Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Balancetonporc.com : le site de témoignages de viol et agression sexuelle le plus visité de France 🇫🇷

Merci de remplir les champs obligatoires.



Violée depuis l’enfance

On m’a envoyé chez le mauvais oncle pédophile à la maternelle déjà, parce qu’une fois j’avais fait mine de ne pas vouloir rentrer en classe après la récré … Ce qui s’est passé là-bas a été chronologiquement une atteinte sexuelle, une agression sexuelle puis un viol …

Il y a aussi eu l’été de mes 10 ans dans le sous-sol, cet ami de la famille dont tout le monde vantait la gentillesse, m’a pris la main et m’a obligé à toucher son sexe en érection …
Puis l’été de mes 11 ans, le viol sur la plage, il y a eu des témoins, ils se sont tus …
Puis le viol pour mes 13 ans, juste parce que je dansais devant un garçon lors d’un d’anniversaire …
Les sévices et les viols au pensionnat par certains des encadrants …

La personne a qui j’avais eu le courage de me confier m’a roué de coups pour me faire comprendre une fois pour toute qu’on ne parle pas de ces choses là …

Un autre viol pour mes 18 ans et enfin j’ai pu porter plainte : “Et vous étiez habillée comme ça ce soir là ?” m’a demandé le policier qui a pris ma déposition, car le jour du dépôt de plainte c’était la canicule et j’avais mis un dos nu… “Non monsieur, je portais un jean et un t-shirt ce soir là …”, et quand bien même aurai-je été court vêtue, cela aurai t-il justifié un viol en réunion ? Est-cela que vous sous-entendez ?

Après ça, c’est vrai que les petites incivilités quotidiennes, les mains aux fesses, le mot “salope” sifflé entre les dents, le regard méprisant qui va avec, les dragues lourdes, vulgaires et insistantes ce n’est pas grand chose, mais ça remue quand même bien le couteau dans la plaie et ça nous rappelle bien la façon dont nous sommes méprisées par certains (toutes des salopes hein !)

Quand vous avez vécu cela, on vous traite d’aguicheuse, de menteuse, de diablesse, de traînée, de droguée, de folle, dans le but de vous discréditer au cas où vous parleriez …

Cela vous colle une de ces envies de hurler, cette injustice, mais n’en faites rien car on vous passera la camisole … et on vous fera interner pour schizophrénie ou autre pathologie psychiatrique.
Si malgré tout, vous ne devenez pas folle et tenez tête à ceux qui vous empêchent de parler vous risquez de vous retrouver à la rue.
Sans toit et sans ressources vous devenez une proie pour les réseaux criminels (prostitution, drogue, terrorisme etc. …)
Si malgré tout cela vous survivez et retombez sur vos pieds, on vous proposera les emplois les plus toxiques, (ne vous en faites pas, il y aura toujours une place pour vous à l’atelier de sérigraphie) puis quand vous irez chez le médecin vous faire soigner, vous aurez droit à un bon cocktail de médicaments bien toxiques eux aussi …
Les vacances que l’on vous proposera seront de préférence vers des destinations radioactives …
Toutes les activités à risques seront pour vous …

R.I.P à tous ceux qui ne sont plus là pour témoigner.

Les conséquences : à 9 ans je m’empiffrais et m’enlaidissais pour que cela n’arrive plus, à 14 ans je me bandais la poitrine pour être moins désirable, c’est à cet âge là que j’ai décidé que je n’aurai pas d’enfants de peur qu’on leur fasse ce que l’on m’avait fait …
Et le stress post-traumatique pour lequel je n’ai jamais été soignée.
J’ai eu des séquelles, bien sûr psychologiques et physiques et une vie faites de coupures et d’interruptions, de retours en arrière, de choses qui m’échappent, de questions sans réponses et cette impression d’être toujours rejetée par les autres, toujours suspectée d’être coupable de ce que l’on m’a fait subir.

Et tout ça parce qu’un jour je n’ai pas voulu aller à l’école, mais au fait maintenant que j’y pense, cette idée de ne pas rentrer en classe après la récré n’était même pas la mienne, quelqu’un me l’avait soufflée (dans le but que tout cela se produise ?) …

Je me suis demandée pourquoi, était ce parce que mon père venait d’une autre région, parce que ma mère avait des difficultés, à cause de lointaines origines juives peut-être, ou alors j’étais trop garçon manqué et on me soupçonnait d’être lesbienne …

La maîtresse a fait rentrer les autres enfants, elle a verrouillé la porte et le mauvais oncle est venu me chercher …
A tous ceux qui ont vu ont su et n’ont rien dit, vous êtes complices.
Voilà comment la société produit ses “déchets” et ensuite certains se chargent de les “évacuer” …

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guylaine
Guylaine
4 années plus tôt

Je suis horrifiée par ton témoignage en aucun cas tu n es fautive chapeau bas pour ton courage as tu fait de l Emdr thérapie courte pour enfin avancer.
On ne se connaît pas mais je vais prier pour toi

Merci de remplir les champs obligatoires.



MiRo
MiRo
4 années plus tôt

on reste sans voix; comme je vous comprends , comme vous avez raison.peut être faire un travail énergétique? lisez sur les thérapies quantiques(exemple le numéro 10 de KAISEN;de tout coeur avec vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Pseudo
Pseudo
4 années plus tôt

Courage, que dieu soit avec vous

Merci de remplir les champs obligatoires.



minosoa
minosoa
3 années plus tôt

je suis terrorisée par votre témoignage. Lisez aussi sur la bioénergetique.
Priez sans cesse. Courage. Que Dieu vous protège

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME