Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Violée par mon oncle

En 1976 j’avais 11 ans, je suis allée passer les vacances chez mes grand parents. Mon oncle était présent. Il m a emmener dans le grenier et m à fait des attouchements. Suite à cela il m a amené chez lui en voiture. Il m’a fait boire et m à passé le filme de son mariage dans lequel j était demoiselle d honneur. Il a commencé à me faire des attouchements puis conduit dans sa chambre et m à violée. En 1990 j ai fait une grosse dépression et commencé une psychothérapie. A la suite de cela j ai portée pleine contre lui a la gendarmerie. Cela a été reconnu pour crime mais il y avait prescription. J ai alerté sa femme et ex femmes et contacter la famille de mon père afin de protéger les enfants et chercher si il n y avait pas d autre victimes. En 2009 j ai eu un cancer. En 2011 J ai écris au procureur puis au président de la république.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lucie Cormons
Lucie Cormons
13 jours plus tôt

Bonjour,

Votre témoignage est bouleversant.
Je suis désolée de tout cela.
En tant que psychologue clinicienne, spécialisée en victimologie, je sens votre désir de faire justice, de protéger ceux qui vous entoure, d’obtenir réparation et compréhension.
Comment allez-vous aujourd’hui ? où en êtes-vous dans votre chemin de réparation ?

Bien à vous,
Lucie Cormons

Merci de remplir les champs obligatoires.



Violée par mon oncle
Violée par mon oncle
12 jours plus tôt

Merci madame Cormons pour votre message. Suite à ma lettre au président j ai eu une réponse m encourageant à m adresser à une association de Nîmes d aide aux victimes. Chose que je regrette de ne pas avoir fait car j aurai sans doute eu connaissance de l allongement de la durée de prescription de 30 ans. Quelque temps plus tard suite à une grosse crise d angoisse j ai ressenti le besoin de porter plainte à nouveau. Le gendarme m a réclamé l atestation
du tribunal de grande instance de Nîmes. Sur lequel était mentionné mon numéro de dossier et les fait reconnus pour “crimes”. Impossible de la retrouver. Je soupçonne mes parents de l avoir fait disparaître car en 1976 , à l époque des faits mon oncle et mon père étaient gendarmes mais pas dans le même département. Le jour de ma première déposition le colonel de la gendarmerie m avait dit juste avent que je signe, “vous pensez à votre père ? (alors à la retraite, décédé à ce jour) le jour où j ai raconté mon agression à mes parents ils ne m ont pas crus n y soutenues, ils m ont même reproches :Tu aurai du parlé quand ça c est passé ou te taire à jamais. Ma mère a tout de même rajoutée “j ai toujours pensé que c était un salop.et dit, vois le comme ta première histoire d amour. Mon père que je fantasmé. Ils ont continué à maintenir le lien et les contactes avec lui. Ignorants totalement mes sentiments. C est seulement à la suite dune dispute d héritage dérobé par son frère que mon père c est fâché avec lui.Pendant de nombreuses années ces événements m ont beaucoup déstabilisés. J ai fais plusieurs séjours en psychiatrie. J ai tout de même réussi à élever mes six enfants maisJe regrette qu ils aient eu à subir tout cela. Malgres toutes mes démarches je n arrive pas à tourner la page car de le savoir vivant et libre, à 65 ans il peut faire encore beaucoup de mal. Je reste persuadée de ne pas être là seule victime. De plus je n arrive pas à faire confiance aux gens et avoir une vraie vie siciale

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME