Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Violé lors d’une visite d’empathie

Je n’oublierai jamais ce jour. C’était un dimanche d’octobre 1990.
Quelques mois après le décès de sa femme. Comme amie de la famille, je suis allée leur rendre visite afin de voir comment allait leur fils déficient intellectuellement. L’après-midi s’étant passé vite, j’ai accepté de rester pour souper. Après le souper, nous sommes retourné au salon et c’est à ce moment qu’il m’a prise par les poignets pour me lever du divan et m’amener dans la chambre. J’ai figé. J’étais incapable de dire ou de faire quoi que ce soit pour me sortir de là. J’étais comme une poupée de chiffon et son fils ne comprenait pas ce qui se passait. En retournant chez moi, j’ai pleuré à ne plus voir la route. Par la suite, la honte s’est emprise de moi car je pensais que j’avais fait ou dit quelques chose qui lui aurait fait croire que je voulais. En 1990, j’avais 20 ans et Réal Perron environ 45 ans. Le viol était tabou alors je n’en ai parlé à personne afin de ne pas me faire juger. Les événements actuels à la télé ont fait remonté cet événement. Ce qui est bien maintenant c’est que je me sens moins seule et plus forte. S’il n’était pas mort, je le dénoncerais.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Catoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Invité
Catoune

Chère Madame.

Je ne veux pas vous appeler par votre Pseudo vu qu’il s’agit des nom et prénom de votre violeur !
Ce qui vous est arrivé est horrible ! Vous avez voulu faire acte de charité et c’est le diable qui vous a reçue !
Cela me rappelle pourquoi je suis infirme ! Ma cousine ne se sentait pas bien suite à un décès familial, aussi ais-je décidé de lui rendre visite et de passer quelques jours avec elle. C’est là, que j’ai manqué mourir. Une infirmière a brûlé un Stop et a causé un grave accident dont je suis restée infirmé à vie ! Cette apartée, pour vous dire qu’un bienfait, une bonne action, n’est pas toujours récompensé ! Je suis navrée pour vous, je suis navrée pour moi ! Heureusement, très souvent, une attention, une gentillesse, est payée en retour ! Alors, je continue d’aider autant que je peux ceux qui souffrent et ont besoin d’une main tendue !
Aujourd’hui, comment vous sentez vous ? Avez-vous pu vous reconstruire après ce viol ? Je l’espère ! Dîtes m’en plus si vous le souhaitez. Je reste à l’écoute. Vous avez mon soutien. Merci pour votre témoignage si rempli de noblesse !

Merci de remplir les champs obligatoires.