Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Viols répétés pendant l’enfance

J’avais 8 ans quand on s’est rencontrés, nos parents, ma mère et son père, s’étaient mis en couple et nous nous voyions lors des week-ends et des vacances. Au début tout semblait idyllique, j’avais l’impression d’avoir trouvé un grand frère de 4 ans mon aîné qui avait les mêmes centres d’intérêts que moi et puis il m’accordait beaucoup d’attention, ce qui me manquait cruellement à l’époque. Progressivement les choses sont devenus plus sombres. Il s’est mis à se moquer de moi quand je pleurais en prenant à partie sa soeur et la mienne. Et puis il s’est mis à pronner l’importance d’être forte, de ne pas pleurer, de ne pas avoir mal et de ne pas dire non. C’est devenu la règle et si je ne la respectait pas. Il me gifflait. A partir de la il a pu faire ce qu’il voulait. En effet je n’ai jamais dis non. Ça a commencé par des fellations. Je ne savais même pas ce qui c’était. Puis un jour c’est allé plus loin, javais 11 ans lorsqu’il m’a pénétré vaginalement. Je n’oublierai jamais la douleur que j’ai ressentie cette nuit là. J’ai eu l’impression de me déchirer de l’intérieur et les sanglots sont restés coincés dans ma gorge. Je n’avais pas le droit de pleurer et l’effroi m’en empêchait de toute manière. Les fois qui ont suivi la douleur avait disparu, la peur aussi. J’étais complètement assomé. Je ne disais rien. Jamais. J’avais peur des coups. Il n’y a qu’un jour où j’ai crié, il m’a sodomisé et la surprise et la douleur ont étaient tellement fortes que j’ai crié, il s’est mis très en colère et m’a tenu le visage enfoui dans l’oreiller pour me faire taire. Je ne pouvais plus respirer, j’ai eu peur qu’il ne me lâche pas. Peur d’étouffer.
Quelques semaines après il a organisé un rencontre avec des amis à lui qui a tourné au cauchemar. Ils semblaient normal que je sois “disponible” pour satisfaire leurs envies. Après ça je n’ai plus aucun souvenir des mois qui ont suivi. Nos parents se sont séparés, nous avons déménagé et là la vie a repris son chemin. Si on peut dire ça comme ça.
Depuis ma vie est empoisonnée. J’ai été très agressive et violente envers les autres et moi-même à l’adolescence, j’ai fais des années de thérapies. Porté plainte. Il a fallu 6 ans pour qu’il soit enfin entendu par la gendarmerie et malgré des aveux partiels la plainte a été classée sans suite.
Aujourd’hui j’ai 25 ans, je suis jeune maman, je suis devenue psychologue mais je dois encore être suivie hebdomadairement par une psychologue spécialisée, je fais des cauchemars, j’ai pris 40 kilos et les reviviscences me plonge encore, parfois plusieurs fois par jours, dans le passé, je ressens à nouveau la douleur, je revois cette chambre, cet oreiller, j’étouffe je me fais du mal, j’ai été hospitalisée à cause de mes idées suicidaires. Ça ne s’est pas arrêté pour moi. Lui a fait sa vie sans être inquiété, moi il m’a volé mon adolescence et une partie de ma vie adulte, j’espère seulement pas toute ma vie. J’espère.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
26 jours plus tôt

Chère anonyme, les récits d’inceste et de pédophilie sont les plus terribles de tous. Je vous rappelle que la loi de permet maintenant de poursuivre jusqu’à trente ans après la majorité. Vous pouvez donc le poursuivre durant encore 23 ans. Pour cela je vous invite à consulter une association d’aide aux victimes de pédophilie et d’inceste. Vous la trouverez dans la section trouver de l’aide sur le forum. Sinon demandez-nous et nous vous indiqueront tout ce dont vous avez besoin. Vous avez fait beaucoup et vous êtes très courageuse. Revenez ici quand vous voudrez, nous sommes là pour vous aider et vous soutenir.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Ttikia
Ttikia
23 jours plus tôt

Bonjour, malheureusement la justice n’a pas pu etre rendue dans ce cas.
La plainte déposée il y a 10 ans déjà a été classée sans suite malgré des aveux partiels de sa part il y a 3 ans. Je n’ai jamais compris pourquoi. Puisqu’il avait avoué certaines des choses qu’il avait faites.
Mais je crois que le but maintenant est de se reconstruire autrement. C’est pour ça que je témoigne.
Mon souhait le plus cher serais de pouvoir constater de mon vivant les progrès de notre société face aux questions des violences. Il y en a beaucoup à faire. Le premier est de sortir du déni. Alors peut-être y aura t-il moins de classements sans suite et de personnes dévasté par notre système judiciaire.
Merci à vous pour votre implication dans cette cause !

Merci de remplir les champs obligatoires.