Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Violée par mon ex

Bonjour,

Voici mon histoire, elle est banale même si elle a été violente et m’a changée pour toujours.J’ai été violée par l’homme que j’aimais le 10 mai 2018. Cela s’est passé par surprise et sous contrainte alors que nous étions en week end dans sa résidence secondaire en Espagne.
Peu de temps après notre rencontre, nos relations se sont révélées difficiles car il avait un rapport aux femmes problématique. Fâché avec sa mère depuis 20 ans qu’il pensait de manipulatrice, en froid avec son père, perçu comme narcissique, depuis 2012, suite au suicide de sa soeur adorée dont il se reproche de ne pas l’avoir sauvé. Une soeur à qui je ressemble beaucoup.
Je l’ai rencontré sur un site de rencontres en janvier 2018.
Il était très intelligent, beau et drôle. Nous nous sommes rencontrés au bout de quinze jours. Il m’a expliqué qu’il avait beaucoup de mal avec les femmes et qu’il ne se donnait pas facilement, il n’a jamais voulu m’emmener chez lui. Il me disait tomber amoureux de moi, (pour lui c’était la première fois qu’il aimait véritablement quelqu’un) et je n’ai pas compris qu’il me manipulait. Un jour, nous avons été poursuivi en voiture par une « méchante ex » à lui et nous avons eu la peur de notre vie.
Au début, il était gentil et très attentionné mais rapidement, il a commencé à se transformer en tyran. Il pouvait bouder pendant de longues heures. Je ne savais pas comment réagir car il avait tous les traits de ce que l’on appelle communément, un pervers narcissique mais je mettais ça sur le compte de son enfance difficile. Je ne voulais pas le voir comme un être capable de me détruire et pourtant…
Nous nous disputions souvent et il finissait toujours par le regretter. Je lui pardonnais parce qu’ensuite, il faisait tout pour me faire plaisir. Et ça recommençait suivi de sms et de mails extrêmement accusateurs d’une violence inouïe. Pour lui, j’avais tous les torts, alors qu’en fait, il me reprochait tout ce qu’il était. Mes amis étaient inquiets car en peu de temps, notre relation était devenue malsaine. Pourtant, j’avais le sentiment de l’aimer vraiment. Je lui avais raconté mon enfance, les viols incestueux que j’avais subi et la douleur psychique qui m’accompagnait depuis. Notre relation continuait toujours plus chaotique que jamais mais je persévérais car je voulais lui donner tout l’amour qu’il n’avait pas reçu. Il me racontait son enfance pénible et toutes les difficultés qu’il avait eu pour atteindre ce qu’il est devenu aujourd’hui : un homme puissant et fier de sa réussite professionnelle.
Un jour en Espagne, nous nous sommes disputés pour des broutilles. Il a eu un rire sardonique puis il m’a abandonné sur la route seule de désemparée. Il revenu me chercher au bout d’une heure et j’ai décidé de mettre fin à cette relation. Après cet épisode traumatisant, il m’envoyait des mails et sms très durs. J’ai fini par lui répondre et je me suis faite encore avoir en lui pardonnant à nouveau.
Nous sommes repartis en Espagne et 3 jours après, il m’a violé.
