Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Viol conjugal sous alcool

J’ai 43 ans et j’ai été victime d’un viol conjugal par mon petit ami de l’époque, il a abusé de moi alors que j’étais fortement alcoolisée pendant une fête à la maison.
Mais avant tout je voulais dire que j’ai longuement hésité avant de témoigner de ce que j’ai vécu et que cela fait plusieurs mois que je consulte ce site et que je lis tous les témoignages et par seulement ce traitant de viol conjugal, même si je me reconnais plus dans ce genre de témoignages et le courage des autres victimes m’a décidé à le faire et à ne plus rester dans le silence.
Je ne sais plus quel jour au juste cela a eu lieu mais c’était lors d’une fête que j’avais organisé pour fêter le premier travail de mon petit ami. J’avais décidé d’inviter tous ses amis pour qu’il fasse la fête car je savais qu’avec son nouveau travail sa vie prenait un tournant. J’étais très fier de lui, je l’aimais plus que tout et j’avais décidé de lui montrer mon amour en lui organisant la fête de ses rêves.
Il y avait une quarantaine d’invités et j’avais tout préparé, la décoration, la sono, les petits fours et bien évidemment l’alcool.
Ses amis ont commencé à arriver en début de soirée, il était très heureux et les accueillait un par un. Un de ses amis avait travaillé en boite et il a commencé à préparer des cocktails, il m’en a proposé un et je lui ai dit de ne pas mettre trop d’alcool car je buvais rarement et très peu. Je ne tenais pas l’alcool et mon petit ami le savais. Tout se passait bien, à part deux des invités qui se faisait la tronche pour une histoire de fille, mais passons. Le barman improvisé m’a proposé plusieurs fois des cocktails au cours de la soirée, ils n’avaient pas l’air très fort en alcool donc j’en ai bu 4 il me semble.
A un moment j’ai été prise d’une crise de panique, je ne sais pas ce qui m’est arrivée mais j’étais dans un état second. Ensuite je ne me souviens pas de tout ce qu’il s’est passé, c’est mais 2 meilleures copines que j’avais invité pour ne pas me sentir seule non plus qui me l’on dit et des vidéos qu’un invité avait fait car je lui avais demandé de filmer car son père avait un camescope. Pour elles je délirais et je disais des trucs qui n’avaient ni queue ni tête. Apparemment j’aurais trébuché en voulant monter la marche qu’il y avait entre la cuisine et le salon et elles ont décidé de me mettre au lit. Je continuais à dire n’importe quoi et l’une d’elle a demandé à l’invité qui avait le camescope de venir me filmer pour que je puisse voir dans quel état j’étais.
Ensuite je me suis endormie, je ne me souviens de rien et je crois que je suis tombé dans une sorte de coma.
J’ai soudainement été réveillé par mon petit ami, les invités était encore là puisque j’entendais la musique et rigoler.
Il m’a déshabillé et je lui ai dit de me laisser tranquille, j’ai essayer de lutter mais je n’avais pas de force. Forcément que j’avais compris qu’il voulait le faire, mais moi je n’étais pas bien du tout et en plus il y avait les invités qui étaient là, pour moi il était hors de question de le faire. J’ai tenté de le repousser mais sans succès, il était de plus en plus violent et il me faisait mal, j’ai fini par me laisser faire car physiquement je savais que je ne ferais pas le poids. Il m’a pénétré d’un coup et s’est servi, j’étais vaseuse, je ne savais pas que ce qu’il faisait était ce que l’on appelle un viol conjugal mais je comprenais que ce qu’il faisait n’était pas normal et malsain. Le rapport a été d’une violence extrême alors que d’habitude il était disons normal pendant nos rapports. Il m’a étranglé et étouffé avec un morceau de la couette alors que je ne disais rien. A un moment il s’est retiré et il m’a pris par les cheveux et a mis son sexe dans ma bouche, il était très violent et j’avais l’impression d’être comme une marionnette. Ensuite il m’a jeté sur le ventre et a terminé. Il m’a laissé nue et dans un état second et est reparti.
