Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Victime d’un malade sexuel

Bonjour à toutes et à tous,

Durant 3 mois j’ai été la victime d’un homme , un pervers médicalement suivi, qui a abusé de ma situation de faiblesse. Je m’explique : mon père, alors dernier membre de ma famille encore en vie, est décédé en septembre dernier des suites de son alcoolisme. Suite à cela, j’ai perdu mon emploi pour lequel j’étais encore en période d’essai, car devant organiser ses funérailles à l’autre bout de la France et par anticipation de la dépression qui allait suivre, mon employeuse a préféré se séparer de moi. Mon père n’avait absolument rien prévu en cas de décès de sa part, pire que ça il était endetté jusqu’au cou. J’ai donc dû emprunter beaucoup d’argent pour faire face aux conséquences, les funérailles à payer, la perte de mon emploi, le rachat d’une voiture (mon père était propriétaire de la voiture que je conduisais, aussi en renonçant à l’héritage -ou plutôt aux dettes- je renonçais également à la voiture, indispensable pour moi pour retrouver du travail), etc. Le montant total était astronomique et je me battais chaque jour pour trouver une solution pour rembourser mes dettes sans tout perdre. J’ai fini par retrouver un emploi en CDI en décembre, bref soulagement, mais encore insuffisant pour faire face à l’ampleur de mes dettes. Ce problème devenait chaque jour un peu plus invivable, je n’osais plus ouvrir mes mails ni mon courrier de peur de voir de nouvelles factures arriver, que je ne pouvais payer. Je dois vous préciser qu’un an auparavant, ma mère était décédée dans des circonstances assez similaires à celles de mon père, à savoir d’une crise cardiaque pendant une gueule de bois carabinée. A l’époque, étant toujours la seule héritière de mes parents divorcés, j’ai fini par me résoudre à la prostitution afin de financer des funérailles acceptables pour ma mère, en parallèle de mon travail « normal » rémunéré au smic. Cela n’a pas duré longtemps, ça me rendait totalement malade que de vendre mon corps à des hommes qui ne voient en vous qu’un bout de viande à mépriser. J’ai très vite arrêté cette « activité », et mon père, qui ne devait rien à ma mère étant donné leur situation maritale, a accepté de finir de payer ses funérailles. Ce que j’ignorais alors, c’est que lui non plus n’en avait pas les moyens, accro au jeu et à l’alcool et très secret quant à l’état de ses finances, il était au bord de la faillite. Quand son cadavre a été retrouvé, dans un état de décomposition avancé, par la police, ma vie a basculé. L’enterrement a eu lieu, et je suis revenue dans la ville où je vis, mais jamais je n’ai pris le temps de digérer tout ça, ce que je considère aujourd’hui comme une trahison de la part de mes parents, qui m’ont laissé toute seule affronter les conséquences de leurs conneries mutuelles. Je travaillais chaque jour pour éviter d’y penser, me battait avec les organismes de crédits pour échelonner mes dettes (ceux ci m’ont tous claqué la porte au nez), c’était la rage qui me faisait tenir. Et c’est alors que mon futur bourreau a débarqué dans ma vie.
Qui était il ? Un ancien collègue de travail que j’avais rencontré lors de mon tout premier job à 18 ans (j’en ai aujourd’hui 29). Inutile de préciser qu’en 10 ans, je l’avais totalement oublié, mais apparemment lui non. Il m’a retrouvé grâce à Internet et aux réseaux sociaux. Très surprise mais plutôt contente, car en me remémorant les quelques mois passés à travailler ensemble, j’avais le souvenir d’un garçon gentil et serviable. Nous avons donc renoué contact via What’sApp. En échangeant des nouvelles sur nos vies respectives, je lui ai fait part de ma situation. C’est alors qu’il m’a avoué être devenu considérablement riche, ayant hérité d’une très grosse fortune, et m’a alors proposé de m’aider, en me DONNANT l’argent dont j’avais besoin pour effacer entièrement mes dettes. J’ai bien évidemment refusé, je ne pouvais tolérer l’idée d’être à ce point redevable envers quelqu’un, surtout envers un quasi inconnu. Il n’a eu de cesse d’insister, et moi de continuer à refuser, quotidiennement pendant plusieurs semaines. Ma situation n’évoluant pas, l’étau se resserrant autour de moi, devant manger dans les poubelles afin de rembourser ce que je devais sans pour autant aggraver ma situation, j’ai fini par accepter qu’il me prête l’argent dont j’avais besoin : un crédit de particulier à particulier, sur 10 ans. Il s’est empressé d’accepter, tout heureux à l’idée de pouvoir me sortir de tout ca. Ce que j’ai pu être naïve.. Car bien évidemment, en dehors de mes remboursements mensuels, ce prêt n’était pas sans contrepartie.
Son comportement a alors radicalement changé. Avant qu’il ne me fasse virer l’argent dont j’avais besoin, il fallait que je lui « prouve ma reconnaissance » (ces mots ne sont pas les miens). Je n’avais plus rien à perdre, j’avais tenté toutes les solutions pour me sortir de tout ça, aussi quelques humiliations supplémentaires, je me suis dit que j’avais les épaules encore suffisamment solides pour les affronter, et que tout cela ne serait bientôt plus qu’un mauvais souvenir. Je suis donc devenue son esclave et sa victime. Chose que je ne savais pas et que j’ai fini par découvrir après quelques recherches, c’est que cet homme était médicalement suivi pour ses déviances sexuelles. Il prenait plaisir à humilier les femmes, à leur faire physiquement du mal, à les traiter comme des moins que rien. C’est comme cela qu’il prenait son pied. De nature plutôt traditionnelle et romantique, je vous laisse imaginer à quel point tout cela me dégoûtait, à quel point je souffrais, ce qui me faisait tenir c’est qu’une fois l’argent promis sur mon compte en banque, nous pourrions nous cantonner à des remboursements classiques, il ne pourrait plus rien exiger de moi autre que l’argent que je lui devais, au risque que je dénonce ses méthodes de malade mental. Mais cet argent, bien sûr, je n’en ai jamais vu la couleur. Monsieur avait toujours une bonne excuse pour ne pas exécuter sa part du contrat, et j’ai mis 3 mois à comprendre que tout cela n’était qu’un jeu pour lui, j’étais son pantin, sa distraction. Quand je l’ai menacé de dénoncer tout cela à la justice, il m’a rétorqué que de son côté il pourrait porter plainte pour tentative d’extorsion de fonds (chose qui m’a bien fait rire, car ayant soigneusement conservé nos discussions depuis le début, qui aurait pu croire, devant son insistance pour m’aider, mes réticences à ce que ce soit gratuit, et notre accord final pour un prêt, quel crétin aurait pu croire que j’avais tenté de lui extorquer de l’argent ?). Cerise sur le gâteau, et après de nouvelles recherches, j’ai fini par découvrir que je n’étais malheureusement pas la seule femme dont il profitait ainsi. C’était sa façon de faire : proposer à des femmes en situation de faiblesse de les aider, pour ensuite les abuser, et surtout ne finalement jamais les aider. J’ai alors véritablement pété un plomb, entre son chantage, ses abus, la mort de mes parents, la colère qui me ronge de l’intérieur, l’ampleur de mes dettes, j’ai tout simplement explosé. Je l’ai sorti de ma vie à coups de pieds, et finalement fait un burn out. Aujourd’hui, je n’ai toujours pas trouvé de solution à mes problèmes, je suis en arrêt de travail, suivie par un psychiatre et sous traitement anti dépresseurs et anxiolytiques pour arriver à tenir jusqu’au jour suivant. Au fond du gouffre, je n’attends plus grand chose de la vie aujourd’hui, ce que je sais en revanche et c’est le message que je voudrais faire passer aux femmes : ne faites jamais confiance à quelqu’un qui vous propose de vous aider. Ce n’est jamais gratuit, la nature humaine est une véritable saloperie. Merci de m’avoir lue et courage aux autres victimes de ces porcs qu’on appelle des hommes.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
psionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre

Chère anonyme votre témoignage est absolument abominable. On y voit le pire se réaliser, dans la détresse de votre situation délicate à solder les conneries de vos parents, un authentique pervers sexuel vous retrouve par le biais des réseaux asociaux pour vous entrainer dans le gouffre de sa perversion en faisant de vous son esclave jouet. C’est absolument abominable, le pire c’est que ce pervers vous avait sans doute repéré depuis la première fois, lorsque vous l’avez connu dans le cadre de votre travail. Sachez que les pervers repèrent leurs victimes par leurs démarche et leur manière d’être d’après la littérature scientifique. Dans votre cas, étant donné que vous êtes suivie, je vous conseille de contacter des associations de victimes:

Associations de lutte contre les violences faites aux femmes
CFCV – Collectif féministe contre le viol
http://www.cfcv.asso.fr
numéro d’urgence: 0 800 05 95 95

FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr

CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com

Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org

FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr

Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/
avec beaucoup d’adresses sur toute la France.

Enfin, pour le faire poursuivre et obtenir justice je vous conseille de contacter l’association PARLER de Sandrine Rousseau:

https://www.associationparler.com/

elle vous aidera à retrouver les autres victimes et vous permettra d’obtenir justice en se portant partie civile.

dans le forum, section viol et tentative de viol vous trouverez d’autres liens dans le billet intitulé:

LISTE DE LIENS DES DIVERS ORGANISMES QUI AIDENT TOUTES LES VICTIMES !

je vous remercie de votre touchant et courageux témoignage.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.