Zaragan
Membre
Zaragan
Hors ligne

Cher anonyme, merci pour votre témoignage émouvant dont je perçois toute la souffrance. Je vais être longue donc excusez moi d’avance. Vous souffrez de psychotraumatisme probablement complexe. Vous n’êtes pas un monstre du tout, vous êtes juste une victime d’inceste et de pédophilie, qui a été abusé par nombreux de ses « partenaires sexuels ». Une victime d’agression sexuelle, se fait systématiquement agresser encore et encore. Soyez sûr que d’autres ont abuser de vous, sans même vous en rendre compte. Les porcs s’attaquent aux personnes fragilisées, celles souffrant de psychotraumatisme sont particulièrement vulnérables et manipulables… Vous avez raison, cette femme a profité de votre fragilité, comme tout les porcs. Si vous alliez toujours la voir  , c’était car vous étiez sous son emprise, elle vous manipulait…elle n’est pas la première ni la dernière. Un mineur n’est pas en mesure d’être consentent contrairement à ce que la loi française a établie avec son « 15 ans de majorité sexuelle » . Et de toute façon , une victime de viol ou d’agression sexuelle n’est jamais consentante. Même si elle continue de voir son agresseur, ce n’est pas par choix mais car elle a peur et est manipulée. Cela n’a pas de sens pour vous, mais certaines femmes peuvent être des perverses narcissiques, des violeuses, abuseuses, des monstres aussi. La violence n’a jamais eu de sens en effet. Je ne sais pas si c’est assez clair pour vous, mais elle vous a violée pendant ses 4 ans… Ces horribles remarques de pédophiles vous ont profondément marqué, c’est un aspect important de votre traumatisme. La question de consentement est effectivement très flou pour vous car vous avez été plusieurs fois abuser depuis petit et vous avez été victime de prostitution. Vos abuseurs, l’un après l’autre, vous ont manipulé, assimilé des règles de pervers afin de vous faire croire que ce qu’ils faisaient été normal ,ce qui a fait taire votre consentement, votre libre-arbitre au plus profond de vous-même, et cela pendant très longtemps. On peut dire que c’est de l’esclavage, et la prostitution en est un légalisé… Leur emprise vous empêchez de réfléchir, prendre du recul et de vous rendre compte de la supercherie puisque les mauvaises rencontres s’enchaînaient et la douleur était trop écrasante. En plus, vous avez la naïveté et l’innocence de la jeunesse. Vous ne deviez même plus vous rendre compte de ce qui est réel ou non, ou du moins vous êtes en train de le réaliser doucement. On appelle ça la dissociation. Les prostituées sont les premières à « s’oublier » et même à ne plus ressentir ce qu’on leur fait subir dû à leur dissociation sévère. Avec tout ce que vous avez vécu comme victime, c’est normal que vous avez des difficultés avec votre sexualité et que vous êtes perdu. Le viol est déjà dévastateur, l’inceste et la pédophilie font parties des choses les plus destructrices pour le psychisme humain. Et je ne parle pas de l’horreur engendrée par la prostitution qui a énormément empirer votre psychotraumatisme. Si votre mémoire est si flou, c’est dû à la mémoire traumatique. Vous devez souffrir de trouble du stress post traumatique, c’est assez commun aux victimes de viol, notamment d’inceste. 
En effet, votre « sexualité libre » n’en était absolument pas une, mais un des effets dévastateurs du psychotraumatisme (et de notre société qui cultive la pornographie et la culture du viol). Les addictions sont aussi des effets. Une victime de violence traumatisée n’est jamais coupable de ces conduites auto-destructrices, encore moins de la violence qu’elle a subit. Votre auto- persécution ne vient pas de vous, mais de votre psychotraumatisme qui vient lui-même des violences. Les seuls coupables sont ceux qui vous ont abusés. Vous ne remarquez que doucement toute la violence et la souffrance que vous endurez et avez enduré tout au long de votre vie… Vous êtes au sens propre un survivant. Maintenant, vous méritez d’être aider, soigner, de revivre et de vous reconstruire comme n’importe quel être humain souffrant sur cette terre. Il faut d’urgence consultez un psychiatre, un psy spécialisé dans le stress post traumatique. C’est dur de se réconcilier avec son corps (pourtant innocent) après de telles violences. Mais on peut y arriver avec l’aide d’un psy. Il est important que vous vous renseignez sur ce que vous souffrez, afin de pouvoir en parler aux associations et aides soignantes…
Lisez bien tout, au minimum jetez un œil à la brochure et au lien sur la dissociation psychique :
** La sidération: pourquoi une victime ne réagit-elle pas durant l’agression? 
https://www.filsantejeunes.com/letat-de-sideration-psychique-20843
** la mémoire traumatique ; site de Muriel Salmona: voir son article mémoire traumatique en pdf + rubriques « Psychotraumatismes » et « Que faire en cas de violence? » sur le site.
https://www.memoiretraumatique.org/
dont une brochure qui explique simplement les choses:
**Sur le site mémoiretraumatique.org : publication et outils : Brochure d’information :BROCHURES D’INFORMATION SUR LES VIOLENCES, PLUSIEURS VERSIONS : dernière version de 2018
https://www.memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Documents-pdf/201806-Brochure_victimologie.pdf
** Sur le site du CPIV : vous trouverez une rubrique sur le stress post traumatique avec les symptômes et les différents types (TSA, TSPT et TSPT complexe)  :
http://www.cpiv.org/le-trouble-de-stress-post-traumatiq
Sur la prostitution :
** « Les Conséquences psychiques et physiques de la situation prostitutionnelle » de JUDITH TRINQUART : deux liens pour y accéder
article sur le site france.attac.org :
https://france.attac.org/archives/spip.php?article1232
le pdf :
https://www.feministes-radicales.org/wp-content/uploads/2012/04/Judith-Trinquart-Cons%C3%A9quences-psychiques-et-physiques-de-la-situation-prostitutionnelle-%E2%80%93-Implications-en-termes-de-prise-en-charge-socio.pdf
** Sur le site https://www.memoiretraumatique.org/ : psychotraumatismes → Dissociation psychique → télécharger le pdf → p9/19 « Dissociation et troubles de la personnalité chez les prostituées »
https://www.memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Documents-pdf/La-dissociation-traumatique-et-les-troubles-de-la-personnalit-Dunod-2013.pdf

La culpabilité que vous ressentez est très violente et vos envies suicidaires sont inquiétantes. Qu’importe de quoi vous vous accuser, cela est faux et vous ne méritez aucune punition. Votre vie a de la valeur et la mort n’est pas une solution.. Appelez Suicide écoute ou autres, vous en avez vraiment besoin !
**Suicide Écoute : 01 45 39 40 00 (7/7 , 24h/24h)
https://suicideecoute.pads.fr/
**SOS suicide phenix : 01 40 44 46 45 (13h à 23h)
email: [email protected] ( réponse dans les 72h)
https://sos-suicide-phenix.org/  
**SOS Amitié: 09 72 39 40 50 ( 7/ 7 , 24h/24h)
https://www.sos-amitie.com/  
numéro des postes près de chez vous:
 https://www.sos-amitie.com/carte
par message (réponse dans les 48h)
https://www.sos-amitie.com/web/internet/messagerie?from=suicideecoute
par chat (13h – 3h du matin)  :
https://www.sos-amitie.com/web/internet/chat
Pour le coronavirus, ne vous mettez pas en danger ! Si vous ne le faites pas pour vous (ce qui devrait être votre préoccupation première mais dans votre état c’est délicat). Faites attention au moins pour les autres, afin qu’ils ne soient pas confrontés aux risques qu’un virus peut engendré.
https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Tout d’abord, contactez des associations, elles pourraient vous aider à accéder à des soins car elles ont des réseaux de thérapeutes. Contactez en plusieurs si vous voulez. Vous avez besoin de parler, de soutien. Parlez de votre vécu, de ce que vous ressentez, cela vous fera du bien car vous serez entendu par des gens bienveillants qui vous comprennent. Perso, je vous conseille SOS incestes, Enfance bleu ou une asso de votre région. Je rajoute des liens en plus de ceux de Psionic :
**Une liste d’asso régional contre l’inceste provenant de SOS incestes violences sexuelles:
https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/asso-en-region/
** SOS incestes violences sexuelles: assure une écoute, du soutien, un accompagnement thérapeutique, des groupes de paroles et des ateliers aux victimes d’incestes. 
https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/
Tel : 02 22 03 89 03
email:  [email protected] 
** Enfance bleu Enfance maltraité: apporte un soutien psychologique et juridique avec une prise en charge thérapeutique aux enfants, adolescents et adultes victimes de maltraitance durant l’enfance.
https://enfantbleu.org/ 
TEL à Paris:  01 56 56 62 62 (lundi-jeudi 11h-18h, vendredi: 10-17h) 
Email: [email protected]
En province(avec numéro de téléphone et email): 
https://enfantbleu.org/lassociation/regions/  
Définir la maltraitance:
pour les adultes : https://enfantbleu.org/adultes/

