Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Balancetonporc.com : le site de témoignages de viol et agression sexuelle le plus visité de France 🇫🇷

Merci de remplir les champs obligatoires.



Viol avec complicité

C’était durant l’été 1982, j’avais 16 ans, mes parents s’étaient absentés quelques jours et ma soeur ainée a organisé une grosse fête dans la maison où je vivais encore avec mes parents.Ma soeur étudiait et vivait à Paris avec un homme qui deviendra plus tard mon beau-frère. Tous les deux se droguaient et buvaient régulièrement, cannabis, marijuana, héroïne, acides, cocaïne….
Ce soir étaient présents tous leurs copains et leurs copines étaient présents.Il y avait plus d’hommes que de femmes.Tous étaient plus ou moins alcooliques et drogués au quotidien.
En début de soirée ils ont décidé de cuisiner du caramel au cannabis qui s’est révélé très fortement dosé.
Il y avait beaucoup de musique. Tous ont mangé ce caramel et bu beaucoup d’alcool, celui qu’ils avaient acheté et celui de la réserve de mes parents.
J’ai mangé une demi cuillère à café et j’ai immédiatement senti à quel point c’était fort et je suis allée vomir aux toilettes.
A cette époque je buvais un verre d’alcool par soirée, parfois je fumais une ou deux bouffées d’un joint qui circulait et je fumais quelques cigarettes occasionnellement. Tout cela me dégoûtait, je savais que c’était nocif et destructeur.Il y avait une phrase que mon père m’avait dite un jour qui était gravée dans mon esprit : tu peux tester occasionnellement des substances pour voir ce que ça fait ma fille mais n’en devient jamais dépendante car ça te détruirait.
J’avais deux chats que j’aimais beaucoup c’était mes petits compagnons auxquels je me confiais car je me sentais très seule et très isolée depuis mes 13 ans.
Ils ont donné à manger ce caramel à un de mes chats, par chance il a survécu.
Plus la soirée avançait plus tous étaient défoncés sauf moi.je regardais et observait avec consternation.
En fin de soirée dans la nuit, certains sont partis et d’autres sont restés.Je veux aller dormir dans ma chambre mais avant je vais aux toilettes mais un homme bloque l’accès car il est assis sur la cuvette des wc, il est dans le coma.Alors je vais dans la salle de bain, puis dans ma chambre et je me couche.Un homme complètement défoncé entre dans ma chambre et veux coucher avec moi.Je le repousse, il s’effondre sur mon lit et tombe dans le coma.Il y a un autre lit disponible dans ma chambre mais j’ai peur de rester dans la même pièce que cet homme.Alors je vais frapper à la porte de la chambre de ma soeur et lui demande si je peux dormir avec elle, toutes les chambres sont occupés y compris celle de mes parents.
Elle me dit bien sûr.Je lui raconte ce qui s’est passé dans ma chambre.
Mon futur beau-frère est couché près d’elle, tous les deux sont défoncés.C’est un grand lit, tous les deux sont couchés l’un à côté de l’autre et je m’installe à la perpendiculaire au bout du lit. Puis peu à peu il se rapproche de moi et commence à m’embrasser, je ne comprends pas et suis très fatiguée, je regarde ma soeur qui ne réagit pas, elle est dans le coma. Alors il enlève ma culotte , se couche sur moi et me pénètre.Je ne sens rien, je suis tétanisée et comme anesthésiée. Au cours du viol, ma soeur se réveille et voit ce qui se passe, elle s’approche de mon visage, m’embrasse sur la bouche et les joues, caresse mes cheveux et me demande si ça va.Je ne réponds pas.Je me sens inerte, juste un corps dépossédé de tous ses sens y compris la parole.
Mon beau-frère a éjaculé très rapidement à l’intérieur de moi.
Puis ils se sont écroulés tous les deux dans le coma.
Je me suis levée, suis allée dans la salle de bain et j’ai évacué tout le sperme qui était en moi.Je me suis lavée puis je suis retournée dans ma chambre, j’ai bien regardé l’homme qui était couché dans mon lit, il ne bougeait plus. Je l’ai secoué très fort pour qu’il se réveille et je l’ai mis à la porte de ma chambre, puis je l’ai fermée à clef.
Le lendemain ma soeur m’a dit que ce qui était arrivé dans la nuit c’était à cause des produits illicites qu’ils avaient absorbé et qu’ils espéraient que ça ne m, affecterait pas.
Mais le mal était fait et aucun des deux ne s’est excusé ou ne m’a demandé pardon.
J’ai écouté ses paroles et n’ai rien dit à personne pendant des années, ni à mes parents que je voulais épargner.
Suite à ce viol, j’ai pris 12 kilos, j’ai perdu une partie de mes cheveux, j’ai fait une dépression non traitée jusqu’à mes 25 ans date à laquelle j’ai fait une seconde tentative de suicide à l’alcool et aux médicaments (la première faite à 15 ans et non traitée était liée à d’autres évènements), par chance j’en ai réchappée puis j’ai commencé une thérapie qui a été le début d’une lente reconstruction, j’ai fait deux autres tentatives de suicide à 32 ans.
Aujourd’hui j’ai 52 ans, j’ai fait au total 3 thérapies qui m’ont beaucoup aidé à me reconstruire.La philosophie et la spiritualité m’ont beaucoup aidé.
J’ai évoqué cette histoire au cours de ma dernière thérapie en 2015 pour la première fois et aujourd’hui je le fais publiquement, Je vais en informer ma soeur et mon beau-frère.Mes parents sont décédés, paix à leurs âmes.
Je ne peux plus intenter une action en justice car les faits sont prescrits depuis 1992.
Je commence une ultime thérapie le 2 juillet avec un thérapeute qui pratique l’hypnose et l’EMDR afin de mettre à distance ces scènes traumatiques qui me hantent.
Je ne suis devenue ni alcoolique, ni droguée mais j’ai fumé 10 cigarettes par jour de mes 18 ans à mes 52 ans.Il y a 2 mois j’ai arrêté grâce à l’hypnose.
Aujourd’hui je suis danseuse de tango argentin, j’ai un fils de 22 ans qui est formidable et je vis seule avec un chat que j’adore.Je n’ai pas encore trouver le compagnon du reste de ma vie, j’ai vu tant d’hommes et de femmes malveillants que j’ai beaucoup de difficultés à faire confiance, j’ai besoin de temps et de patience.
Je conserve l’espoir de rencontrer cet homme qui saura m’aimer avec mes forces et mes fragilités, qui saura m’accepter sans me juger avec cette histoire qui est la mienne.
J’ai décidé de m’épargner toutes souffrances, d’être uniquement dans la lumière, de fuir toutes les personnes toxiques.
Je suis convaincue que tout se répare.
Ce témoignage me libère car la parole libère et je suis proche de l’apaisement, de la joie et de la sérénité.
J’espère qu’il aidera celles et ceux qui le liront.
Pour la petite histoire mon beau-frère a été violé adolescent par son oncle.Il m’a fait subir ce qu’on lui a fait.Aujourd’hui il a 57 ans, il est alcoolique, drogué, dépressif et pervers.
Ma soeur est restée mariée à cet homme et est en procédure de divorce depuis 1 an.Elle est dépressive et commence une thérapie, elle a 56 ans. je lui souhaite de réussir à aller au bout de ce combat et de trouver paix, calme et sérénité.
Je ne les ai pas revu depuis août 2015 et ne les reverrai jamais.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
8 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
loulou
loulou
4 années plus tôt

Que de dégâts! Vous êtes vraiment forte pour n’avoir pas davantage plongé. Sans doute à cause de la danse et du merveilleux tango argentin qui permet de tout exprimer et transcender.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
4 années plus tôt

Chère Lou,

J’ai une sœur qui ressemble à la vôtre, je ne l’ai pas vue depuis 2009 et moi aussi je ne la reverrai jamais !

Chaque fois que mes parents s’absentaient, chaque fois cela se passait mal, tout dégénérait et il y avait un drame!

Comment vos parents ont-ils pu vous laisser seule avec votre sœur sachant qui elle était et ce qu’elle était capable de faire ? Autant vous faire garder par des dealers proxénètes !

C’est exactement la question que je me posais pour les miens ! Sauf que moi, il ne valait mieux pas qu’un de ses copains ou petits-copains me touchent sinon je les aurais égorgés et ils le savaient ! Subir un pédophile pendant presque 4 ans c’est amplement suffisant pour vous rendre dangereuse!

Vous n’avez pas voulu dénoncer votre sœur et son violeur de petit ami pour épargner vos parents ! Et vous vous êtes détruite dans l’indifférence générale !

Je pense que maintenant vous êtes consciente que le mieux est de penser à soi lorsque cela concerne un viol car les conséquences peuvent être mortelles!

Je suis ravie que l’hypnose ait marché sur vous et que vous ayez arrêté de fumer!

Vous êtes persuadée que tout se répare, c’est une pensée positive, qui est à saluer! J’aimerais avoir votre foi !

Puis-je vous demander de me tenir informée quant à l’EMDR comme thérapie ? J’avoue que je l’envisage très sérieusement !