Moi je me suis rendormie et me suis réveillée à un moment dans la nuit en sursaut avec ces images en tête en me demandé si tout cela avait bien eu lieu. Après quelques minutes, étant nue alors que je dormais toujours en chemise de nuit, j’ai bien compris que oui, cela avait bien eu lieu et que j’avais été victime d’un viol conjugal par l’homme que j’aimais et que je respectais plus que tout.
Le lendemain il a fait semblant de rien, mais je voyais qu’il n’était pas comme d’habitude. Je lui ai parlé de la veille, que ce qu’il avait fait n’était pas normal et que je ne supportais pas ce qu’il avait fait mais sans parler de viol conjugal et il a dit qu’il ne se souvenait de rien parce qu’il avait trop bu et il m’a reproché d’avoir ruiné la soirée en faisant n’importe quoi.
Notre couple était sous tension car pour moi il ne m’avait pas respecté. Quelques jours après j’ai demandé à son ami qui avait le camescope de venir chez lui pour visionner le film. Vu ce que mes copines m’avait dit, je voulais voir au plus vite comment j’étais au cours de cette soirée et j’ai pu voir que j’étais dans un état lamentable.
Dans ce film on voit que le caméraman qui m’avait filmé dans mon lit pour que je puisse m’apercevoir de mon état le lendemain, était descendu voir mon petit ami pour lui dire que je n’allais pas du tout bien et qu’il devrait monter pour me voir. Il n’était pas du tout alcoolisé ou en tout cas très peu et est apparemment monté tout de suite. Une fois descendu il a dit à certains de ses amis que je lui avait fait sa fête.
J’ai regardé la vidéo jusqu’au bout et mon petit ami n’était pas bourré, il m’avait donc menti quand il disait qu’il ne se souvenait de rien.
Là j’étais maintenant certaine que j’avais été victime d’un viol conjugal et qu’il a été capable d’abuser de moi alors que j’étais en danger. J’ai alors décidé de rompre et de retourner vivre chez mes parents, mais je ne leur ai jamais dit la vraie raison de notre rupture. Quand je lui parlais de viol conjugal il ne voulait rien entendre et me disait que c’est moi qui lui avait sauté dessus. Non seulement il m’a violé mais en plus il m’a fait passer pour une salope auprès de ses amis. J’ai compris qu’il était un monstre et que ce n’est pas lui qui me protégerait.
Il faut que toutes les victimes de viol conjugal arrêtent de se laisser faire, ce n’est pas normal ni acceptable, même si votre conjoint aura le culot de dire que dans tous les couples c’est comme cela, non : c’est faux ! Les autres hommes que j’ai connu dans ma vie m’ont toujours respecté mais c’est celui a qui j’ai donné toute ma confiance aveuglement qui en a profiter pour me violer alors que je n’allais pas bien du tout et que ma vie était peut-être en danger.
Le viol n’est pas forcément comme on le pense et beaucoup de victimes de viol conjugal ne se rendent pas forcément compte que ce qu’elles subissent est un viol.
Je n’ai jamais parlé à personne de ce que j’ai vécu à par avec lui et je me sens libérée d’avoir enfin pu le faire.
J’espère que mon témoignage sera utile à d’autres victimes.
Je vous embrasse toutes et tous et je tenais à remercier tout ceux qui font que cette espace de parole puisse exister mais également toutes celles qui quotidiennement aident et soutiennent les victimes.
Merci.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

