Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Balancetonporc.com : le site de témoignages de viol et agression sexuelle le plus visité de France 🇫🇷

Merci de remplir les champs obligatoires.



Viol par moniteur de colonie de vacances

J’ai été agressée sexuellement et violée à 16 ans par le moniteur (la trentaine) lors d’une colonie de vacances avec l’UCPA sur un voilier. Il m’a agressé sexuellement une première fois par surprise dans la nuit alors que je dormais à la belle étoile avec d’autres personnes, j’ai été figée et incapable de réagir. J’étais tellement étonnée qu’il fasse ça devant tout le monde et cela m’a fait penser que personne ne me croirait si ça se savait et que je disais que je n’était pas d’accord et que je serai vue comme ‘la meuf qui a couché avec le moniteur’ pas comme une victime d’agression sexuelle. Je me suis sentie coupable sans savoir pourquoi et je ne voulais absolument pas que ça se sache. Ça peut paraitre bête et avec du recul, j’espère que l’on m’aurait cru et protégée mais sur le moment j’étais seule contre cet homme et je ne faisait pas le poids, alors j’ai attendu que ca passe.
La nuit d’après, les autres du bateau dormaient encore à la belle étoile mais il n’y avait pas assez de place pour moi, meme si j’ai insisté pour ne pas rester seule dans la cabine. Je m’y suis enfermée mais il est venu et a frappé à la porte, je l’ai ignoré et il a insisté. Bêtement, j’avais peur qu’il réveille les autres, c’était une personne en position d’autorité, la seule sur le bateau, je ne savais pas quoi faire, j’ai ouvert la porte, il m’a violé. Le lendemain j’étais très mal et ne voulais pas lui parler. Il voulait dire aux gens du bateau ce qu’il s’était passé pour qu’il puisse continuer à le faire aux yeux de tous. J’étais affolée et je me suis dit que s’il se sentait tellement en confiance pour faire cela c’est que personne ne me croirait si je dénonçait ses actes. je lui ai supplié de ne rien dire, il a fait comme s’il ne comprenait pas pourquoi. Le soir, il est revenu dans ma chambre mais je m’étais enfermée et cette fois, je m’étais promis de ne pas répondre aux coups sur la porte, qu’importe le bruit. Alors le lendemain, il est allé parler à une proche qui faisait la colonie avec moi et lui a raconté qu’on avait ‘couché ensemble’ (comme si j’étais consentante) et lui a demandé de me parler. Je n’ai pas osé dire à ma proche que je n’étais pas consentante. Elle était étonnée et m’a demandé si ca allait. J’ai voulu la protéger et je lui ai dit de ne pas s’inquiéter. J’ai réussi à éviter qu’il me retouche jusqu’à la fin du séjour de 2 semaines, au prix de le smacker de temps en temps lorsqu’il devenait insistant ou lorsqu’il parlait à ma proche. Il devenait jaloux et agressif lorsque je passait du temps avec les garçons de la colonie (de mon age) et un jour qu’il faisait une crise, je lui ai dit de me laisser tranquille. A la fin du séjour, il m’a envoyé un message sur facebook m’invitant à venir le voir chez lui. Je n’ai jamais répondu et ai supprimé le message.
J’ai tenté d’oublier, j’ai enfoui ces souvenirs et fait comme si rien ne s’était passé. je m’en voulait et je pensais que tout était de ma faute. J’ai un syndrome de stress post-traumatique: des insomnie, des cauchemars intenses, des réactions violentes lorsque l’on me reveille, le rejet de mes proches, des tentatives de suicide, ….
Pendant 3 ans après ces évènements, je me suis sabotée à coups de relations malsaines, d’alcool et de drogues. J’ai eu une relation toxique et violente avec un garçon qui voulait ‘me faire devenir une fille bien’. Un jour je lui ai raconté ce qui m’étais arrivé pendant cette colonie, il a remis ma parole en question et il a utilisé cette histoire pour me manipuler. Un autre traumatisme (une autre histoire).
Donc les souvenirs de cette colonie étaient ressortis et je ne pouvais plus les ignorer, ni les enfouir. Alors j’ai du accepter que j”avais été victime d’agressions sexuelles et de viol. Un jour j’ai enfin eu le courage de le dire à mes proches qui ont su me soutenir.

Après avoir accepté que ce que j’avais vécu des agressions sexuelles et un viol, j’ai passé 4 ans en thérapie pour essayer de me reconstruire. Apres 4 ans, je me suis sentie prête à passer à une étape cruciale de ma reconstruction et j’ai porté plainte. Je me suis sentie assez forte pour ne pas vivre le dépôt de plainte comme un autre traumatisme. Maintenant j’attends. J’ai l’espoir que, comme il était en position d’autorité, la suite des procédures judiciaires ne soient pas trop difficile. Mais je sais que le taux de condamnations est très faible et j’essaie de ne pas mettre espoir sur une condamnation pour ne pas subir un autre traumatisme, juridique cette fois.

Je pense vraiment ne pas être sa seule victime car je sais qu’il a déjà fait des voyages UCPA en voilier avec d’autres jeunes avant et avec le recul, je remarque qu’il avait des techniques de manipulation au point . Je pense aussi qu’il y a énormément de viols au sein des colonies de vacances qui sont passés sous silence et j’aimerai voir un #balancetonmoniteurdecolo , #balancetacolo ou #metoocoloniedevacance.

A toutes les victimes d’agressions sexuelles et de viol, je veux vous dire que c’est possible de se reconstruire et que bien que ce soit difficile de parler et de faire face au traumatisme, c’est bien mieux que de le refouler. Je pense même que c’est nécessaire d’y faire face parce que ce trauma est dangereux, si dangereux que 40% des victimes deviennent agresseurs à leur tour. Alors ne restez pas victimes, soyez des survivants! S’il y a bien une chose sur laquelle ces agresseurs comptent, c’est notre silence. Alors parlons, dénonçons, rendons ces actes impossibles à ignorer. Faisons en sorte que la justice et les lois soient adaptées pour que nos agresseurs soient enfin tenus responsables de leurs atrocités. Faisons en sorte que les victimes soient accompagnées, faisons en sorte quelles ne deviennent pas agresseurs à leur tour.

Aux personnes derrière balancetonporc.com, je veux dire merci. Je ressens le besoin de partager mon histoire mais les réseaux sociaux sont si violents et pas vraiment anonymes, je n’ai jamais eu le courage de le faire, d’affronter le doute, la pitié et au final de revivre un traumatisme.

Enfin, je veux passer le message que, même si c’est le cas ici, l’agresseur.e n’est pas forcément un homme et l’agressé.e n’est pas forcément une femme. Arrêtons d’invisibiliser les hommes survivants par un discours genré. Le féminisme c’est aussi de libérer la parole des hommes des pressions patriarcales.

Merci de m’avoir lu.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ubsomax
ubsomax
10 jours plus tôt

Ton histoire est horrible est j’espère que tu te reconstruis peut à peut et que tu va trouver un homme bien.
J’espère que le procès va aboutir.
Je suis un homme de 17ans et je passe mon BAFA dans deux mois pour pouvoir être moniteur de colo, mon but est de réduire c’est violes le plus possible, et pouvoir enlever se genre de chose des colonies.
Bon courage à toi répare ton cœur et prends soins de toi et de t proche.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME