Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Viol sur mineure

Un sablais de 39 ans aujourd’hui à violer et droguer ma fille âgée de 15 ANS à l’époque en sortant d’une boite de nuit sur le remblais des sables d’Olonne Le liberty fermé depuis plusieurs années
Actuellement ce sportif de haut niveau vit sans que personne ne sache rien de son passé et s’occupe d’enfants Il est marié
Ma fille n’a pas pu porter plainte sur le moment elle était complètement effrayée et ne nous l’a pas dit tout de suite elle se sentait coupable
Depuis ce temps elle vit très mal (PSYCOLOGUE) et à encore deux ans pour le faire mais elle à peur d’avoir à supporter l’indifférence de la justice
Nous savons ou il travaille
Quand je l’ai su j ai contacter la gendarmerie et la personne m a dit ce sera très difficile pour votre fille c’est éprouvant alors j ai laisser tomber et ne l’a pas orienter pour le faire car c’est parole contre parole Il y a des témoins de sollicitation pour l’embarquer
chez lui
Que faire pour savoir et lui redonner espoir dans la vie
Elle avait enfoui et maintenant elle va très mal

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

7
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
2 Nombre de commentaires
5 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
la marteMarieCatoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Vous voulez que votre fille reprenne le cours de sa vie et ne finisse pas comme une victime détruite, en dépression et suicidaire ?

Elle doit porter plainte ! C’est le chemin à suivre pour guérir !

Pourquoi ? Parce qu’elle aura au moins fait quelque chose contre lui ! Elle ne sera pas restée sans rien faire !

Elle lui aura mis une épée de Damoclès au dessus de sa tête ! Il sera fiché et s’il recommence et qu’il viole encore, la plainte de votre fille ressortira et viendra accréditer les dires de l’autre victime, qui elle sera crue grâce à votre fille et sa plainte l’enverra en prison !

En portant plainte, votre fille protège les futures victimes de ce violeur qui seront crue plus facilement, elle a aussi une chance qu’il aille en prison s’il ne recommence, elle agit contre lui !

Alors oui, elle va devoir affronter son violeur et ce qu’il lui a fait et oui peut-être que ce sera paroles contre paroles et oui peut-être que la plainte de votre fille sera classée sans suite, mais elle lui aura mis une sacrée épine dans le pied car à la moindre récidive il finira en taule !

Ça vaut le coup de souffrir pour guérir dans l’action contre lui. Plutôt que de souffrir et d’aggraver cette souffrance en ne faisant rien ! Parce que ne rien faire la minera ! Ça la mine déjà !

Si elle ne veut pas se battre contre lui, non seulement son mal s’aggravera, mais en plus elle portera sur ses épaules la culpabilité de n’avoir rien fait pour protéger d’autres jeunes filles de ce violeur.

Il vous faut la convaincre si vous voulez la sauver !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Marie
Invité
Marie

Merci de votre conseil C’est ce que je lui conseillais aussi et la personne que j ai eu à la gendarmerie à été très à l’écoute cette fois ci dernièrement et me le conseillais aussi fortement contrairement au gendarme que j avais eu à l’époque .
Il faut qu’elle comprenne que c’est sa guérison . Ce qui me trouble c’est qu ‘il s’affiche dans les journaux et les réseaux sociaux pour ses exploits sportifs en triathlon et que personne sais qu’il à brisée une vie et peut être d’autres … Elle vit actuellement à l’étranger comme pour fuir son violeur
GRAND MERCI MADAME

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Marie,

Je vous en prie. Votre fille est dans la fuite, mais même en allant à l’autre bout du monde, elle ne pourra pas se débarrasser du poison qui est en elle !

Il y a eu viol et il y a salissure à l’intérieur de son corps en plus de tout le reste que je ne minimise pas ! Je dis il y a et non il y a eu salissure, car c’est une sensation que l’on garde à vie malheureusement !

Pour éradiquer ce poison ou en atténuer les effets néfastes, il n’y a que la lutte, que l’action ! Porter plainte, être suivie par une psychiatre et non une psychologue qui ne peut prescrire de médicaments quand ils s’avèrent nécessaires, aider d’autres victimes est aussi très thérapeutique car on redonne du sens à sa vie et on lutte contre le viol et les agressions sexuelles ! Certains écrivent aussi pour expulser ce mal qui les dévore !

Vous devez aider votre fille à faire face. Une partie d’elle est morte, elle ne sera plus ce qu’elle aurait pu être, mais elle deviendra une personne plus forte, plus consciente de la beauté comme de la laideur ! Elle devra régler ses comptes et se tourner vers l’avenir pour donner à sa vie la chance d’être belle !

Pour ce qui est de ce sportif, il ne sera pas toujours dans la lumière, célèbre et inattaquable du point de vue de la justice ! Un jour, il ne sera plus qu’un violeur et rien d’autre ! Là, la justice le rattrapera car il continuera à violer, son sentiment d’impunité le perdra et c’est là que la plainte de votre fille prendra tout son sens et l’enverra en taule !

On dit que la vengeance se déguste froide ! Votre fille un jour sera vengée.
La colère est saine quand elle ne vous dévore pas ! Dîtes à votre fille de se révolter et de se mettre en colère car elle en a le droit et dîtes-lui de se servir de cette colère pour lutter et avancer !

Proposez-lui d’intégrer un groupe de paroles à l’étranger, car il faut qu’elle parle, qu’elle dise ce qu’elle ressent, c’est salutaire !

Si vous avez des questions ou besoin de conseils, je reste à votre écoute.

Dîtes à votre fille, qu’il y a une vie après le viol et qu’elle n’est pas seule ! Nous tous et nous toutes, les victimes sommes auprès d’elle pour l’aider et la soutenir !

De tout cœur avec elle, de tout cœur avec vous ! Toute ma tendresse !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Marie
Invité
Marie

Vous me réconfortez par vos paroles qui sont pleines d espoir , Elle habite actuellement la Hollande et consacre toute sa vie dans la création artistique dans le textile .Elle se vide chaque jour dans les créations pleine de poésie et de tendresse . Ce qu ‘elle crée pour ses clients est d’une sensibilité qu’elle va chercher au fond de son coeur .. Elle est très apprécié dans le monde de la création par ses donneurs d’ordres mais reste très discrète . , Ne peut pas se confronté au monde actuel du paraitre . Elle est meurtrie et soumise face a ses collègues , n’ a pas d’arrogance quand elle est jalousée . Elle s’enferme et ne répond pas mais elle souffre de ne pouvoir se défendre
Je vais la convaincre de porter plainte mais je ne sais pas si je dois prendre un avocat ou il est commis d’office dans ses cas là
La personne qui la suis ne peut lui donner d’orientation sur la déposition car si elle est débouté elle a peur que vu sa sensibilité elle soit encore plus affectée . Mais vous avez entièrement raison , je vais tout faire pour la sortir de ce cauchemar Elle s’est réfugier dans sa bulle artistique et s’est son unique moteur Elle aimerait faire vivre son studio . Mais allez chercher les contacts s’est très difficile pour elle et je comprend maintenant pourquoi . Les huit séance de psychologue sont très difficile mais elle me dit que sa l aide mais elle pleure beaucoup après la séance Elle me dit de ce type j aimerais qu il me demande pardon ça me suffirais Je ne vais pas la laisser a souffrir comme ça
Je vais tout faire pour qu elle porte plainte car vos arguments sont touchant et et m aide à la convaincre
C est capital pour elle
GRAND MERCI A VOUS
Quel partage Vous êtes formidable

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Marie,

Je suis sensible à vos compliments et gentillesses à mon égard, mais nous sommes nombreux et nombreuses à donner de notre temps bénévolement sur ce site afin d’aider les victimes et/ou leurs familles. Donc j’accepte vos remerciements en notre nom à tous et à toutes.

Marie, cet espoir que je vous donne, surtout transmettez-le à votre fille ! Il est important que vous soyez convaincue, qu’il y a une vie après un viol et qu’elle peut être belle ! Parce que c’est vrai, et nous avons des victimes de viol qui témoignent sur ce site de leur bonheur retrouvé ! Dîtes-le à votre fille surtout !

Avant de vous lancer dans les démarches du dépôt de plainte, je vous invite à vous rendre au CDIFF (Centre d’Information des droits des Femmes). Il y en a dans chaque ville.
Là, vous pourrez rencontrer des juristes et des psychologues gratuitement, vous pourrez poser toutes vos questions et être aidée dans vos démarches.

Toujours avant de porter plainte, informez-vous auprès d’Associations des démarches à accomplir et demandez à être assistée pour les accomplir.

Vous pouvez contacter :
– Collectif Féministe Contre le Viol (CFCV) : cfcv.asso.fr
Appel gratuit : 0 800 05 95 95. Du lundi au vendredi de 10h00 à 19h00.

– sosfemmes.com : donne les numéros de tél d’Associations ou de personne à contacter proche de chez vous.

-Solidaritefemmes : donne les numéros de tél. d’Associations à contacter proche de chez vous et sur leur site vous pouvez cliquer sur « besoin d’aide » et formulez ce qui est arrivé à votre fille et l’aide dont vous avez besoin.

Si votre fille a besoin de parler à un thérapeute, elle peut aller sur les sites suivants :
victimedeviol
institutdevictimologie
soutienpsyenligne
psycom ou psy-coach

Ce dont vous parlez « l’avocat commis d’office », c’est lorsque l’on est accusé et que l’on n’a pas les moyens de prendre un avocat pour se défendre.

Votre fille est la victime, pas l’accusée. Elle n’y a donc pas droit !