Je surveillerai votre post, si jamais vous avez envie de me dire si vous allez mieux suite à cette méthode !

Je vous souhaite de guérir et d’aller mieux! Déjà, vous êtes sur la bonne voie car vous prenez soin de vous !

Toute ma tendresse Lou !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
4 années plus tôt

Lou,

C’est avec un bon mois de retard que je lis votre réponse ! Je fais ce que je peux, vu qu’il n’y a plus grand monde pour répondre aux victimes !

Pourquoi les avoir informés de votre témoignage ? Pourquoi mêler vos nièces à ces horreurs ?

Je ne peux pas comprendre votre décision ! J’ai deux nièces aussi, mais jamais je ne les mêlerai aux problèmes qui concernent ma sœur et moi ou mes parents et moi ! Jamais!

Comment vouliez-vous qu’elles prennent cette nouvelle ? Vous accusez leur père de violeur et leur mère d’agression sexuelle ! Sans compter la description que vous faites de leurs parents dans votre témoignage !

Oui, votre beau-frère et votre sœur vous ont fait énormément de mal et vous en avez terriblement souffert ! Mais, vos nièces, que vous ont-elles fait, pour que vous leur fassiez du mal à ce point ?

La vengeance sur des innocentes, très peu pour moi !

Si c’est ce qui vous a soulagée, alors c’est bien triste ! Et pour moi, c’est même un échec complet !

Et si vos psys vous ont conduite à vous montrer sans cœur, alors ce sont des mauvais psys et leurs méthodes ne m’intéressent plus !

Je ne crois pas que l’on puisse construire quoi que ce soit de bon, lorsque c’est bâtit sur de la vengeance !

Témoigner, vous permettait de vous libérer d’eux et de ce qu’il vous ont fait !

Les informer de ce témoignage n’était que pour les attaquer, les accuser, les blâmer, les atteindre en retour, les blesser et leur rendre leurs violences comme un boomerang ! Et cette vengeance vous enchaîne à eux à nouveau !

Félicitations, vous ne valez pas mieux qu’eux, excepté le viol ! Ils vous ont détruites et il n’y a plus rien à sauver chez vous !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Lagar
Lagar
4 années plus tôt

Je découvre ce témoignage et toutes les complications familiales qui s’ensuivent, et Catoune qui vous tend la main puis vous la reprend.
Si vous aviez porté plainte, vos nièces auraient fini par savoir ce qui s’est passé.
Consommer cocaïne et héroïne en 1982 , vous deviez être dans un cercle particulier car ce n’était pas courant je pense.
Vous êtes forte d’avoir été la plus jeune et ne pas avoir touché à tout cela. Vos parents savaient-ils, pour vous laisser avec la bande de votre soeur ? Quand vous décrivez la scène où tous consomment des drogues, on s’attend au pire pour la nuit…
Cependant je ne m’attendais pas à ce qu’ils restent mariés si longtemps et puissent avoir du travail et de bons revenus tout en consommant toujours

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
4 années plus tôt

Chère Lagar,

Vous avez eu raison de souligner le fait que j’ai tendu la main à Lou, pour ensuite la lui reprendre!

Ce que vous dites est vrai ! J’ai très certainement fait de la peine à Lou, j’en suis consciente et navrée aussi !

Quand j’ai tendu la main à Lou, elle tenait les propos suivants : “je souhaite à ma sœur de réussir à aller au bout de ce combat et de trouver paix, calme et sérénité.” et “mes parents sont décédés, paix à leurs âmes.”, mais aussi “La philosophie et la spiritualité m’ont beaucoup aidé.” ou encore ” je suis proche de l’apaisement, de la joie et de la sérénité.”.

Seulement, Lou avait aussi écrit “Je vais en informer ma soeur et mon beau-frère.” et je ne le vois qu’aujourd’hui ! J’ai zappé cette phrase à l’époque ! Sinon, je lui aurais posé la question : Pourquoi vouloir les mettre au courant de ce témoignage, car cela va à l’encontre de votre projet de rechercher l’apaisement et la Sérénité ? Et je lui aurais livré mon sentiment à ce sujet!

• Vous écrivez : “Si vous aviez porté plainte, vos nièces auraient fini par savoir ce qui s’est passé.”

Justement, Lou ne l’a pas fait ! Elle n’a pas porté plainte!

Qui plus est, lorsque ses nièces avaient 7 et 12 ans, elle s’est tue pour protéger ses nièces ! Ce qui dénotait une grande générosité chez Lou !

Alors, pourquoi ce revirement ?

