Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Violée il y a 19 ans

Il y a 19 ans, j’en avais 16. Un homme m’a attiré près des toilettes d’un train, et m a violée dans ces dernières. J’ai cru mourir, j’ai eu si peur. J’ai supplié, j’ai essayé de résister….. J’ai annoncé hier à mon mari ce que j’avais subit, en espérant qu’il comprenne mieux pourquoi je vis dans une angoisse permanente, pourquoi ma psychothérapie, les traitements. 19 ans après je ne suis qu’une chose fragile effrayé par tout ce qui m entoure. Je me débat avec moi même, et je n’ai pas de solution. Je suis resté coincer dans les toilettes de ce train, je vis avec la culpabilité que par mon silence d’autres femmes ont subit le même sort que moi. Phobies, TOC, je morfle au quotidien. Merci à mon mari qui m’assure de son soutien et m’a conseillé d écrire ici, merci à vous pour permettre de libérer la parole même si c’est difficile. J’ai tout pour être heureuse et je ne le suis pas…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

10
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
10 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
2 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
7 Nombre de personnes ayant commentés
Anonymepsionicla marteAnonymeCatoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Coccinelle
Invité
Coccinelle

Bonjour, suite à ce que vous avez vécu, c’est bien que vous ayez pu prendre les moyens de vous en sortir, mais c’est sûre qu’il faut beaucoup, beaucoup de temps… Par ailleurs, je suis heureuse que vous ayez pu dire à votre mari ce que vous avez subit et que vous ayez aussi pu écrire ce petit témoignage, c’est des pas de plus vers la libération. Je prends tout cela en mon cœur. Courage à vous. BM

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Invité
Anonyme

Merci infiniment coccinelle pour votre gentil message. Le chemin me paraît si long, si effrayant… Merci beaucoup !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Remerciez votre mari pour vous avoir parlé du site et vous avoir incitée à nous écrire !

Vous dites prendre des traitements et faire une thérapie ! Et pourtant vos troubles subsistent !

Mon premier conseil est : changez de psy! Pourquoi ? Parce qu’elle ou il n’est pas arrivé(e) à vous sortir des toilettes !

J’ai vu une dizaine de psys avant de trouver celle qui m’a permis de progresser ! Huit ans de thérapie, mais enfin, je respire à nouveau ! Faiblement, mais c’est déjà ça ! Je ne suis plus un fantôme !

Pour réussir à s’en sortir, il faut deux ingrédients : une psy très compétente et surtout, une patiente qui veut vraiment revivre ! Sinon, c’est l’échec assuré !

Ma question : voulez-vous retrouver le goût de vivre, ne plus avoir peur ? Etes-vous prête à travailler très dur pour vous en sortir ?

Répondez-moi et on en parle !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Invité
Anonyme

Catoune,
Merci de ces précieux conseils.
Oui j aimerais vivre normalement, ne plus avoir peur pour moi, pour mes enfants.
J’ai fait quelques progrès en thérapie mais d’autres troubles apparaissent.
J’ai tellement cru que j’arriverais à oublier, à faire comme si rien ne s’était passé… Je suppose que ce n’est pas comme cela que sa marche.
J’ai peur d’en parler autour de moi, que le regard des autres changent, qu’on ne me croit pas.
Merci pour vos messages.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Merci pour votre réponse !

Ce que vous devez comprendre, c’est que ce viol fait partie de vous ! Il ne peut être effacé ou gommé ou oublié !

Suite à ce viol vous avez changée! Vous avez pris une autre voie ! Imaginez des rails et un aiguillage !

Sur cette voie, c’est l’inconnu ! Vous ne savez pas où elle mène, si le pont est détruit et c’est la chute assurée ou si un arbre est tombé sur la voie et vous allez dérailler ou si c’est une voie sans issue, etc ! Bref, la peur vous envahit !

Votre choix actuel : je ne veux pas savoir, rien n’est arrivé, tout va bien ! Ne rien dire, oublier ! Ne pas parler de ma peur, on pourrait me juger ! Et s’il n’y a que moi qui suis consciente que l’on a changé de voie, on pourrait ne pas me croire et me prendre pour une folle ! Mieux vaut ne rien faire et ne rien dire ! Sauf que vous crevez de plus en plus de peur et que vous pouvez de moins en moins le cacher!

Alors, pourquoi ne pas en parler pour trouver des solutions et agir avec d’autres personnes, pour éviter le pire !

