Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Viol, 1 an après

Il y’a 1 an et demi, j’ai été victime d’un viol….

Je ne rentrerai pas dans les détails car c’est beaucoup trop long… et assez dur…. Désolé pour la syntaxe et l’orthographe, mais le plus important est le contenu….

Alors que je rentrée de soirée,( j’était bourrée et droguée) , avec une « amie » m’ayant promis de me déposer chez moi après cette soirée.

Au vu de mon état j’était partie me reposé dans une voiture alors que elle était rester dans la salle pour faire la fête.

Au moment de rentrée,
Nous nous sommes retrouvée à l’hôtel, mais le souci est que elle, était partie de son coté dans une chambre avec un type qu’elle a rencontrée dans cette soirée quand je n’y était plus.

Puis je me suis alors retrouvée dans une autre chambre avec l’ami de se garçon, ou au vu de mon état, je me suis de suite effondrée sur le lit sans même prêter attention au type.

C’est alors qu’il à fait tout ce qu’il voulais de moi profitant de mon état. Jusqu’au lendemain ou je lui ai clairement dis NON, ce qui ne la pas empecher de faire ce qu’il voulais.

J’ai donc porter plainte le lendemain… C’est alors la que l’enfer à véritablement commencé pour moi…

Le 1 er commissariat: Police respectueuse qui a su me soutenir. L’histoire étant longue, j’ai du porter plainte en 2 jours, le policier m’a avoué qu’il ne me croyais pas trop le premier jour, mais au vu de tout les détails apporter le 2ème jour » il a finis par me croire et me trouver crédible…  » C’est alors la qu’il ma apporter tout son soutien et merci à lui.

Au 2ème commissariat, ou j’ai été convoquée par téléphone, celui du département ou se sont passé les choses ….. c’était L’ENFER!!!!! J’ai était prise et considéré comme une merde, une menteuse, une folle, et j’en passe…

Ils ont cherché à me faire culpabilisée, à me convaincre que ce n’était pas un viol mais  » juste un type avec qui j’ai voulu baisé car j’était bourrée » pour reprendre leurs mots! 4 Jours après les faits seulement…!!

Des que je suis arrivée au poste, ils m’ont de suite dis qu’ils connaissaient le type, mais que c’est leurs pote et qu’il ne serai jamais capable de faire du mal à une femme!!! Vous rendez vous compte de la violence… On ma ensuite demander de prouver que je ne mentait pas…
Etc….. Pourquoi ta pas criée? Pourquoi tu la pas mordu? Pourquoi tu t pas enfuit? … Etc … et bien sur ils m’ont posée toutes c questions en me gueulant dessus! Comme si je culpabilisé déja pas assez, et comme si il pouvais savoir si je ment ou pas…

Puis il y’a eu une confrontation…. Dont je n’ai jamais été prévenus. (j’avais le droit à un avocat, mais la aussi ont ne ma la pas dis)… Evidemment le Diable a tout nié et à préférer me faire passer pour une chaudasse dans son témoignage….

La cerise sur le gâteau, au moment ou ils on libérer le type, de sa garde à vue, j’était la, devant lui, assise sur les bancs du commissariat à attendre qu’on vienne me chercher, j’ai vu c « policiers » discuter avec lui comme un ami, et le laisser franchir la porte de sortie.

Quand il est sortie il ma lancé un regard de tueur, que je ne saurai expliquée, c’est une scène que je n’oublierais jamais.

Depuis, 1 an sont passé, aucune nouvelle de la justice…
Pendant que se criminel vie sa vie tranquillement, moi, la victime, traité comme coupable de mon agression, j’en déprime, penses parfois au suicide et autres…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
psionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre

Chère amie, votre témoignage est absolument révoltant mais hélas bien trop courant: c’est la minimisation des faits et l’insupportable insulte à l’humanité de la victime en mettant en doutes vos paroles. Vous êtes de toute évidence victime du fait d’avoir été violée par un pote des policiers du lieu des faits. Votre personne et donc votre humanité ont été gravement atteintes. Vous avez fait les bonnes démarches, c’était bien parti au premier commissariat, la justice est trop laxiste avec les auteurs car la preuve repose sur la victime qui est anéantie, comme vous l’êtes. Ce qui m’inquiète c’est votre état, ne restez pas ainsi, aller trouver de l’aide: vous souffrez de dépression, ce qui n’a rien d’étonnant vu la destruction que représente le viol. Il vous faut donc consulter au plus vite. Voici quelques liens pour vous aider:

Fédération nationale solidarité femmes: un réseau national de 67 associations

** Collectifs des femmes contre le viol: CLCV
numéro d’urgence: 0 800 05 95 95
Viol femmes informations:
un site internet qui est utile et intéressant et un numéro national:
** victimes de viol et son site associé
**Les CIDFF ( Centre Information des droits des Femmes) il en existe dans toute la France,
présence de psychologues et de juristes femmes qui aident les autres femmes,
site: info femmes
** sos femmes : avec une section sur le harcèlement

pour trouver de l’aide psychologique:

Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
** psy coach: un espace consacré au harcèlement
** soutien-psy en ligne

Pour ma part, je préconise de voir d’urgence un psychiatre d’école analytique (Freud ou Lacan), attention, pour le diagnostic et les soins, pas pour faire une psychanalyse (éventuellement beaucoup plus tard, quand vous irez mieux !). Si l’écoute ne vous convient pas changez-en jusqu’à ce qu’elle soit bonne ! Un psychiatre évaluera votre traumatisme avec vous et surtout vous prescrira le traitement adapté pour soigner votre dépression. C’est cela qui importe car vous avez des idées suicidaires, c’est une configuration classique suite à un viol: votre âme est brisée car ce qui fait votre personne humaine, l’union de votre corps et votre esprit par le psychisme est ravagée par le sentiment de culpabilité qui naît de la honte ressentie suite à la profanation de votre corps: vous vous sentez souillée, mais vous devez vivre dans un corps qui vous révulse, et c’est de la que viennent les idées de mort, de ce conflit psychique. C’est très grave, ne restez pas ainsi et allez consulter au plus vite !

Ensuite, une fois que cela ira mieux, vous pourrez vous organiser pour obtenir justice, mais pas avant. Je vous conseille de prendre contact avec les assos plus haut, de nombreux témoignages du site affirment que cela aide beaucoup d’être écoutée par d’autres personnes bienveillantes, surtout s’il y a des suites judiciaires.

Ensuite, vous n’êtes peut-être pas la seule victime de cette ordure de violeur. Alors quand vous irez mieux, contactez l’association PARLER de Sandrine Rousseau: peut-être y rencontrez-vous d’autres victimes du même auteur, dans ce cas vos chances de succès augmentent considérablement.

N’hésitez pas à nous recontacter, lisez le site et nos posts, dont ceux de Catoune qui sont très instructifs, pertinents et précis.

Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.