J’étais assise sur le canapé. Il s’est mis à côté de moi, m’a prise dans ses bras et m’a poussé brusquement pour m’allonger. Il s’est allongé sur moi, m’a maintenue par la force alors que je criais non, je lui ai demandé d’arrêter mais il ne m’écoutait pas, il a bloqué mes poignets d’une main et avec l’autre, a remonté mon peignoir et ma chemise de nuit. Il a mis ses doigts en moi et en ricanant, il m’a dit “tu mouilles, tu vois que tu en as envie”. Eberluée et très énervée, je lui ai crié que non que je ne voulais pas. Mais, il a continué sans se soucier de ma volonté d’arrêter alors que je criais « non arrête, je t’en prie, non, arrête ». D’une main, il a dégrafé sa braguette, a sorti son pénis tout en forçant fermement pour écarter mes genoux. J’ai fini par “céder” devant sa force et sa détermination. Je lui ai demandé de se dépêcher car je voulais que cela cesse. En moins de 2 minutes, il a poussé un grand cri de jouissance, lui qui d’habitude n’arrivait pas à atteindre d’orgasme. Mais c’était enfin fini. J’étais sidérée, choquée, tétanisée, dégoûtée, souillée, traumatisée. Il souriait et n’a rien répondu lorsque je lui ai dit qu’il venait de me violer. Cela semblait normal pour lui. Ensuite, je suis restée dans une sorte de brouillard. Je ne comprenais pas. Pourquoi avait-il fait ça? Nous aurions pu faire l’amour s’il me l’avait demandé. C’était ce qu’il voulait lui et il voulait que cela se passe ainsi, il voulait juste me soumettre et faire de moi son objet car s’il m’avait aimé comme il le disait, jamais il n’aurait osé me traiter de cette façon.
Je suis allée au commissariat déposer plainte le lendemain, puis à l’UMJ.
Le soir il m’a envoyé un sms pour se plaindre de mon caractère et parce que je lui faisais la gueule, je n’ai pas répondu.
Le surlendemain nous avons été confronté. Il a reconnu le viol mais a nuancé en le justifiant en jeu. A la fin le policier s’est rangé de son côté et il m’a traité comme une moins que rien. J’ai été vue par un expert-psy qui m’a déclaré que pour lui j’ai été violée. J’ai écrit au procureur pour dénoncer le comportement abject du flic raciste et sexiste. J’ai vu mon avocat qui n’est pas confiant. Depuis, j’attends la décision du procureur quant à la qualification retenue. Je n’ai plus de nouvelles de l’agresseur mais je ne peux m’empêcher de lui envoyer des liens sur le consentement et sur le fait qu’il m’a détruite. Il ne répond jamais.
J’ai créé des faux profils pour voir s’il était retourné en chasse et il est bien présent sur de nombreux sites. J’ai fait des captures d’écrans et je les ai envoyé à mon avocat mais rien n’y fait. Je suis choquée que la police et la justice se rendent complices de ce prédateur qui peut continuer à sévir en toute impunité même si Marlène Schiappa déclare : On aura beau faire toutes les campagnes de sensibilisation que l’on veut, la meilleure prévention contre le viol, c’est l’exemplarité des peines. 
La France me fait honte car elle laisse un crime impuni dans une société où les femmes doivent se taire. C’est la double peine pour les victimes car on ne reconnaît pas le fait qu’elles le soient en ne condamnant pas les coupables, et on les laisse se débrouiller toutes seules.
Nous sommes dans une société où les mythes sur le viol servent à justifier l’attitude de ces hommes qui, en acceptant ces mythes peuvent ensuite individuellement se justifier et se dédouaner d’avoir commis de tels actes et continuer librement à détruire des vies.
Naelle