Pourquoi vouloir leur faire de la peine, même indirectement ? Car, je suppose et j’espère que c’est sa sœur qui en a parlé à ses filles et non pas Lou !

Il y a chez Lou une ambivalence dans ses sentiments vis à vis de sa sœur et de son ex beau-frère ! Ce qui se comprend !

Elle souhaite que sa sœur trouve la paix et elle lui balance qu’elle a témoigné sur BTP ! Où est la logique ? C’est totalement incohérent!

Même vis à vis d’elle-même, Lou agit de la même manière ! Elle cherche l’apaisement et la libération, mais s’enchaîne à eux à nouveau, en révélant à ses porcs qu’elle a écrit ce témoignage, et en s’attirant les foudres de toute sa famille!

Cela va à l’encontre de ce qu’elle recherche, car elle écrit dans son témoignage “J’ai décidé de m’épargner toutes souffrances” et “Je suis convaincue que tout se répare.”!

Et dans son commentaire, elle a changé d’avis et se venge en leur rendant “toutes ces saloperies dont ils l’ont chargée.” !

Elle écrit “Je n’épargne plus mes bourreaux.” et ” je leur ai renvoyé en pleine figure leurs immondices.”

Elle écrit aussi : “mon but était de me libérer de ce fardeau et qu’ils se débrouillent avec car j’allais m’en sortir de toutes les façons.”

Pour se libérer, elle se venge et peu importe les dommages collatéraux ! L’important est qu’elle s’en sorte et peu importe les conséquences de ses actes !

Pour Lou, la fin justifie les moyens !

Je ne cautionne pas et j’en ai le droit ! D’où ma main tendue qui s’est refermée et rétractée ! Et je n’ai pas à en rougir !

Je trouve que c’est bien triste, si toutes ces années de thérapie, de recherches de spiritualité, de Sérénité et d’apaisement, l’ont conduite à cette pitoyable vengeance!

Par contre, j’aurais dû nuancer ma phrase finale : “Félicitations, vous ne valez pas mieux qu’eux, excepté le viol ! Ils vous ont détruites et il n’y a plus rien à sauver chez vous !”.

Je juge Lou très négativement et je me montre très dure envers elle, je l’admets!

• Lou, je vous présente toutes mes excuses, je n’aurais pas dû écrire cette dernière phrase, en tous cas, pas comme ça ! Vous avez fait du mal, alors je vous ai accablée!

Je tiens à rappeler que lorsque je vous ai répondu Lou, c’était il y a deux mois, donc fin août et le 22/08, je venais d’être menacée par un pervers sur ce site ! Il voulait passer chez moi et s’en prendre à moi physiquement, car j’aide les victimes!

J’étais donc dans un état extrêmement anxieux, totalement à cran, donc moins à même de me montrer compréhensive et surtout pas envers quelqu’un qui venait, à mon sens, de faire du mal à des innocentes, même de manière indirecte!

Je vous explique le contexte, étant bien consciente que ce n’est pas une excuse !

J’ajouterais que je ne suis pas parfaite, que je commets des erreurs, que j’ai aussi mes propres convictions et sensibilités !

Mais, cette dernière phrase est horrible et très sincèrement je la regrette, car elle a dû beaucoup vous blesser !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Lagar
Lagar
4 années plus tôt

J’ai bien lu votre réponse, Catoune, et je comprends mieux votre analyse.
C’est vrai que quand on lit son témoignage, on voit une grande soeur qui a 20 ans, qui cautionne le viol de sa petite soeur, et qui n’en manifeste aucun regret. Lou est encore en processus de reconstruction puisqu’elle navigue entre la colère et le pardon

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
4 années plus tôt

Chère Lagar,

Merci d’avoir compris pourquoi j’ai tourné le dos à Lou il y a deux mois !

Je ne cautionne pas ce qu’a fait Lou, mais je comprends sa colère et sa rage contre sa sœur et son ex beau-frère ! Ils auraient dû lui demander pardon ou manifester des regrets, comme vous dites !

Mais, je culpabilise de m’être montrée si dure envers Lou ! Je n’aurais pas dû lui tourner le dos et l’accabler comme je l’ai fait!

J’aurais dû trouver les mots pour ne pas la laisser seule face à sa douleur !

J’aurais dû me montrer plus tolérante et plus compréhensive ! Mais, je n’étais plus moi-même après avoir été menacée !

J’espère que Lou lira mes propos et qu’elle voudra bien me pardonner de l’avoir blessée et laissée seule !

J’espère que Lou arrivera à se reconstruire ! Je lui souhaite le meilleur et je lui envoie toute ma tendresse !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME