Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Violé en soirée

C’était en 2011 j’avais 19 ans, j’habitais en colocation.
Avec mon coloc nous avons fait une soirée plutôt arrosés.
En plus de nos amis commun, un ami à lui est également venu, je ne l’avais jamais vu.
La soirée ce passe très bien, arriver au milieu de la nuit tout le monde part et mon coloc par ce coucher son ami est resté, nous avons continué à discuté. J’étais déjà bien éméché au fil de la discussion il passait son temps à me demander si je voulais encore boire, et des que je n’avais plus rien à boire il me resservait
Nous avons flirté et il a commencé à m’embrassé au début je n’étais pas contre mais ensuite je me sentais vraiment trop saoule et j’ai fini par perdre plus ou moins connaissance. Quand je me suis réveillée en panique j’étais à moitié nu pleine de sang il était sur moi, c’est retirer en me disant que c’était pas mon sang que c’était le sien. Il a tout essuyé et est parti en courant. Je me suis rhabiller avec le peu de force que j’avais, j’ai pleurer et je suis allée dormir et decuvé. Le matin au réveil j’étais complètement dans l’impasse j’avais beaucoup de mal à réaliser ce qui venait de ce passé. J’ai du prendre la pillule du lendemain et quelques jours plus tard j’ai appris qu’il c’était finalement casser le frein. Bref j’ai jamais déposer plainte et surtout il avait été dire à tout le monde qu’il avait coucher avec moi à cette soirée et m’a fait passer pour une salope. Personne ne m’aurait cru.
Nous sommes en 2018 et ça me ronge de plus en plus de n’en avoir jamais parlé.
Il avait continué à me faire boire expret pour que je ne sois plus en état de me défendre tout ça pour me violé

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
LiliCatoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Pourquoi dîtes-vous que personne ne vous aurait crue ? Moi, je vous crois !

Votre colocataire avant d’aller dormir a bien du voir que vous aviez beaucoup bu ! Et si tel n’est pas le cas, il a du voir le lendemain toutes les bouteilles vides ? Il peut peut-être témoigner de ce fait !

Pour la pilule du lendemain, vous souvenez-vous de la pharmacie ? Avez-vous réglé en espèces ou par CB ? Si c’est par CB, il y a une trace sur vos relevés bancaires, mais aussi à la pharmacie ! Cela peut constituer un élément de preuve !

Sachez qu’un viol est un rapport sexuel avec quelqu’un qui est ivre. Lorsqu’une personne a trop bu, il ou elle ne peut pas consentir ni comprendre vraiment ce qui est en train de se passer.

D’autres personnes ont des réactions disproportionnées lorsqu’elles boivent ou prennent de la drogue et imaginent que tout le monde leur veut du bien et font donc plus confiance aux gens.

Ne souhaitez-vous pas porter plainte ?

Vous êtes tout à fait libre de ce choix, mais sachez que vous avez jusqu’à dix ans après les faits pour porter plainte, car vous étiez majeure au moment du viol.

Mon conseil : portez plainte contre lui ! Vous êtes encore dans les temps !

Regardez comme cela vous ronge et vous pouvez être certaine que cela ne s’arrêtera pas, mais que ça ira crescendo !

Portez plainte, pour vous dire qu’au moins vous aurez tenté quelque chose contre lui, vous ne serez pas restée sans rien faire ! Cela diminuera votre sentiment de culpabilité envers vous même ! Car vous devez vous trouver lâche de le laisser s’en tirer à si bon compte !

Qui plus est, porter plainte, même si elle est classée sans suite, c’est montrer à tout le monde que si vous avez été jusque-là, c’est qu’il vous a probablement violée, car il n’y a pas de fumée sans feu ! Cela vous réhabilite aux yeux des autres !

En plus, vous mettez une épée de Damoclès au dessus de sa tête, car s’il recommence à violer, votre plainte ressortira et il ira en taule !

Pensez à vous et pensez aux autres femmes, car un violeur continue de violer tant qu’on ne le stoppe pas !

Soyez courageuse ! De tout cœur avec vous !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Lili
Invité
Lili

Je pense qu’il n’a eu que ce qu’il mérite à avoir fait ça alors que tu n’étais même pas consciente

Merci de remplir les champs obligatoires.