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

7
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
7 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
4 Nombre de personnes ayant commentés
VincereCatouneNaelleUne femme Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Une femme
Invité
Une femme
Hors ligne

Bonjour,
Ce porc a avoué et il ne risque rien !!!!
Si il a reconnu le viol, il sera condamné.
Vous avez fait ce qu’il fallait. La justice est longue et ça aide pas pour se reconstruire et passer à autre chose.
Concernant ça personnalité, ces hommes sont des menteurs professionnels.
Vous avez décrit sa méthodologie et vous allez trouver le moyen de ne plus retomber dans une relation similaire.
Bon courage.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Naelle
Invité
Naelle
Hors ligne

@Une femme

Merci pour ce message. Il me fait beaucoup bien. Je pense que mon agresseur a trouvé une nouvelle proie parce qu’il n’est déjà plus inscrit sur les sites. Je redoute qu’il ne recommence mais je ne pourrais rien faire de plus.
J’espère que le procureur va prendre en compte la gravité des faits mais vu les statistiques, je suis très pessimiste.
Il aurait fallu qu’il me tue pour prouver ma bonne foi.
Je pense que je suis tombée sur un psychopathe. Ils ont des apparences rassurantes et poussent à l’intimité par la confiance qu’ils inspirent naturellement. Ils exercent sur leurs proies une attraction magnétique qui les rend irrésistibles. J’ai eu de de faux espoirs et je me suis fait de de fausses idées à cause des ses mensonges. Il ne cherchait uniquement qu’à profiter de ma naïveté, et ce, en me faisant rêver avec de belles paroles. Il m’a raconté n’importe quoi et je n’ai eu aucun moyen de vérifier la véracité de ses propos. J’avais confiance en lui et j’ai été manipulée. Je m’en veux terriblement pour cela mais il est trop tard.
Je dois admettre que j’ai été victime de ce prédateur qui m’a fait miroiter qu’il voulait créer un « vrai couple » avec moi mais c’était davantage l’horreur du « jeu » relationnel pervers qu’il recherchait. Comme s’il voulait se venger de toutes ces femmes qui lui ont fait su mal et que de punir les pauvres filles qui entrent dans sa vie était normal pour lui.
J’ai été dans le déni, je ne voulais pas voir sa personnalité narcissique et dénuée d’empathie.
Toutes ses relations feminines se sont toutes soldées par des échecs, alors pour se protéger et me garder, il se trouvait des prétextes, qu’il avait été blessé par ses ex, qu’il était incompris, etc. J’y ai cru parce que je l’aimais. J’ai été naïve et crédule et depuis je vois une psychologue deux fois par semaine.
Et lui, il continue sa vie comme si de rien n’était. C’est injuste mais ce sont les institutions régaliennes qui en sont responsables. Je ne crois plus en la justice de mon pays.
Je pense que cette violence sexuelle a évidemment des rapports avec mon passé douloureux qu’il connaissait et dont il a profité sans vergogne. A la confrontation, il m’a présenté ses excuses en me disant “si tu penses que c’est un viol, c’est ignoble”. Qui est ignoble dans cette construction réthorique pour ce comédien-né? Lui ou moi? Encore une fois, il s’est fait passer pour la victime. Et le flic s’est fait duper comme tout les gens qui sont à son contact. Son masque parfait fait de lui un être au dessus de tout soupçon. Mais j’espère qu’une autre que moi portera plainte pour qu’il soit un jour démasqué et puni pour les actes odieux qu’il se permet d’imposer !
Il a beaucoup à perdre car si sa compagnie apprend ce qu’il m’a fait, il perdra son poste à très grande responsabilité et il fera tout pour que cela n’arrive pas. Je ne cherche pas de vengeance. Je veux juste que l’on reconnaisse que ce viol est un crime comme le précise le code pénal. Ce porc est dangereux et personne ne s’en préoccupe, d’où mon sentiment de colère, d’impuissance et surtout de tristesse.
Merci à tous.
Naelle

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune
Hors ligne

Chère Naelle,

• Avez-vous signalé votre violeur sur ce site pour trouver d’autres victimes ?

Il vous suffit de cliquer sur le bouton bleu « Êtes-vous sa seule victime ? » et de remplir le formulaire. Le bouton se trouve sur la page d’accueil du site.

• Signalez-le aussi sur les sites suivants pour trouver d’autres victimes :

– co-abuse.fr

– l’Association « Parler » de Sandrine Rousseau. Il y a le site de l’Association, mais aussi le site « suisjeseule.org » qui regroupe tous les signalements concernant un même individu.

• C’est bien de consulter une psychologue ! J’espère qu’elle saura vous aider ! Vous pouvez aussi participer à des Groupes de parole, cela vous permettra peut-être d’aller mieux !

Sur un autre commentaire je vous mets des infos pour lutter contre un PN ! On ne sait jamais, cela peut vous servir!

Bon courage Naelle et je vous souhaite de trouver d’autres victimes pour envoyer ce pourri en prison !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune
Hors ligne

Chère Naelle, voilà quelques infos :

• Conseils pour gagner en justice contre un pervers narcissique :

soutien-psy-en-ligne.fr/blog/gagner-en-justice-face-pn/

Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques. .

• Associations qui peuvent vous aider :

– l’association CVP, association contre la violence psychologique.

– L’ AVMPN association d’aide aux victimes des manipulateurs pervers narcissiques.

• Que faire pour obtenir justice contre un pervers narcissique ?

mobile.allodocteurs.fr/actualite-sante-que-faire-pour-obtenir-justice-contre-un-pervers-narcissique-_7066.html

Les réponses avec le Dr Muriel Salmona, psychiatre-psychotraumatologue, et avec Pascale Chapaux-Morelli, présidente de l’Association d’aide aux victimes de violences psychologiques

• Voici les 10 Commandements pour contrer un Pervers Narcissique – et ne jamais tomber (ou retomber) sous son emprise

Connaître ces 10 commandements, c’est comme être vacciné à vie contre tous les manipulateurs et pervers narcissiques que vous pourriez rencontrer.
Vous allez tout de suite comprendre pourquoi…

marre-des-manipulateurs.com/comment-contrer-un-pervers-narcissique/

• J’espère que ces infos vous aideront !

