Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Victime de viols conjugaux

J’étais une jeune fille de 16 ans, paumée, naïve et très seule qui rencontre un homme de 22 ans. Très rapidement, il me demande de coucher et j’ai dit « Non ». La fois suivante, lorsqu’on étaient seuls tout les 2, dans son appartement, il m’a redemandé, après avoir pris une douche avec moi. Et j’ai redit « Non ». Je n’étais pas prête psychologiquement, à peine 17 ans. Mais il revient à la charge et me supplie de coucher avec lui. J’ai pris peur et j’ai finalement accepter mais au fond de moi, je ne voulais pas. Pas prête. Ca été le moment le plus horrible de ma vie, je me suis laissée faire comme une poupée de chiffon et à l’intérieur, je criais, j’étais terrorisée, paralysée, j’avais atrocement mal et je me disais « plus jamais ça ». Je n’en ai parlé à personne, j’avais honte. Je ne réalisais pas que c’était des viols. Nos relations sexuelles ont continué, à quoi bon dire « non », vu qu’on l’avait déjà fait. A chaque fois j’avais peur et mal. Les années ont filé et c’est seulement 14 ans plus tard que j’ai réalisé que ce que j’avais vécu n’était pas normal. Mais » l’Eveil » a été d’une brutalité phénoménale. Car j’étais mariée à cet homme et mère de 2 filles. J’ai porté plainte mais personne ne m’a crue, ne m’a prise au sérieux. Pendant des années, j’ai essayé d’oublier, me convaincant que ce n’était rien. Ma famille et la plupart de mes amis ne me prenaient pas au sérieux alors j’ai continué ma vie…avec cet homme. Aujourd’hui, après des années de thérapies, je me sens assez forte pour enfin quitter cet homme et commencer une nouvelle vie avec mes enfants à mes côtés. J’ai pris conscience que je n’avais pas à subir tout ça et que j’ai le droit de retrouver ma liberté, ma joie de vivre. ABE

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
psionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre

Chère Abe, je vous remercie pour votre témoignage éclairant et très courageux de votre part. C’est l’histoire du jeune femme en devenir dont on n’entend pas la parole, pire on la nie, puis elle cède car elle est trop jeune puis on abuse d’elle de manière criminelle, pire encore car cela dure des années, le violeur la contraint vivre avec lui. C’est absolument affreux et insupportable. Je n’ose imaginer la violence de la révélation de la prise de conscience 14 ans plus tard comme vous l’écrivez sobrement: c’est dévastateur, destructeur, un ravage. Naturellement, personne ne vous croit, Et c’est bien sur ce point que c’est pire encore: vous êtes totalement seule, pire on doit vous croire folle et méchante qui plus est, alors il vous reste une seule issue: la thérapie. Un long, périlleux et douloureux chemin de guérison pour aboutir à l’issue heureuse: trouver votre libre arbitre, enfin, votre liberté, votre joie de vivre, la lumière. C’est une belle leçon, la thérapie marche et guérit, c’est une aventure intérieure totale, mais au moins, après ce long chemin, vous voyez de haut, le panorama, enfin, la liberté qu’on aurait dû vous laisser de choisir par vous-même, comme il se doit. Vous avez dû la conquérir bien chèrement mais cela en valait la peine.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.