Vous aurez toujours des personnes qui vous traiteront de cinglée, de tarée ! Eh alors ? Vous, vous savez et c’est le principal, non ?

Déjà, en choisissant d’en parler à une psy, vous avez fait un premier pas, vous avez dit « voilà ce qui s’est passé et j’ai peur » !

Maintenant, en venant sur ce site, vous vous êtes dit « ce sont des victimes, si je leur parle, elles ne me jugeront peut-être pas! »

Avez-vous été jugée ? Non !

En venant sur ce site, vous avez aussi pris la décision d’essayer de trouver avec d’autres personnes, des solutions !

Ce qui montre que vous êtes prête à vous investir pour essayer de changer à nouveau d’aiguillage et être dirigée sur une voie chaotique, mais moins dangereuse!

• Maintenant, que devez vous faire pour arriver à changer ce foutu aiguillage ?

Réponse : vous instruire pour en connaître le fonctionnement !

• Premier conseil : lire beaucoup de livres sur le viol pour en comprendre tous les mécanismes psychiques et les conséquences !

Etudier pour mieux maîtriser le sujet, cela ôte pas mal de peurs ! De plus, vous ne vous sentirez plus seule, vous ne culpabiliserez plus, votre honte disparaîtra, cela vous donnera de l’assurance et vous commencerez à en parler autour de vous ! Et là, vous verrez que vous ne serez pas pas jugée, ce qui vous rassurera encore plus !

Le premier livre que ma psy m’a conseillée : « Mourir de dire la honte » de Boris Cyrulnick

• Deuxième conseil : après l’instruction et la maîtrise du sujet, qui vous a fait gagner en assurance, n’avoir plus honte et ne plus vous sentir coupable, vous passez à l’action ! Agir pour guérir !

Comment ? Trouver une occupation mentale qui vous permette de vous épanouir à nouveau !

Pour ma part : c’est venir en aide aux victimes ! Cela a donné un sens à ma vie et m’a permis de réfléchir, d’analyser, de comprendre mon fonctionnement et de progresser ! En aidant, je me fais du bien!

Mais, vous pouvez écrire, peindre, avoir une activité artistique, défendre une cause juste, vous investir dans le bénévolat, etc ! Tout ce qui peut vous épanouir à nouveau !

Cela s’appelle « La Résilience » !

On vit avec le traumatisme, mais il ne nous effraie plus, on en parle comme si on disait « passe-moi le sel », car on a trouvé un autre chemin, une autre voie qui nous a à nouveau permis de nous épanouir!

Le viol n’est plus refoulé, il fait partie de nous, mais nous sommes passées à autre chose!

Et vous, vous sortirez de vos fichues toilettes!

Alors, à l’attaque et bonne lecture !

Et puis, vous savez que l’on est là et vous pouvez poster à tout moment si vous avez besoin de soutien ou de conseils !

Agissez pour changer de voie !

Bonne chance ! Toute ma tendresse !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
Membre

Bonjour,
Il est difficile de vivre normalement après un viol.
Tu n’as pas tout pour être heureuse. On me l’a dis tellement de fois. C’est pas vraie. Et puis je me suis battue seule pour avoir mon mari mes enfants. Merci à ces merveilleux maris qui savent être là.
Appuie toi sur ton mari.
Continues avec ta psy et essaye une autre en parallèle. Personnellement j’ai un psychiatre deux psychologue une éducatrice et une médecin acuponcture. Et même comme ça j’ai du mal à voir 1 personne par semaine.
On a besoin de parler mais faut pas le dire à n’importe qui. Les gens sont égoïstes.
Je te comprends.
Moi j’aime bien aller à la piscine et faire la planche. C’est super relaxant.
Courage.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère amie, votre témoignage est absolument terrifiant, vous êtes bloquée sur ce traumatisme causé par cet acte abominable commis dans ces conditions confinées d’enfermement. Votre corps a été profané, votre personne avilie et votre humanité niée, rien d’étonnant à ce que vous soyez ainsi traumatisée. Catoune a raison, et je le dis aussi toujours, changez de psy ! Trouvez une bonne écoute ! A vous lire vous n’avez pas progressé depuis tout de temps, ce n’est pas normal ! Changez donc de thérapeute ! Je vous conseille de consulter un psychiatre-psychanalyste et de commencer une analyse, cela n’engage que moi, mais comme on dit vous irez droit au but, et ne tournerez plus autour du pot. Cela sera cependant difficile et très douloureux mais vous devez sortir de cet état qui vous rend malheureuse, c’est tellement triste cela me peine pour vous. Je pense que vous pouvez aussi utilement consulter des associations de victimes de viol afin de trouver un endroit où vous pourrez discuter de votre souffrance de victime de viol. De nombreux témoignages disent que cela aide grandement surtout lorsque les victimes cherchent justice, ce qui est une épreuve suite à une telle abomination. Voici quelques liens qui pourront vous être utiles:

