Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Tentative de viol au travail

J’avais tout juste 22 ans quand j’ai été victime d’une tentative de viol au travail. A l’époque j’enchainais les petit boulot pour subvenir aux besoins du foyer. J’avais trouvé un petit boulot au black dans une boulangerie qui nous permettait de sortir la tête de l’eau car on venait d’acheter une maison et avec les enfants nous étions très limite. Dans cette boulangerie il y avait le patron (le boulanger), sa femme et sa fille un peu plus âgée que moi qui y travaillaient. Moi j’étais là pour faire le ménage et remplacer sa fille quand elle n’était pas disponible. Après 2 semaines de travail, vers 6 heures du matin, alors que sa femme et sa fille n’étaient pas encore là, je me suis retrouver seule dans la boulangerie avec le patron. Je n’oublierais jamais ce jour où il m’a plaqué contre le mur en me disant des chose horrible et en insinuant des choses parce que j’avais déjà 3 enfants à 22 ans. J’étais tétanisée mais j’ai réussi à le repousser, j’étais beaucoup moins forte que lui mais il a compris que je ne me laisserais pas faire. J’étais loin d’imaginer que j’aurais un jour été victime d’une tentative de viol au travail et encore moins dans cette boulangerie, parce que c’était une affaire familiale, et pourtant ! J’ai pris mais affaires et je suis partie immédiatement, je suis rentrée en pleurs et j’ai réveillé mon mari pour qu’il fasse quelque chose. Là seule chose qu’il a réussi à me dire c’est que je dois penser au crédit et que j’avais intérêt à retourner travailler ! Dans la matinée je suis allée chez mes parents et ma mère m’avait dit que ce n’était pas grave et que cela arrivé à toutes les femmes et de ne surtout pas le dire à mon père ! J’ai fini par lui dire quand il m’avait reproché d’avoir quitté mon travail en me disant que j’étais une mauvaise mère. Ce jour-là il est parti d’un coup sans dire un mot et il a été à la boulangerie. Mon père n’étais pas méchant, mais il ne fallait pas toucher à la famille. Je pense que ce pervers dégueulasse n’a plus jamais touché une fille de sa vie.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Catoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Bravo pour l’avoir repoussé, pour ne pas vous être laissée faire, pour avoir résisté!

Je vous félicite pour le courage dont vous avez fait preuve, envers et contre tous !

Vous êtes une guerrière et vous êtes tenace, car :

1) vous avez affronté l’esprit pratique, pour ne pas dire proxénète de votre mari, qui trouve normal que vous vous fassiez violée pour conserver votre travail, ramener de l’argent à la maison et payer le crédit!

2) vous avez affronté le fatalisme, la lâcheté et l’égoïsme de votre mère, qui protège son petit cadre de vie, plutôt que de vous porter secours ! Surtout ne pas le dire à votre père, au cas où il défendrait votre honneur et finirait en prison pour cela!

3) vous avez continué à chercher un interlocuteur qui puisse vous venir en aide et ce, contre la volonté de votre mère!

Vous m’impressionnez ! Il en faut du cran et de la volonté ! C’est bien !

Mais, je pense que le fait d’être une maman de trois enfants, montre déjà que vous êtes une lionne et une battante !

Merci pour votre témoignage et merci pour votre leçon de courage !

Toute mon admiration ! De tout cœur avec vous!

Merci de remplir les champs obligatoires.