Et aussi une ou plusieurs associations contre la prostitution, essayez de voir avec :
** sur la liste d’asso en région du site stop-violences-femmes.gouv.fr/,cochez la case « prostitution ». Il y a 162 associations en tout.
https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/-les-associations-pres-de-chez-vous-.html
** amicale du Nid (prostitution,site et twitter): accompagne les victimes de prostitution
http://www.mouvementdunid.org/
Numéros et adresses en région des délégations :
http://www.mouvementdunid.org/-Delegations-
**AC.SE : aide et héberge les victimes de la traite
http://acse-alc.org/fr/
Tél:  +33 (0)4 92 15 10 51
email :[email protected]
**AFJ : accompagne, héberge les victimes d’exploitation sexuelle
http://www.foyer-afj.fr/
tel :07 60 73 26 26 (10h – 20h)
mail :[email protected]
** Ruelle : aide, soutien et hébergement pour toute victime d’exploitation sexuelle , ateliers artistiques
http://www.associationruelle.org/
tel : 06 98 39 70 42
mail : [email protected]

Ensuite, des liens pour trouver des aides soignantes :
**AFTD, Association francophone du trauma et de la dissociation : possède un annuaire contenant numéro/adresse/mail/site internet de professionnels spécialisés dans le domaine du traumatisme, dissociation et troubles d’origine traumatique, étant membre de l’AFTD de France, Suisse, Belgique et dans le Monde. (le lien de Psionic ne fonctionne plus donc je le remet)
https://www.aftd.eu/page/622823-accueil
Rubrique ”Annuaires :Liste des membres ”
https://www.aftd.eu/page/622462-liste-des-membres
** Centre PEPS-E: centre de psychothérapie à Liège, possède une équipe de psychologues cliniciens, sexologues et ergothérapeute pour enfants et adultes, avec des techniques thérapeutiques diverses.
 https://www.peps-e.be/
Demande générale: 0479 17 63 25
numéro des aides soignantes: 
https://www.peps-e.be/page/qui-sommes-nous
** Maison des liens familiaux possède un annuaire recensant toutes les associations, centres de soin, lieux d’accueil à proximité de chez vous sur Paris.
https://maisondesliensfamiliaux.fr/
-Aides soignantes supplémentaires :
** Site Cyrinne: donne des conseils pour se libérer de l’impact du stress chronique et traumatisme: 
https://www.cyrinne.com/
** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/
** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

Par contre, vous vous trompez, peu de victime de pédophilie ou d’inceste deviennent pédophiles ou agresseurs. Je dirais même que les « victimes devenues bourreaux » n’atteignent même pas un quart. Qu’importe le sexe, en général, lorsqu’on est victime, on souhaite protéger les autres, informer, prévenir, on a plus de compréhension, de respect . On est surtout totalement anéanti par la culpabilité (illégitime) et la douleur. On ne veut pas faire subir à l’autre ce que l’on a subit car on sait éperdument toute la douleur que l’on peut ressentir après et de toute façon on ne veut pas faire souffrir un autre humain. Je pense que vous êtes plutôt dans cette catégorie là. La preuve est que vous avez peur d’avoir blesser vos anciens partenaires. Si vous étiez un monstre, vous ne culpabiliserez pas ou n’aurez pas de sentiment de culpabilité. On ne viole/agresse pas quelqu’un « par accident ». C’est un acte prémédité, voulu et totalement malsain, ayant pour but premier de détruire l’autre, de le faire souffrir en l’utilisant comme un objet. Entre autre, on bafoue son humanité. C’est un peu lié à l’éducation mais c’est surtout une question de valeurs personnelles, propres à l’individu déjà bien défini à notre adolescence. C’est donc impossible que vous ayez blesser vos partenaires ou mal agit par accident. C’est soi vous avez agressé et violé avec une totale conscience, sois vous n’avez rien fait. Vu le retour de ses femmes, je pense vraiment pas que vous ayez abuser de quelqu’un. Votre sentiment de culpabilité provient de votre psychotraumatisme.

