Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Toute cette violence et hypocrisie va s arrêter quand ?

Je ne connais aucune famille, travail ou cercle de soi disant amis où tout va bien. Pourquoi quand un enfant vient au monde, on ne peut pas juste lui donner du bien être ? Et espérer que quelqu un ne lui fasse aucun mal ? On peut tous vivre les uns avec les autres, en se respectant, en partageant des moments où l’on fera des choses que l on aime ensemble ou en les faisant découvrir aux autres. Après, on ne peut imposer ses goûts et chacun a le droit d avoir ses instants de tranquillité. La tranquillité ne veut pas dire être seule forcément dans une même pièce tout le temps mais juste être bien sans peur et angoisses au ventre. Est ce que le monde n est pas suffisamment grand ? Il y a plein de terres non exploitées. A t on besoin de consommer toujours plus pour être heureux et dominer quelqu un forcément ? Quand la justice prendra t elle les mesures qui s imposent pour que les enfants que des parents cherchent encore rentrent chez eux en vie ou en paix ? Pour que des victimes soient enfin protégées avant qu un drame n arrive ? Qu on soit enfant de riches ou pauvres, on demande vraiment trop aux petits qui pour certains malheureusement seront à leur tour des maltraitants. Lorsque on est au bout du rouleau, alors là il sera bien temps de dire oh mon dieu elle s est suicidée où il l a tuée. On aurait dû…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Zaragan
8 mois plus tôt

Bonsoir,
Vous avez malheureusement raison. Je comprends totalement ce que vous ressentez. On en a tous marre de cette angoisse constante et on aimerait vivre paisiblement. Les porcs prennent pour cible les plus fragile, comme les enfants innocents, ne sachant rien des atrocités et les anciennes victimes, détruite et épuisée de subir des horreurs encore et encore. Et les victimes culpabilisent et s’isolent, donc sont encore plus vulnérable. Mais sachez que les connards ne sont pas majoritaire, on en voit beaucoup c’est vrai, surtout pour nous qui somment leur péché mignon. C’est parce qu’ils ont une grande gueule, ils aiment se faire remarquer et gueuler leur autoritarisme de merde aux autres et ils commencent par ceux qui ne peuvent lutter. Je vais vous répondre: non on a pas besoin de dominer quelqu’un pour vivre. Bien sûr que non, c’est inhumain de faire çà. Ceux qui font çà, puisent dans le malheur des autres pour se sentir puissant et heureux. Alors qu’en réalité ils sont des lâches, et par conséquent :faible.
Alors pourquoi leur donner raison? Pourquoi croire qu’ils sont les seul à pouvoir être heureux? Pourquoi croire que les enfants maltraités ne peuvent pas l’être? Pourquoi croire qu’on ne peut pas être heureux alors que d’autres le sont? Même si on croit être inférieur, même si ils croient être supérieur, que nous n’avons pas de droits et eux ont tout les droits… En réalité, tous les humain sont égaux et tous ont le droit au bonheur et peuvent parfaitement être heureux. C’est juste que ce bonheur arrive plus tard. La vie est parsemé d’obstacles mais ils sont tous franchissable. Il y a toujours des solutions à un problème. Aucun ne peut nous arrêter pour accéder à nos rêve, au bonheur. Même les plus laborieux, auquel on reste bloqué pendant des semaines, des mois, des années, on finit par les franchir.. Mais pour pouvoir les franchir, il faut avoir les moyens: on ne peut pas franchir à main nue un mur lisse, sans grappin. Donc çà ne sert à rien de perdre de l’énergie à sauter, il faut aller chercher la solution. Et parfois on a besoin d’aide, il faut laisser cette aide venir, malgré la peur. Ne pas laissez l’abandon nous gagné. Car l’abandon, c’est la mort .Notre but est bien plus atteignable qu’on le croit. C’est juste qu’on a pas les bons outils. On n’est pas trop faible ou trop fragile, non, on est fort, qu’importe la douleur qu’on a, et à quel point elle est intense. La seule chose qui peut nous en empêcher, c’est l’abandon. Même la contrainte n’est pas suffisante.
Tout les enfants maltraités peuvent revivre et se reconstruire. Ce n’est pas une fatalité . Fragile c’est vrai, mais pas faible, même si on a l’impression qu’on est noyé dans la douleur et qu’on va jamais s’en sortir. C’est faux. On peut trouver le bonheur, avec un suivi médicale et psychologique et des personnes aimantes qui nous aidera à faire taire cette douleur et à nous relevé. Il faut aussi accepter d’être aider, de se concentrer sur le positif. Car il y en a toujours, c’est juste qu’on ne le voit pas. C’est pas vraiment notre faute, quand il y a tellement d’obscurité, on finit par oublier la lumière. Il ne faut jamais lui tourner le dos trop longtemps, car on finit par vraiment croire qu’elle n’existe plus alors qu’elle est là, derrière soi. Il faut réussir à lui faire volte-face et à marcher vers elle. On peut marcher longtemps, c’est épuisant, mais on finira par faire disparaître l’obscurité .
Rien n’est éternel, y compris la douleur et les horribles moments. Ils seront remplacé par des moments joyeux au cours de la vie. Et ces moments joyeux sont bien plus important et précieux que n’importe quoi d’autre . Et c’est pour çà que la vie est belle, même si on ne le croit pas. On est aveuglé par la douleur et la tristesse qui nous bouffent toute énergie. Ils nous font croire que la vie n’est que douleur, mais c’est faux. Le bonheur existe car le malheur existe. Et sans malheur, on ne pourrait pas apprécier le bonheur à sa juste valeur. La vie vaut le coup d’être préserver et d’être vécue. Lorsqu’on croit qu’on a touché le fond, qu’on ne peut pas se relever, on est surpris de voir que tout est possible. Car la vie est comblée de surprise. Rien n’est fixe, tout bouge, même si on a l’impression que tout est figé. On finira un jour par voir que le temps s’écoule bien. Car c’est le cas, les choses avancent, la flèche du temps est toujours vers l’avant, elle n’est ni fixe, ni à reculons.
Vous avez raison; on attends qu’il y est des morts pour agir au lieu de les protéger. C’est malheureusement propre à l’humain. Mais çà ne reste pas fixe, çà peut, çà va et çà change. On est pas obligé de rester silencieux , on peut agir, on peut tenter d’informer , de protéger, même si on est qu’ une poignée. C’est comme une guerre: y a les lâches qui n’agissent pas et pleurent les morts sans pour autant réagir, et y a ceux qui sont courageux et se battent pour protéger et faire réagir du mieux qu’ils peuvent. On aura beau crier aux autres de bouger leur cul, jamais ils ne le feront, donc vaut mieux agir nous-même, et on s’aperçoit qu’on est pas seul. A force, on sera de plus en plus nombreux et c’est là que les lâches bougeront . Il ne faut pas désespéré: le combat avance et la voix des combattants a de l’impacte. Mais on ne le voit tout simplement pas. C’est progressif et très lent , je vous l’accorde. Surtout en matière de justice: les enfants n’avaient même pas de droit il y a pas si longtemps! Mais un jour, on aura enfin une vague de morale qui se répandra et que tout le monde changera enfin les choses. Que la Justice en sera vraiment une. J’en suis persuadée. Il faut juste laisser les choses venir. Elle prend du temps mais la roue finit par tourner. Et plus elle mettra du temps, plus l’impacte sera grand. Donc cette hypocrisie, cette violence finiront par être exposer .
Ne perdez pas espoir! Courage!
De tout coeur avec vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.