Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Un été entre filles à Lisbonne

(#viol 1 sur 3.)

C’était en 2017, il y a à peine plus d’un an. Le 12/09/17 pour être exacte.
On était parties en duo, ma grande amie d’enfance J. et moi, respectivement âgées de 18 et 17ans. Banal. De simples vacances ensemble, comme chaque année depuis 5 ans.

Ce soir là, on sortait comme chaque soir à Bairro Alto, quartier le plus fêtard de la ville. On avait l’habitude d’y traîner jusqu’à 7h du matin parfois. Imprudentes, naïves, mais incroyablement heureuses de sortir d’une zone de confort.

Ce fameux soir, je venais d’embrasser (et seulement embrasser) le plus beau mec de ma vie. Mesdames, vous auriez dû voir…! Un sacré record à battre! Rencontré assises sur un trottoir, comme ça se fait là-bas, un gobelet à la main… Il avait 32 ans. Aucun regret, seulement des risques.

Ce fameux soir, j’étais donc d’excellente humeur. Puis, en perdant le bel estonien au cours de la soirée (ce n’était donc pas lui l’agresseur! Je vous avais bien dit qu’il était parfait!), je dérive. Entre un autre homme et la bière, je m’échoue sur une bordure à nouveau. Mon amie a vite compris que j’étais occupée à discuter çà et là avec mr X ou Y, et s’est trouvée d’autres amies.

De ce fameux soir, dans la brume de l’ivresse, je ne retiendrai que quelques flashs. Une fameuse massue au réveil.

Le trottoir. Seule. Un homme s’assied à ma gauche.
(Quelle langue parlait-il déjà? Anglais? Portugais? M’a-t-il au moins dit son prénom? Quel était son visage?)

Une ruelle sombre. Ma jupe qui se soulève. On se cache derrière une voiture.

Une fellation, il me force.
(Mais pourquoi tu l’as pas mordu bordel?!)

L’acte commence, il ne me regarde pas. J’ai ressenti du plaisir malgré tout.

Une femme qui passe. Vite on se rhabille. Elle nous a vus.
(Il me semble qu’elle avait une poussette. Mon dieu, qu’a-t-elle pu pensé…?)

Il termine en moi. Pas de protection. Il me ramène sur mon fameux trottoir.
(« C’est déjà ça. »)

Mon amie : « Bah t’étais passée où? »
Moi : « On l’a fait ».

Le lendemain, je pleure ouvertement devant tout le réfectoire de l’hôtel de jeunesse. Je ne savais pas encore mettre le mot viol sur l’acte, mais je sentais que quelque chose n’allait pas. 1 semaine plus tard, je recherche la définition du mot « viol », et je comprends le fait que j’avais déjà été violée avant. (« Jamais 2 sans 3! » tous en chœur).

2 mois plus tard, j’y pense tous les jours, je commence à haïr les hommes. Puis, il faut faire un dépistage… J’ai besoin d’aide.

La gynécologue : « je ne comprends pas bien la raison de votre visite.. »
*Moi venant de me faire griller avec mon mensonge* : « en fait madame, j’ai été violée…»

Blanc.

Elle me regarde d’un air (très) grave. « Déjà, il faut en parler à tes parents » me dit-elle, puis elle me griffonne un nom: celui d’une sexologue chez qui j’irai vite.

J’en parle à ma mère d’abord, qui doit comprendre aussi mon incapacité financière pour me permettre des séances de thérapeute.

Elle ne dit rien. Elle ne pleure pas. Elle en parle à mon père. Me dit que c’est l’alcool (« encore »), comme mon père (fêtard autant que moi; ils sont divorcés).

Elle finit par me dire que c’est ma faute.

Mais je sais que c’est car elle ne comprends pas. Au fond, elle est triste, elle a beaucoup de peine pour moi. Elle veut que j’aille chez cette thérapeute-sexologue, et que je surmonte ça. Même si pour elle, j’aurais dû crier. J’aurais dû frapper. « J’aurais dû » mais j’ai été paralysée, comme la majorité d’entre nous, victimes d’abus sexuels.

Mon père a à peine osé parler du sujet. Les séances de psy étaient assurées. Je n’y ai été que 3 fois. Tout va beaucoup mieux, mais je ressens les conséquences quotidiennement.

J’ai relativisé en me remémorant ce merveilleux jour comme celui où j’ai embrassé l’homme le plus beau du monde.
Plutôt que d’un jour où j’ai été violée. Une fois encore.

Nous sommes toutes fortes. Victimes, mais fortes. Courage à vous…

Merci d’avoir lu, désolée pour la longueur du texte…

(Pour les curieux/ses, je vous raconterai mes deux autres viols dans la section « au sein du couple » et section autre…)

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
  Notification par e-mail  
M'envoyer un e-mail si