En ce qui concerne l’aide juridictionnelle elle dépend des ressources de votre fille.

Les juristes du CIDFF qui donnent des conseils gratuits peuvent vous guider vers des avocats spécialisés dans le domaine du viol, mais le Collectif Féministe Contre le Viol aussi.

Au départ, votre fille va indiquer ce qui s’est produit au gendarme ou au policier. Ce dernier va voir s’il y a effectivement un caractère pénal. Si c’est le cas il va enregistrer la plainte de votre fille. Ensuite, avec l’accord du Procureur, il va y avoir enquête et le présumé violeur va être entendu.

Si la preuve est faite du viol, il est mis en examen puis il y a procès pour punition du violeur pénalement et indemnisation de la victime.

Si pas de preuve, c’est parole contre parole et la plainte est classée sans suite.

Par contre, ce que j’ignore car je ne suis pas juriste, c’est si ce présumé violeur peut attaquer votre fille en diffamation ? Voir avec les juristes du CIDFF ou d’Asssoc.

Prendre tous les renseignements avant d’agir !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

(Suite)

Pour ce qui est des larmes après les séances de psy, c’est normal ! Ma psychiatre m’a prévenue dès le départ, une thérapie ça fait mal et des larmes j’en ai versées et j’en verse encore quelques fois, après 8 ans de thérapie !

Regardez, quand on s’égratigne le genou, la cicatrisation fait mal. La formation de croûte démange car la peau tire ! Et ça, c’est bénin !

Imaginez un traumatisme de viol, la douleur à subir est immense, terrible et dévastatrice ! Guérir et cicatriser un cerveau n’est pas simple et forcément il y a souffrance et larmes. Mais, peu à peu les soins prodigués atténuent cette souffrance, elle devient supportable et on fini par vivre avec, plus ou moins cahotiquement certains jours, du moins pour la plupart d’entre nous !

Votre fille pense qu’un pardon de ce violeur lui suffirait ! Personnellement, je n’y crois pas ! Le pédophile qui a abusé de moi pendant presque 4 ans est passé aux aveux une fois qu’il y a eu prescription des faits et il m’a demandé pardon : refusé et j’ai porté plainte au cas où une jeune femme, dont les faits ne sont pas prescrits pour elle, déciderait de porter plainte. Elle sera crue de suite du fait de ma plainte et elle l’enverra en prison.

Son pardon je m’en moque ! Et ça n’atténue pas ma souffrance ! Mais, votre fille peut réagir de manière différente, c’est possible ! Pour ma part, je ne pense pas que cela efface quoi que ce soit et que la douleur disparaisse juste parce qu’il se sera excusé ! C’est trop facile de dire pardon après un tel outrage ! Il tue une partie de vous, est responsable de souffrances insondables et un « je suis désolé » devrait nous soulager ? Non ! L’attente a été trop longue ! Le faire une fois qu’il ne risque rien ? Pour soulager sa conscience ? Certainement pas ! Aucun pardon pour moi !

Votre fille s’est réfugiée dans son métier ! Moi aussi ! Mais, un jour tout vous rattrape et vous faites un Burn Out, comme moi ! Vous pouvez aussi développer des maladies dégénératives et incurables, ce qui est mon cas ! J’ai un taux d’handicap d’au moins 80%.

Mon conseil : ne pas se réfugier dans son métier ou partir à l’étranger car c’est une fuite ! Vous vous coupez de vos émotions et un jour la bombe explose !

Je ne doute pas que les créations de votre fille lui permettent d’échapper a la réalité ! Même, si elle va chercher au fond de son cœur ces créations qui expriment sa sensibilité, elle n’est pas à l’écoute des émotions qui la torturent et la submergent ! Elles les fuit ! Attention au piège ! Il se referme un jour ou l’autre et les dégâts sont plus importants !

Il faut qu’elle règle ses comptes maintenant car il en va de sa santé et de son avenir !

Expliquez-lui tout cela. Je reste à votre écoute Marie !

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
Invité
la marte

Bonjour Marie,
Je suis d’accord avec Catoune.
Pour ma part j’ai beaucoup pleuré mais pas forcément après les séances. Le pardon est impossible et illusoire pour peu qu’il soit sincère. C’est une telle tornade. Il faut du temps. Mais un jugement permet la reconnaissance et la reconstruction. Parler est nécessaire et libérateur.
Tu es à l’écoute de ta fille. Alors essaie de la faire parler. Dis lui qu’elle peut se confier. Pose des questions. Comment tu vas? Encourage là. Peut-être ignore t elle que tu veux l’aider. Dis lui que tu t’inquiètes que tu veux l’aider.
Et surtout dis lui qu’on existe : toutes prêtes à l’aider. L’entraide ça fait du bien. Le soutien aussi.
Courage.

Merci de remplir les champs obligatoires.