Bonne chance !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Naelle
Invité
Naelle
Hors ligne

Bonjour. Merci Catoune pour toutes ces informations. Je me sens moins seule face à ce qu’il m’arrive. J’aimerais le voir et lui parler pour avoir des réponses mais eu égard à la procédure en cours, dont j’ignore tout pour le moment, ce n’est pas possible. La loi Taubira sur la justice restaurative est un des leviers pour comprendre le passage à l’acte mais surtout pour que les agresseurs prennent en compte le cataclysme qu’ils provoquent dans les vies de leurs victimes. Je ne crois pas que de l’envoyer en prison me fera du bien. Ce que je souhaite, c’est qu’il s’engage dans une démarche de soins psychiatriques pour exorciser ses démons et pour restaurer l’image désastreuse qu’il a de lui-même et des femmes. Leur faire payer pour ce qu’il a vécu le mènera à sa perte puisqu’il a choisi de vivre dans le déni. Le paradoxe, c’est qu’il est très croyant et que les Saintes Écritures revêtaient souvent pour lui, les réponses à ses grandes questions existentielles. Mais la religion n’a pas été assez puissante pour le faire changer. Je gage que la justice lui rappelle que ce qu’il a fait est un crime qu’elles que soient ses justifications, il n’avait pas le droit. Merci à toutes celles et ceux qui œuvrent pour que les violences faites aux êtres humains soient punies et qui soutiennent, accompagnent et surtout, reconnaissent leurs statuts aux victimes. Votre solidarité est un des vecteurs de ma guérison.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune
Hors ligne

Chère Naelle,

Vous dites ignorer tout de la procédure en cours alors que vous avez pris un avocat ! Vous ne vous êtes pas portée partie civile ?

Quand vous vous portez partie civile, vous êtes informée de la procédure en cours ! Vous avez accès au dossier !

Mon conseil : ne contactez plus ce type car il pourrait porter plainte contre vous pour harcèlement ! Et si vous continuez à le traquer sur le net, le Procureur pensera que vous voulez lui nuire ! Ce serait contre productif !

Vous voulez discuter avec votre violeur car vous espérez avoir des réponses, qu’il reconnaisse le viol et qu’il accepte de se soigner ! Comment vous dire ? Revenez sur terre ! Cessez d’être utopiste ! Il vous faut être réaliste ! Nous ne sommes pas dans un monde idyllique, ici c’est la jungle!

Vous ne voulez pas l’envoyer en prison, vous vous préoccupez de son sort ! Magnifique ! Vous feriez bien de penser à vous, non ? Je vous rappelle que c’est vous qui avez été violée par ce porc et non le contraire !

Vous êtes difficile à suivre ! Vous criez au viol, vous portez plainte, mais vous vous souciez de son sort et vous ne voulez pas l’envoyer en prison ! Sentiments très ambivalents !

Cerise sur le gâteau : vous dites qu’il est très croyant ! Je ne savais pas que le viol était permis dans cette religion !

Il faut atterrir Naelle, il s’est moqué de vous de A jusqu’à Z ! Un croyant, un vrai, ne viole pas ! Ce sale type vous a bernée et violée ! Il vous a dit ce que vous vouliez entendre pour pouvoir arriver à ses fins !

N’oubliez pas ce que vous avez écrit : “il a poussé un grand cri de jouissance, lui qui d’habitude n’arrivait pas à atteindre d’orgasme.”

Il lui faut violer une femme pour jouir !

Ouvrez les yeux sur ce qu’il est : UN SALE VIOLEUR !

Et cessez de lui trouver des excuses ! Sinon vous ne serez plus crédible !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Vincere
Invité
Vincere
Hors ligne

Bonjour bizarrement dans votre témoignage jài cru reconnaître un ex…son nom de famille commence t.il par un h ?

Merci de remplir les champs obligatoires.