En revanche, votre père et votre frère n’ont AUCUNE EXCUSE de vous avoir abuser !! IL N’Y A AUCUNE JUSTIFICATION A VIOLER OU ABUSER D’UNE PERSONNE ET ENCORE MOINS D’UN ENFANT ! Votre père était majeur, handicapé ou non, il savait et sait très bien ce qui est mal ou non. Il avait parfaitement conscience qu’il attouchait (voir violait) ses enfants ! Votre frère semble être l’un des rare cas de victime devenu bourreau mais il reste quand même coupable de ces actes. Au début peut-être n’en avait -il pas conscience sauf qu’en grandissant il a bien du comprendre que c’était mal. Déjà adolescent on comprend que d’attoucher, violer quelqu’un c’est mal. Et puis, on remarque bien lorsque quelqu’un souffre. Si ils sont vraiment victimes, ils savent donc la douleur qu’on ressent , ce que vous ressentez et avez ressenti. Vous ne me croyez probablement pas et c’est assez brutal de dire ça, mais ils ont dont décidés de vous faire souffrir car ils le voulaient et qu’ils aimaient ça. Non pas parce qu’ils ont inconsciemment reproduit quelque chose qu’on leur a fait. Vous cherchez à comprendre ces actes horribles comme toute victime, mais il n’y a aucun sens et justification à la cruauté et la violence. Je pense que vous devriez jeter un œil à cette revue :
**revue erudit.org :” La perception de l’agression sexuelle chez des garçons qui en ont été victimes durant l’enfance ou l’adolescence”
https://www.erudit.org/fr/revues/ss/1996-v45-n1-ss3521/706716ar.pdf

D’autant plus que tout vos abuseurs, dont votre père et votre frère n’ont probablement AUCUNE culpabilité. Se sont-ils excuser envers vous ? Ça m’étonnerait, et si ils le font, c’est pour pouvoir vous retenir, se dédouaner, minimiser leur actes, attirer la compassion pour manipuler bref un stratagème pour pouvoir garder leur emprise sur vous et vous abuser moralement ou/et sexuellement à nouveau. C’est difficile à croire, mais ils ont été capable de vous abuser une première fois, ils pourront le refaire aisément. Ou alors ils vont s’attaquer à quelqu’un d’autre. Vous n’êtes évidemment pas leur seul victime et pas leur dernière. Vous pouvez même essayer de voir si il y a des autres victimes avec le site Coabuse. Remplissez simplement le formulaire anonyme : http://www.coabuse.fr/
C’est vraiment très dangereux et toxique pour vous de rester en contact ! Alors, pour vous, votre sécurité, ELOIGNEZ VOUS D’EUX !! Vous ne vous apercevez pas de leur toxicité (dû à la manipulation) et une partie de vous les aime. C’est normal, parce que VOUS avez des émotions, des sentiments. La majorité des agresseurs sont des proches des victimes. D’ailleurs les porcs manipulent les sentiments de leur victime et font tout pour qu’elles soient dépendantes d’eux. Votre amour pour eux est totalement sain, vous aimez votre frère et votre père comme tout frère et enfant… Hors ils ont abusés de cela, de votre innocence et ont instauré une relation toxique et malsaine. C’est de la maltraitance. Pardonnez les si cela vous permet de vous reconstruire, si ça vous sert à VOUS. Mais pardonnez ne veut surtout pas dire qu’ils sont innocents, qu’il ne faut pas se méfier et que vous pouvez rester en contact. J’insiste mais je vous déconseille TOTALEMENT de garder contact . Vous n’êtes pas devenu votre propre bourreau. Par contre, eux ont toujours été vos bourreaux. Déjà ils sont un lien direct à votre passé dont vous êtes prisonnier. Et puis qu’importe leur passé, ils sont dangereux. Un porc ne s’arrête jamais, rien ne l’arrête tant qu’il n’est pas mort ou enfermé à vie. Préservez vous d’eux…

Ayez plus de compassion envers vous plutôt. « Pardonnez vous à vous-même », c’est maladroitement dit puisque vous n’avez rien fait, et donc vous n’avez pas à vous en vouloir. Il n’y a pas de pardon sans faute. Mais en temps que victime, on arrive tout de même à s’en vouloir parfois, à cause des porcs qui font tout pour nous faire culpabiliser à leur place. Et vous êtes en plein dedans. N’oubliez pas que vous êtes victime et ressentez le poids de l’être. Faites ce qu’il faut pour vous. Votre santé, votre sécurité, le respect de votre corps et de votre personne, valent plus que tout. Pensez à vous, prenez soin de vous et faites attention à vous ,cher anonyme. Ne laissez plus personne vous abuser ou vous manquez de respect. Vous êtes une personne avec des droits, pas un objet.
Courage ! Vous pouvez vous en sortir.
Si vous avez des questions, vous pouvez vous créer un compte et commenter votre témoignage.
De tout cœur avec vous.  

Merci de remplir les champs obligatoires.