Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Victime coupable

Ce n’est pas un viol. Ce n’est pas un harcèlement. Ce n’est pas grand chose par rapport aux autres, par rapport à lui ou encore à lui… il le sait, il est au courant. Ce qu’il a fait ce n’est rien comparé à eux, mais pour moi, c’est déjà trop.
 » C’était une cible fragile, c’est pour ça que j’ai fait ça  »
Menaces de morts,  » je vais brûler ta voiture, ton appartement, je veux te voir payer, je veux te voir souffrir, je veux que tu meurs « .
SMS d’inconnus. Mon identité circule sur internet, sur un site à caractère pornographique.

Nous sommes tous majeurs. J’ai eu des différents avec cette fille. Une ancienne amie. Son copain, un ancien ami également, n’a pas bien apprécié le fait que j’étais en mauvais terme avec elle. En même temps, depuis que je suis en couple avec mon copain, on s’est éloigné.
 » Tu veux détruire mon bonheur  » qu’elle m’envoie par SMS, juste avant que j’aille poser ma main courante à 7h30-8h30, alors que de base je voulais porter plainte pour insuppartion d’identité. A la place? Un main courante pour menaces et injures.
Non loin de là, je voulais juste qu’elle fasse attention à son copain. A ce mec pas net.

Un soir, je reçois des SMS d’inconnus, je comprends de suite qu’un compte sur pornhub a été créer en mon nom. Adresse, numéro de téléphone. Plusieurs informations personnelles circulent. Il est 21 heures. Je m’empresse avec mon copain d’aller voir la police. Je veux porter plainte contre X. Je ne sais pas qui c’est, qui a fait ce coup. Je mets au courant mes parents, ils sont d’accord avec ma décision.
Mais sachez que à partir de 20h30 vous n’avez plus le droit de porter plainte.
Portes de gendarmerie fermées. Nous faisons demi-tour avec mon copain. On a des soupçons. Il a dit avant, qu’on coupe les ponts, sans s’adresser directement à moi, il s’adressait à ma promo : « je suis très rancunier ».
Mon copain décide de le voir en face à face, nous sommes voisins, cela arrange. Il descend, moi je rentre chez moi. Mon copain et lui discutent. C’est lui.
 » C’est une cible facile. Je veux qu’elle paie. J’hésiterai pas à partir dans l’illégale. Brûler sa voiture, bloquer le pot d’échappement, couper les freins, brûler son appartement, sonner à sa porte sans arrêt la nuit, lui pourrir la vie, ou la voir mourrir, peu importe. Je veux qu’elle souffre, je veux qu’elle paie pour ce qu’elle a fait à El***. Tiens là en laisse, faut pas qu’elle fasse de vague.  »
Pas de pardon, pas d’excuses rien. J’explique à mon père, qui râle contre le fait que la gendarmerie était fermée. Mon père demande le numéro du gars. Il l’appelle. L’autre se fout de sa gueule.  » Ils ont été courts les débuts de ********  » qu’il envoie à mon copain après avoir supprimé le compte  » Ah, Il rigole pas son père lol.  » 250 kilomètres. Mon père les fait pour dire en face à face tout ce qu’il lui a dit au téléphone. Ce n’est pas grave s’il arrive à 1h00 du matin. Il lui explique qu’il a intérêt à arrêter sa merde. Mon père n’a sûrement pas remarqué le couteau sur son canapé. Moi si… on s’en va, l’autre rigole.

Le lendemain matin, main courante posée, conseil d’une amie pour ma deuxième, en parler au directeur de ma promo.
Réunion avec ce dernier. J’explique, mon copain témoigne. Le directeur veut le virer lui et elle. Il dit qu’il le convoquera. Et qu’il nous tiendra au courant via un mail.
Deux jours plus tard le mail arrive. Mon copain et moi? Fautifs? Pourquoi?
Mon copain? Il a voulu régler ça « entre eux deux ». Mon copain aurait eu des envies de taper. Envie partagé par l’autre, mais cela ce n’est pas mentionné.
Lui? Le voleur d’identité? Intelligent pour avoir reconnu être l’auteur. Civilisé.
Moi? J’ai prévenu mon père, mon amie, d’autres potes, mon copain, j’ai posé une main courante, et je n’ai pas intérêt à porter plainte, ça irait trop loin, ça ruinerait une vie… surtout que ce n’est pas si grave. Ce n’est pas comme si lui était capable de m’enlever la mienne. Surtout qu’il sait ce que j’ai traversé avec d’autres connards bien pire que lui, certes… quoi que les autres ne m’ont pas menacé de morts, même s’ils ont tué une partie de moi.
Le directeur ne virera personne. Il veut qu’on s’ignore. Il ne veut plus entendre de nous 4.

L’année scolaire suivante arrive. Octobre. Mon copain et moi on est convoqué dans le bureau du directeur.
 » Ad** a pleuré dans mon bureau, El*** est à bout, elle a pleuré elle aussi. Vous allez sonnés chez eux la nuit. Vous les insultez. Ils veulent porter plainte.  »
Mon copain et moi on restent interloqués. Puisque nous sommes ne rien responsables dans l’harcèlement qu’ils subissent. Nous les ignorons depuis l’histoire.
 » S’ils portent plaintes, vous vous débrouillez. Mais vous êtes virés tous les quatres  »
Mon copain et moi on ne comprend pas. Le directeur veut limite nous sanctionner… alors que ce ne sont pas eux les victimes… et que nous sommes innocents concernant les sonneries en pleine nuit et le reste. Contrairement à eux nous ne sommes pas rancuniers, et nous sommes passés à autres choses…
Mais il semblerait, qu’il ne m’a assez fait souffrir, puisque à chaque fois que je suis en cours, j’ai le sourire aux lèvres… et cela semble le déranger vu les regards assassins qu’il me lance parfois…

Tout cela pour dire, que les victimes sont considérées comme coupables à partir du moment où elles demandent justice. Au même titre que les victimes sont considérées comme menteuse, à partir du moment où elles parlent. Au même titre que les victimes sont considérées comme faibles, hypocrites, mythomanes, coupables, à partir du moment où elles subissent des violences, qu’elles soient petites ou grandes, psychologiques ou physiques.

Ps : courage à toutes, et tous. Courage à ceux et celles qui combattent pour ce qui leur semble juste.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
Espérancemoy Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
moy
Invité
moy

je comprend … 50 balais et un fou de ce genre … qui n’a pas connu et vécu ce genre de situation ne peut pas comprendre .. courage a toi !!! Et surtout debout !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Espérance
Invité
Espérance

Bonjour Eve, je comprend ce que tu veux dire. Tu as eu affaire à des gens totalement destructeurs, sans scrupules, et tu t’es aperçu que ces gens sont en plus très doués pour manipuler les autorités et se faire passer pour les victimes. Cela fait beaucoup perdre confiance dans la nature humaine et dans la société. Il faut toutefois faire le tri. Tout le monde n’est pas comme eux, il y a des personnes réellement bienveillantes et à qui on peut faire entièrement confiance. Par contre, notre société est extrêmement désarmées face aux manipulateurs. Elle a presque, je dirais, une absence totale d’anticorps face à ces gens-là. Comme ils n’ont aucun scrupule à inverser les torts et qu’ils savent sur quelle corde jouer, ils sont toujours beaucoup plus convaincants que les victimes. L’idéal serait d’arriver à les repérer le plus tôt possible et à les fuir. Pour cela, il y a des livres et des vidéos très bien faites qui apprennent à distinguer un manipulateur d’une personne normale. L’essentiel est de tenir bon face à eux. Merci pour ton témoignage très utile pour les personnes qui consultent ce site.

Merci de remplir les champs obligatoires.