Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

un inconnu

il a fermé la porte de ma chambre que j’avais proposé de rejoindre avec lui pour discuter en privé. il y avait quelqu’un dans la pièce de vie de l’appartement, nous n’étions pas seuls.
il m’a giflé violemment. Je suis tombée sur mon lit assise. surprise, suffoquée. Je n’ai pas dis un mot. il a sorti son sexe et me l’a mit dans la bouche en riant. J’ai décidé qu’il fallait que cela se termine au plus vite. J’avais peur. je l’ai laissé faire. J’ai même souri je crois. Je pèse plus de 100 kg, j’ai toujours cru avoir facilement le dessus sur quelqu’un étant donné ma corpulence. il m’a retourné sur le ventre pour parvenir à ses fins. J’ai serré mes cuisses comme une folle. Il n’a pas pu entrer en moi. il me giflait très violemment. Ma tête tournait. je n’étais plus dans mon corps, j’ai reçu sans plus sentir sa violence je ne sentais que ma peur. il tournait mes seins dans ses mains à 180 degrés. il mettait son poing dans ma bouche pour m’empêcher de respirer, il m’a fait tourner et j’étais sur lui. il m’a ordonné de bouger en me frappant, j’avais peur que la personne entende ses coups, ses claques et n’entre et ne soit utilisée aussi. elle avait le casque sur ses oreilles devant l’ordinateur. il a éjaculé très vite. J’ai souri, c’était la fin. Je me suis enfin autorisée à mordre son poing caler dans ma gorge avec mes molaires. Il a jouit encore et m’a félicité de mon travail. il n(‘a pas mit de préservatif. s’est rhabillé. Je lui ai fais un café, il a parlé 5 minutes, mes oreilles bourdonnaient, mes joues étaient écarlates, ma tête tournait, je me voyais faire des gestes sans penser. Les bleus sont apparus plus tard, les marques de brûlures à cause des frottements entre mes cuisses je ne savais pas que je venais d’être violée. il m’a contacté en riant deux jours plus tard pour me dire qu’il avait sans doute la queue la plus grosse que je n’ai vu et qu’il était marié et m’avait bien eu. Je ne sais pas si je connais son véritable prénom. je ne me souviens plus de lui, seulement des bribes de scènes. je ne le reconnaitrai peut être pas dans la rue. avec le temps il a prit le visage de différents hommes que j’ai rencontré. je ne suis pas certaine d’avoir été violé si je n’ai pas crié ou parlé.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
  Notification par e-mail  
M'envoyer un e-mail si