Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Viol conjugal

Ma première vraie relation à duré 3 ans et demi, à partir de mes 15 ans.
Je l’aimais et j’étais beaucoup trop jeune pour me rendre compte qu’il était perturbé.
En effet, il se droguait de plus en plus, ne pensait qu’au sexe et avait une fascination pour le porno.
Notre couple battait de l’aile assez souvent, il cherchait toujours à aller voir ailleurs, sans forcément me quitter, ce qui était plutôt vexant et médiocre pour une première idée que je me faisait d’un couple qui dure.

Nous avions donc des rapports, au début normaux, puis petit à petit, il a commencé à mimer des gestes que l’on ne voit que dans les films porno et que je n’avais jamais vu auparavant.
Sauf que cette fois-ci, c’était la fois de trop. Habituellement je n’osait pas vraiment lui dire puisque ce n’etait que de petits détails, mais cette fois là, il m’as demandé si il pouvait essayer la sodomie, pensant lui faire plaisir et pour essayer également, j’ai accepter.
Après 2 ou 3 allers retours, j’avais mal et je lui ai dit que je ne voulais pas continuer.
Il s’est positionner sur le dos, m’as demander de venir sur lui mais dos à lui, pour tester une nouvelle position.
Sauf qu’évidemment il m’as tenu les bras, puis les jambes avec ses jambes, et m’as analement pénétré.
Ma réaction? Je ne comprenais pas ce qu’il m’arrivait, alors au début, je lui disait d’arrêter mais presque en riant (nerveusement je suppose), puis je me suis énervée, débattue, mais il continuait comme si je n’étais qu’un objet, j’ai alors laisser mon regard partir dans le vide, et encore aujourd’hui je ne sait pas réellement si j’ai eu mal ou si j’ai pleurer ou autre, c’est comme si mon cerveau avait effacer cette partie. Je me souviens seulement qu’il est aller jusqu’à l’éjaculation .

Je ne l’ai pas quitté pour ça, puisque comme je l’ai dit, je ne me rendais pas forcément compte de ce qui était entrain de se jouer, pour moi c’était juste un sale type.

Ce n’est que l’annee dernière en allant chez une psychologue que tout ça est revenu, et c’est très dur à vivre aujourd’hui, 8 ans après. J’ai aujourd’hui 24 ans, et au moment des faits j’avais 16 ou 17 ans.
La psychologue me dit que c’est un syndrome de mémoire traumatique, mais aujourd’hui je suis en couple et je n’arrive pas à gérer cette colère toute récente.

J’ai évidemment entre temps également connu un pervers narcissique, avec qui je suis restée 4 ans, mais ça sera pour une autre fois.

Merci de votre lecture, et de vos réponses.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Louve Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Louve
Membre
Louve
Hors ligne

Bonjour, votre témoignage est venue en résonance avec mon propre vécu et je comprends votre colère. Pour ma part, je me suis réveillée en sang car je n’ai aucun souvenir de cette nuit-là. Mon compagnon était dans le lit avec une autre. Il a fallu que j’aille voir un médecin pour savoir que j’avais une déchirure à l’anus alors que je croyais qu’il s’agissait de mes règles.
Le porno est un gros problème car il banalise trop certains actes qui peuvent être traumatisants pour une femme ou un homme non consentant. Aujourd’hui le porno est accessible via la TV, internet et il donne une impression de toute puissance à certains alors que je déplore le manque d’informations sur les conséquences des viols, des agressions sexuelles, du harcèlement.
Vous étiez toute jeune au moment des faits et ce porc a assouvi ses pulsions sans tenir compte de votre ressenti, de votre “non volonté”.. Je ne suis même pas certaine qu’il en avait conscience comme pour cet ex qui s’est introduit en moi par l’anus alors que j’étais complètement inconsciente de mes actes. Les cons sont souvent insouciants du mal qu’ils font. Je me rends de plus en plus compte que le respect et l’empathie ne sont pas innés chez tout le monde. Ce n’est pas normal et cela prouve le besoin de davantage sensibiliser les générations au respect de l’Autre.

Je vous communique des liens vers des sites qui pourront vous être utiles :
Associations de lutte contre les violences faites aux femmes
CFCV – Collectif féministe contre le viol
http://www.cfcv.asso.fr

numéro d’urgence: 0 800 05 95 95

FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr

CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com

Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org

FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr

utile dans votre région:
Réseau France victimes
http://www.france-victimes.fr/
numéro d’urgence: 116 006

*** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

De tout coeur avec vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.