Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Violences physiques et psychologiques

Ça s’est passé il y a quelques mois. J’étais chez mon petit-ami, nous avons commencé à nous câliner, on n’avait pas de préservatif et je ne voulais pas le faire sans protection.
On a donc fait des préliminaires. A un moment il m’a allongé sur son lit sur le ventre, et a continué de me toucher. Jusque là tout allait bien, j’étais consentante et on prenait du plaisir tous les deux.
Quelques mois plus tôt on avait évoqué le fait d’essayer la sodomie. Il faut savoir qu’il était mon premier et que je n’avais eu aucune autre expérience sexuelle avant lui. J’avais parlé de mon envie d’explorer certaines choses, mais je n’étais pas certaine pour la sodomie.
Il n’avait jamais tenté non plus, mais voulait vraiment essayé. Il pensait d’ailleurs que j’étais « plus anale que vaginale ». J’ai finis par lui répondre pourquoi pas, qu’on verrait ensemble sur le moment si on en avait envie tous les deux.

Ce jour là, pendant que j’étais sur le ventre et qu’il continuait de me caresser, j’ai sentis ses doigts se rapprocher de mes fesses. Puis, totalement par surprise il m’a sodomisé.
A cause de la position dans laquelle il m’avait mise, je n’ai pas pu voir qu’il avait baissé son pantalon. On était supposé ne pas aller jusque là puisqu’on avait pas de protection.

J’ai eu mal, je lui ai signalé, il m’a dit de détendre que ça allait passer. Malgré deux non, il a continué de me pénétrer et à faire des vas et vient de plus en plus rapide.
Je ne pouvais pas bouger, il était à moitié allongé sur mon corps et pesait 30kg de plus que moi.
Je suis donc rester sans bouger à attendre qu’il termine. A cause de la douleur j’ai entendu deux minutes dans la même position avant de me relever, pendant que lui était dans la salle de bain.

Après je me sentais mal, je n’avais même plus envie de parler. Je suis resté encore un peu chez lui, avec le recul je crois que sur le moment j’attendais des excuses de sa part, comme si ça allait atténuer ce qu’il venait de se passer.
Il a remarqué mon malaise et m’a demandé si j’y avais pris du plaisir. Je lui ai répondu que j’avais juste eu mal. Il avait l’air déçu de lui même, mais je me suis rendue compte après que c’était en réalité une question de virilité, il était juste déçu de sa “performance”, déçu de ne pas m’avoir fait jouir.
Plus tard sa conclusion a été : « je comprends pourquoi on m’a dit que c’était mieux la sodomie, c’est meilleur, c’est plus serré, surtout sans capote on ressent plus de plaisir »

On s’est séparé deux mois plus tard.
Encore maintenant je me demande si je ne suis pas responsable. Puisqu’au préalable je lui avait dit « pourquoi pas » pour qu’on essaie ensemble. Même si on ne l’avait pas évoqué depuis plusieurs semaines.
Je ressens aussi de la honte, du dégoût pour moi même et surtout pour mon corps.

En plus de ça, à cette époque j’avais beaucoup de soucis personnels, et aussi un problème de confiance en moi et aux autres.
Depuis une dispute qui a finit par causer plus tard notre rupture, il m’a harcelé moralement, n’a pas cesser de me dénigrer sur le plan physique et moral. Et il a joué de ce qu’il s’est passé sexuellement pour m’humilier.
J’ai aussi découvert qu’il m’a sûrement trompé à plusieurs reprises avec son ex. Qu’il allait la voir juste pour coucher, alors que c’était une fille qui avait plusieurs partenaires. Ça nous ait déjà arrivé de le faire sans protection, je prenais la pilule et je lui faisais confiance, mais je ne sais ce qu’il en est de son ex.
Depuis j’ai une vision très négative de moi et de mon corps.

Lui de son côté va bien, il a retrouver une copine, alors que je dois encore faire face aux conséquences psychologiques de son comportement. Malgré ça je n’arrive pas à le sortir de ma tête. Et je me sens coupable.
Si j’écris ce témoignage aujourd’hui c’est que je ne suis pas encore capable d’en parler à un proche, et je voulais vider mon sac.
Merci de m’avoir lue.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Louve Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Louve
Membre
Louve
Hors ligne

Bonsoir, je lis votre témoignage et je suis attristée de voir à quel point vous vous culpabilisez. Sachez que vous n’êtes responsable de RIEN. Un non est un non et ce triple couillon a non seulement été incapable de comprendre mais en plus s’est comporté comme un gros porc de merde du début à la fin. C’est à lui de culpabiliser, à lui de comprendre que toute vie humaine mérite le respect. Vous continuez à y songer et je vous encourage vivement à consulter pour CONSTRUIRE VOTRE BONHEUR. Vous dites qu’il est avec quelqu’un mais tout ceci n’est que superficiel. Il n’a pas dû sortir de son sentiment de toute puissance alors soit il rencontre une sous-merde comme lui soit il rencontre une femme sensible, intelligente comme vous et malheureusement il reproduira les même scénarios, les mêmes mécanismes.
Vous êtes jeune et tout est possible je vous le promets. Il est important de construire un environnement sain, sécurisant et capable de vous épauler dans votre cheminement actuel pour réparer ce que ce porc vous a fait. Comme je le répète souvent cherchez ce qui VOUS FAIT VIBRER, ce qui vous rend heureuse et ne vous préoccupez pas de ce gros tas de merde ambulant qui croit bêtement être un homme.

Je me permets aussi de vous conseiller de ne pas rester seule car contrairement à ce que certains pensent nos cas ne sont pas isolés et à chaque témoignage je vois l’intérêt d’éduquer différemment les générations futures pour créer cette empathie, cette solidarité et ce respect nécessaire à toute créativité. Les personnes sensibles sont capables de beaucoup si on ne les étouffe pas. Vous êtes capable de beaucoup et en plus d’avoir été violée ne donnez pas à ce salopard de merde de sous couille la satisfaction de vous avoir brisée.

Associations de lutte contre les violences faites aux femmes
CFCV – Collectif féministe contre le viol
http://www.cfcv.asso.fr
numéro : 0 800 05 95 95 (du lundi au vendredi de 10 à 19h)
–> C’est un numéro gratuit et anonyme. Pour ma part, ils m’ont beaucoup aidée. J’y ai trouvé de la bienveillance et de bons conseilles alors que j’étais en train de me noyer.

Peut être que votre porc n’a malheureusement pas fait que vous comme victime. Vous pouvez vous rapprocher de l’Association Parler. Ils organisent des groupes de paroles entre femmes victimes.

Notre solidarité, notre soutien “est et ser”a notre plus grande force pour faire bouger ces mentalités qui tendent à faire de l’Autre un objet.

Voici d’autres sites et associations qui pourront vous être utiles :
Fédération Nationale Solidarité Femmes: FNSF

http://www.victimedeviol.fr/associations.html

Stop violences sexuelles

http://www.stopauxviolencessexuelles.com

Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/

numéro d’urgence: 116 006

site très bien fait avec nombreuses adresses et liens par régions.

Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr/annuaire.php

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

De tout coeur avec vous. Faites vous aider SVP car vos mots sont le signe d’une grande souffrance et ce n’est pas à vous de garder ce poison. C’est à lui à récupérer la merde qu’il a semée. N’hésitez pas à porter plainte. Vous dites la vérité et ensuite c’est à la Justice de faire son travail pour éviter que certains phénomènes se reproduisent.
Prenez soin de vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.