** Association PARLER de Sandrine Rousseau:
==> elle vous aide à retrouver les autres victimes de votre agresseur et se porte partie civile ce qui augmente considérablement les chances de succès en cas de poursuites
==> elle propose un espace non mixte pour parler de votre souffrance ce QUI AIDE ENORMEMENT pour affronter l’épreuve des poursuites
==> conseils juridiques etc.
==> popularise le point noir, discret signe d’alerte de votre souffrance aux personnes averties: une gommette ou un point noir dans la paume de votre main si vous êtes persécutée en permanence.
ATTENTION ! PRIVILEGIER LE CONTACT PAR L’INTERFACE DE CONTACT WEB.

** Collectifs des femmes contre le viol: CLCV
numéro d’urgence: 0 800 05 95 95
Viol femmes informations:
un site internet qui est utile et intéressant et un numéro national:
** victimes de viol et son site associé
**Les CIDFF ( Centre Information des droits des Femmes) il en existe dans toute la France,
présence de psychologues et de juristes femmes qui aident les autres femmes,
site: info femmes
** sos femmes : avec une section sur le harcèlement

En espérant que cela vous soit utile, et n’hésitez pas venir nous demander des précisions nous sommes là pour vous aider. Et surtout changez de thérapeute ! VITE !
Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Invité
Anonyme

Comme vos messages me touchent ! Merci beaucoup. Je vais bien les relire et essayer de suivre vos conseils.
J’ai passé tellement d années à me dire que j’arriverais a vivre avec. A contourner le problème que l affronter de pleine face me terrorise.
Mon mari souffre depuis que je lui en ai parlé, c’est très dur de le voir ainsi. Je vais aller regarder les sites internet recommandé dans vos messages.
Merci merci beaucoup cela soulage tellement de vous lire…

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère amie anonyme, votre réponse nous touche infiniment, vous nous montrez ainsi toute la valeur de notre implication envers les victimes, vous savez nous ne faisons que ce que nous estimons juste. Nous ferons tout notre possible pour vous permettre de trouver votre chemin de guérison tout en vous préservant au mieux. C’est la première étape, le premier pas sur ce chemin, le plus difficile mais vous verrez les progrès que vous ferez une fois lancée. Soyez sûre de notre soutien entier et inconditionnel, et n’hésitez pas à venir ici pour nous demander toutes les précisions dont vous pourriez avoir besoin. Nous ne vous laisserons jamais dans l’affreuse angoisse que vous avez décrite, je vous en prie, allez voir un psychiatre-psychanalyste car vous avez probablement besoin d’un traitement adapté à votre angoisse pour commencer votre chemin de guérison. Et surtout, un thérapeute avec une bonne écoute, qui entende votre souffrance, vous verrez cela changera tout, pour vous et votre mari. Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Avez-vous contacté l’Association « Collectif Féministe Contre le Viol » ?

Rappel des coordonnées :
(CFCV) : cfcv.asso.fr
Appel gratuit : 0 800 05 95 95. Du lundi au vendredi de 10h00 à 19h00.

Il vous faut les contacter pour trouver une Association proche de chez vous où vous pourrez rencontrer gratuitement une psychologue spécialisée dans le viol!

Elle pourra vous aider à sortir enfin des toilettes du train ! 19 ans dans ces toilettes, ça suffit !

Quant à votre mari, je comprends que ce soit dur à encaisser ce type de nouvelles, mais ce n’est pas lui qui a été violé, alors il n’a pas à se sentir plus mal que vous !

La victime c’est vous et non lui, alors au lieu de vous préoccupez de lui, prenez plutôt soin de vous ! Et d’ailleurs, lui aussi devrait prendre soin de vous !

Tenez-nous au courant de vos démarches!

De tout cœur avec vous !

Merci de remplir les champs obligatoires.