Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Un ami de mon compagnon

Il y a quelques années, je suis allée à une soirée organisée par un de mes amis. Il y avait beaucoup d’alcool et j’avoue que j’avais assez bu. Mon petit ami venait de me quitter. J’avais envie de m’amuser. J’ai rencontré un garçon que l’on va apeller “A”. Je ne le trouvais pas très beau mais il était très gentil et on rigolait bien ensemble. À la fin de la soirée, j’ai décidé d’aller me coucher. Je n’étais pas très bien. “A” m’a suivie dans le lit et s’est couché à côté de moi. Je n’ai rien dit. Il y avait très peu de lit. Tout le monde dormait ensemble. Je me suis endormie et en plein milieu de la nuit, je suis réveillée par la main de “A” sur mes seins. J’avais peur. Je n’ai pas osé bouger. J’ai fait semblant de dormir. Il a descendu sa main dans ma culotte et a commencé à me toucher. Je dit “non” mais il a continué. Je me suis recroquevillée sur moi-même en espérant qu’il arrête ce qu’il a fait quelques minutes plus tard. Ce “A” est un très bon ami de mon compagnon actuel que nous ne côtoyons plus aujourd’hui puisqu’il a déménagé au Canada. J’ai fait semblant de rien pendant des années. Je n’y pensais même plus. Mais je ne sais pas pourquoi, en ce moment c’est à dire 5 ans plus tard, j’y repense souvent. Je me pose plein de questions. Je sais que cet homme n’est pas méchant. Je pense que c’était un moment d’égarement de sa part. Je l’ai aussi un peu dragué pour rire en début de soirée. Je suis partagée entre honte et culpabilité. Je n’ai jamais raconté cette histoire à personne. Je pense qu’on ne me croirerais pas. Je ne suis même pas sûr que ce soit une réelle agression sexuelle. J’ai l’impression de l’avoir chercher. Je n’aurais peut-être pas dû lui faire des avances. Je voulais juste m’amuser mais en aucun cas j’ai voulu que ça aille plus loin que de la drague.
J’avais juste envie d’écrire cette histoire. Cela m’a vraiment fait du bien. Merci

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

16
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
3 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
2 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
Zaraganaidendillon_psionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre
psionic
Hors ligne

Chère anonyme, peu importe ce que vous avez fait, l’important est qu’en principe il s’agit bien d’une agression sexuelle puisqu’il y a eu attouchement sans votre consentement. En plus de cela avec circonstances aggravantes en raison de votre état alcoolisé. Vous pouvez en parler maintenant aussi, cela peut vous soulager grandement.
Un autre point très important, c’est que cet évènement vous revient brusquement cinq ans après, la question importante à vous poser est de savoir si cela vous cause une souffrance psychique même très légère et récurrente, alors c’est que c’est grave, une blessure profonde en vous subsiste que vous avez caché ou masqué par d’autres évènements, on parle de souvenirs écrans je crois. Dans tous les cas ne restez pas seule et allez consulter au plus vite.
voici quelques liens pour vous aider:
Sites médicopsychologiques:
La sidération: pourquoi une victime ne réagit-elle pas durant l’agression?
https://www.filsantejeunes.com/letat-de-sideration-psychique-20843

** psychotraumatisme:
AFTD, Association francophone du trauma et de la dissociation :
Rubrique ”Liste des membres” :
http://www.aftd.eu/liste-des-membres.php

** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/

** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

voici la liste complète des liens pour l’aide aux victimes:

https://pastebin.com/YDmt5XXy

Et même si ce souvenir ne vous cause pas de souffrance psychique apparente, je vous conseille de consulter, au moins à titre préventif.

Je pense que ce souvenir est le signe d’une souffrance profonde ou voir un noyau dépressif latent causé par cet évènement. Dans tous les cas ne restez pas sans soins.

N’hésitez pas à revenir nous demander quoi que ce soit, nous sommes là pour vous aider et vous écouter.

De tout coeur avec vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



aidendillon_
Invité
aidendillon_
Hors ligne

Vous n’avez rien fait faux. Juste car vous avez rit ne signifie pas qu’il avait le droit de faire ça. Je suis désolé parce que mon français n’est pas le meilleur mais j’ai lu ceci et j’ai dû dire quelque chose. J’espère que vous allez bien, vous êtes si forte!!

Merci de remplir les champs obligatoires.



Zaragan
Invité
Zaragan
Hors ligne

Chère anonyme, une victime ne provoque JAMAIS rien. Qu’importe ce que fait la victime, l’agresseur N’A PAS A L’AGRESSER. Il n’y a AUCUNE raison pour agresser quelqu’un. Alors ne vous demandez pas ce que vous avez fait, pas fait, aurait dû ou n’aurait pas dû faire , mais ce que LUI n’aurait pas du faire ou aurait du faire! OUI, c’est une agression sexuelle, il vous a attouché sans votre consentement et en plus dans un état où le consentement est impossible. En effet, vous dormiez et été sous alcool, donc impossible d’être consentante. Par contre, si , cet homme est “méchant” (si on veut rester poli), ce n’est pas un “moment d’égarement de sa part”, un type qui attends que sa victime soit fragilisée, endormie et alcoolisée pour l’attoucher, n’est pas un “mec paumé” mais un pervers. Il était parfaitement conscient de ce qu’il faisait et comptait probablement aller plus loin mais s’est aperçu que vous étiez réveillée. Un type qui attouche est capable de violer. Sachez que l’alcool est fortement lié au viol, ça arrive souvent que les pervers attendent que leur victime soit bien alcoolisée et fragile (vous étiez fragile dû à votre rupture) pour les abuser. Non, ce type est un porc. C’est difficile à l’admettre car c’était un proche, mais les faits sont là. En faite, la majorité des agresseurs sont des proches. Ne minimisez surtout pas cela! Parce que tout d’abord, c’est une atteinte à votre intégrité qui a forcément des conséquences graves et puis si vous le considérez comme “non-coupable” , “gentil”, alors vous croyez que c’est vous qui êtes coupable et culpabilisez illégitimement. Mais vous n’êtes pas responsable de ses actes, le seul qui est responsable de ses actes, c’est lui-même!

Les attouchements sont puni par la loi et en tant que victime vous avez des droits :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33891
Il existe une plateforme des signalement en ligne, vous serez mis en relation avec un policier qualifié qui vous conseillera . C’est anonyme, donc n’hésitez pas :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R50509
D’ailleurs, vous n’êtes probablement pas sa seule victime, il a dû faire ça avec d’autres filles. Les pervers font toujours plusieurs victimes, puisqu’ils n’ont aucun respect pour le corps d’autrui. Ils existent même des plateforme pour retrouver d’autres victimes, tel que Coabuse et Parler :
**L’association Parler qui permet d’accéder à des groupes de paroles, trouver un thérapeute et retrouver des victimes du porc https://www.associationparler.com/
Notamment avec le site suisjeseule.org, voici un lien avec toute les informations dessus :
https://www.associationparler.com/copie-de-les-campagnes
** Coabuse un site qui permet de retrouver d’autres victimes du porc. Remplissez simplement le formulaire anonyme : http://www.coabuse.fr/

Le faite que vous aviez oublié et que cela revient dans votre tête me semble être un symptôme d’un psychotraumatisme. Ça arrive qu’en période de stress, les effets du trauma resurgissent, dont les souvenirs. Renseignez-vous, peut-être avez-vous du stress post traumatique ? Sachez qu’il est important que vous consultez des psys pour traiter cela et empêcher que votre état s’aggrave. Comme je l’ai dit, c’est une atteinte à votre intégrité, votre corps, votre consentement et donc votre humanité qu’il a bafoué, cela provoque des douleurs profondes qui empirent avec le temps. Ne sous-estimez pas les effets que cela peut avoir sur vous.
** La sidération: pourquoi une victime ne réagit-elle pas durant l’agression? 
https://www.filsantejeunes.com/letat-de-sideration-psychique-20843
** la mémoire traumatique ; site de Muriel Salmona: voir son article mémoire traumatique en pdf + rubriques « Psychotraumatismes » et « Que faire en cas de violence? » sur le site.
https://www.memoiretraumatique.org/
→ ** mémoiretraumatique.org : publication et outils : Brochure d’information :BROCHURES D’INFORMATION SUR LES VIOLENCES, PLUSIEURS VERSIONS : dernière version de 2018
https://www.memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Documents-pdf/201806-Brochure_victimologie.pdf
** Sur le site du CPIV : vous trouverez une rubrique sur le stress post traumatique avec les symptômes et les différents types (TSA, TSPT et TSPT complexe)  :
http://www.cpiv.org/le-trouble-de-stress-post-traumatiq

Je comprends parfaitement que vous n’en avez pas parler, ce n’est pas facile et très confus. Vous savez, on ne sait jamais comment réagissent les gens. Mais je pense que vous avez bien fait car vous êtes fragile,perdue, incertaine, il ne faut pas vous exposer à une réaction exécrable , qui arrive plutôt couramment malheureusement. C’est-à-dire que vous en parlez à quelqu’un qui minimise, banalise, rejette la faute, rit, refuse de vous écouter ect… Cela est une douleur de plus et les victimes se renferment sur elles-même. Donc , peut-être est-il préférable de se taire que d’en parler à des gens potentiellement con. Sauf qu’il est nécessaire d’en parler à des gens bienveillants, ne renfermez plus tout cela en vous, c’est très mauvais et peut clairement vous détruire. Parlez-en à des associations, elles vous écouteront , conseilleront et aideront pour consulter. Voici quelques numéros :
** 3919
http://www.solidaritefemmes.org/
** 0 800 05 95 95
http://www.cfcv.asso.fr
**Tel : +33 (0) 228 012 791
Email : [email protected]
http://www.resonantes.fr/
**Liste d’asso en région du site stop-violences-femmes.gouv.fr/ : fonctionne en 4 critères : le public, les activités de la structure, le type de violence prise en charge, le(s) handicap(s) pris en charge et le département de la victime:
https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/-les-associations-pres-de-chez-vous-.html

Je vous invite à jeter un œil au lien de Psionic, bien que je ne sais pas si cela est possible dans ses temps de confinement, ils pourraient vous servir pour plus tard.

Courage!
Vous êtes coupable de rien
De tout coeur avec vous

Merci de remplir les champs obligatoires.



Obtenir de l'aide

Retrouvez dès maintenant tous les conseils de nos membres, ainsi qu'une liste d'associations en mesure de vous venir en aide, en vous rendant dès maintenant sur le forum BalanceTonPorc.com.