6
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
6 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
loulouCatoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
loulou
Invité
loulou

Ouf ! Heureusement que vous n’êtes plus avec lui et que vous avez eu le courage de le quitter. Ce qu’il vous a fait est monstrueux, un type vraiment dangereux et abject. Je vais me répéter encore une fois mais par pitié, évitez de boire, c’est la porte ouverte à toutes les dérives.
Exception ici, l’alcool a permis la révélation de ce qu’était vraiment ce garçon.
mais quand même.
Toujours rester maîtresse de soi même, vous savez, comme au volant, on doit toujours être maîtresse de son véhicule, sinon bonjour les dégâts!

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

Moi aussi je vous embrasse, je me réjouis de voir que vous avez trouvé beaucoup mieux, merci pour vos mots gentils de la fin.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Tout comme Loulou, je vous embrasse aussi ! Merci pour avoir eu la gentillesse de penser à nous, les intervenant(e)s qui faisons de notre mieux pour vous réconforter, vous soutenir et vous conseiller, et de nous remercier pour notre bénévolat !

C’est bien d’avoir enfin trouvé le courage de déposer votre lourd fardeau !

Seulement, je vais devoir vous faire part de ma théorie qui va très certainement vous perturber et vous peiner, mais je me dois de vous ouvrir les yeux sur la merde sur pattes que vous aimiez!

Le cadeau : quand un porc a une promotion ou quand un porc trouve son premier emploi, que font les pourritures de copains du porc en question ? Ils lui offrent une pute ! Et quand on n’a pas trop de blé, il faut que la pute soit gratuite !

Ils vous ont fait boire, mais ils vous ont surtout droguée, vous et uniquement vous!

Puis, ils ont mis votre ex dans la confidence, soit avant la soirée et c’était prémédité de la part de tous ; soit pendant la soirée, les enfoirés de copains lui ont dit ce qu’ils vous avaient fait, l’ont poussé ou non à vous prendre comme une pute et de vous faire tout ce qu’il voulait car vous étiez droguée !

Votre porc avait enfin un job, plus besoin de squatter chez vous et de vivre à vos crochets ! Il pouvait se tirer de chez vous si vous le preniez mal, mais en tout cas, il avait une superbe occasion de vous baiser comme une pute voire pire, d’assouvir tous ses fantasmes sans risquer que vous portiez plainte contre lui et cerise sur le gâteau, c’était gratuit ! En plus, il pouvait nier ou vous faire passer pour une salope qui lui a sauté dessus car vous aimez la baise ! Ses ordures de copains auraient témoigné en sa faveur !

Je vous plains, car le viol conjugal est déjà une belle saloperie, mais là, ça atteint des sommets !

Et si vos amies n’avaient pas été là, qu’auraient fait ses ordures de copains ? Quand il y en a pour un, il y en a pour tous!

Est-ce que ce qui s’est passé est récent ? Si c’est le cas, foncez à la police et déposez plainte contre lui ! Ils vous feront un test capillaire qui montrera que vous avez été droguée ! La vidéo de cette soirée servira aussi de preuve !

Même si cela n’est pas récent, portez plainte contre ce fumier pour ce qu’il a osé vous faire avec la complicité de ses ordures de copains !

Même si votre plainte est classée sans suite, s’il recommence et qu’une autre victime porte plainte, elle aussi, il finira en taule !

Je suis désolée car je sais que je vais vous bouleverser, mais il faut que vous sachiez à quel point il vous a abusée, pour pouvoir vous défendre et lui rendre la monnaie de sa pièce !

Toute ma tendresse et toute ma sympathie Anonyme !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

J’ai bien peur que Catoune ait vu juste, vous faisiez partie du cadeau dans la fête, avec l’alcool et vous l’hôtesse convertie en pute à tout faire par la grâce de la drogue. Avec bons copains en organisateurs.
Cela pouvait tourner encore plus mal.
Vraiment un scénario lamentable, abject, du genre fête de footeux, Zahia au moins avait son souteneur pas loin pour veiller sur elle, qu’on ne lui abîme pas trop la marchandise qui rapporte.
Mais le perdant a été aussi le compagnon minable, il a perdu la femme avec qui il était.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Loulou, son ex n’a rien perdu du tout, car lorsqu’on drogue et on viole sauvagement sa concubine, c’est que l’on en a plus rien à foutre d’elle !

Cette merde sur pattes et ses ordures de copains, moi, un par un je les castre ! Et encore bien aimable si je me contente de ça!

J’en ai lu des horreurs sur ce site, et là, ce témoignage est dans le top 10 !

Je suis navrée pour vous chère Anonyme!

J’espère que vous êtes suivie par une psy et que vous arrivez à vous reconstruire !

Je vous souhaite beaucoup de courage!

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

En effet, Catoune ou alors qu’on est taré sévère et à quitter sans délai en lui faisant les pires misères. J’enrage pour la rédactrice de ce commentaire, en plus c’est elle qui a payé la fête je suis sûre, de son argent, mais quelle fête, faire se saouler une bande de porcs? Pas trop raisonnable, bien gentil mais trop gentil.
Toi les ciseaux de castrage, moi la baguette de Circé qui transforme les hommes en vrais porcs ou en chiens, en loups, c’est dans Homère et c’est à relire sous un autre jour. Il ya du sens là- dedans.
Psionic nous en parlera sans doute.

Merci de remplir les champs obligatoires.