Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Une femme chef d’entreprise qui cahce sa réelle nature

Balance ton porc au féminin, mais dans une relation à la base consentie. Moi et ma patronne étions amants depuis 15 mois quand nous eûmes un différend professionnel. Tout à coup je devins l’homme à abattre. Harcèlement moral, pression, dévalorisation dans l’entreprise jusqu’à me licencier 1 mois plus tard. J’étais sous son emprise et quand elle eut gagné son combat pour me licencier, elle me prit de nouveau comme amant pendant 7 mois en me dévalorisant régulièrement. J’ai fini par sombrer et tout a éclaté: elle expliqua à son mari que je l’avais harcelée et que c’était presque du viol. Ce qui me vaudra une agression physique et des menaces de mort. Il y a différentes manières d’être « un porc »…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

4
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
4 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
AnonymeAnonymeCatoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Membre

Cher Anonyme,

Elle vous licencie et vous recouchez avec elle pendant 7 mois ? Soit vous n’avez aucun amour propre, soit vous étiez effectivement sous son emprise !

Comment vous en sortez-vous aujourd’hui ? Comment va votre vie ? Que ressentez-vous?

Je comprends que vous n’avez même pas essayé de porter plainte contre elle, ni même lors de votre agression physique, par son mari je présume !

Les préjugés valent pour les deux sexes malheureusement !

Vous avez bien fait de témoigner sur ce site! Avez-vous une attente quelconque?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Invité
Anonyme

Bonjour Catoune,

je n’ai aucune attente particulière, j’aurais dû porter plainte contre ces 2 individus même si je pardonne plus le comportement du mari qui finalement aura été manipulé par sa femme. Cette femme au visage d’ange, réservée, qui se gargarise de sa soi-disant générosité et de sa gentillesse. J’ai mis du temps à me rendre compte que je n’étais qu’un objet, et peut-être effectivement n’avais-je plus d’amour-propre… Elle l’avait détruit en même temps que ma carrière.
J’ai été accusé d’être un pervers narcissique, je n’avais pas la moindre idée de quoi il s’agissait. Je ne compare pas mon vécu avec celui des victimes d’abus sexuels, mais au fond de moi l’impression d’avoir été abusé prédomine. J’étais amoureux, elle avait un jouet. Je vais mieux, mais j’ai parfois la rage.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Cher Anonyme,

Merci pour votre réponse !

Je comprends votre rage ! Toutes les victimes ont cette colère en elles !

Peu importe la raison, lorsque l’on fait les frais d’une liaison, d’une erreur médicale, d’un accident de la route suite à l’imprudence d’un conducteur, d’un licenciement abusif, …., on voit tous rouge et même noir !

Ce qui est horrible pour vous, c’est que vous l’aimiez, et que non seulement, elle a brisé votre cœur, elle a sali votre réputation et votre honneur, mais elle vous a fait perdre votre travail et vos revenus ! Bref, vous ne pouviez que sombrer dans la dépression et même en venir à vous suicider ! Certains passent à l’acte, malheureusement !

Pour compléter le tableau, elle vous a tout mis sur le dos, vous êtes devenu le pervers narcissique, alors qu’en fait, c’est elle qui l’est, qui a osé violer une faible femme, et comme c’est une manipulatrice hors pair, pour que l’on croit davantage à son histoire et à sa version, elle vous a fait casser la gueule par son mari ! Ce qui au final, lui a donné de la crédibilité et vous, vous a enfoncé complètement !

De plus, en tant qu’homme victime d’une femme perverse, ce n’est pas évident pour vous de trouver un peu de compréhension et de compassion ! Vous êtes plutôt victime de préjugés ! Ce qui aggrave votre ressenti !

J’espère que vous ne pensez pas que toutes les femmes agissent de cette façon et que nous sommes toutes des garces et des ordures ! Tout comme il y a des hommes biens, il y a aussi des femmes biens !

Je me réjouis que vous alliez mieux ! J’espère que vous avez pu aussi retrouver du travail !

Quant au fait de porter plainte, vous pouvez le faire pour le harcèlement moral dont vous avez été la victime, car le pouvoir, c’est elle qui l’avait !

Mais, je vous invite à la prudence, surtout envers une perverse narcissique, car si vous n’êtes pas prêt à faire pire qu’elle, elle peut vous en faire baver encore plus!

Quant à votre amour propre, lorsque l’on aime sincèrement une personne, on lui sacrifie tout ! Donc, ne vous reprochez pas d’avoir perdu ce dernier ! Vous aimiez, c’est le plus important !

En ce qui me concerne, j’ai perdu par amour, ma fierté et ma dignité ! Je sais la profondeur de cette tristesse et l’intensité de cette douleur, quand vous voyez l’être aimé, les piétiner, vous piétiner! Alors, je vous comprends !

Je vous souhaite de rencontrer celle qui est faite pour vous, celle qui vous aimera follement et sincèrement !

Toute ma tendresse !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Invité
Anonyme

Bonjour Catoune,
Je souhaite apporter deux précisions à cette histoire qui ont leur importance:
Cette chef d’entreprise est pharmacienne, son mari directeur de recherche au CNRS. Comme vous pouvez vous en douter, nos paroles respectives n’ont pas du tout la même valeur. Ces individus ne sont pas dignes de leurs doctorats, pas dignes de représenter une certaine élite. Le modeste employé que je suis n’a à aucun moment été grossier, insultant ou vulgaire, ce qui n’est pas leur cas.
Je ne sais pas si elle est une perverse narcissique, elle et son mari m’ont accusé très vite d’en être un. Après renseignement, j’ai appris qu’il s’agissait d’un mécanisme de défense du pervers narcissique que d’accuser l’autre d’en être un… Mais je pense effectivement qu’on ne piétine pas moralement les gens dans son bureau avec le dessein de les virer comme elle l’a fait quand deux semaines auparavant on te disait t’aimer. Je pense aussi qu’on évite de faire participer les collègues en leur critiquant son ex amant (ils ne le savaient pas) et les autres confrères pharmaciens de la région pour empêcher son ex amant de retrouver un emploi… Avant de reprendre son amant!!!

Merci de remplir les champs obligatoires.